Petite histoire de pétrole dit éthique

Un texte qui vaut le détour pour quiconque se questionne sur cette nouvelle manie du gouvernement Harper de présenter le pétrole des sables bitumineux comme une source éthique d’énergie.

Laisser un commentaire

Ce gouvernement me donne la nausée. La naïveté consentante du peuple canadien nous a rendu prisonier d’un idéologie rétrograde.
Les libéraux, n’étant pas parfait, constituaient, tout de même, un garde fou contre l’ignorance et la folie de l’extrème droite. Je regrette aujourd’hui d’avoir mis des enfants au monde. Leur avenir est très sombres dans ce pays et même dans le continent.
Mais nos gouvernements ne sont ni plus ni moins qu’une représentation de notre société. Il faut donc commencer à changer nos valeurs avant d’espérer de se débarasser de ces monstres.

Est-il plus éthique de polluer l’environnement que d’encourager des dictatures?

L’Alberta représente moins de 10% de la population canadienne et produit plus de 40% des émissions polluantes du pays. Est-ce de la bonne éthique?

Le gouvernement royal Harper du Canada en jouant la carte de la démagogie sur l’interprétation du terme «éthique» entre l’éthique des systèmes politiques et l’éthique de la protection de l’environnement est éthique?

Beau mélange des genres!

Il n’est pas inconvenant de préciser qu’il existe déjà un pipe-line entre les Etats-Unis et l’Alberta exploité par Keystone XL. Ce qui est proposé c’est une modification du tracé principalement sur le territoire américain suivi d’une prolongation jusqu’au Texas où se trouvent les capacités de raffinage.

Ce que je trouve désolant, c’est qu’il faut construire un si long pipe-line quand il serait tellement plus heureux pour l’économie de raffiner le pétrole au Canada. D’autant plus que le prix élevé que nous payons à la pompe est intrinsèquement lié au prix de plus en plus élevé que nous payons pour la matière raffinée. En limitant nos capacités de raffinage et en fermant même des raffineries (voir celle de Montréal) les compagnies s’assurent que le prix à la pompe va continuer d’augmenter (même si cette augmentation se veut progressive).

Et tout cela se fait évidemment avec la bénédiction des écologistes qui voient dans l’essence cher, un moyen pratique de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Sans vouloir offenser qui que ce soit, je crains fort que certains activistes n’aient que de bien courtes vues. Alors que ce pipe-line a dans le contexte actuel sa raison d’être aussi longtemps que seront exploités les sables bitumineux de l’Alberta. Peut-être c’est notre capacité de production qu’on devrait réduire.

Sauf erreur de ma part, environ 80% des plantations de café dites éthiques sont exploitées ou en partie financées par des multinationales. Je ne sais pas si on peut qualifier ou disqualifier le niveau « d’éthicité » du pétrole sur les bases des régimes politiques des pays producteurs, quand ce sont ces mêmes pays qui achètent nos dettes. Mais bon, en matière politique comme en d’autres matières on n’est pas à une contradiction près dès l’instant qu’on en tire des avantages précieux. 🙂

Des gens sont venus d’Edmonton en autocar… allô la pollution!

Aussi, les manifestants (250!!) avaient pour projet d’occuper le Parlement. Auraient-ils été capable de faire ça en Iran?

Enfin, peu importe les liens entre les gens d’Ethical Oil et Sun News, le message demeure : le Canada, avec tous ses défauts et la pollution engendrée par les sables bitumineux, demeure une meilleure alternative aux théocraties du Moyen-Orient ou aux pays communistes comme le Vénézuéla

Le Devoir est rendu un journal idéologique. En fait, je vous imagine le matin en train de répéter des slogans comme « Har-peur, tu nous fais pas peur! » pour vous crinquer avant de commencer votre journée de travail. Et j’imagine la rédactrice en chef qui vous rappelle : « Hey gang, n’oubliez-pas de mettre le mot « monarque » au moins une fois dans vos articles! » (Sérieusement, le mot « monarque » revient tellement souvent dans les articles que le hasard est à exclure!)

@ Eric (# 7):

Comme vous avez raison dans votre humour.

Le Devoir est rendu un simple porte-voix pour les séparatistes et la go-goche.

« Que ça plaise ou non à la clique du Plateau, nous avons besoin de pétrole. Le pétrole vénézuélien contient de la censure, le pétrole saoudien contient des lapidations, le pétrole iranien contient de l’antisémitisme, le pétrole russe contient de la répression et le pétrole albertain contient… de la démocratie !

Jamais ils ne dénoncent la pollution causée par l’extraction du pétrole des sables bitumineux vénézuéliens. Ce n’est pas une pollution capitaliste. Exiger que Chavez stoppe le développement de ses sables bitumineux serait, de leur point de vue socialiste, sans utilité. Car cette entreprise fatigante ne renforcerait pas leur croisade contre le capitalisme. »

Source: http://www.antagoniste.net/2011/09/28/le-petrole-ethique-3/

Les plus populaires