Pause samedi: et si le coyote attrapait le Road Runner ?

J’ai trouvé ici l’étonnante réponse à cette importante question. Parfait pour un samedi matin:

https://www.youtube.com/watch?v=qRzcCbjQ_5I

Les commentaires sont fermés.

Salutations M Lisée,

C’est drôle et cela m’inspire la réflexion qui suit:- Et si les politiciens nous disaient TOUJOURS la vérité?

Jean Bottari

Effectivement, avec ce dessin animé nous touchons du doigt l’un des problèmes métaphysiques des plus importants…
À quoi sers-je? Où cours-je? Dans quel état j’erre?…
Beaucoup ont un boulot qui consiste à creuser un trou le matin pour que d’autres le rebouchent l’après midi!…
Si les péquistes laissent tomber l’idée de l’indépendance pure et dure, que deviendraient-ils? des témoins de Jéhova?…
Si le Québec devenait indépendant, que deviendraient les péquistes? Des fédéralistes?

« L’ennui est la seule justification du travail! » Jules Renard.

Je vais vous faire une confession, Jean-François. Depuis quelques mois, vous me faites penser au coyote. Malgré la déconfiture du Bloc, malgré les sondages, malgré la zizanie au PQ, contre vents et marées, vos convictions souverainistes sont inébranlables. Même si votre dernier rejeton ne vous réveillait pas la nuit, vous vous réveilleriez de vous-même pour songer à de nouvelles stratégies pour convaincre une majorité de Québécois, claire ou non, d’adhérer à votre projet.

Faisons un très gros effort d’imagination. Si l’indépendance du Québec se réalisait, après quelques années, perdriez-vous le sens de la vie? Est-ce que vous redécouvririez le Christ ou vous contenteriez vous des plaisirs bourgeois? Quelle couleur prendrait votre passion?

Heureusement, cela a bien peu de chances d’arriver.

Bonjour,
Et si dans le vécu du coyote, n’est ce pas celui ci qui incarne les nationalistes québécois qui s’acharnent vaille que vaille en courant la Cause Nationale qui les fuit avec la rapidité du Road Runner ? Bien à vous, John Bull.