Ottawa : les stars de la Colline

Irwin Cotler, Jason Kenney et Elizabeth May comptent parmi les parlementaires dont le travail est le plus apprécié par leurs pairs, révèle un sondage Ipsos Reid mené pour L’actualité et Maclean’s auprès des 308 députés fédéraux. Voici les heureux élus de 2014, qui ont été honorés le 18 novembre dernier.

irwin-cotler

Irwin Cotler

Le champion

Il quittera la politique aux prochaines élections, mais son talent est reconnu et apprécié par tous les élus de la Chambre des communes. Ce député libéral montréalais, qui a été ministre de la Justice de 2003 à 2006, a été consacré « parlementaire de l’année 2014 ».

brent-rathgeber

Brent Rathgeber

L’efficace

Le député indépendant albertain, qui a quitté le caucus conservateur en 2013, a été reconnu comme « l’élu qui fait le meilleur travail dans sa circonscription ».

elizabeth-may

Elizabeth May

L’oratrice

La Britanno-Colombienne, chef du Parti vert du Canada, remporte les honneurs dans la catégorie du « meilleur orateur » de la Chambre.

peter-stoffer

Peter Stoffer

Le travailleur d’équipe

Le député néo-démocrate, reconnu pour son travail non partisan, a été choisi « député qui fait le plus preuve de collégialité » pour la septième fois en huit ans ! Le titre lui a échappé l’an dernier, puisque ce politicien néo-écossais avait été couronné… « parlementaire de l’année ».

nathan-cullen

Nathan Cullen

Le studieux

Les députés ont décerné à leur collègue néo-démocrate de Colombie-Britannique la palme du « député qui connaît le mieux ses dossiers ».

jason-kenney

Jason Kenney

Le bûcheur

Le ministre de l’Emploi et ancien titulaire de l’Immigration, le conservateur Jason Kenney, a été désigné par ses pairs comme le « député qui travaille le plus fort », titre qu’il a remporté à de nombreuses reprises.

michelle-rempel

Michelle Rempel

L’étoile montante

Le titre d’« étoile montante » revient à la députée conservatrice de Calgary-Centre-Nord, Michelle Rempel, qui est ministre d’État à la Diversification de l’économie de l’Ouest.

flora-macdonald

Flora MacDonald

La pionnière

Les députés ont remis à l’ancienne ministre progressiste-conservatrice un prix hommage soulignant l’ensemble de sa carrière. Ex-députée de Kingston qui a siégé aux Communes de 1972 à 1988, elle a été la première femme à tenter de prendre la tête d’un parti politique pancanadien, en 1976. Joe Clark l’avait alors emporté.