Ottawa a toujours de l’argent pour ses lubies

On le sait depuis des mois. Le gouvernement fédéral est en mode «régime minceur». Le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, l’a répété en comité jeudi. Près de 70 ministères et organismes doivent trouver des économies totalisant entre 5 et 10 % de leurs dépenses totales de programmes. Le ministre des Finances, Jim Flaherty, souhaite dévoiler ce plan de compressions dans le prochain de budget et ainsi atteindre l’équilibre budgétaire grâce à des économies récurrentes annuelles de 4 milliards de dollars.

Tout le monde se serre donc la ceinture et on présume que toutes les dépenses frivoles ont la vie dure. Mais non. Le gouvernement a ses lubies, dont la promotion de la monarchie. Il vient tout juste de lancer un appel d’offres pour 2250 drapeaux grand format portant l’emblème canadien du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth. Le futur contrat comprendra une option pour 2000 drapeaux supplémentaires. Le coût n’est pas encore connu, mais on sait que la commande récente de 500 000 petits drapeaux du jubilé – de ceux qu’on agite à la main – coûtera 55 135 $.

On apprend aussi que les douaniers, que les conservateurs ont tenu à armer depuis 2007 au coût de 214 millions de dollars, ont tiré un coup de feu à seulement trois occasions depuis cinq ans, deux fois par erreur, lors d’opérations de chargement et de déchargement, et une autre fois, pour tuer un orignal blessé… Le syndicat des douaniers, qui a toujours appuyé la mesure, estime que la présence des armes a toutefois permis de prévenir des incidents plus sérieux.

Laisser un commentaire

Rien ne semble pouvoir arreter les orgies de dépenses du gouvernement Harper. Il y a les petites dépenses, et celles qui me font me questionner sur l’intelligence de nos dirigeants :

http://www.leparisien.fr/politique/les-g8-et-g20-plus-couteux-que-prevu-59-millions-d-euros-08-11-2011-1708722.php

Pendant que les Français se plaignent de ces folles dépenses quand leur pays se retrouve au bord du gouffre, ici les Cons sont éblouis par la compétence financière d’un gouvernement qui a dépensé 10 fois plus pour la tenue des deux memes sommets.

Les blancs-becs partisans du parti soit-disant conservateur se consolent d’entendre Flaherty dire qu’il coupera dans les programmes – et ils le croient! Ils confondent la propagande et les dires du gouvernement avec la réalité bien vérifiable des finances publiques. Je suggérerais au ministre de couper les vivres à son boss et à ses collègues en premier.

Pour mémoire : alors que Le Gouvernement Harper paie des consultants 90 000 $ par jour pour trouver ou couper 4 milliards sur un budget de 300 milliards, le gouvernement précédent s’était servi de ses ministres et de la fonction publique pour couper 12 milliards sur un budget considérablement plus petit.

Comme l’a déjà mentionné en quelques occasions l’honorable Peter MacKay, il y a des choses qui sont « priceless », ça n’a pas de prix et je comprends sans aucun problème que ces 2250 drapeaux sont indispensables pour diffuser positivement notre image de marque dans le monde, marquer du lustre approprié le jubilée de diamant de Sa Majesté.

Qui plus est, vous semblez oublier que ces drapeaux pourront être vendus à l’encan séparément à d’inconditionnels patriotes qui voudront les conserver une fois le jubilée passé pour ainsi sceller ce moment unique pour l’éternité. Je ne doute pas que le fruit d’une telle vente pourrait largement dépasser l’investissement requis pour être enfin reversé au Trésor Public et combler efficacement du même coup la dette et les déficits.

Je trouve incompréhensible que vous déplorassiez des choses pareilles ! – Bon, je blague, si on ne rit pas un peu, on risque de trouver le temps un peu long par les temps qui courent. J’ai bien hâte de voir à quoi ils ressemblent. Et puis on peut toujours se consoler en estimant que cela reste encore abordable lorsque comparé à un F-35.

