Politique

Justin Harper

Stephen Harper avait de quoi se reconnaître dans la stratégie du quitte ou double privilégiée par le premier ministre Justin Trudeau, utilisée pour imposer sous menace de campagne électorale sa volonté à la Chambre des communes.

Un plan de relance, mais à quel prix ?

Oui, le premier ministre doit oser s’il veut réparer les dégâts de la pandémie. Mais il doit résister à la tentation de voir trop grand, autrement les seules choses durables dont hériteront les prochaines générations seront les hausses d’impôts et les cures d’austérité.