Pénurie de sous-questions à TLMP ?

Je ne suis pas un détracteur de Tout le monde en parle. Je l’enregistre et écoute ensuite les moments qui m’intéressent.

Une entrevue d'une déconcertante facilité. (Photo: PC)
Une entrevue d'une déconcertante facilité. (Photo: PC)

(Transparence totale: je fus un invité bien traité lors de la sortie de mon livre Nous, sur l’identité.) J’ai noté comme plusieurs une baisse d’énergie chez l’animateur depuis un an. Il met de moins en moins en boîte, ou en difficulté, ses invités.

Je crois cependant que l’émission a franchi un seuil, ce dimanche, avec l’entrevue de Gaétan Barrette, président des médecins spécialistes. L’homme, on le sait, réclame pour ses membres des augmentations d’au moins 5 à 6% par an, après avoir obtenu pour eux une correction de 25% en 2007.

Guy A. lui a bien demandé s’il était sage de demander autant d’argent que les spécialistes torontois, alors que ces derniers ont payé beaucoup plus cher pour leurs études et que le coût de la vie en Ontario est beaucoup plus élevé qu’ici  (bref, à salaire égal, les spécialistes peuvent se payer, au Québec, une résidence 30% plus grande que leurs collègues ontariens).

Barrette est un excellent communicateur chez qui Dany Turcotte a vu de la « graine de politicien ». (Barrette n’a d’ailleurs pas fermé la porte à une candidature. Tous aux abris !) Il a écarté les questions de Guy A. d’un revers de sophisme, puis a chargé avec ses arguments comme si l’antenne avait été réservée et payée par son organisme. Il a joué son rôle et a superbement mérité son mirobolant salaire.

Mais l’animateur s’est laissé roulé dans la farine, emportant son auditoire avec lui. D’où mon interrogation: y a-t-il pénurie de sous-questions à TLMP ? Est-il interdit à un recherchiste de souffler dans l’oreillette de Guy A. un ou deux chiffres qui auraient éclairé le public et mis l’invité devant des faits gênants ? Et si Guy A. ne se sent pas outillé pour ce genre de confrontation, pourquoi ne pas inviter un contradicteur (Michel David aurait fait l’affaire, lui qui a écrit une chronique assassine sur la question dans Le Devoir la semaine dernière), pour que du choc des idées jaillisse la lumière.

Tout compte fait, Tout le monde en parle est devenu un rendez-vous important des grands sujets québécois. Il n’est pas le seul rendez-vous et n’a pas à répondre à toutes les exigences d’une émission d’information régulière. Cependant , sa place dans la grille horaire et son impact sur l’auditoire l’oblige, à mon humble avis, à faire preuve d’un peu plus de mordant lorsqu’un invité tente de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Les commentaires sont fermés.

Et voilà pourquoi j’écoute de moins en moins TLMP, c’est devenu un show pour poussez généralement les artistes ( surtout les humoristes insignifiants qu’on voit trop souvent selon moi,,,)) .

Il y a parfois des personnes intéressantes, mais GA ou le clown » scrap » l’entrevue par des farces plates

Entièrement d’accord. J’aurais aimé que le Doc Barrette soit remis à sa place lorsqu’il utilise le statut des infirmières pour justifier les demandes des médecins spécialistes. C’était d’une malhonnêteté pourrie ! Et Guy A. n’a rien vu…

Malheureusement, depuis quelque temps, seuls les invités du cercle fermé des amis de Guy A. ont droit à des questions intéressantes.

Il ne faut pas un co-animateur… Pourquoi pas carrément un autre animateur ? Je verrais très bien Marie-France Bazzo tiens…

Pour savoir répondre à un sophisme, encore faut-il pouvoir le reconnaître, ce qui n’est pas donné à tout le monde, malheureusement…

Eh bien ! Je suis contente, j’ai quasiment l’impression que vous vous êtes faufilé dans mon cerveau. Ça tombe bien parce qu’il m’arrive – parfois pas toujours ! – d’avoir besoin d’un oké pour aller au bout d’une réflexion.

