Pendant ce temps, chez Amir…

On a beaucoup parlé, avec raison, des problèmes du Parti Québécois ces  dernières semaines. Mais le tonnerre péquiste nous a empêché d’entendre le grognement québéco-solidariste.

Sur une pente descendante...

En effet, les sondages qui donnaient depuis l’automne un élan vigoureux à Amir Khadir témoignent d’une chute de pression également vigoureuse en fin de saison.

La série CROP donne l’intention de vote suivante pour Québec Solidaire :

4% décembre 2008 (élection)
8% octobre 2009
10% octobre 2010
15% mars 2011
12% mai 2011
7% juin 2011
5% juin 2011*(+Legault)

Donc tout le chemin obtenu depuis octobre 2009 semble s’être envolé en fin de course. Et cela, avant même qu’on introduise dans le jeu l’hypothèse d’un parti de Legault, qui lamine encore plus Québec solidaire (*et le ramène à 5%) — comme les autres partis d’ailleurs.

On voit le même phénomène de reflux dans les questions portant sur le choix d’Amir Khadir comme « meilleur premier ministre », dans la série CROP:

4% Octobre 2010
11% février 2011
9% mars 2011
8% avril 2011
5% mai 2011
4% juin 2011

Il serait donc revenu au même point qu’à l’automne dernier, malgré un printemps de très forte présence, à la fois sur la question des gaz de schiste (voir son échange avec Lucien Bouchard) et sur la question de l’amphithéâtre de Québec.

La série de résultats de Léger Mise-en-marché (ma traduction) n’est pas aussi nette. Dans cette série, Québec Solidaire ne monte pas aussi haut (maximum 11% en février et mars) et ne tombe pas aussi bas – 9% en mai puis retour à 11% en juin — sans tester Legault cependant.

Mais son taux de bonne/mauvaise opinion en prend pour son rhume.

En décembre 2010, il bénéficiait de 45% de bonnes opinions — il n’est plus qu’à 32% en juin 2011, une chute de 13 points. En fait, davantage de Québécois ont désormais une mauvaise opinion de lui (40%) qu’une bonne opinion (32%).

Pourtant, il n’a pas cessé d’être égal à lui-même.

Je ne me réjouis pas de cette chute, qui me surprend un peu. Je ne fais que la constater.

(Note: Un alertinternaute, Sébastien Robert, m’a fait remarquer que j’avais utilisé dans la première version de ce billet les intentions de votes francophones pour la première série de CROP. C’est exact. J’ai corrigé pour les intentions de vote totaux de la série CROP. Ce qui ne change rien à la tendance. )

Laisser un commentaire

Monsieur Lisée, on comprend votre attachement au Parti Québécois. Étant un conseiller de Pauline Marois, on ne peut pas s’attendre à autre chose que ce genre de papier partisan mais svp, cessez d’utiliser votre statut d’intellectuel pour faire de la politique…les gens intelligents ont vu dans votre jeu.

…mais à quoi sert cet article si ce n’est la désagréable impression qu’il vous fait plaisir de voir QS avoir autant de misère à décoler que le PQ?

C’est pas facile pour QS quand ils ont tous les médias contre eux.

Québec solidaire ne passera jamais, car leur idéologie va à l’encontre des intérêts égoïstes des riches et puissants. Ceux-là même qui contrôlent le monde au moyen des médias de masse et de la publicité.

Lorsque le peuple arrêtera de lire Le Journal de Montréal et La Presse comme des zombies, à la manière de 1984, Québec Solidaire pourra espérer prendre le pouvoir.

Avoir les médias contre nous c’est avoir le monde contre nous.

C’est passager. L’automne va être chaud et Amir va rebondir, pendant que Legault va s’aplatir comme une crêpe pas assez cuite.

Manque de réalisme politique trop d’éparpillement,un focus bien établis sur les valeurs profonde qu’il veut défendre voila ce qui devrait être son défis.A trop vouloir en faire on finis par noyer le poisson,un peu de calme mon cher Amir.J.J.G.

Je vous lis régulièrement et je suis très surpris de vous voir mentir à vos lecteurs puisque ce n’est pas dans votre habitude.

Vous écrivez que Québec solidaire à eu ces résultats dans les sondages CROP:
« 4% décembre 2008 (élection)
9% octobre 2009
11% octobre 2010
18% mars 2011
14% mai 2011
8% juin 2011
5% juin 2011* »

Pourtant, les vrais résultats de Québec solidaire dans les sondages CROP sont plutôt:
« 3,8% en décembre 2008 (élections)
6% en octobre 2009
10% en octobre 2010
15% en mars 2011
12% en mai 2011
et il y a eu deux sondages CROP en juin 2011. Québec solidaire a eu:
17% dans le premier sondage de juin 2011
7% dans le deuxième sondage de juin 2011 »

Vous pouvez allez ici pour avoir les vraies données sur CROP: http://www.quebecpolitique.com/sondages/crop/intentions-de-vote-elections-generales/

Évidement, les données réelles démontre beaucoup moins bien le point que vous tenter de démontrant en présentant des données que vous avez inventées.

La série Léger Marketing démontre encore plus que votre opinion représente encore moins la réalité.

« 3,8% décembre 2008 (élection)
6% septembre 2009
8% et 10% octobre 2010
11% mars 2011
9% mai 2011
11% juin 2011 »

La vieille politique où on ment volontairement à la population perd de plus en plus de son importance justement parce que, grâce à l’internet, la population sait quand on la désinforme.

Évidement, je suis convaincu que vous avez fait cette erreur involontairement.

En attendant votre erratum,

Sébastien Robert

@Sébastien Robert
Merci de m’avoir signalé que j’avais utilisé les résultats des francophones plutôt que la totalité. Cependant cela ne change rien à la tendance chez CROP, ni au fait que le parti de Legault est maintenant une réalité avec laquelle il faut compter.
Les chiffres de Léger sont en effet plus stables, et je les ai ajoutés au billet. Cependant je note aussi, chez Léger, la chute de popularité personnelle d’Amir.
Comme je l’ai ajouté au billet, je ne m’en réjouis pas. Mais il se passe quelque chose.
Continuez à me lire et à me corriger au besoin.
JF Lisée

Les québecois sont tannés de ce type de politicien. Avec les boomers qui prenent de l age l option souverainiste va diminuer d année en année. De plus lorsque monsieur Parizeau va déceder la souveraineté sera chose du passée, je ne vois pas qui va prendre le flambeau.

