Ottawa au chevet de Dessau

Pendant que le Québec s’acharne à faire le ménage dans les firmes de génie conseil et les entrepreneurs, Ottawa regarde passer le train.

Il y a de quoi de frustrant dans la décision du gouvernement fédéral d’octroyer à une filiale de Dessau, LVM, un contrat pour la réalisation des études géotechniques (des forages dans le sol et le roc) pour la construction du futur pont Champlain, d’autant plus que la valeur du contrat n’a pas été dévoilée.

C’est un peu comme si la main gauche ignorait ce que fait la main droite. En vertu de la loi 1, Dessau a été privée de contrats pour cinq ans au Québec, en raison de sa participation active dans les systèmes de collusion et de corruption à Montréal, Laval et ailleurs. Le p.d.g. de la firme, Jean-Pierre Sauriol, a démissionné, de même que son frère Rosaire.

Dessau fut l’un des piliers du cartel des ingénieurs, composé d’une poignée de firmes se partageant les plus gros contrats à tour de rôle, en échange de contributions aux formations politiques d’élus municipaux à la morale élastique.

La firme en menait si large à Montréal que Rosaire Sauriol, apprenait à l’avance le contenu des discours les plus importants de Gérald Tremblay sur les grands chantiers à venir. C’est le même Sauriol qui est accusé de fraude avec Gilles Vaillancourt et leurs présumés complices à Laval.

Dessau fut l’un des piliers du cartel des ingénieurs, composé d’une poignée de firmes se partageant les plus gros contrats à tour de rôle, en échange de contributions aux formations politiques d’élus municipaux à la morale élastique.

En accordant un contrat à ce mauvais joueur, Ottawa sape les efforts du Québec pour assainir les mœurs dans le génie conseil. J’entends déjà les excuses toutes faites pour justifier cette décision: il n’y a pas de preuves de collusion au fédéral impliquant Dessau, ni d’assises juridiques pour qu’elle soit mise au banc des accusés. Le gouvernement fédéral n’est pas lié par les lois adoptées par une province. Il ne s’agit que d’un modeste contrat pour une étude préliminaire, et ainsi de suite…

Cette histoire est révélatrice d’un profond malaise. Pendant que le Québec s’acharne à faire le ménage dans les firmes de génie conseil et les entrepreneurs, avec l’intention de ramener l’éthique au cœur de leurs pratiques d’affaires, Ottawa regarde passer le train.

Pourtant, les mêmes firmes montrées du doigt au Québec, et même à l’international dans le cas de SNC-Lavalin, sont impliquées dans les contrats fédéraux. Au strict minimum, le gouvernement fédéral devrait entreprendre un examen des contrats octroyés dans les dernières années, ne serait-ce que pour s’assurer qu’il n’y a pas d’indice de collusion. La pire chose à faire, c’est d’accorder une confiance aveugle à ces firmes qui n’en méritent pas tant.

Sur une note plus positive, Dessau ne semble pas prête de s’éteindre. À la suite de son exclusion des contrats publics, la firme a fait environ 80 mises à pied au Québec, et elle agitait le spectre de difficultés accrues. Elle peut heureusement compter sur Ottawa.

Laisser un commentaire

Il n’y a pas de justice au Qubece il faut voler pour etre respecter . confere lesprimes de départ des maires interimaires ou mieux les salaires des fonctionnaires de ces memes villes!

Si l’on poursuit dans le même raisonnement, devrait-on laisser Laval, dont deux (2) maires sont mêlés à des contrats douteux (fraudes?), donner elle-même d’autres contrats?

Devrait-on également laisser Montréal dont un (1) maire est également associé à des contrats douteux donner elle-même d’autres contrats?

Devrait-on laisser le Parti québécois reconnu coupable de fraude par le Rapport Moisan administrer le Québec?

Idem pour toutes les autres municipalités, arrondissements ou organismes publics où le maire et/ou d’autres édiles ont été mêlés à des affaires ténébreuses.

Dessau compte plusieurs centaines d’employés parfaitement honnêtes et compétents et il est tout à fait stupide de se passer de ce savoir-faire à cause de quelques administrateurs qui ont trempé dans des affaires douteuses avec des fonctionnaires et des élus. Pire, cet acharnement incompréhensible du Parti québécois contre l’un de nos porte étendards finira par avoir de graves conséquences pour les dits employés qui n’ont RIEN à voir avec la collusion et la corruption qui caractérise le pauvre Québec.

Au final, on en sortira encore plus précaires et plus fragiles que nous ne le sommes présentement et ces employés iront offrir leurs services ailleurs qu’au Québec…

Reellement tres simplificateur votre raisonnement! Dessau est une firme de genie de 5000 employes partout dans le monde. Ses contrats ne sont pas seulement a la ville de montreal!! C est reducteur de votre part se dire, on met a terre cette firme et les problemes de corruption seront regles!! Que faites vous avec Genivar, tecsult, Snc ?? Allo, vous faites rien?? Ayez un comportement juste, appliquer les memes dispositions face a toutes les firmes de genie quebecoises qui ont participe!! De plus, si le menage a la tete de Dessau est faite , peut on laisser l enteprise de 5000 employes avancer, se developper ?? Il me semble qu il est clair que ce systeme n avait pas qu une firme mais plusieurs alors arreter de focuser seulement sur une ! Et ou sont les accusations sur les elus municipaux provinciaux ? Il y avait des interlocuteurs a ces niveaux ? J ai hate de voir vos accusations face aux politiciens!! Les 5000 employes de Dessau n etaient pas tous impliques et ils effectuaient leurs calculs, leurs fonctions de professionels, les ingenieurs au Quebec, c est une richesse economique, Il faut arreter de personnifier les employes comme les seuls mechants, ca suffit soyez juste, la meme regle pour tous ! Vous etes. Arbitraire dans votre article, pour ma part j espere que cette entreprise de 5000 employes paie ses dues toutefois qu elle survivre comme les autres acteurs lies tels Genivar, Bpr, Aecom, SM, SNc etc…

Biaise, votre article ne parle pas des autres firmes, pas plus que des politiciens qui ont participe. Vous etamper Dessau de coupable mais vous n identifier pas les autres firmes???! Pourquoi? Vous voulez un coupable et on s endort ?? Je crois qu il faut faire un menage globale mais aucune guillotine pour aucune firme .. Ca suffit !!! Un contrat ne fait pas vivre 5000 employes !!!