J’ai moi aussi l’impression que c’est progressivement moins confrontant, que tout le monde est maintenant gentil avec tout le monde à TLMP. J’aime les gens gentils, c’est relaxant dans mon salon le dimanche soir. Mais j’avoue là que hier, c’est devenu flagrant, « on se laisse joyeusement embobiner ici », me suis-je dit. Le fait que les étudiants en médecine au Québec ont des frais si peu élevés, et d’où justement la contingence si sévère malgré le besoin flagrant de médecins, est un facteur important et G.A. n’aurait pas laissé passer ça jadis. Il me semble. Comme vous dites, comme il apparait moins enclin à se « battre » maintenant, ça serait d’adon, pour y pallier, d’inviter une personne qui va faire tinter un autre son de cloche.

Malgré tout, il est certain que je vais continuer à écouter cette émission.

S’est fait roul…er Jean-François.

De grâce n’attribuez pas à tout le monde en parle des vertus que cette patente à gosse n’a pas.

Ce n’est pas une émission d’affaires publiques TLMP. Guy A Lepage et ti clin Turcotte ne sont pas des journaliste d’enquête, ce sont des amuseurs publics rien de plus.

Et vous vous étonnez que Barrette ait roulé Lepage dans la farine ? Hé ben! Là vous m’étonnez monsieur. Et vous me décevez un peu.

J’ai été frustrée devant le peu de réaction de G.A. aux réponses de M. Barrette et je me suis dit que celui-ci devait probablement faire partie de son cercle d’amis ou ses patrons lui laissent-ils moins de liberté ?

En fait, la question du coût des études ou de l’endettement dû aux études, on s’en fout un peu.

La question, c’est à savoir si les gens que l’on forme à rabais auront les incitatifs pour rester.

Alors, quoi privilégier?

Des études payées en très grande partie par les contribuables et où le diplômé peut quitter le Québec pour gagner mieux et vivre dans un milieu plus sain et confortable?

Ou bien des frais de scolarité que les étudiants assument en plus grande partie ou en totalité et, à la suite desquels ils ont autant de chances de partir vivre et travailler à l’étranger?

Cette solution a l’avantage de ne pas refiler la facture de leurs études personnelles aux contribuables québécois.

Référez-vous au personnage de Raphaël dans C.A. (3e saison), un digne représentant de ceux qui disent ensuite que l’argent n’a pas d’importance… parce que ce sont les autres qui paient sa facture en permanence.

Le dilemne ne serait pas si criant si notre système de santé n’était pas public et où ce ne serait pas tous les contribuables qui, au final, devront payer la facture des augmentations salariales, qu’ils aillent ou non se faire soigner dans des hôpitaux québécois, qu’ils y aillent jamais, rarement ou tout le temps.

Guy A. est très complaisant lorsqu’il fait face à des artistes ou à des séparatistes. Jamais avec des fédéralistes.

C’est devenu une info-pub pour les indépendantistes.

Eh bien …attendez! Je crois bien que oui….si Guy A a du cran, il va vous inviter à TLMEP.

Généralement parlant, les invités qui apparaissent à cette émission viennent de produire un livre, un cd, sont d’une distribution quelconque au cinéma ou à la télé….et tous les autres qui ont fait les manchettes.

Et pour résumer c’est une émission de publicité de tout un chacun.

Imaginez rejoindre 1.5 millions de téléspectateurs pour faire vendre un spectacle, un livre, un spectacle, un film….il y a là des sous qui se perdent en publicité incluant Radio-Canada.

Alors vous faites une bonne critique de cette émission. De toute évidence la facilité et le louvoiement se sont installés chez Le page.
On aura sûrement droit à une petite montée de lait. Mais on assistera plus à des lancers de trophée même si stupidement il a persisté et signé. Après moi le déluge semble-t-il être inspiré.