Ouf $55,000, quelle dépense monstrueuse! Ça ne représente même pas les frais encourus par les contribuables pour la défense de la racaille de Chrétien (Gagliano)!

Le gouvernement libéral de Chrétien avait pour l’essentiel réduit son déficit en le pelletant dans la cour des provinces. Il avait aussi économisé en équipant l’armée canadienne avec de la scrap. Le gouvernment Harper, au contraire, a augmenté les transferts aux provinces à un niveau historique, mais il ne faut pas compter sur la blogueuse pour le crier sur les toits.

Et McGuinty en Ontario, c’est un exemple de gestion serrée (*rires*)?

Lorraine, je t’encourage à réduire la grossièreté de tes messages; le gouvernement libéral reprendra peut-être le pouvoir dans une douzaine d’années, garde espoir!

Haper est mieux de savourer son mandat majoritaire parce que c’est clairement son dernier! Même les Ontariens commencent à le laisser tomber et c’est dans cette province que se jouent le gros de chauqe élection fédérale. Si Harper conserve le pouvoir dans 4 ans, ça sera de façon minoritaire. Plus il agit, plus il montre ses contradictions. Lorsque les citoyens se rendront compte dans 4 ans que plusieurs décisions de ce gouvernement auront fait exploser la dette (comme seuls les gouvernements de droite savent le faire) et que le service de la dette sera exhorbitant, bien hâte de voir où sera rendu Harper le champion des « coupures budgétaires ». Lorsque c’est l’idéologie qui sert de base à la prise de décisions, ce n’est jamais bon et Harper l’apprendra à ses dépens!

Pour le syndicat des douaniers:
…si des armes de poing ont permis de prévenir des incidents plus sérieux on peut croire que de vous équiper de canons et de lance-roquettes pourrait éviter un guerre.

Vivement au 19 octobre 2015!

Mais, les canédianzzz sont assez obnubilés pour les reportés au pouvoir pour un autre 4 ans.

À moins que les conservateurs abolissent les élections qu’ils jugent inutiles et couteuses pour le contribuable canadien dans le but de continuer à financer leurs lubies.

Je suis d’un naturel assez patient, mais si ils repassent, ça s’peux que je m’exile…

(Tout comme je ne me suis pas présenté aux frontières américaines durant toute la durée de l’ère W, je pourrais passer la fin de l’ère Harper à l’extérieur des frontières canadiennes).

Mons Flaherty n’a qu’à décommander quelques avions de guerre qu’il a commandés et il épargnera ainsiu ses 4 Milliards et personne ne s’en apercevra…

GVezina

Après les milliards qu’il compte dépenser pour des avions beaucoup trop chères et dont on a pas besoin ‘aux dires du commandant en chef des ROYAL canadian air forces.Des prisons qui vont nous couter un bras pis une jambes et surement plus et dont il est clairement démontré que c’est une grosse erreure. Il va envoyer quelqu’un vérifier les dépenses d’une petite communauté autochtone du nord pour vérifié leur gestion.OK! J,ai tu manqué quekchose moi là là?

Je savais déja que Radio Canada faisait de la propagande anti-Harper et pro NPD/Bloc (l’indélogeable Céline Galipeault pleurait en ondes lors des dernières élections fédérales).
Et maintenant c’est L’Actualité qui embarque dans cette stratégie hypocrite. Cette revue, propriété de l’ontarienne Rogers, a-t-elle peur de se faire couper ses subventions à l’instar de Radio-Canada.
S’agit -il du meme combat qui consiste à vivre sur le dos des autres.
Si c’est le cas, ‘Continuez le combat’ et ‘Unis, vous vaincrez’

C’est clair qu’un gouvernement fédéral Bob Rae/Turmel serait plus austère et frugal que le gouvernement Harper.

Ce qui est clair, Eric, c’est que si Harper ne formait pas le gouvernement, ni Rae ni Turmel ne serait premier ministre. N’importe qui serait plus frugal que Harper, le premier ministre le plus dépensier de l’histoire du Canada, et définitivement le premier à nous faire payer les fais de déplacement de sa styliste personnelle.