Obésité: le Québec ne fait pas le poids!

Nous interrompons, comme chaque vendredi, le lancinant commentaire anti-modèle québécois des plumes locales pour vous transmettre ce bref message d’intérêt public.

Commentateur de droite apprenant que le taux de chômage est moins élevé au Québec
Commentateur de droite apprenant que la croissance abdominale québécoise est plus faible qu'ailleurs!

La prise de poids est un phénomène inquiétant et mondial. Il affecte le Québec, bien sûr.

Mais dans notre course folle vers l’expansion adipeuse, sommes-nous parmi les pires ou les meilleurs ?

En Amérique du Nord, comme l’attestent ces données colligées par l’État canadien, nous sommes parmi les moins expansifs des Américains. Bon à savoir.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

(Merci à l’alertinternaute Nathalie Pellerin pour ce signalement.)

Voir aussi La mappemonde de l’obésité, de mon collègue blogueur Jean-Frédéric Légaré-Tremblay.

Nous retournons maintenant à notre programme régulier.

Note en petits caractères :

Les billets du vendredi « Temps durs pour les détracteurs du modèle québécois » ne prétendent pas que tout est parfait au Québec, loin s’en faut. L’auteur a d’ailleurs proposé, dans ses ouvrages et sur ce blogue, des réformes nombreuses et importantes visant à surmonter plusieurs des importants défis auxquels le Québec est confronté. Cependant, la série permet de percer quelques trous dans le discours ambiant qui tend à noircir la situation globale du Québec qui, pourtant, affiche d’assez bons résultats comparativement aux autres sociétés semblables.
Laisser un commentaire

Je vois déjà la néo-droite dire à la fois que les québécois sont trop pauvres pour faire l’épicerie et qu’ils empruntent pour faire l’épicerie!

C’est vrai, on le savait déjà, mais je vois pas trop le lien avec le modèle québécois. On a même pas encore de Ministère de l’Alimentation nationale! Grand manque! Ça viendra peut-être!

Pour ce qui est des statistiques il semble que le Québec, l’ontario et la Colombie Britanique soient assez lourd dans la balance pour maintenir la moyenne canadienne a un niveau plus bas.
Je me demande par contr s’il y a vraiment en proportion plus de toutoune dans l’ouest, j’ai l’impression que l’homme des praires y soit pour beaucoup dans la balance.
P.s. Je n’ai absolument rien contre les toutounes bien au contraire. je les trouve en général moins obsessives sur leur poid et plus enclin a profiter de la vie.

Q’en on se compare on se console…le problème c’est que malgré qu’on soit mieux que bien d’autres le taux de personnes atteintes d’obésité au québec comme ailleurs en Amérique du nord continue à augmenter.

Bravo pour ces résultats très encourageants et il faut continuer a bien se nourrir et demeurer très actif car IL FAUT BOUGER pour demeurer en santé …..

Si seule la Colombie-Britannique nous bat c’est parce qu’elle compte une forte proportion d’Asiatiques qui tirent leur moyenne vers le bas
Idem pour l’Ontario. Les provinces avec peu d’Asiatiques et les USA sont big évidemment.

Prochaine comparaison? L’espérance de vie. Le Québec devance 49 États américains. Devinez dans quel État américain on vit plus longtemps qu’au Québec?

Et le plus haut taux de tagagisme est au Québec.

Un obèse ne nuit à personne sauf lui-même contrairement à un fumeur…

Nos dénigreurs professionnels trouveront bien le tour de voir du négatif dans ces statistiques. Il y en a au Québec pour qui dénigrer leurs pays et leurs concitoyens est une véritable mission.

Et pourquoi devrait-on se réjouir de voir les Québécois trôner au palmarès nord-américain de la sous-alimentation? De les voir se contenter encore et toujours de leur p’tit pain, et disputer la palme de la malnutrition aux Coréens du Nord et aux Congolais? Encore les relents de ce catholicisme passéiste qui assimilait une vigoureuse goinfrerie à un péché. Pendant ce temps, Albertains et Américains, eux, ont appris à se gaver sans mauvaise conscience de graisse industrielle et de sirop de maïs, et ainsi nourrir les profits de M. McDonald et du Colonel Sanders. Avant le triomphe des socialistes et leur obsession de la minceur tant du tour de taille que du portefeuille, un sain embonpoint comme celui du Curé Antoine Labelle était un signe ostentatoire de prospérité et de réussite sociale, qu’envient et jalousent ces mesquins et ces ratés de gauchistes. Triste province, vraiment, pauvre en riches en cholestérol, et riche en malingres et en faméliques que le collectivisme local laisse trop démunis pour super-sizer leur portion de frites et qui s’en font une vertu!

(… et s’cusez si je n’ai pas pu résister à l’envie de parodier certains de nos commentateurs habituels)

En plein ce que j’écrivais la semaine dernière: il devient de plus en plus difficile pour J.-F. Lisée de mettre la main sur une brindille de positivisme pour le Québec.

