Philippe Couillard, géant vert?

En deux ans, nous n’avions pas vu le premier ministre défendre ardemment quoi que ce soit d’important, sauf des coupes et des compressions. 

Photo: Jacques Boissinot/La Presse Canadienne
Photo: Jacques Boissinot/La Presse Canadienne

Plus vert que l’incroyable Hulk. Plus écologiste que David Suzuki sur un vélo en bambou. Plus proche de la nature qu’un stéréotype d’autochtone dans un fantasme de Français.

C’est un avion solaire? C’est une fusée qui carbure à l’éthanol? Non, c’est Philippe Couillard, sauveur de la veuve, de l’orphelin et de l’île d’Anticosti.

Depuis son passage à Paris pour la COP21, notre premier ministre est LA personne la plus en désaccord avec l’exploitation pétrolière à Anticosti.

Être tiède? Incertain? Avoir quelques réserves? C’est pour les feluettes, ça! Philippe Couillard est tellement contre que Steven Guilbault a l’air d’un douchebag qui va à l’épicerie en Hummer sans apporter ses sacs réutilisables.

Mes hyperboles sont exagérées? Peut-être, mais le sont-elles plus que M. Couillard lui-même quand il affirme le plus sérieusement du monde:

«Où sont les défenseurs des milieux naturels dans cette chambre? Il n’y a que moi; il n’y a que le Parti libéral du Québec. L’histoire le retiendra…»

Philippe Couillard, géant vert. Voilà qui est nouveau.

Lorsqu’il fallait dire à TransCanada que les forages à Cacouna, c’était pas l’idée du siècle, Couillard n’était pas trop pressé. Et quand est venu le temps de construire la cimenterie la plus polluante de l’histoire du Québec, Couillard était prêt à boire un grand verre de ciment pour prouver que c’était inoffensif.

Quant au Fonds vert, le premier ministre a laissé une poule avec une étampe «Approuvé» au bout du bec responsable de l’inspection des dossiers.

Mais tout ça est derrière nous. Le Couillard de 2016 est l’Al Gore de l’Assemblée nationale. Ne manquez pas la sortie de son documentaire An Inconvenient Trout, à propos de l’impact du pétrole sur la pêche à la truite.

En deux ans, nous n’avions pas vu le premier ministre défendre ardemment quoi que ce soit d’important, sauf des coupes et des compressions. Avoir su qu’il fallait Anticosti pour allumer le tigre intérieur de Philippe Couillard, il y a longtemps qu’on aurait étendu le territoire de la CSDM jusque sur l’île et qu’on aurait parlé de l’anglicisation des chevreuils!

Ce revirement est si soudain qu’il a forcément l’air suspect. Même en étant d’accord, on cherche la «pogne». Le PLQ a-t-il été infiltré par le lobby cervidé? Ses députés sont-ils à la solde de la mafia du sapin baumier?

Qu’est-ce qu’on nous cache?

La CAQ est allée jusqu’à soupçonner Philippe Couillard «d’être aveuglé par son amour de la pêche au saumon», parce qu’il y serait allé une fois avec Arthur Porter, selon la biographie de ce dernier. L’argument n’a aucun sens, mais il permet de mettre dans la même phrase le nom d’Arthur Porter et celui de Philippe Couillard. Ça suffit aux députés d’opposition, parce que Arthur Porter et Philippe Couillard. Dans la même phrase.

Les troupes de Legault ne sont pas les seules à tomber dans le délire conspirationniste, ou même dans le délire tout court. Il y a aussi le blogueur du Journal de Montréal Jonathan Trudeau qui écrit:

«Il n’y a pas de doute. Philippe Couillard, Amir Khadir et Françoise David logent à la même enseigne. Gauche toute. On assiste à la création du Parti libéral du Québec solidaire. De quoi en décevoir plus d’un.»

En effet, si on exclut tout ce que le PLQ a fait depuis son arrivée au pouvoir sauf cette position précise, le PLQ et QS sont complètement interchangeables. Dites-moi, monsieur Trudeau, mélangez-vous Black Sabbath et l’OSM parce que les deux jouent parfois un do dièse? Comme disait une capsule de François Pérusse: «Mitsou pis la Sagouine, ça se peut-tu que ce soit des jumelles?»

Philippe Couillard doit avoir un autre plan en tête que d’aller voler un quart de demi pour cent d’intentions de vote à Québec solidaire, mais lequel?