Alors monsieur Lisée, serez-vous invité chez Lepage et le cas échéant irez-vous? Tenez-nous au courant. J’aimerais bien vous entendre lire l’insignifiante petite carte verte du bouffon de service.

Tout le monde en parle-parle, jase-jase…bienvenue à radio-tralala! « Félicitations pour votre beau programme… ».

Je ne peux m’empêcher de penser à Norman Bethune. Mais c’était l’époque des héros. Maintenant nous sommes au temps des 000,000,000…Pauvres riches!

Tout le monde diffame , oh scusez , tout le monde en parle de ces diffamateurs et de leurs diffamations .
J’enrégistre l’émission et je l’écoute en effectuant des choix car comme émission amusante ça peut aller mais la plupart du temp ce n’est pas sérieux J’ai bien aimé voir Raêl se faire tirer la couette et que dire de leurs rédicule interviews en anglais style Lady GAGA et la fille laide aux cheveux hérissés
Et pour ce qui est du docteur embonpoint malade qui soigne les malades pour s’enrichir avec voracité ça fait dur
Tout le monde en reparlera

@François Premier #10

Lepage est complaisant avec les tartisses et les séparatimes?

Ah bon… Je ne savais pas que le Dr Barrette était un tartisse ou pire, un séparatime!

Merci de me l’apprendre. Vous êtes une source intarissable d’informations.

Cela dit, le Dr Barrette est (presque!) aussi démagogue que vous-même. Sauf que lui, il a de l’envergure – au propre comme au figuré!

Ils s’endettent pendant 12 ans, les « pauvres » petits? À raison de $30000 par année, peut-être? Gros max… Combien d’années leur faut-il pour rembourser?

L’État les a « engraissés » à nos dépens, ces pauvres petits choux; car il a investi des sommes pharamineuses dans leur éducation, l’État. Et je le trouve bien naïf, l’État, d’avoir accepté d’investir autant sans rien exiger en retour de la part des médecins diplômés qui le menacent de partir sans avoir remercié l’État québécois de ses largesses…

Pour ma part, j’ai tendance à considérer nos médecins spécialistes comme des corporate welfare bums, au même titre que les compagnies minières (que dénonce leur campagne de publicité) qui ravageaient l’environnement, empochaient les profits et quittaient sans avoir donné de garanties financières et après avoir $214.57 à titre de redevances…

Je suis heureuse que vous souleviez ce point car depuis quelque temps déjà, les entrevues me semblent + ou – intéressantes à l’émission TLMP. Même dans un esprit de grand rendez-vous populaire, le travail de recherchiste est selon moi déficient.

Par contre, il semble que les coupures au montage y soient aussi pour quelque chose.

EX : Entrevue »Les Sept jours du Talion », aucune mention lors de la diffusion que le film a fait l’ouverture du prestigieux Festival de Sundance et qu’il a été acheté par des Distributeurs aux USA. Cette information a été enlevée au montage pour laisser la place à la seance d’hypnose avec Claude Legault qui, je l’avoue, fût très distrayante.

Cet épisode sera sans doute sélectionné parmi les meilleurs moments de l’émission à la fin de l’année 2010.

Le bémol, c’est que le large auditoire DE TLMP n’a pas su qu’un excellent film québécois connaît présentement un succès non négligeable aux USA!

L’animateur pouvait difficilement demander de
lui préciser le revenu moyen des médecins
(spécialistes et autres). Cela aurait étégênant
puisque ce revenu était vraisemblement inférieur
à ceux de l’animateur.

Voilà pourquoi votre fille est muette.

Complaisant!!! Lepage est devenu complaisant avec le temps… et son bouffon de service n’a pas beaucoup de griffes… c’est plus un minet qu’un tigre, c’est le moins qu’on puisse dire.

Il y a eu davantage de commentaires sur l’obésité de Gaétan Barette que sur le fond du débat. Guy Lepage est devenu un clown qui ne fait plus rire. Un autre exemple de défaite de la pensée.