Il doit s’y mettre tôt dans la semaine.

À quoi aurons-nous droit la semaine prochaine? La vescicule biliaire nationale québécoise travaille plus et mieux que celle des autres nations?

N’importe quoi!

Espérance de vie au Québec hez les homme : 78.2 ans chez les femmes 83.1 ans Moyenne homme et femmes 80.7(source statcan 2005/2007)

Espérance de vie à Hawaii en 2005: Homme 78.2 ans, femme 83.3 ans.

Effectivement, l’espérance de vie à Hawaii est supérieure mais que très très légèrement supérieure à celle des femmes du Québec. (0.2 ans chez les femmes)

Je voudrais attirer votre attention sur l’année où ce graphique a été élaboré: 2005! Il serait intéressant de vérifier si un tableau plus récent portant sur les mêmes données a été élaboré. Si tel était le cas et que le résultat s’avérait similaire, il y aurait matière à réjouissances. Ce dont je doute beaucoup…

La meilleure, David !

Les libertariens défendent le modèle des fumeux et des adipeux !

🙂 🙂 🙂

Qu’ est-ce que cela a avoir avec le modele Quebecois?
N’ importe quoi . Mr.Lise!
Vous avez vraiment de la misere a trouver qqchose de positif.
En passant une chance qu’ on est moins gros, notre systeme de sante est deja sur le bord du precipice et CA c est a cause du modele Quebecois.

» En passant, les obèses et les fumeurs coûtent moins cher au système de santé que les non-obèses et les non-fumeurs: »

Bien oui David. Je suppose qu’il n’y a pas assez de fumeurs aux USA et c »est pourquoi ils dépensent $7026 par personne par année. Mais il est vrai qu’ils le dépensent moins longtemps parce qu’ils meurent plus jeune. Une faible espérance de vie, c’est évidemment très rentable.

http://www.time.com/time/interactive/0,31813,1861102,00.html

http://www.time.com/time/interactive/0,31813,1954686,00.html

Je propose qu’on applique une surtaxe pour tous ceux qui sont en bas de 90kg. Un point d’impôt par kilo manquant qu’en penses-tu ? Évidemment, ils pourraient regagner ce point d’impôt en fumant un paquet par jour. Minimum.

Les personnes obèses ne sont pas toutes celles qui mangent en excès!
Certains médicaments peuvent déranger le métabolisme, la glande thyroide, etc.
Il semble aussi y avoir un facteur héréditaire.
Certaines femmes deviennent très maigres et ridées.
Quantité de femmes prennent du poids, et en sont affectées, suite à leur ménopause.
Tout cela pour dire qu’il est facile de juger…
sans en connaître les raisons.

@David
Comme raisonnement tordu, c’est dur à battre: Si on prévient l’obésité, on vit plus longtemps. Si on vit plus longtemps, on attrape des maladies reliées à l’âge! C’est mieux de mourir jeune, un coup parti? Mais pourquoi s’arrêter là? Poussons le raisonnement plus loin et dire que la mortalité infantile est une bonne chose pour les soins de santé car on s’économise une vie de dépenses!
Franchement, tu aurais pu te poser une ou deux questions avant de nous présenter ce papier…

@ Jean-Francois Trottier (# 24):

Mourir jeune n’est économiquement pas une bonne chose car l’on a pas payé suffisamment d’impôts pour compenser pour les frais que nous avons fait encourir à la société lors de notre courte vie (naissance, école et université, maladies, etc.).

C’est David qui a finalement raison.

Si l’on vit vieux et relativement en santé et que l’on a travaillé durant une bonne partie de sa vie(bref, le contraire des BS québécois!), on est économiquement rentable pour la collectivité.

« Si l’on vit vieux et relativement en santé et que l’on a travaillé durant une bonne partie de sa vie(bref, le contraire des BS québécois!), on est économiquement rentable pour la collectivité. » (François 1)

Très bonne description du modèle Québécois de François 1.

Les Québécois vivent les plus vieux en Amérique et en meilleure santé.

À leur retraite vu qu’ils sont en bonne santé ils recommencent dans un autre domaine où ils continuent dans leur secteur de connaissances. De plus plusieurs le font bénévolement et rendent ainsi de grands services à leur pays.

Raymond Campagna à parfaitement raison.

@Francois1

Voici ce que David dit: « En passant, les obèses et les fumeurs coûtent moins cher au système de santé que les non-obèses et les non-fumeurs »

Si on regarde uniquement les dépenses, il a raison. Mais pas(comme tout point de vue biaisé) si on regarde des deux côtés de l’équation. Au fait, je veux bien me taper de la propagande libertarienne mais même les BS paient des taxes et des tarifs, paient un loyer, s’achètent des meubles…

Surtout, je vois mal pourquoi se donner la peine pour trouver un angle négatif à une stat positive juste pour montrer que le Québec est dans l’enfer du socialisme.

