Pendant ce temps, au secrétariat de la mairie de Laval…

Les inspecteurs de l’opération Marteau doivent arriver d’une minute à l’autre dans les bureaux du maire de Laval. Tout est mise en œuvre par le secrétariat pour préparer les documents, comme le montre la photo exclusive qui suit:

Un travail de moine...
Un travail de moine...
Laisser un commentaire

Dans le feu de l’action et pour rester dans la discrétion, lM. Vaillancourt a dû faire appel à des membres de sa famille n’ayant pas travaillé depuis très, très longtemps et peu habitués aux nouvelles technologies. Cependant au crédit du maire et de la bonne gestion de la ville, le stock de liquide blanc avait été précieusement conservé avec les boîtes d’enveloppes de même couleur.

À Laval tous les échevins sont derrière leur roi. Quelle belle basse-court !

La question a été posée : d’où venait l’argent ?

Pensez-vous que maintenant qu’il y a prescription Le maire de Laval dira aux enquêteurs : Ben oui ! J’avoue j’ai brisé mon petit cochon pour aider démocratiquement ces deux pauvres bougres qui ne connaissaient rien en politique.

«Fonds secrets. – Sommes incalculables avec lesquelles les ministres [et les maires] achètent les consciences.» [Gustave Flaubert]

Bonsoir,
Et pendant ce temps, les nationalistes québécois dans une chasse aux sorcières sans précédent digne de l’Inquisition et dfu Maccarthysme sauce québécoise version Union Nationale essaient de faire la démonstration que le CIEL EST BLEU ET QUE L’ENFER EST ROUGE ! En est-on au point où il faudrait réécrire le REFUS GLOBAL de 1948 ? Au diable la TUQUE et le GOUPILLON, disait-il ! BEN évidemment que certains à petit pas ont délaissé le Goupillon ! Mais le pire, c’était pour se réfugier sous la TUQUE ! La seule bouée restante ! Ah ! La Tuque ! Cette Tuque qui sue, la Tuque qui pue, cette Tuque qui tue à petit feu….. Au plaisir, John Bull.

Le caviardage c est bien… la déchiqueteuse c est mieux… par contre, pour un contrat en béton, ca prend un gars d la construction..

Moi je dis que ce sont les perruques qui nous tuent à petit feu.

Tandis que la mafia tue à coups de feu!

Comment en ce pays, résister au système avec touts ses oripeaux, sans une tuque pour nous tenir chaud?

Si elle sent la sueur, c’est celle de notre labeur, dont se repaissent les profiteurs!

Les fédéralistes en commettant un crime par jours contre la Nation Québecoise devaient savoir qu’un jour ou l’autre ils paieraient et que l’Omerta mafieuse qu’ils ont installés serait brisée

Petites Annonces
Offre d’emploi à la Sureté du Québec
Référence : Escouade d’enquête Marteau
Poste Disponible : Enquêteur

Pré requis :
Expérience comme journaliste d’enquête à La Presse, Le Devoir ou Radio- Canada sont des atouts fortement pris en considération et sujet à une discrimination positive.
Rénumération : Selon résultats obtenus
* SVP Chroniqueurs de TVA prière de s’abstenir