Pause découvertes: Pierre Dansereau, notre géant

Cela vous a peut-être échappé, mais cette année le CÉRIUM a offert son Prix de la contribution internationale en carrière à Pierre Dansereau, un des inventeurs de l’écologie, qui aura 100 ans cette année.

Le journaliste Louis-Gilles Francoeur et le sociologue de l’environnement Jean-Guy Vaillancourt nous fait découvrir ce grand québécois dans le dernier Planète Terre:

[flv]https://67.227.132.140/flash_stream/vod/media/mp4/planete_terre_110506.mp4[/flv]

Les commentaires sont fermés.

Sans rien enlever aux mérites réels du socialiste Pierre Dansereau, le CERIUM a-t-il au moins pris note de la période antisémite de celui-ci?

http://books.google.com/books?id=1ZRPv8WET68C&pg=PA17&lpg=PA17&dq=pierre+dansereau+antisémite&source=bl&ots=Q391gmYRgU&sig=n8yOw0iTRB9TxUxwzp1F2uZ0MAA&hl=en&ei=UOfPTaamIaXb0QHn3-jgDQ&s

Plusieurs de nos géants ont eu une période antisémite: ne l’oublions pas. Cela aide à mieux comprendre, et condamner, la période antisioniste (la forme moderne de l’antisémitisme en occident) ou BDS de certains de nos contemporains BCBG et bien en vus, comme Amir Khadir, par exemple.

Ils s’en repentiront dans 50 ans, comme Pierre Dansereau s’est repenti de son antisémitisme, mais ce n’est pas une raison pour oublier l’esprit de meute qui a infecté Pierre Dansereau à une certaine époque.

Que cela nous aide à prendre conscience que l’esprit de meute est tout aussi présent à notre époque qu’il l’était dans les années 30. Sauf que la meute ne se rallie pas autour du même thème. La meute bien pensante de 2010 ne se rallie plus autour de l’antisémitisme, mais elle se rallie autour de l’écologisme à outrance, de l’antisionisme, ou des double standards envers Israel, notamment.

Tout comme Pierre Dansereau a été aveuglé par l’esprit réconfortant de meute dans les années 30, plusieurs québécois contemporains sont aveuglés par l’esprit réconfortant de meute autour de l’écologie et du sionisme.

Quelques extraits d’un discours de Pierre Dansereau le 20 avril 1933:

« Nous (NDLR: les Canadiens-Français) avons tout ce qu’il faut pour devenir une race supérieure. »

Il réplique ensuite à Raoul Dandurand, Honoré Mercier et Fernand Rinfret, qui avaient « osé » s’associer à une protestation juive contre les persécutiono nazies (1):

» C’est donc que l’élément juif représente, au Canada, une puissance plus forte que la voix du sang. Tolérance! Tolérance! ont-ils crié. Mais ce mot, mesdames et messieurs, ne fait pas partie du vocabulaire chrétien. (…) Si ce n’était encore que l’argent juif qui nous asservissait, nous aurions moins à nous plaindre. Mais chaque jour, l’internationalisme juif fait des progrès, même chez les nôtres. » Dansereau termine son discours en regrettant « le temps jadis où c’était l’amabilité française qui vous répondait derrière les comptoirs et non (…) le hideux empressement des juifs. »

Source: p. 267-268 dans « Les intellectuels québécois: formation et engagements 1919-1939 » (Catherine Pomeyrols, l’Harmattan, 1996, 537 pages)

(1) Raoul Dandurand (sénateur libéral), Honoré Mercier (ancien premier ministre libéral) et Fernand Rinfret (maire de Montréal) s’étaient associés à une protestation tenue par une assemblée de la communauté juive à l’aréna Mont-Royal le 6 avril 1933. Le but de cet assemblée qui a suscité l’ire et le fiel de Dansereau: protester contre les persécutions nazies en Allemagne!

Un grand homme que tous les Québécois devraient mieux connaître car sa pensée d’écologiste est de nature à nous réconcilier avec la nature et avec nous-mêmes, individuellement et en tant que société. Ce qui est particulièrement important ces jours-ci où les détracteurs de la société québécoise s’en donnent à cœur joie et sans retenue.

«L’homme est une corde tendue entre l’animal et le surhomme, une corde au-dessus d’un abime.»
[Friedrich Nietzsche]

@honorable
Votre mesquinerie ne cessera jamais de me surprendre. Quoique, à vrai dire, votre discours est continuellement axé vers le négativisme.

