[Chantal Hébert] Place aux débats : Françoise David (1/4)

Jeudi, chaque chef de parti débarquera sur le plateau du premier débat télévisé avec une mission et des stratégies distinctes. D’ici là, Chantal Hébert présente, à raison d’un chef par jour, un résumé de la commande de chacun d’entre eux. Aujourd’hui : Françoise David, de Québec solidaire.

Politique

Au cours des deux prochaines semaines, la tournée des chefs de partis ralentit pour faire place à deux débats télévisés.

Le premier sera diffusé à l’antenne de Radio-Canada et de Télé-Québec de 20 h à 22 h, jeudi. Le second sera présenté une semaine plus tard, à l’antenne de TVA, en mode face-à-face entre les chefs.

Le cours de la campagne électorale est encore très fluide — le passage obligé des débats pourrait encore faire la différence entre un gouvernement majoritaire ou minoritaire, péquiste ou libéral.

Pour le meilleur comme pour le pire, le sort réservé à Québec solidaire (QS) et à la Coalition Avenir Québec, le 7 avril, pourrait encore changer.

Jeudi, chaque chef débarquera sur le plateau du débat avec une mission et des stratégies distinctes.

D’ici là, je vous en présente, à raison d’un chef par jour, un résumé de la commande de chaque chef de parti, en commençant par Françoise David, de Québec solidaire.

Le débat de 2012
Aux dernières élections, la performance de Françoise David au débat radio-canadien (TVA ne l’avait pas invitée à participer à ses face-à-face) avait été remarquée — en bien — par les observateurs. Elle avait été pour beaucoup dans sa victoire personnelle dans la circonscription montréalaise de Gouin et avait facilité la réélection d’Amir Khadir dans Mercier.

Les sondages
Selon le plus récent sondage — réalisé par Léger Marketing pour Le Devoir et The Gazette —, QS jouit actuellement de 9 % d’appuis à l’échelle du Québec. C’est trois points de plus que son score de 2012. À Montréal, chef-lieu de Françoise David et d’Amir Khadir, le parti est à 11 % dans les intentions de vote.

Il faut néanmoins ajouter un bémol. Dans les sondages d’opinion électoraux, les tiers partis jouent souvent le rôle de stationnement pour électeurs encore indécis ou encore mous.

Le défi
Les David et Khadir sont en encore meilleure posture dans la campagne actuelle qu’à la même période en 2012, mais sans gains mesurables le 7 avril, la pertinence de QS et, surtout, sa pérennité le jour où ce duo raccrochera ses patins pourraient être mises en doute.

La mission de Mme David
Convaincre les électeurs souverainistes qui n’appuient pas la Charte des valeurs et qui s’inquiètent du virage à droite du PQ depuis son arrivée au pouvoir, et à qui le recrutement de PKP déplaît souverainement d’appuyer sa formation — quitte à diviser le vote souverainiste. Pour cette raison, Françoise David n’a pas intérêt à jouer dans le film d’une élection référendaire.

Cible principale
Pauline Marois

* * *

À propos de Chantal Hébert

Chantal Hébert est chroniqueuse politique au Toronto Star depuis 1999. Elle signe également une chronique dans le magazine L’actualité et commente la politique à la radio (C’est pas trop tôt sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première) et à la télévision (Les coulisses du pouvoir à RDI / ICI Radio-Canada Télé et At Issue à CBC). On peut la suivre sur Twitter : @ChantalHbert.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

6 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Je pense que le meilleur atout de madame David sera de profiter de cette tribune pour continuer de bien expliquer son programme. Les aspects positifs liés à l’environnement notamment sont selon moi sous-évalués par l’ensemble des autres partis.

S’il est bien — ne serait-ce qu’un point — sur lequel je rejoins QS, c’est la conviction que l’environnement et la qualité de vie qui en découle, cela rapporte des jobs de toutes sortes, cela crée de la richesse, c’est un investissement à long terme et cela produit des contribuables supplémentaires. Cela fait rentrer de l’argent dans les coffres de l’État.

— Donc, rien que du bon.