@francois1

« Si l’on vit vieux et relativement en santé… »

Mais ce que dit ton copain David c’est plutôt: » les obèses et les fumeurs coûtent moins cher au système de santé que les non-obèses et les non-fumeurs ».

Puisque vous êtes d’accord entre vous, doit-on conclure que pour être » relativement en santé » il faut être fumeur et obèse ? Sinon, je dois dire que je ne comprends pas trop ce que l’éloge de la « longuévité en santé » (françois 1 – commentaire 25) vient faire avec l’apologie de l’obésité et de la cigarette (david – commentaire 11).

Ça doit être une » inside » libertarienne et qui ne libère qu’un peu de confusion… comme d’habitude.

François 1 :
février 15, 2011 à 16:37

@ Raymond Campagna (# 26):

Ça vaut pour TOUS les modèles…
– – – – – – – – – – – –

Vous approuvez donc le modèle québécois !

QED

@ koldo (# 30):

Preuve par 4 que nous sommes diversifiés en matière d’opinion et que nous ne nous limitons pas au système réductif de la pensée unique propre à la gauche.

@ Raymond Campagna (# 31):

Constater une évidence ne fait pas de moi un adepte du « modèle québécois », modèle qui n’est imité par PERSONNE au monde soit dit en passant!!! Dieu merci.

Si ça marchait, ça se saurait!!!

@ Jean-François Trottier (# 29):

Les très nombreux BS québécois ne paient RIEN. L’argent de leurs dépenses leur est fourni par les travailleurs qui se lèvent le matin, EUX, pour bosser et leurs taxes leur sont remboursées 4 fois par année.

@ Youlle (# 28):

Compte tenu que Jean Charest règne sur le Québec depuis près de 9 nas. devrions-nous le remercier de cette belle performance? Pourquoi le taux de suicide est-il beaucoup plus élevé au Québec qu’ailleurs au Canada? Les retraités sont-ils aussi bien traités que vous le faites croire? OUI s’ils sont des fonstionnaires mais n’oubliez pas que les Québécois « ordinaires » doivent se taper des augmentations de taxes et d’impôts éléphantesques pour permettre à ce troupeau de privilégiés de continuer à se la couler douce à leur retraite à cause de la mauvaise performance de notre Caisse étatique. Les Québécois sont les PLUS endettés, les PLUS taxés et les victimes de l’endroit le PLUS corrompu en Amérique.

@Francois 1
Et quelle est la proportion de gens qui restent toute leur vie sur le BS? Plus que zéro. Oups! Ton RIEN devient déjà un peu plus en minuscules… Tu ne me crois pas? Pourquoi alors le chiffre augmente en période de récession? Et puis coudonc, tes assistés sociaux qui gagnent une prestation risible, ils sont remboursés par leurs taxes au bout de combien de temps une fois qu’ils ont recommencé à travailler? Quand on regarde le montant dérisoire qu’ils gagnent, ça doit pas être trop long. J’en ai connu un qui était BS pendant 5 ans et qui est tech à 40 000$ par an. Mets 15 000$ d’impôts par an et c’est pas trop long qu’il rembourse son BS.
Cela dit, c’est bien de consacrer une réponse sur cet argument (mineur) de mon post précédent mais je signale que je parlais surtout de l’obésité et du détournement de signification que ton pote David essayait de faire. Mais si tu y tiens, tu peux continuer à tout trouver poche si tu carbures à ça. Mais si c,est ça être Libertarien, je préfère le (flammes de l’enfer et voix en écho) SOCIALISME (rire machiavélique en finale).

1 François 1 :
février 16, 2011 à 9:47
@ koldo (# 30):

Preuve par 4 que nous sommes diversifiés en matière d’opinion et que nous ne nous limitons pas au système réductif de la pensée unique propre à la gauche.

@ Raymond Campagna (# 31):

Constater une évidence ne fait pas de moi un adepte du “modèle québécois”, modèle qui n’est imité par PERSONNE au monde soit dit en passant!!! Dieu merci.

Si ça marchait, ça se saurait!!!
– – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Si ça ne « marchait » pas, ça n’existerait pas !!!

@françois1

» Preuve par 4 que nous sommes diversifiés en matière d’opinion et que nous ne nous limitons pas au système réductif de la pensée unique propre à la gauche. »

Si vous êtes diversifiés en matière d’opinion pourquoi écris-tu au commentaire 24: « C’est David qui a finalement raison. »

Je te signale que si David a raison cela veut dire que « les obèses et les fumeurs coûtent moins cher au système de santé que les non-obèses et les non-fumeurs » ( commentaire 11) et que si toi tu as raison cela veut dire que : » Si l’on vit vieux et relativement en santé … on est économiquement rentable pour la collectivité ».

Si vous avez raison tous les deux cela voudrait dire que pour vivre vieux et en santé et être rentable pour la collectivité, il faut être fumeur et obèse. Puisque tu dis que David a raison, tu dis exactement ce que je viens d’écrire ou tu dis que tu as tord.

Preuve par 4 que tu es confus.

Les plus populaires