Obama hanté par le fantôme de Bush

Ce soir le président américain s’adresse à la nation pour souligner la réalisation de sa grande promesse électorale: le retrait des troupes américaines en Irak. Mais ce sera comme si son prédécesseur était dans la pièce.

Je vais vous montrer un excellent montage du site Politico.com montrant le pauvre porte-parole du président, Robert Gibbs, répondant aux journalistes aujourd’hui. Mais d’abord, un peu de contexte:

À quoi est dû ce succès  — mitigé, certes — mais succès quand même en Irak ? Essentiellement, au seul geste stratégique compétent effectué par George W. Bush pendant toute la guerre en Irak: sa décision, prise contre la majorité écrasante de ses généraux et conseillers, d’ajouter 20 000 soldats en 2007 dans ce qui s’est appelé « the surge ». La conjonction de cette infusion de militaires avec la décision de milices sunnites d’imposer la paix dans quelques provinces a conduit à une réduction significative de la violence, pavant la voie à un départ possible des troupes combattantes.

Alors voilà la grande question. Ce soir, Obama va-t-il saluer la contribution de George W. Bush au dénouement de la crise ?

Laisser un commentaire

Cette guerre n’aurait jamais du voir le jour.
Bush a du mentir à plein nez pour la justiier.

Elle a coûté des centaines de milliards de dollars alors qu’une crise financière allait bientôt poindre.

Tout ce que cette guerre a permis, c’est l’entrée en Irak des groupes terroristes.

Alors oui, merci Bush, d’avoir un peu nettoyer son propre gâchi.

Quant à la crise économique, Obama a fait le travail tout seul.

Les 10 prochains présidents sont pris avec l’héritage de Bush.

Mais peu importe, ce qui compte c’est que Obama est un musulman selon la droite. Obama, un dangereux gauchiste qui veut se débarrasser des pauvres grand-mères avec sont régime de soins de santé etc…

Vivement que Palin finisse le boulot débuté par Bush.

Mais trève d’anti-amécanisme primaire! Ouash! Car critiquer la droite c’est critiquer l’Amérique, c’est bien connu.

Et le pire ce sont les pires ennemis des USA et d’Israel qui sont en train de prendre le pouvoir en Irak : Les Iraniens

Quelqu’un dans la salle peut me dire s’ils ont fini par trouver des armes de destruction massive!!!

J’attends encore avec impatience!!! J’espère encore dans ma grande naïveté que les américains ne sont pas partis en guerre sur de faux motifs.

Ça y est, je m’arrête ici… Je pourrais passer pour un anti-américain. Et certains pourraient penser que je me pourlèche des américains morts là-bas. CE N’EST POURTANT PAS LE CAS.

En tout cas! les gens pourrons dire ce qu’ils voudrons. J ‘espere que les irakiens vont remercier le peuple américain pour cette extrême générosité de leur part. Ce peuple à payé plus d’un trillion de dollars pour leurs libération en plus de sacrifier la vie de plusieur soldats américains. Merci Président Bush, bientôt l’histoire nous prouvera qu’il à été un des plus grands président des États-Unis.

Excellent montage!?!

Ce sont essentiellement Fox et CNN qui demandent que Bush soit ensencé…

Mais bon, c’est sans doute vrai qu’à tirer partout, Bush a fini par toucher quelque chose.

Dommage pour lui, c’est la théorie Kalachikov, pas M-16, on pourrait croire qu’il n’est pas un vrai étatsunien en usant de cette théorie…

A remarquer que cette stratégie baptisée « the surge » n’aurait pas servi à grand chose si, en plus d’avoir pu acheté l’appui de certains chefs sunnites pour imposer une paix relative dans certains secteurs, d’autres protagonistes, en particulier le chef chiite al-Sadr, n’était pas entré dans le jeu en choisissant une stratégie de rapprochement avec les sunnites, en imposant une trêve à ses troupes, puis en désarmant le gros de celles-ci (en gardant un noyau d’élite) pour se tourner vers la désobéissance civile et en acceptant d’appuyer le processus électoral dans l’espoir de voir apparaître une majorité favorable au départ des troupes étrangères. Tout cela a beaucoup fait baissé le niveau de violence en Irak.