Aussitôt qu’on voit votre pseudonyme, quelle bravoure, on sait que nous aurons droit à du fiel de la première qualité et cela sur n’importe quel sujet qui soit.

Pierre Dansereau est incommensurablement plus grand que vous. C’est d’ailleurs sans doute pour cette raison que tentez de l’abaisser. Mais essayer de s’élever en marchand sur les autres comme vous le faites si bien n’est sûrement pas la recette.

Quoique vous soyez de toute évidence un disciple de notre taureau national vos interventions en général et celle-ci particulièrement vous rapprochent effectivement car elles sont loin d’être «honorable».

«La bêtise est infiniment plus fascinante que l’intelligence. L’intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n’en a pas.»

-[Claude CHABROL]

@honorable

Dansereau était près d’Arcand. Pis? On ne va pas ré-écrire l’histoire? La famille royale au complet était antisémite. Henry Ford était antisémite. Alors un jeune québécois, dans les années 30, pouvait-il lui aussi être antisémite sans qu’on n’en fasse un plat?

Pierre Dansereau est incommensurablement plus grand que vous. – Drouin
_________

PLus long peut-être mais certainement pas plus grand. Avec honorable vous avez toujours l’heure juste sans flafla et sans émotion.

Commentaires certifiés ISO. Gage de qualité.

@rod et Denis Drouin: la période antisémite de Pierre Dansereau ne doit pas être éludée, car elle nous rappelle une leçon importante: les dangers de l’esprit de meute (pensée consensuelle de groupe qui fait perdre l’esprit critique).

Cet esprit de meute a infecté le “géant” Pierre Dansereau. Imaginez les dommages qu’il a dû faire chez des moins que géants.

L’esprit de meute est malheureusement tout aussi présent à notre époque (on le voit souvent dans les commentaires de blogues, incluant celui-ci) qu’il l’était dans les années 30. Sauf que la meute bien pensante de 2010 ne se rallie plus autour de l’antisémitisme, mais elle se rallie autour de l’écologisme à outrance (au point de préférer le pétrole totalitaire du Vénézuela et de l’Algérie au pétrole éthique albertain) et d’un certain antisionisme, pendant contemporain de l’antisémitisme d’antan pratiqué pendant quelques temps par Pierre Dansereau, André Laurendeau et de nombreux autres “géants” québécois.

@honorable
Vous êtes d’une malhonnêteté intellectuelle extraordinaire et méprisable. Vous faites des amalgames ignominieux et détestables.

À vous lire, on croirait que Pierre Dansereau fut un antisémite notoire et actif. Or, dans la référence que vous donnez vous passez sous silence la réalité d’un contexte qui est décrit dans le passage suivant du même texte : « À des degrés divers et d’une manière ou d’une autre, toutes les nations, toutes les collectivités de cette partie du monde (on peut y ajouter celle de l’Islam) semblent y [l’antisémitisme]avoir succombé. (L. Poliakov, 1955)»

Et plus loin encore, nous pouvons lire ceci : «Tous deux [André Laurendeau et Pierre Dansereau] sont plus tard revenus sur cette période de leur carrière, pour reconnaître leur erreur.»

Il est évident que si vous aviez mentionné le contenu de ces deux paragraphes, l’effet pernicieux et vicieux de votre commentaire aurait été perdu et que par le fait même, c’est votre commentaire lui-même qui serait devenu nul et non avenue.

Votre seul objectif était donc de nuire à la réputation de M. Dansereau et vous avez délibérément choisi de souligner les seuls points qui rencontraient votre objectif malfaisant et provocateur. Quand allez-vous introduire dans votre répertoire le fameux ouvrage « Les Protocoles des Sages de Sion » qui est un faux mais qui est encore utilisé des vils façons par des personnages aussi tordus et mesquins que vous l’êtes vous-mêmes ?

Allez-vous aussi vomir des énormités sur les années de Pierre Elliott Trudeau où il était communiste, tant qu’à y être ?

Vous écrivez avec hypocrisie : «Alors un jeune québécois, dans les années 30, pouvait-il lui aussi être antisémite sans qu’on n’en fasse un plat?» Moi je vous pose cette question : quel objectif poursuivez-vous à tant vouloir associer M. Dansereau à Arcand ? Ne venez pas répondre que c’est par recherche de la vérité historique.