Cher Jean-François Lisée,
À quand des questions directes à TLMP? L’animateur est quelque peu frileux ces derniers temps quand il n’est pas tout simplement ennuyant. Je dirais même qu’il navigue tout juste sur la vague. Il se voudrait « bon chic, bon gencre » qu’il n’agirait pas autrement. Serait-il à l’aube d’une carrière politique? Il encense ses invités de plus en plus, ce n’est pas ce qui lui gagnera la ferveur auprès des téléspectateurs français chez qui il doit aller enregistrer bientôt. Il a perdu son mordant même dans les questions « qui tuent ». C’est une chance que d’avoir Dany Turcotte dans les parages, il n’y va pas avec le dos de la cuillère bien souvent. Et c’est très bien comme ça. J’aimerais beaucoup aussi vous voir à cette émission. Ça nous changerait l’air pour dire le moins… Merci d’être là cher Jean-François.

Quand l’émission originale animée par ARDISSON existait je la suivais avec beaucoup d’intérêt et d’assiduité, pour son côté impertinent et baveux à souhait. Je me souviens entre autre de la présence de l’ex PDG la pétrolière TOTAL (accusé de malversations?)qui avait du répondre à l’invitation car son ex conjointe l’avait tout simplement blaster la semaine d’avant. A TLMP on est loin du concept original et plus le temps passe plus les animateurs sont coulants et têteux, particulièrement avec le gros Dr Barrette à qui on a laissé toute latitude de dire n’importe quoi,surtout en passant sous silence le tordage de bras de la dernière négo entre le gouvernement et la fédération des médecins spécialistes.L’intervew avec Chloé Ste Marie était d’un ennui mortel et donnait l’impression du déjà vu.A TLMP on ne tue pas que la question,on tue aussi le temps,bourrage de dindes oblige.
TLMP est tout simplement devenu un club de chums ou le mordant,l’impertinence et l’ironie n’ont pas leur place.

@ Warren Peace:

Merci pour cet éloge au libre marché Monsieur Warren…

En effet, dans un libre marché, les coûts des études en médecine seraient proportionnels et il n’y aurait aucun contingentement et les salaires des médecins seraient dictés par l’offre et la demande et sujets à la compétition.

Alors qu’ici, Monsieur Barette n’a qu’a faire chanter un seul intervenant (l’État tentaculaire et omniprésent) pour obtenir tout ce qu’il désire. N’oublions pas qu’en plus, ses mebres ont soutiré 27% d’ajustements l’an dernier…

Bravo pour l’étatisme et l’interventionisme!!!

Article très percutant! Le problème ne réside-t-il pas dans l’ambiguité du genre de Tout le monde en parle. Non seulement depuis récemment mais je remarque que les dossiers plus complexes à incidence politiques ont toujours été escamotés . C’est vrai que les habiletés de commuinication du Docteur Barrette ont magistralement révélé la faille

Entièrement d’accord avec vous !!
Cette entrevue servait l’invité qui en profitait pour tenter de nous faire pleurer.
Je ne suis pas partisanne des projets PPP, mais oser dire que la construction du CHUM en PPP pourrait entraîner un contrôle des soins – et conséquemment des médecins – par les promoteurs !!! C’est d’un ridicule. Et personne n’a réagit. Le travail des recherchiste est vraiment déplorable.
Et si le but est de nous amuser, je n’ai pas trouvé cette entrevue amusante du tout. Et je suis persuadée que tous les chômeurs non plus.

Je ne comprend pas qu’il y ait autant de gens qui aient du temps à perdre à écouter tout le monde en parle,
Dans peu d’années on découvrirait, s’il y avait en des reprises, que son animateur est aussi ridicule et superficiel que dans Un gars et une fille.

Notre malheur vient du fait que Lepage, qui fut élève de Pierre Bourgeault, s’est enflé la tête parce que son professeur l’a louangé à l’époque comme étant un sujet prometteur. Il s’est alors endormi sur ses lauriers.

Il fait perdre un temps immense au Québec tout comme Mario Dumpnt avec son ADQ