Politique

Ce que les chefs fédéraux auraient pu lire au Moulin à paroles

L’épopée francophone en Amérique au lendemain de la défaite française de 1759 est riche de grands textes que des chefs politiques fédéraux auraient pu lire avec fierté s’ils avaient eu la générosité et l’indépendance d’esprit de dire aux organisateurs du Moulin à paroles qu’ils voulaient contribuer à cette solidarité de la mémoire.

Stephen Harper

Il refuse de rapatrier Omar Khadr, balaie l’accord de Kyoto sous le tapis et exige des peines plus sévères pour les criminels. Certains l’accusent d’être un adepte de la ligne dure, alors que ses partisans admirent sa détermination. Voici une sélection de reportages et d’analyses pour mieux connaître l’homme qui a réussit à réunifier la droite canadienne.

Jack Layton

Le chef néo-démocrate entend prouver qu’il a l’équipe et les politiques pour se démarquer des libéraux et des conservateurs. Il faut dire que Jack Layton a la ferveur des militants de longue date, comme en témoigne ce portrait signé Michel Vastel. À lire aussi : les analyses de Chantal Hébert.

Gilles Duceppe

Au terme des prochaines élections, Gilles Duceppe aura mené son parti en campagne plus souvent que tous les premiers ministres qui se sont succédé à la tête du Canada depuis Mackenzie King. Découvrez le parcours du chef bloquiste dans une sélection de reportages de L’actualité.

Labeaume atomique !

Il a des tonnes de projets. Il se fout des conventions. Sa ville a du succès. La recette du maire de Québec est-elle exportable à Montréal ?

Obama contre Wal-Mart

Il se passe quelque chose. Au moment où l’administration Obama s’apprête à faciliter la syndicalisation des travailleurs américains, le géant…

Ouch !

La nomination du premier ministre démissionnaire du Manitoba, Gary Doer, comme ambassadeur du Canada à Washington est d’abord et avant tout une décision intelligente, qui démontre que le gouvernement de Stephen Harper est prêt à faire ce qu’il faut pour développer des atomes plus crochus avec l’administration démocrate de Barack Obama.

Les deux décennies de Gary Doer

Gary Doer a mené trois fois le NPD à des victoires majoritaires au Manitoba. Cela fait de lui le politicien néo-démocrate qui a connu le plus de succès au Canada depuis Tommy Douglas (1944-1961). Roy Romanow, qui a régné aussi longtemps sur la Saskatchewan que Gary Doer sur le Manitoba, n’avait pas réussi à conserver sa majorité gouvernementale jusqu’au bout.