Ce n’est pas par recherche de la vérité historique que vous avez écrit : «Tout comme Pierre Dansereau a été aveuglé par l’esprit réconfortant de meute dans les années 30, plusieurs québécois contemporains sont aveuglés par l’esprit réconfortant de meute autour de l’écologie et du sionisme.»

Tout ce que vous recherchez c’est de stupidement faire encore du salissage comme vous le faites constamment sur ce blogue et ailleurs. Vos écrits et votre stratégie ont l’odeur de la plus abjecte pourriture qui ne peut que refléter votre propre putréfaction intellectuelle et morale.

«Les personnes insignifiantes aiment que leurs actes soient bruyants.»
[Lao She]

@honorable

Je vous ai attribué une phrase qui appartient plutôt à « Rod ». Je m’excuse de cette erreur.

Par contre, si vous étiez un géant, vous devriez craindre qu’on vous reproche plus tard vos idées anti-écologistes et qu’on vous associe alors aux méfaits meurtriers de la pollution causée par le pétrole. Au moins Dansereau a reconnu son erreur. Quand allez-vous reconnaître la votre? Est-ce que le virus qui vous infecte aurait la vie plus dure que le sien ?

«Si la médiocrité ne reconnaît rien qui lui soit supérieur, l’excellence, elle, reconnaît immédiatement le vrai génie.»
[Arthur Conan Doyle]

@Honorable

Et l’esprit de meute à Cote St-Luc qui a voté NON à 99% en 1995? Pas dans les années 30, en 1995.

Et l’esprit de meute qui se réjouit de la débandade du Bloc? Pas dans les années 30, en 2011.

@Rod qui conclut par « Pis? », comme si l’antisémitisme était commun à l’époque. Vous avez bien vu, par l’appui du premier ministre Louis-Alexandre Taschereau (1) et du maire de Montréal Fernand Rinfret à la communauté juive, que de nombreux Québécois haut-placés ne partageaient pas l’idéologie antisémite du jeune Dansereau.

Par exemple, que je sache, aucun des journalistes du journal La Presse n’était antisémite. Pensons aussi à Jean-Charles Harvey et son livre « Les demi-civilisés »…

L’antisémitisme n’était pas aussi commun que vous semblez le croire. La population ouvrière francophone n’avait pas de réflexes antisémites à l’époque. Malheureusement, l’antisémitisme infectait une bonne partie d’une certaine élite formée dans les collèges classiques de Montréal, ainsi que le journal Le Devoir.

(1) Mme Pomeyrols a certainement fait erreur sur la personne quand elle parlait d’Honoré Mercier en p. 267-268 de son livre: Mercier est mort en 1894!

On voit les anti et les pros ici, et l’histoire d’ennoblir la vérité. On en est plus ici, au Canada, à la haine. On en est au développement. Et alors on aime les autres, comme le proposaient Trudeau et les Indépendantistes… Oh Paradoxe quand tu nous tiens.

Dansereau propose la science, alors que la politique impose la vérité.

Transcendance et réalité lorsque confondues.

La réalité impose ses vérités. Alors que les idéologies conduisent à l’errance.

J’ai découvert Pierre Dansereau quand j’ai suivi des études en aménagement paysagé à l’Université de Montréal. J’ai étudié entre autre les travaux qu’il a réalisé sur le site de l’aéroport de Mirabel. Dansereau est un véritable puis de science. Bien que je me sois intéressé aux questions environnementales depuis longtemps, son approche de la nature qui est une forme de coopération permanente m’a aidée à voir l’environnement différemment. Cela illustre l’utilité de toutes choses et permet de considérer les écosystèmes dans leur globalité et pas seulement dans les paramètres de leurs spécificités. Je pense que Pierre Dansereau n’est pas assez connu au Québec alors qu’il s’est trouvé à l’avant-garde de la compréhension de l’écologie actuelle.

En même temps, Dansereau nous ramène à l’essentiel. L’observation de la nature où même un simple brun d’herbe a toute une histoire à nous raconter. Les plantes sont aussi des êtres vivants et lorsque nous leurs donnons de l’amour, elles poussent mieux, elles peuvent ainsi mieux pourvoir à nos besoins comme espèce habitante (et un peu colonisatrice) de la terre.

Les plus populaires