Contrairement a la majoritée de vos articles tres pertinents, Il me fascine que l’on mettent ces chiffres comme des intentions pseudo-réelles apres la perte de crédibilitée (pour ma part) de ces sondages qui deviennent aussi exact que la météo! Soit un journaliste essais d’influencer les votes en diffusant ces chiffres, soit on ne réalise pas encore que 1000 personnes sur 7 millions n’est peut-etre pas tres significatif!!! L’électorat québecois étant tres fragile et instable, je préférerait de loin lire des papiers objectifs concernant les projet de lois que de lire sur ces sondage vide de sens…

Rien de tout-à-fait aussi réjouissant, en l’absence de bonnes nouvelles chez soi, que le malheur des autres. Cible facile Ahmadinejad Khadir!

Monsieur Dupuis. Sachez que Monsieur Lisée ne joue pas de jeu. Il n’a jamais caché ses allégeances politique ni son passé politique d’ailleurs. Il était le conseillé de Lucien Bouchard. En ce qui concerne Pauline, je ne suis pas certain.

Ce petit article nous démontre la volatilité de l’électorat Québécois et rien d’autre. Avouez que vous même ne saviez pas que QS avait autant baissé dans les sondage !!!

Si la partisanerie de Monsieur Lisée vous fâche, vous savez que vous pouvez arrêter de le lire !!!

Bonne journée !!

À tous les jours je fais un sondage: A)pain beurre B)pain margarine C) pain sec D) aucun. Invariablement les sondés choisissent en fonction de leur goût de l’heure à chaque repas de la journée.

Monsieur Lisée,

À quoi servent vos chiffres si vous les manipuler en fonction de vos opinions politiques ?
En plus de pratiquer l’acharnement politique pour un parti qui va nulle part, vous optez pour la peine de mort pour un nouveau-né sans lui avoir donné la chance d’exister…

Vous avez déjà fait beaucoups mieux….

M. Lisée, que répondez-vous à M.Sébastien Robert (commentaire numéro 7)?

Les chiffres que vous affichez sont une répartition du vote chez les francophones seulement, non pas ceux du Québec en entier.

Pour les même dates le chiffres du Québec (selon votre source) devraient se lire comme suit :

4% décembre 2008 (élection)
6% octobre 2009 (et non pas 9%)
9% septembre 2010 (chiffres d’octobre non dispo)
15% mars 2011 (et non pas 18%)
12% mai 2011 (et non pas 14%)
7% juin 2011 (et non pas 8%)

(Le dernier chiffre de 5% ne peut évidemment pas être inclus dans la tendance, car il est fondé sur la présence d’un parti supplémentaire)

À Sébastien Robert

Je ne veux prendre pour personne ou être contre d’autres, mais les sondages ne sont valables que la journée où ils ont été faits.

Le reste appartient à ceux qui l’ont commandé.

C’est exactement ce que j’avais remarqué: une descente abrupte pour QS. Et pourtant Amir a fait ce printemps de la politique « autrement » selon plusieurs analystes. On a tenté de noyer ce fait en mettant constamment à l’avant scène les démissions au PQ.

Alors la question qui tue: C’est quoi faire de la politique autrement?

C’est un bizarre de constat en effet.

Je trouve particulier qu’on teste les sondages avec Legault parce qu’il n’a pas de parti (question de temps) et parce qu’il reste muet ou vague sur un paquet de sujets relativement importants. Et on voterait pour ça!?

Je pense que l’électorat vote en fonction de son émotion du moment. On avait un bon « Jack » le 2 mai, c’était la date pour « Jack »; on avait une écoeurantite du PLQ et du PQ au printemps, bah, on va aller pour Québec Solidaire.

Je me demande si on ne cherche pas à comprendre une analyse qui n’est probablement pas faite par l’électorat.

Finalement c’est 5 % ou c’est 7 % les intentions de vote de QS? Je suis confus.

La crise politique nourrit l’électorat volatile qui a congédié le BQ à défaut de congédier le PLQ.
La mauvaise élection au mauvais moment.

Legault ça pourrait ressembler à une Union Nationale modernisée mais stérile par son fond qui utilisant l’approche marketing des annonces de programme sait jouer sur le look parce que c’est nouveau c’est bon comme pour une pub. C’est nouveau! Le marchand de bonheur disait Michel Rivard.

QS et Khadir ça joue sur les beaux principes décollés de la réalité immédiate ça provoque des problèmes pour un électorat solidaire plus que non volatile. Gaza préoccupant un député du parlement québécois plutôt que la question du Québec dans le Canada. Dernière nouvelle celle ci sur le Don Quichotte Khadir prenant son cheval pour abattre les moulins à vent du hockey et de la formule 1! Donnant un vernis d’intégrisme politique à ses causes.

Les réformes du parlementarisme chez QS, la consultation populaire, la promotion des génériques dans les médicaments c’est positif, l’ambivalence sur la question nationale, la division électorale en soutenant l’abattement du PQ ça ne va plus.

Le PLQ qui gagne perd par défaut selon Legault, le PQ qui joue le centre souverainiste qui perd à gauche et à droite à travers une chef qui ne passe pas n’en déplaise à J.F.Lisée pendant que le centre idéal et marketing de Legault -pogne- comme une belle voiture neuve.

Khadir est opposé perdant aussi au lave plus blanc marketing Air Transat de Legault. Air Transat québécois dont le français laisse à désirer dans le personnel d’aviation!

Il est beau votre modèle, François Legault!

Les partis poteaux, virtuels et new look feront reculer le Québec.

Amir Khadir, Pauline Marois, Gilles Duceppe devraient se parler et envisager une vraie Union Nationale pas celle de Legault artificielle.

Sinon Marois et Khadir seront les faire valoir de JJ.Charest ou F.Legault.

Personnellement je n’ai aucune confiance en Legault
Et je n’apprécie pas particulièrement Amir Kadir.

je vais donc continuer à voter pour le P.Q.

A MARTIN

Selon vous,les intellos ne devraient pas faire de la politique. Belle démocratie!!!
Donc, j’en conclue que c’est permis aux 2 de pique?? La porte est ouverte.

A KEVIN,

Bravo, les médias sont contrôlés en majorité par les fédéralistes qui tentent et réussissent à influencer les votes et la pensée des gens. A quand un pendant souverainiste, seulement pour équilibre les forces?? Ça, c’est la démocratie.