Les rumeurs parlent d’un projet de loi qui donnerait le droit de vote aux chevreuils. En se posant en défenseur d’Anticosti, le PLQ aurait derrière lui le vote à panache en plus du vote anglophone. Il serait imbattable!

Ou alors… Philippe Couillard a véritablement eu une illumination verte, tout simplement. On se le souhaite, mais on aimerait lui rappeler qu’une vision écologiste, ça demande de la constance, de la cohérence et de la conviction.

On ne devient pas un grand environnementaliste parce qu’on a sorti le recyclage une fois.

[brightcove id=’4639645671001′ width=’800′ height=’450′]

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

21 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Quelques hypothèses sur ce revirement… Il lui permet de prétendre être un écologiste, « mais modéré m’sieurs dames », quand on lui demande en quoi il est incorrect de saccager Anticosti mais correct de saccager la Gaspésie. Il lui permet de prétendre être un écologiste, « mais modéré m’sieurs dames », quand il refuse un BAPE sur le projet Chaleur Terminals qui fera passer 220 w-c (vous avez bien lu w-c-) de pétrole bitumineux en territoire québécois chaque jour, en direction de Belledune au Nouveau-Brunswick. Il lui permettra de prétendre être un écologiste, « mais modéré m’sieurs dames », quand il autorisera un ou deux projets pilotes à grande échelle de forage des gaz de schiste dans la vallée du Saint-Laurent. Il lui permettra de prétendre être un écologiste, « mais modéré m’sieurs dames », quand il aura autorisé l’établissement de cinq usines de liquéfaction du gaz naturel qui multiplieront par 4 la présence du gaz fossile au Québec…

« Saccager la Gaspésie »??? Un peu d’enflure verbale ici non?

Si vous voulez parler d’Énergie-Est, le pipeline est le moyen de transport LE PLUS SÉCURITAIRE pour transporter du pétrole. POINT!

Il va autoriser des puits de forage du genre schiste dans la vallée du St.-Laurent et 5 usines de liquéfaction de gaz? Savais pas. Z’avez des références là-dessus?

Il y a un projet de stokage par Gaz Métro en construction à Bécancour, des réservoirs appartenant à Gaz Métro depuis plus de 40 ans à Montréal Est, le projet Grand Cacouna qui sera déplacé vers l’Est puisque Cacouna est l’endroit où les béluga se reproduisent.

La députée solidaire Manon Massé a fait une sortie médiatique pour dénoncer «un gouvernement [qui] fait preuve de bien peu de respect envers cette zone chère à tant de Québécois […] « la seule zone où naissent des bélugas en Amérique du Nord » cité par La pressse http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/environnement/201507/07/01-4883858-cacouna-un-autre-projet-pourrait-deranger-les-belugas.php alors que la région du lac Guillaume de l’Ile situé au nord de Kuujjarapik (Grande Baleine) où il y en a tellement que vous avez de la difficulté à ramer pour ne pas en frapper un lors de votre parcours.

Consultez la carte suivante https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9luga_%28baleine%29#mediaFile:Cetacea_range_map_Beluga .png. pour constater que l’on en connaît peu sur cette espèce qui est plus présente en eau froide de la mer Arctique et de la Baie d’Hudson tout comme au nord de la Russie et pays Scandinaves.

En fait, toutes les données récentes ne démontrent pas selon les spécialistes que le béluga serait en voie de disparition puisque les données ne rencontrent pas tous les critères en cette matière mais que l’appellation « en voie de disparition » fut accordée selon les dispositions de la loi internationale comme « pouvant être en voie de disparition » qui n’est pas une appellation autentifiée mais sert à défaut d’une plus grande recherche sur une espèce.

Les recherches en mer Arctiques sont extrêmement dispendieuses en prendront des décennies puisque plusieurs études sont menées durant chaque expédition pour mitiger les coûts. Tout comme la loi le précise, c’est un cas ligitime de prudence envers une espèce.

François 1, Z’avez-pas entendu parler des forages près de Gaspé ?
Z’avez visiblement une mémoire sélective.

Oui…mais de là à écrire que l’on « saccage la Gaspésie… »???

La Gaspésie vit honteusement aux crochets du reste du Québec et du Canada depuis plus de 50 ans (BS, subventions à gogo, assurance chômage, travail au noir et j’en passe), alors, qu’il y ait quelques forages pour aider ces indigents me réjouit au plus haut point.

