Notre aviation Royale: une farce ?

Nous avons désormais une "Aviation royale canadienne". Pour transporter la Reine de province en province ?

L’État major francophone des Forces aériennes du Canada (FAC) a eu beaucoup de mal à trouver un nouvel acronyme qui inclurait le « R » de Royal — pour faire honneur à la nouvelle obsession monarchiste du gouvernement Harper.

Selon les courriels obtenus par nos collègues de l’Ottawa Citizen, les officiers supérieurs ont d’abord pensé ajouter simplement le R à l’acronyme pour faire: FARC. Malheureusement, les FARCs sont surtout connus pour être une guérilla colombienne, célèbre pour l’enlèvement d’Ingrid Betancourt.

Puis ils ont pensé à CARC, pour Corps d’Aviation Royale Canadienne. Mais le terme de « Corps » a été rejeté, parce trop identifié aux unités de l’armée de terre (qui, étrangement, n’a jamais eu et n’a toujours pas à s’appeler « Royale »)

Finalement, les hauts-gradés ont choisi ARC, pour Aviation Royale du Canada. La désignation s’est donc enrichie de l’adjectif Royale, mais appauvri de la notion de « Forces », qui suggère une force armée. Aviation est un terme plus large, qui pourrait désigner n’importe quel transporteur. Aviation Royale laisse entendre que ce transporteur offre un service de très haute qualité, ou alors seulement aux membres de la royauté.

Laisser un commentaire

Il ne manque plus que Kate et William viennent s’installer au Canada, colonie britanique pour nous faire l’honneur de nous représenter auprès de la Reine Eliz a Bette.
Nous devrions tous de Royaux sujets de Bette de la lointaine colonie du castor à l’érable.
Le pouvoir Mondial centralisé en Grande-Bretagne, viendrait sonner le gals du nouvel ordre… sauf que les financiers ne sont plus à Hong Kong et que les Chinois, Russes, Arabes, Indiens a moins qu’ils ne doivent leurs chemises à l’archiduchesse pourraient sèchement les contrer en achetant tout ce qui a de la valeur au Canada. De quoi faire rougir les Bettes des royalistes et rire jaune séparatistes qui se croit maitre chez-eux en n’y possédant rien.

ARC vous dites?

N’est-ce pas aussi l’acronyme de l’Agence du Revenu du Canada?

Bizarre, is’t it?

Cet acronyme est pourtant déjà utilisé par le gouvernement canadien. ARC = Agence du Revenu du Canada

Laissons donc la vieille reine anglaise voler dans ces avions de l’ARC et gardons notre « Québec-Air » pour mieux respirer par le nez 🙂

Haha quand même drôle de voir les royalistes anti-bilinguisme s’enfarger dans une question aussi ridicule que celle-là.

Ce que je retiens c’est que le NPD ne se formalise pas trop de la symbolisation britannique du Canada et de son imposition au Québec. L’opposition officielle royale de sa majesté tient donc! Le socialisme qui tolère la monarchie constitutionnelle à ce point ne saurait être une alternance de gouvernement aux conservateurs certainement pas pour les Québécois.

« ARC désigne l’Agence du Revenu du Canada. »

Il est absolument essentiel que l’ARC débourse pour faire voyager la reine des canadians anglas.

Bienvenue dans le néo-colonialisme britannico-canadien!

Un ami me disait hier que le débat fédéralisme/souveraineté est dépassé, les jeunes sont rendus ailleurs.

Je lui ai demandé : «Pendant que le Canada est gouverné par un gouvernement conservateur majoritaire sans le Québec, que le Canada anglais est en train de refaire le Canada en pouvant se foutre de nous encore plus qu’avant, ils sont rendus où les jeunes Québécois, ils s’en vont dans quelle direction?»

Il a été incapable de répondre.

On voit la méconnaissance (ou le mépris) de la réalité francophone par ces decideurs Canadiens Anglais (je serais très étonné que des Québécois ou des Canadiens-français aient pris cette décision)… Choisir un acronyme qui existe déjà en français au sein même du gouvernement canadien et, de surcroît, un acronyme dont la sigification est associée à une expression populaire francophone exprimant le dégoût! Bravo!

Si la Queen était Sagouine, elle pourrait en conclure: z’Avions Régnée au Canada dans les deux langues, tout en nous couvrant de ridicule!

J’ai fait un stage dans ce corps d’armée dans les années ’50 comme navigateur.
C’était connu à l’époque comme le RCAF, le Royal Canadian Air Force.

Faire la souveraineté? C’est en plein le but, le temps qu’ici on va faire nos tit guéguerres intestines on sera trop occupé pour empêcher la mise en place du gouvernement mondial, souveraineté? On doit garder notre place dans le Canada et mettre fin à la centralisation des pouvoirs dans les mains de l’élite boursière qui veut centraliser les opéarations à Londres (bourses de Toronto-Montréal, celle de New-York, Hong-Kong n’appartien plus à la grande-Bretagne mais qui sont les investisseurs en Chine? dans les pays Arabes, en Indes, au Brésil? Ont-ils investi dans le sauvetage de l’Euro? Non ils ne sont pas un état, ils sont des investisseurs en train d’asservir les États.
On doit renverser la vapeur en développant le coopératisme ici et ailleurs pour que les citoyens demeurent propriétaires de la terre et de ces ressources. au lieu de devenir les serviteurs de l’Élite Boursière.

Serions-nous en train d’assister à une tentative de consolidation de la conquête anglaise de 1760?

Les Conservateurs auraient-ils conclu que les Québécois ( anciennement les Canadiens ) auraient pris un peu trop de libertés et qu’il fallait donc leur rappeler qu’ils ont été conquis par l’Angleterre et que c’était le Canada qui avait pris la relève?

Les conservateurs auraient-ils décidé de jouer le tout pour le tout pour qu’il en soit fini pour de bon de ces idées d’indépendance du Québec?

Les Conservateurs auraient-ils conclu qu’ils pouvaient compter sur le «pacifisme» des Québécois et leur passivité pour réussir à nous faire rentrer dans le rang?

Aurions-nous tort de prendre à la légère tout ce que sont en train de faire les Conservateurs?

Ne serions-nous pas en train de nous faire écraser pour de bon?

Ne serait-il pas temps de prendre tout cela au sérieux et de prévoir une riposte avant qu’il ne soit trop tard, à moins que nous décidions de nous laisser faire?

En plus de l’Agence de Revenue du Canada, c’est aussi l’acronyme de l’artillerie royale canadienne. Selon moi, du point de vue des FC, c’est encore plus embarassant, avoir deux éléments distincts avec le même acronyme.

Monsieur Lisée,

VOUS vous transformez graduellement en vraie farce en tentant désespéremment, via ce site, de provoquer des sentiments anti-canadiens à partir de broutilles.

On sent que vous « scratchez » le fond du baril.

Selon Termium Plus, la banque de terminologie du Bureau de la traduction du gouvernement canadien, l’appellation française officielle est maintenant « Aviation royale canadienne ». Toujours selon Termium Plus, cette division des Forces armées a déjà eu pour nom « Aviation royale du Canada ».

@Jean Lapointe
Nous avons Royalement décidé de nous laisser faire.
Moi personnellement je suis orpheline de parti politique au canada et au Québec.

Mais, ARC, pour Aviation Royale du Canada, était l’acronyme en usage jusqu’aux années ’60.
C’est quoi votre problème?
À part l’ignorance de l’histoire.

Pourquoi pas les Forces Armées du Canada English?

ça fait farce… et pour une fois, le gouvernement Harper nous permettra de rire.

Les plus populaires