Personnellement, je crois que la démission des membres du PQ en fin de session lui a quelques peu coupé l’herbe sous les pieds. Même s’ils s’agit d’une erreur selon moi (démissionner), celà a eu le mérite de retirer le monopole de la vertu à Khadir que plusieurs chroniqueurs étaient carrément en train de le béatifier… Je demeure persuadé, que QS devrait faire élire quelques députés de plus sur le plateau…

C’que nous pensons d’Amir Khadir ne fera pas changer pas ce qu’il est vraiment.

J’invite les analystes, les observateurs, objectifs ou pas, à commenter et à critiquer les politiques des partis en ne faisant pas c’que les critiques de cinéma font:Donner un compte rendu du nombre de billets vendus comme si ça faisait partie de l’oeuvre.

Le député de Mercier n’est pas le meilleur défenseur, il est le seul.

Québec solidaire est perçu comme un parti marginal et va le demeurer.

Je ne crois pas qu’Amir Khadir soit en mesure de faire le coup de Jack Layton.

Amir Khadir s’exprime bien et sa pensée est plutôt cohérente. Cependant, pour réussir à gagner l’opinion publique, il faut aller chercher de la confiance et ça c’est compliqué.

Il ne suffit pas d’avoir raison ou tord, il faut créer un relation de confiance.

Pour ce faire, on a beau dire que les gens veulent du changement, ce n’est pas suffisant.

Les électeurs cherche des changements qui ne les toucheront pas trop et si possible qui vont leurs rapporter gros.

Québec solidaire va rester solitaire longtemps.

La chute d’Amir Khadir ne me surprend pas du tout. Il a démontré qu’il peut manipuler habilement les médias, mais c’est un couteau à deux tranchants.

Vous me corrigerez, mais il me semble que Québec Solidaire n’est rien d’autre que le rejet par le Parti québécois de son côté extrême gauche. C’est du déjà vu. À part son habilité à garder les caméras sur sa personne, je n’y ai encore vu aucun talent de leadership et les Québécois auraient avantage à mettre de côté leur goût du spectacle pour le moment.

Salutations cordiales

Pour compléter sur la comparaison que Monsieur Bouchard fait entre Khadir et Legault, il est clair que Legault tient un discours plus près de l’opinion actuelle donc plus suceptible d’aller chercher la confiance des électeurs.

Sauf que Legault se garde bien de nous annoncer les coupures qu’il devra faire afin d’augmenter de 20 % le salaire des profs et de 30 % celui des médecins.

Ces deux catégories sont déjè mieux payés que la moyenne des travailleurs. Qui va être pénalisé ?

@ Pierre Bouchard.

Moi se que je me demande si Legault ne serais pas une Lada de l’année. En surface sa brille mes des qu’on regarde la mécanique on voie plein de problème en devenir!

@Jean-François Lisée

Je suis flatté que vous me répondiez. Désolé pour le ton acerbe de ma critique qui réflétait beaucoup plus le choc de voir quelqu’un que j’estime avoir peu de rigueur. Votre nouveau texte est beaucoup plus proche de vos habitudes.

Néanmoins, je vois trois lacunes dans votre analyse.

La première, est de mettre le résultat avec legault dans la liste. Je comprend que Legault est un élément pour lequel il faudra compter, mais on peut difficile établir une tendance avec le reste, surtout qu’il a un effet moins négatif sur QS que sur les autres partis.

La deuxième, c’est d’avoir choisi mars 2011 pour établir une tendance. En fait, sauf pour juin dont je traiterai plus tard, le 15% de mars est le seul résultat CROP où QS n’a pas entre 10 et 12% depuis octobre 2010. Considérant la marge d’erreur, ce résultat isolé n’est pas significatif.

La troisième, c’est d’avoir omis le premier sondage CROP de Juin 2011, où QS a eu 17%. J’avoue que les deux sondages CROP de juin sont bizarres et inquiétant. Par contre, il nous manque des données pour pouvoir les analyser.

Trois hypothèses d’analyse peuvent être émises: soit l’électorat est très volatil et change radicalement d’idée en deux semaine (donc que QS pourrait revenir à 17% dans deux semaine), soit la méthodologie différente du sondage a une influence (le premier sondage ne parlait pas de Legault, mais le premier oui), soit un des deux sondages est erronné (la marge d’erreur ne s’applique que 19 fois sur 20, ce qui veut dire que le sondage est dans le champ 1 fois sur 20).

Les sondages des prochains mois (en fait, comme il n’y en a pas en été, ça ira probablement à septembre) pourrons nous éclairer sur l’analyse que nous devons faire des sondages de juin 2011.

Il est aussi clair que Québec solidaire devra faire attention pour maintenir ses appuis maintenant qu’il est considéré comme une menace réelle par les autres partis politiques et ses adversaires dans la société civile.

Il me ferait plaisir de discuter avec vous de la situation politique québécoise. Ne vous gênez pas de me contacter.

Ah!!! Quel plaisir de voir les gauchistes s’entredéchirer. Du bonbon!

de toute façon, la souveraineté est totalement et complètement OUT!

Ne reste que la gauche – VS – la droite.

Entre la politique antisociale du PC et la farce du NPD … !!!

http://www.vigile.net/Entre-la-politique-antisociale-du

Si le NPD était véritablement un parti de gauche, il aurait organisé une mobilisation populaire massive pour défendre les travailleurs, de manière à favoriser l’établissement d’un rapport de force réel. Or le NPD, amplement verbomoteur, est incapable de la moindre mobilisation, comme on a pu le constater avec son échec à mobiliser ses membres et employés à la parade de la Fête nationale ce 24 juin à Montréal.

Lors du défilé, Khadir semblait être seul à l’avant! Comme leurs petits amis fédéralistes du NDP, je n’ai vu aucun signe de vie de Québec solitaire au défilé de notre Fête nationale!!!!

Pauvre Amir, les partisans des Nordiques pensent qu’il est contre les Nordiques et vont lui faire payer d’avoir demandé la transparence.