Beaucoup aimé l’humour de votre article et de tous ceux, comme Chapleau, qui démontre les inepties de Couillard et Cie…..mais à part rire de la situation que peut-on faire? Va-t-on endurer ce médecin démagogue jusqu’à la fin de son mandat? Paradis fiscaux pour lui et les petits amis et coupures pour le peuple, les soins de santé, l’éducation etc. Qui partira un vrai mouvement pour que les futurs politiciens soient différents: d’abord honnêtes….,et tounés vers les besoins du peuple et non vers leurs poches$$$$$.

Bien sur qu’on va devoir endurer Couillard/Harper jusqu’à la fin. Ne l’a-t-on pas élu Majoritaire…

Vous oubliez les 26 millions pour une pouponnière au zoo de St-Félicien ( dans son conté ).
Pour les pouponnières en CPE on coupe, mais pour les animaux, il faut voir comme il était enthousiaste d’y dépenser nos taxes et impôts.

Et le MILLIARD de beaux $ complètement gaspillé par le PQ (Bernard Landry) dans le gouffre de la Gaspésia? L’avez oublié???

Couillard le destructeur d’économie et d’emplois ! Bombardier, Rona, Anticostie, l’éducation, ect…

Bombardier… Monsieur Couillard a littéralement DONNÉ $1 MILLIARD à Bombardier et vous appelez ça « détruire »??? Il faut faire un choix: sauver 2,500 jobs ou sauver Bombardier.

Rona est une vente entre deux entreprises PRIVÉES et qui plus est, les actionnaires QUÉBÉCOIS de Rona sont parfaitement SATISFAITS de l’entente. Ils votent TOUS en FAVEUR de celle-ci. Que voulez-vous de plus? Nationaliser nos quincailleries et en faire d’autres canards boiteux?

Anticosti bénéficie d’une subvention très généreuse du gouvernement…

L’éducation est devenu une véritable honte… Merci à la réforme Marois qui a fait en sorte que nous traînons derrière nous 50% d’analphabètes fonctionnels.

Je pense qu’on pourrait surtout expliquer le virage vert de Philippe Couillard sur Anticosti par des motifs d’abord économiques et politiques. En effet, pour l’avenir prévisible, il est impossible d’envisager la rentabilité de l’exploitation pétrolière ou gazière du gisement d’Anticosti puisqu’il s’agit d’hydrocarbures de schiste dont l’extraction est très coûteuse. Comme les chefs du PQ et de la CAQ se font les champions de l’économie en défendant ce beau projet mirobolant, le PM sait fort bien sur la base des données disponibles qu’il pourra facilement démontrer q

qu’il ne s’agit que d’un mirage. Et comme c’est le gouvernement péquiste de Pauline Marois qui a engagé une centaine de millions de $ dans l’aventure, c’est le PQ qui perdra la face dans ce dossier. Donc, les motivations environnementales ne sont ici qu’accessoires…

On peut débattre qui de Charest ou Marois a initié le projet.
Mais peut faire 3 tours d’exploraition pour savoir ce qu’il y a réellement ?
Après, nous reprendrons la discussion.

Le gouvernement Marois du Parti québécois a signé l’entente et vous le savez fort bien. Pétrolia ne fait que de respecter ce contrat signé lors du bref, mais ô combien dommageable, joug du PQ.

De quelle façon exactement un oléoduc peut-il émettre des émanations de gaz ? Le Québec des péquoistes qui disaient non à tout développement en terme d’installation de LGN, (liquéfaction de gaz naturel) voulait surtout avoir plus d’argent pour le droit de passage tout comme c’est le cas pour l’oléoduc provenant des sables bitumineux.

Hors si le Québec veut des retombées, ils en auront puisque l’oléoduc servira à alimenter à 100% les raffineries de Montréal et Lévis (qui en passant doubleront leur production encore une fois depuis 10 ans) d’ici peu. Les terrains sont acquis, il ne reste que de construire la nouvelle raffinerie.

Si le Québec veut vraiment persister à payer deux à trois fois le prix du pétrole de la Mer du Nord, des pays de l’OPEP (moyen orient) ainsi que du Nigéria il ne faudrait surtout pas pleurnicher constamment que l’essence atteint des sommets les uns après les autres.

