Palmarès des garderies: #4, le CPE Jacques Parizeau

Nous poursuivons aujourd’hui notre palmarès des garderies.

En 4e position, la garderie Jacques Parizeau:

Ben quoi ? Si on ne peut plus rire de notre propre famille politique, la vie serait triste !

Laisser un commentaire

Moi, ça me fait plutôt penser à Jean Charest. Il est rouge, coincé, avec deux p’tit yeux qui regardent vers le fédéral, deux autres qui regardent vers le provincial, et deux mains qui le manipulent.

Ça doit être ça, « avoir les deux mains sur le volant », pour ce genre de fédéraliste.

M. Parizeau n’est pas aussi coincé.

@ Gilles de NDH – Merci – Il y avait un soupçon de réminiscence dans ma mémoire. L’évidence n’est évidente que pour les gens sachant que c’est évident. Il n’est par certain que les lectrices et lecteurs de ce blog de moins de 25 ans aient jamais entendu parler de l’épisode « cage à homards » de M. Parizeau, à moins qu’ils ne l’aient appris.

Cette histoire de « cage à homards » m’avait fait sourire à l’époque.

À mon avis, beaucoup de Québécois se sont dit à ce moment-là : » Bof, cela ressemble bien à M. Parizeau. Qu’est-ce qu’ils ont à s’agiter ainsi ? »

M. Parizeau est à l’image de personnes que l’on retrouve souvent dans nos familles, qui sont franches et sans détours (À ne pas confondre avec ceux qui ne font que lancer des injures). C’est souvent révélateur d’une grande honnêteté.

Il faut aimer ces personnes.