Les casseurs au noms des équipes de hockey, ça ne brise pas que des vitres, mais aussi la démocratie…

P.S. Je viens de Québec et j’aimerais beaucoup voir les Nordiques revenir, mais pas en sabotant la transparence…

Bonjour,
Après la triste expérience avec l’Union des Forces Progressistes qui fut miné de l’intérieur par des dérives toutes nationalistes, Madame François David hésita longuement avant d’accepter que Québec Solidaire s’affiche nationaliste et ce, même d’une façon des plus feutrées. Madame Françoise David a compris sur le tas et à la dure qu’un parti qui s’affiche de gauche et à tendance socialiste ne peut cohabiter avec des nationalistes dans ses rangs car ces derniers finissent toujours par amour pour le drapeau de laisser tomber toutes les mesures sociales en étant dévoré de l’intérieur par le Fleurdelisé et l’économie nationale. Un parti de gauche ne peut survivre avec des nationalistes à l’intérieur car ceux ci finissent toujours par s’aplatir à droite en reniant les valeurs de gauche.
Si au moins, nos nationalistes québécois seraient plus politisés, ceux ci se questionneraient sur la pertinence, sur le pourquoi le nationalisme est toujours de droite et d’extrême droite. Regardez ailleurs au lieu de vous mentir à vous mêmes en essayant de se vouloir l’exception qui ne confirme pas la règle.
Finalement, le Québec de toujours fut constamment à droite de par son nationalisme. Monsieur Amir Khadir essaie tant bien que mal de surfer sur des prises de position qui sont socialistes de par leur engeance mais va très vite se mettre à dos la plèbe et la populace qui tient par dessus tout à son pain et ses jeux. D’ailleurs, en s’opposant à la construction d’un amphithéâtre pour exciter la fibre nationale par son pain et ses jeux, Monsieur Amir Khadir a probablement poussé sa chance un peu trop loin car ici, contrairement au Vieux Continent qui est fortement conséquent, instruit et politisé, ici le nationalisme sévit encore même si beaucoup d’entre eux décrochent. Le nationalisme est toujours l’émotion la plus tribale, ne l’oublions surtout pas ! Avis à tous ceux qui en sont dévorés de l’intérieur en étant possédés par cet écran de fumée qu’est un drapeau national……. Bien à vous, John Bull.

On a tort de sous-estimé Amir Kadir car c’est la première fois qu’un député dit la vérité à Lucien Bouchard, à la Formule 1 et le vendeur de soulier.
Il mérite des félicitations et on devrait être fier d’avoir un homme comme lui. Bravo Kadir

Je suis d’accord avec l’alertinternaute (drôle de mot???), Sébastien Robert, même si nous n’avons pas du tout la même opinion politique.

Imaginez un instant si un élu avait écrit dans son compte de dépense de 2010 les chiffres de… 2009. Une fois démasqué par les journalistes, son argument aurait été : » Bahh, c’est la même tendance que 2010 de toute façon… Ça revient au même. »

Je suis capable de vous dire, M. Lisée, vous auriez du contenu pour une semaine dans vos blogues…

Cynique vous dites ?

C’est une erreur de prétendre évaluer l’état complet de la forêt en analysant seulement l’écorce de l’arbre que nous avons sous le nez. Mais admettons que c’est plus facile.

On s’amuse à vouloir donner une signification large à des phénomènes très locaux et très circonscrits dans le temps. Tout ça me fait penser aux lignes ouvertes sur le Hockey quand le Canadien n’est pas encore assuré d’avoir gagné sa place dans les finales. Les discours des gérants d’estrade sont intéressants pas tant pour leurs analyses sportives que pour les prémices sociologiques qui étaient les discours.

Le printemps 2011 aura vu se produire beaucoup d’évènements politiques affectant la scène québécoise. Les pièces du puzzle ne sont pas encore toutes en place et elles pourraient bien bouger encore.

Qu’on le veuille ou non, il y a nécessité de prendre un recul si on veut voir le panorama complet.

«Il y a certains chefs qu’on suit d’autant plus aveuglément qu’il faut être aveugle pour les suivre.»
[Gérard de Rohan Chabot]

Je ne suis pas trop inquiet pour Québec Solidaire de ces sondages. Pour diverses raisons:
1) Il est clair que QS (comme le PQ) fait face à une certaine hostilité de certains médias (pour ne pas dire une hostilité certaine). Par exemple, depuis 2008, la grande majorité des analystes (jusqu’à il y a quelques semaines) « oubliaient » systématiquement QS dans leurs analyses. Le comble est quand, après avoir parlé du PLQ et du PQ, fait une analyse de l’ADQ, ils terminent avec la possibilité d’un « nouveau » tiers parti (la tentative avortée de Merlini en 2009, puis Legault en 2010),a ccordant plus d’importance à des partis virtuels qu’à un parti représenté en chambre.
Le résultat est aussi que la grande majorité des gens ne connaissent de QS que la propagande anti-QS: parti « d’extrême-gauche » (malgré que son programme, social-démocrate, va moins loin que celui du PQ à sa fondation), Khadir « l’extrémiste » qui « dénonce tout » et « insulte tout le monde » (surtout parce qu’on entend la position du gouvernement et des médias Rémillard et Québécor)
(Il suffit d’aller écouter http://www.youtube.com/watch?v=SMoc6MOGfxo pour en juger par soi-même)

Quand des gens apprennent à connaître le programme de QS, leur sympathie est beaucoup plus forte, parce qu’il représente la vision sociale-démocrate abandonnée par le PQ, mais en phase avec encore une large tranche de la population. Et je sais que plus le temps va passer, plus le programme (malgré le black-out de deux empires médiatiques) sera connu.

2) Je ne perd pas de vue que les sondages sont des outils de gestion de l’opinion publique. Le PQ fait aussi les frais de ce genre de tactique.
On peut le constater par le sondage Canoe (de Québécor) tenue uniquement à Québec pour désigner le « responsable » du « report de la mise en oeuvre du projet de construction de l’amphithéâtre », malgré le fait que le projet de loi 204 ne portait que sur l’entente Labeaume-Québécor pour la GESTION de l’amphithéâtre et que les 400 millions allongés par les gouvernements sont alors là. Et, ô surprise, PKP n’était pas dans la liste des choix.
Il est aussi flagrant que GESCA-CROP veulent mousser le CAQ. Par exemple, il est toujours question de Legault, jamais de son compère Sirois. Pourtant le CAQ est bicéphale.
Au contraire, s’ils voulaient le couler, ils n’auraient qu’à poser des questions embarassantes. Comme: « Aimeriez que le groupe Sirois-Leagult se prononce sur:
– une éventuelle commission d’enquête sur la construction et le financement des partis politiques
– les gaz de schiste
– le plan Nord
etc. »

Remarquez aussi qu’aucun sondage n’a été fait pour connaître l’opinion de l’ensemble des Québécois sur le projet de loi 204. Projet qui a mis de l’Avant QS, a divisé le PQ et le PLQ et a embêté l’ADQ (qui a préféré s’abstenir du débat). Parce que si on posait la question, Sirois-Legault a (comme L’ADQ) refusé de prendre position sur ce sujet divisif.