Si Irving s’installe et agrandit sa raffinerie au Nouveau Brunswick ce n’est pas pour les besoins des provinces maritimes mais bien pour le Maine et le Vermont, mais les petits québécois qui ne voient pas plus loin que leur nez (mais c’est très loin de la majorité des québécois) ils pourront continuer à pleurnicher sur leur sort et demander l’exploitation sur l’île d’Anticostie où le procédé de fracturation est sous moratoire pour tout l’Est des États Unis, plus de 8 pays sur les G20 européens, dont seulement 13 ont du pétrole ou gaz naturel.

C’est le temps de faire de l’argent en établissant le projet Grand Cacouna mais les même pleurnicheurs seront aux abois pour protéger cette fois, les barbotes à grandes gueules de Cacouna Est.

Non mais est-ce que cela va finir le niaisage (sic) et la peur d’avoir peur si ce n’est que pour critiquer.

Il n’y a jamais eu d’accident lors de la production, le transport et le transfert de gaz liquéfié depuis que la technologie existe (années 40). Lorsque je travaillais à Oran, l’Algérie était en phase construction de ses installations qui débutèrent avant mon arrivée en 1979 et mon départ en 1981. L’Algérie comptait sur des installations effectuées au début des années 60 et voulait augmenter leur production par 16 fois.

Le LGN représente près de 20% de la production de bitume au monde. La production est passée de 0.9 millions de tonnes en 1978 à 290 millions de tonnes en 2015 avec un supplément d’installation pour 35 tonnes supplémentaires présentement en construction.

Un bijou de texte! Vous vous êtes surpassé! Mais je suis quand même fatiguée de vivre en Absurdistan.

Cher Monsieur Charlebois, vraiment je ne vous connaissais pas encore ces talents musicaux qui culminent ici à une pure virtuosité ! Les jeunes recrues de Gregory Charles doivent commencer à être jaloux… J’ai hautement apprécié votre habileté à manier l’humour avec la culture tout court, assaisonnés avec une pointe d’ironie… qui ne parvient pas, hélas, à faire oublier l’aveuglement volontaire mêlé d’amnésie de tous ces « bien-pensants » qui soutiennent, encore et toujours, le Grand Rêve libéral d’une société juste… pour ceux qui sont « du bon bord » — c’est-à-dire eux et leurs « tits amis »… On n’en sortira jamais, avec tous ces « courageux supporteurs » ( sup-Porters? ) qui s’entêtent à « scorer dans leur propre but » ! À force de le faire, sans relâche, se mériteront-ils enfin de figurer dans le Livre des Records Guinness…

On ne peut reprocher à un virtuose et un piocheur de piano de parfois jouer la même note, en effet, mais qualifier le piocheur de virtuose parce qu’il a joué la même note est ridicule, n’est-ce-pas? C’est pourtant ce qu’a fait Québec Solidaire. Voilà où a mené l’enthousiasme démesuré et mal à propos de cette formation politique, en disant que le parti de l’establishment est « du côté du peuple »! Je ferai aussi remarquer que Québec Solidaire n’est pas nécessairement du côté du peuple, si l’on se fie à ses résultats électoraux. QS est même parfois en porte-à-faux avec ledit « peuple ». Il devrait faire preuve d’humilité et cesser de parler de lui-même comme s’il le connaissait mieux que quiconque et en était seul le digne représentant.

Voici le commentaire que je faisais le 12 février suite à un article de Michel David sur le même sujet:
Dans une série policière on dit : chercher à qui bénéficie le crime. Dans cette position nouvelle et surprenante de géant vert qu’affiche M. Couillard, faut peut-être ce demander qui est le bénéficiaire? Les pétrolières albertaines et le ROC.?
S’il y a du pétrole exploitable (sûrement à moindre frais que les sables bitumineux et plus facilement exportable étant déjà dans les voies maritimes) et rentable sous Anticosti, il y va de leur intérêt d’étouffer tout exploration, ça garde les québécois dépendant de la péréquation, que ROC peut réduire ou couper à sa guise, et ça dérobe le tapis sous les indépendantistes qui y voit un espoir de s’affranchir!
Je doute fort que ce soit l’amour de la pêche au saumon ou la chasse au chevreuil qui motive M. Couillard. Son évasion en Arabie Saoudite et sa cache sur l’île de Jersey ont démontré où résident ses priorités et intérêts réels….peut-être que les amis de l’ouest ont découvert cette cache ???