3) L’opinion publique est très volatile. Comme en témoignent ces sondages, ainsi que la dernière élection canadienne. Il n’y a pas que QS qui voit ce genre de fluctuation. On verra à l’élection.

4) Le CAQ attire de nombreux « péquistes mous », c’est-à-dire des gens plus intéressés par le pouvoir que par la cause. Ce qui débarrasse le PQ de ses éléments « faibles », mais représente aussi pour le CAQ une faiblesse: une chute de popularité, très probable quand Sirois et Legault devront se prononcer sur les sujets qu’ils évitent pour l’instant, et ces « ambitieux » risquent de s’envoler comme une volée de moineaux.

5) Sur le terrain, je sais de bonne source que le membership est en croissance continue depuis 2008, avec une forte hausse dans le dernier mois. Ainsi que le nombre de nouveaux militants prêts à s’impliquer.
Ce qui est beaucoup plus encourageant à long terme.

Franchement, moi, je décroche. Nous sommes réellement pris dans une période de Grande Noirceur politique. Comment peut-on expliqué autrement cette hausse invraisemblable de François Legault qui n’est pas précisément une copie canadienne-française de Barack Obama? Comment peut-on expliquer une baisse de Québec Solidaire, seul parti qui en toute objectivité a parler des « vraies affaires »? Comment peut-on même imaginer une réélection de Jean Charest? Comment peut-on expliquer le comportement totalement erratique de Pauline Marois et de ses débutés?

À quand l’ajout de « La Chaise » sur le bulletin de vote?

La réalité est que QS solidaire va gruger le vote du PQ aux prochaines élections; le blogueur peut bien nous garrocher toutes sortes de chiffres comme à son habitude pour s’encourager lui-même.

Ainsi s’exprimait l’écrivain français Pierre Daninos : » Nous étions au bord de l’abîme, mais depuis, nous avons fait un grand pas en avant. » Étrangement, cela nous fait songer à nos péquistes. Avec Mme Marois, comme les péquistes ont fait un grand pas en avant ! Cela en est effrayant.

Le PQ qui s’attaque à nouveau à la gauche, il ne l’aime vraiment pas. Amir est un seul député. On peut se demander ce qu’il peut bien faire de tellement mal. C’est vrai, il a empêché que le PQ ferme la gueule au citoyen.

Comme elle se jette avec hardiesse au pied de la droite, la dame Marois, tel un dévot face au crucifix !

Pourtant, Québec-Solidaire est un parti souverainiste.

La réalité, c’est que le PQ est coincé. Il ne peut pas vraiment actuellement se débarrasser de son chef, car il est trop tard. Cependant, la population ne l’apprécie toujours pas plus, et a encore moins de raisons de l’apprécier avec ses dernières gaffes.

Comme je vous disais, péquistes, vous ne rassemblez plus, vous divisez.

Les électeurs québécois s’interrogent peu sur les valeurs et les programmes des partis politiques. La gauche, la droite, le centre c’est du pareil au même pour bien des gens. Ils votent pour des personnalités fortes, pour du changement, pour ceux que les songages placent gagnants, pour ou contre les séparatistes.La politique est un jeu.

Léger MARKETING nous révèle que Khadir ne tient plus la route depuis sa sortie pourtant très justifiée contre l’amphithéâtre de Québec et l’accord qui deviendra légalement incontestable entre Québécor et la Municipalité de Québec sous la férule de son petit caporal.
PS L’usage de mots anglais ou autres enrichit la langue comme pour toutes les langues modernes.Il ne faut pas tomber dans l’anglophobie maladive.

« La réalité est que QS solidaire va gruger le vote du PQ aux prochaines élections; » Eric

===

La « réalité » c’est que vous n’en savez rien (pas plus que quiconque d’ailleurs) et que vous prenez vos fantasme pour la « réalité ».

Jean Émard

D’accord avec l’excellent commentaire de P.Lagacé; les médias ont travaillé Amir Khadir.

L’establishment n’aime pas Khadir. Ils se sont uniquement servis de leur meilleur outil: les médias ( télévision, radio, internet, journaux).

Le « bulldozer » anti souverainiste/social-démocrate auquel le Parti Québécois a droit depuis 1967 sert aussi à détruire Québec Solidaire.

Il n’est pas normal que deux êtres humains ( Desmarais, Péladeau) aient une si grande influence sur la conduite d’une population.

À quand un CRTQ ( bureau des communications) qui régirait les médias québécois?

J’aimerais bien savoir ce que faisait la jeune fille à côté d’Amir lors des points de presse à la fin de session. Je suppose une attachée de presse , mais mônsieur »politique différente » si c’est pour nous montrer une image jeunesse de se pavaner avec une non-élue (pour faire image jeune?)… à ce que je sache il n’y a encore qu’un député Q.S. , est-ce bien différent de Mario Dumont qui nous rabâchait les oreilles avec ses »zeunes » de l’A.D.Q.(le très très sympatique , devenu »le zournaliste zézétant).

Je lis ici Philippe Girard plaider que QS est le seul parti politique à parler des « vraies affaires ».

Ce mec a-t-il lu la plateforme que le parti a retiré de son site tellement elle était la risée de tous?

@ Sébastien Robert

«la marge d’erreur ne s’applique que 19 fois sur 20, ce qui veut dire que le sondage est dans le champ 1 fois sur 20»

Voilà une phrase que j’utilise souvent ! Mais, elle ne s’applique pas à ces sondages… car c’est encore pire ! Il s’agit en effet de sondages faits à partir de panels Web, comme on peut le lire à la deuxième page de http://www.crop.ca/sondages/pdf/2011/EvolutionpolitiqueCROPjuin2011.pdf . On y ajoute d’ailleurs :

«Notons que compte tenu du caractère non probabiliste de l’échantillon, le calcul de la marge d’erreur ne s’applique pas.»

Qu’en de jolis mots est-ce dit ! Dans les sondages de Léger, on est encore plus poétique, on dit, comme on peut le lire à la troisième page de http://www.legermarketing.com/documents/POL/116132FR.pdf , «Un échantillon probabiliste de 1 004 répondants aurait une marge d’erreur de +/- 3,1% dans 19 cas sur 20». Notez le «aurait»… Or, l’échantillon ne l’est pas, probabiliste ! Car, là aussi, il s’agit d’un panel Web. Or, il est clair qu’un échantillon formé de personnes qui répondent par Internet n’a rien de probabiliste…

Je vais arrêter là, vous avez sûrement compris l’idée !

Est-ce à dire que les résultats sont mauvais ? On ne le sait pas… Mais, chose certaine, il ne sont pas fiables. Vous avez d’ailleurs remarqué que les panels de Crop donnent en moyenne des meilleurs résultats pour QS que ceux de Léger. Est-ce qu’il faut alors s’inquiéter davantage du mauvais résultat du dernier sondage de Crop ? Je n’en ai finalement aucune idée !

Il est vrai que Québécor, La Presse-Gesca et Radio Canada appuient directement ou en sourdine le parti Legault ou le PLQ. Le Statu quo tout simplement.

C’est de la part de bloquistes défaits dont Duceppe, d’un PQ qui prend du recul, d’un QS qui cesse de rêver d’un remake pour celui ci de l’élection répétée de députés sur le mode NPD sur le seul nom du chef.

Ces partis devraient par le biais de médiateurs, L.Lauzon pour QS, J.F.Lisée pour le PQ, Serge Ménard pour le BQ et messieurs Aussant et Curzi pour les péquistes démissionnaires tenter de trouver des arrangements, des voies d’entente pour battre les libéraux et les Legautistes sous peine d’une démission politique de la gauche souverainiste.

À défaut d’Union nationale des partis et forces souverainistes progressistes, évolutives ce sera l’Union Nationale bricolée de F.Legault qui aura le dessus.

Il va de soi que le PQ solitaire sous P.Marois se dirige vers le néant, la direction Marois exclusive ne sera qu’un buffet pour les autres partis.

@Philippe Girard
qui se demande:
« Comment peut-on expliquer une baisse de Québec Solidaire, seul parti qui en toute objectivité a parler des “vraies affaires”? »

Je ne serais pas prompt à parler d’une baisse de QS. Peut-être les sondages Gesca-CROP (qui jouent le même jeu avec le PQ)* montrent une baisse des intentions de vote pour l’instant, mais sur le fond, le parti n’a jamais eu autant de membres (croissance continue depuis 2008, avec une hausse particulière depuis un mois) et surtout de gens prêts à s’impliquer. Le plus encourageant, c’est qu’une bonne partie de ces nouveaux « militants » ne sont pas rattachés à un parti politique (autrement dit, ce sont de simples citoyens qui n’ont jamais eu de carte de membre de parti qui s’engagent et pas seulement en prenant leur carte de membre).

Petit à petit, le cynisme ambiant du gros de la population se gruge.

*Comme je le disait dans mon précédent message, les sondages sont connus pour être des « instruments de gestion de l’opinion publique ».
Il suffit de voir la curieuse coïncidence des sondages Gesca-CROP: Quand le PQ semble pouvoir remonter la pente (93% pour Marois, Charest qui s’embourbe dans la corruption, les hydrocarbures et une foule de dossiers), les sondages montrent une stagnation, voire une baisse du PQ et une remontée de QS qui « volerait » (beau terme pour créer la bisbille) des votes au PQ. Puis, alors que le PQ est en pleine crise et qu’on pourrait s’attendre à ce que QS soit en remontée spectaculaire après les derniers événements: ô surprise, baisse majeure de QS.
Avec bien sûr des scénarios spéculatifs pour mousser Sirois-Legault*, incluant « fusion » avec l’ADQ.
*Excusez: il faut dire simplement « Legault » pour être « politiquement correct » parce que Sirois préfère rester dans l’ombre de l’organisation et du financement.

Et bien sûr, on oublie que Legault est « l’homme de Bouchard »: c’est ce dernier qui l’avait recruter comme ministre. Puis, après son départ, a, à de nombreuses reprises, « têté » Legault pour qu’il quitte le PQ pour fonder son propre parti. Mais, bien sûr, cela n’a rien à voir avec la situation actuelle où Legault, sous la direction de Sirois, tient un discours très « Bouchard » et a fondé un parti concurrençant le PQ.
🙂

Qui vit par l’épée,périt par l’épée.Quand tu te tires dans le pied,attends toi à des répercussions
négatives.La balloune de Québec Solidaire commence à se dégonflée,et ceci est une très bonne nouvelle.

@ Pierre Bouchard (# 51):

« Il est vrai que Québécor, La Presse-Gesca et Radio Canada appuient directement ou en sourdine le parti Legault ou le PLQ. » (sic)

Drainville…il venait d’où déjà?

« “Il est vrai que Québécor, La Presse-Gesca et Radio Canada appuient directement ou en sourdine le parti Legault ou le PLQ.” (sic)

Drainville…il venait d’où déjà? »

Il faut distinguer entre les journalistes, qui eux essaient de garder une certaine objectivité professionnelle* et la haute direction qui, elle, a un sérieux biais sur certains sujets.
Je me souviens, entre autres, d’une entrevue de Paul Desmarais en France où il expliquait qu’il ne se mêlait pas de la direction de ses journaux, sauf sur un point: il est fédéraliste! Cette petite déclaration en dit long.

Remarquons aussi que la commande des sondages, la liste des questions et le choix de l’échantillon et du mode d’interrogation (par web, pas très sérieux).

*Il suffit de comparer le Journal de Montréal et le site de rue Frontenac pendant les premiers mois du lock-out: Incroyable la différence du traitement de l’information !

La famille Desmarais en mène plus large qu’elle semble vouloir le laisser entendre en politique québécoise. Fédéraliste avant tout, on est prêt à tout pour parvenir à la disparition de la moindre opposition au clan fédéraliste même à faire élire le NPD si ça peut fait disparaître le Bloc. Le PQ est le prochain sur la liste des espèces à faire disparaître.

Gilles Duceppe, sa première entrevue « À soir on fait peur au monde », il l’a donnée à qui? TVA? Et c’était pas A-M Dussault, une journaliste typiquement anti-PQ de Radio-Cane?

M. Legault va chercher beaucoup d’appuis: c’est sûr, il ne se commet pas! Le jour où il sera vraiment dans l’arène et obligé de se prononcer sur tout, les gens verront bien sa pâleur, son manque d’envergure et l’incohérence du ramassis de voeux pieux qu’il prétend transformer en programme.Sa lune de miel médiatique s’estompera également.
Québec Solidaire, tranquillement, bâtit son programme. Ce sont les militant qui le font, par des gens d’affaires réunis en catimini autour d’un scotch…
Personnellement, je ne pense pas que M. Khadir deviendra premier ministre. À suivre les forum sur le web, on dirait qu’il y a trop de xénophobie au Québec pour qu’on le choisisse… Par contre, il fera un excellent ministre. D’ici à ce que ce parti accède au pouvoir, le réalignement des forces politiques actuelles aura fait débloquer des choses et fait surgir de nouveaux leaders. Par exemple, monsieur Curzi.
Paris ne s’est pas fait en un jour. Après le génération péquiste, la vie continue…

Pas étonnant. Ils se sont tous mis à frapper sur Khadir. Québécor en tête, Arcand et les autres de 98,5, la Maltais et des gens de Québec qui n’ont pas voulu voir que sa démarche était non seulement légitime mais courageuse et noble. Le PQ, ce parti qui penche à droite, a vu en lui un ennemi qui lui ravissait des votes. Tout ces petits et grands politicailleux l’avaient dans les jambes et ils se sont ligués avec des merdouilles telles Martineau, Duhaime et tutti quanti pour le ridiculiser.

Quand Amir Khadir aura quelques autres député à ses côtés, ils se partageront la tâche et les gens cesseront de tout faire porter sur les épaules du valeureux député de Québec solidaire.

La dernière élection fédérale a justifié les investissements et les pertes de Desmarais dans le journal »la presse »,les journalistes qui travaillent dans ce journal peuvent dormir tranquille pour encore un bout de temps, ils sont assurés d’un emploi.Avec l’arrivé des nouveaux médias , monsieur Desmarais pouvait peut-être s’interroger sur la pertinence de garder vivant (et déficitaire) le journal comme »la Presse » Avec leurs sondages bidons sur internet de »La Presse » et de »Crop » ,une vague orange survenue influencée totalement (ou presque) par ce journal , dans le seul but: se débarasser des bloquistes. Si monsieur Khadir et Q.S. perdent des points dans les supposés sondages »neutres » de Gesca , c’est qu’ils ne seront plus bien utile dans l’avenir avec la »balloune » Legault,(le prochain employé du mois pour le parti libéral, celui-ci, remplaçant monsieur Khadir). Quand tu écoutes monsieur Khadir attaquer plus le principal parti d’opposition à Québec que le parti en place au pouvoir et qu’il se dit en plus indépendantiste, on peut se poser des questions (division des voix) . Je n’ai rien contre la gauche , mais j’aime mieux des gens qui s’assument comme le »prof Lauzon » lui , résolument fédéraliste , mais son combat , c’est la gauche . Je ne peux croire au choix indépendantiste de monsieur Khadir , c’est de l’esbrouffe, de la diversion pour gruger la gauche du P.Q.

Québec solidaire doit maintenant s’impliquer davantage dans tous les débats chauds qui apparaissent dans l’horizon québécois. Le temps des grands principes creux est dépassé. M. Khadir en a surpris plusieurs dans les dossiers très précis des gaz de schiste et de la loi sur l’entente Péladeau-Labeaume.
Je veux dire agréablement surpris!
Sans lui, des tas de questions pertinentes seraient demeurées sans réponses. L’entente serait déjà acceptée et la loi anti-démocratique qui l’accompagnait serait déjà devenue un dangereux précédent. Québec Solidaire n’est pas condamné à mourir, même si un certain François Legault – et un Charles Sirois!!! – se pointent dans le portrait politique québécois. Québec solidaire demeure le seul parti présent pour défendre et promouvoir les droits touchant les moins bien nantis, la classe moyenne et les sans voix. Le monde des affaires aura le PQ, le PLQ, l’ADQ et un autre parti de droite à naître. Les citoyens ordinaires, les travailleurs, les étudiants, les démunis, les personnes âgées délaissées, les chômeurs, les malades, les personnes handicapées, etc. . . pourraient peut-être se tourner vers Québec Solidaire. Il suffit de convaincre tous ces gens de plus en plus ignorés et abandonnés par les autres formations empêtrées au centre et plus ou moins à droite de l’échiquier politique québécois qu’ils trouveront leur compte dans Québec solidaire.

@ P. Lagacé;

L’entrevue qu’a donné Paul Desmarais, était destinée au périodique français: » Le Point », pour le numéro du 26 Juin 2008.

Entre autres choses, il y mentionnait clairement que toute l’équipe éditoriale de « La Presse » se devait d’être pro-fédéraliste.

Dans une entrevue subséquente, dans son propre journal, il y mentionnait que son arrivée au Québec (venant de Sudbury) était tributaire d’une conversation eue avec le magnat Thompson.

Ce dernier lui aurait fortement suggéré d’aller mettre « de l’ordre » au Québec ( 1968)…

Si monsieur Khadir a fait des études en politique, il a simplement retenu la leçon suivante:
– Il n’a « qu’a dire » oui, ou
– Il n’a « qu’a dire » non……….
Pour un polititien il n’a vraiment pas de vision….

Il faut du courage pour s’attaquer à des idées déjà toutes faites. J’ai quitté le PQ avec l’arrivée de Bernard Landry, j’étais plus capable. J’ai quitté le bloc un peu après pour le NPD. Je militais autant pour le bloc que pour le PQ… je ne milite que pour QS et avant pour Option Citoyenne et l’UFP et avant pour le RAP…
Nous sommes partie de très loin pour un si faible pointage dans les sondages. Je continue d’espérer.

En 1993, je décidais de me battre contre le travail au noir dans l’industrie de la construction Je remettais en main propre lors d’un congrès où je n’étais pas invité à certaines tables, la preuve que l’on construisait des écoles avec des sans cartes. En 1992 on rénovait en partie au noir le siège social d’Hydro-Québec. Rien de moins.En 1997 des écoles, on estime à 40% de noir sur la construction, et on ne veut pas d’enquête… Le système va exploser. Je dénonçais en mars 2010 une loterie clandestine sur les chantier industriel organisée par mon syndicat. Loterie qui finançait l’association sportive du 144, assurait du travail à ceuxqui participe aux diverses activité et aux vendeux de billets.
Toutes ses démarches pour remettre de l’ordre dans l’industrie de la construction a un prix la perte d’emploi et est suicidaire.
On parle de la loi du silence il y a des années que je gueule haut et fort et personne n’écoute. On se demande qui va être le prochain gouvernement, il s’approche lentement à celui de la Grèce et je vous aurai prévenu depuis longtemps. Quand tout se passera sous la table à quoi servira la table dans l’industrie de la construction… et à quoi serviront les élections…

M. Lisée, M.kadir dit les vraies chose. Les Québécois en ont pas l’habitude…Bien sûr que la famille royale ANGLAISE EST DÉPASSÉE . lA MONARCHIE EN DÉMOCRATIE N’A pass sa place. C’est honteux. Mais nous les Québoicois sommes tellement colonisés encore…-FÉLICITATIONS m.lISÉE JE VOUS SUIS DEPUIS si longtemps…J’ai 75 ans… MERCI. veuilez excuser les fautes. Yvon Guernon

@ Raphaël Erkoréka (# 63):

Et…?

Chacun n’a-t-il pas droit d’avoir SON opinion et de la faire paraître sur votre planète?

Il est impératif que les québécoises et les québecois votent pour Québec Solidaire aux prochaines élections.
Il en résultera un Québec appauvri, peuplé de Québec-solidairiens et de québec-solidairiennes dont le seul but est de vivre de l’argent et de la sueur des autres.
Et lorsque l’argent des autres finira par manquer, le québec fera faillite et à partir de ce moment on pourra repartir à zéro et former une société vraiment distincte.

Je suis grandement déçu de constater que Amir Khadir apparaît encore au palmares des hommes politiques du Québec. Il fait partie de ce groupe que moi j’appelle »Les Anti-Tout » du Québec. Ceux qui tente de stopper tout projet au Québec. Un empêcheur de tourner en rond, une nuisance à l’avancement du progres des Québecois et Québécoises. Il devrait retourner se consacrer entièrement à sa carrière originale.

@ François 1er;

Dans un régime démocratique, il y aura différents points de vus exprimés. Les « opinions » comme vous dites.

C’est déjà un bon début.

Mais le cadre dans lequel s’exprime ces « opinions » ou l’information en général, doit aussi être neutre puisque une grande partie des convictions se basent sur l’information disponible.

Le médium/le cadre: les médias.

Or ce cadre est détenu presque entièrement par un des deux camps. Qui peut présenter l’information comme bon lui-semble.

C’est là qu’il y a un problème. Et il est majeur au Québec. Le niveau de concentration de l’information au Québec rejoint des sommets qui s’apparentent aux pays totalitaires.

Vous n’êtes toujours pas capable d’écrire sous votre vrai nom, François 1er…

Amir me fait penser au film américain « Luke la main froide ». C’est l’histoire d’un gars de prison interprété par Paul Newman.

À un moment donné, Luke, le personnage principal, répond à un de ses compagnons à peu près ceci : » Ce n’est pas parce qu’on a rien, qu’on est rien. » C’est une belle réflexion pour Québec-Solidaire. Luke redonnera de l’espoir à tous ses compagnons.

Libéraux, PQ, Pauline Marois et Maltais devraient écrire cette réflexion dans leurs carnets de notes et s’en rappeler.

La démission des personnes courageuses du PQ témoigne pour Amir.

Avec tout votre avoir, vous êtes peut-être rien du tout, comparé à Amir, gilles st-hilaire(68) avec un petit « g ».

L’allusion au film ‘Luke’ est bien trouvé (thomas bb desmeules #71). Luke est un asocial qui commet du vandalisme sur le bien des autres. Luke considère que la liberté des autres se termine la ou il décide qu’elle se termine; il pense aussi que sa liberté à lui est sans limites.

Les solidairienEs profitent pleinement de l’idéologie communisto-solidaire qui leur permettent de s’approprier du labeur des travailleurs en sanctifiant habilement le vol par des lois sur la répartition de la richesse.

amir (avec un petit ‘a’ car son ego suffit à le rendre en majuscule) n’aime pas la société dans laquelle il vit. Il est entre autre anti-américain et anti-Israel (notez que le parti d’extême droite de Le Pen en France partage son idéologie); plutot que de vivre dans un des nombreux pays qui idéalise ces valeurs (Iran, Cuba, tous les pays arabes et tous les pays néo-marxistes), il préfère changer la société qui lui a permis de devenir médecin à rabais et de faire suffisamment d’argent pour se permettre de vivre de son hobby; être ‘anti’.

Un médecin, qui voyant tous les problèmes qu’il y a dans le monde choisit de jouer au Kid Kodak et à la Prima Dona est d’une petitesse incommensurable.

Bref, Il n’y a rien de grand dans cet homme.

Je vois que vous accordez une très grande importance à « l’avoir », gilles st hilaire(no 72) avec un petit « g ».

C’est un peu « osé » d’affirmer qu’il n’y a rien de grand chez un être humain.

On ne connaît jamais véritablement une personne. Qui peut dire ce que pense Amir ?

Luke est un « asocial » avec un merveilleux sourire, celui de Paul Newman. Je pense que bien des gens aimeraient le fréquenter ou l’avoir connu cet « asocial ». Trop souriant pour vous, peut-être ? On sait que pour certains, la vie doit être triste. Il semble avoir un p’tit côté, Jack Layton.

Pour quelqu’un qui méprise la liberté des autres, on peut être surpris que Luke soit autant aimé de ses compagnons.

Vous êtes contre la répartition de la richesse. Je crois que c’est au Pérou que des gens ont été tués parce qu’ils s’opposaient à ce qu’une compagnie minière canadienne pollue leur environnement. Ces gens ne reçoivent même pas de redevances. Bien entendu, j’imagine que vous êtes du côté de la compagnie minière. Après tout, selon vous, ces gens n’ont pas besoin d’argent, qu’ils crèvent. En tout cas, cela vous ressemble.

Pour quelqu’un qui n’aime pas sa société, sa communauté, Amir a bien défendu tout le Québec, ces temps-ci. Il lui a donné la parole.

J’aime bien ce « Luke ».

Ça va-tu si bien que ça dans le pays d’où il vient.On a rien à apprendre des autres.Il faut faire le ménage de nos maffias qui détruisent nos jeunes si on ne veut pas être comme les États-Unis.
J’en ai rien à foûtre de Amir,il ne va rien nous apprendre.Il faut mener une lutte sans merci à la drogue,dévlopper des thecnologie.le modèle allemand quoi.