Un autre élément est leur carte progressiste (dans le bon sens du terme), être à gauche ne signifie pas être déconnecté des réalités. C’est tout le contraire. Une société bien développée, c’est une société équilibrée dans laquelle tout le monde trouve son dû. La carte de l’ouverture n’est pas à négliger. QS est le parti du « nous » inclusif, ce qui est actuellement aux antipodes du « nous » exclusif véhiculé par la base électorale du PQ.

Enfin de manière subliminale, madame David doit convaincre les électrices et les électeurs encore hésitants dans quelques circonscriptions que 2 députés c’est bien, mais que 4 ou 5 députés, c’est encore mieux. Bref madame David ne doit pas se laisser entraîner par les autres sur les pommes de discorde, incluant même les discussions sur un quelconque avenir du Québec, qui je présuppose auront certainement lieu quelque part au cours des débats.

Je vois le topo et il est même GROS, TRÈS GROS…. tout ce qui peut nuire à l’adversaire est bon à prendre. TOUT À COUP, même des partisans des vrais affaires se mettent à enscencer des valeurs « progressives gauchistes » d’un côté de la bouche tout en vantant la valeur de ceux qui tiennent mordicus à leurs convictions innébranlables, imperméables au temps et à l’évolution….

Incohérence crasse quand tu nous tiens…. Quant à moi, 90% de la Charte me convient très bien, comme d’ailleurs 70% ou plus de mes concitoyens. Et Je la trouve très respectueuse des valeurs d’ÉGALITÉ HOMME-FEMME, de la LAÏCITÉ et du BIEN VIVRE ENSEMBLE avec des efforts pour clarifier les règles des accomodements futures.

Même si on ne peut être contre la vertu de Québec Solidaire, C’est un parti qui ne pourra jamais aspirer, même à moyen terme, à prendre le pouvoir…. Pas, avec le discours économique dominant qui envahi la planète depuis les dernières décénies. Tous ceux qui s’intéressent, un tant soit peu, à la macro-économie contemporaine, seraient malhonnêtement intentionnés de prétendre le contraire !!!!!

C’est d’ailleurs ce même discours dominant qui fait glisser tous les partis politiques vers une droite…même timidement… ALORS qui devons-nous élire au gouvernement ??? Et voulons-nous encore d’un GOUVERNEMENT MINORITAIRE ENGLUÉ par de PETITES MANOEUVRES PARTISANNES qui servent À ENTRAVER tout ce qu’un gouvernement doit accomplir pour gèrer les affaires publiques. De plus, il risquerait de se voir forcer à nouveau, à de nouvelles élections, quelque mois plus tard !!!!

Permettons, alors, au Parti Québécois de continuer le travail POUR LE QUEL NOUS L’AVIONS ÉLU malgré les ENVELOPPES BRUNES et la CORRUPTION dont nous ont historiquement accablé le Parti Libéral. ( Une chance pour eux que la commission Charbonneau a pris un break !!! )

Faut-il vraiment rappeler tous les efforts et les lois que le PQ a fait pour assainir les pratiques politiques au Québec…. Et la collectivité doit les en remercier, à mon avis, BIEN SÛR….

Je souhaite à Madame David tout le succès qu’elle mérite.

J’espère qu’elle saura attirer vers QS les gauchistes, les VRAIS, qui se déshonorent actuellement en s’entêtant honteusement à demeurer au parti québécois.

Bonne chance!!!

Diviser pour rêgner… petit, petit petit coquin !!!! Mais je dois avouer que ta grandeur d’âme envers les Vrais gauchistes rigides et incapables,selon ta grande clairvoyance, de voir ou sont leur propre intérêt, entre le PQ (dernier rempart) et les valeureux (dévoués au bien collectif) atruistes de PLQ… ME TOUCHE ÉNORMÉMENT…

Ta campagne me redonne confiance en l’humanité GOD BLESS YOU François

Qu’on le veuille on non, Mme David est dans la course et c’est la plus noble d’entre tous, ainsi que son parti. Nous devons cesser de croire aux médias, et ce qui se dit dans les médias sociaux car la politique, c’est dans la rue que ça se passe, et non devant l’écran…qu’elle perte de temps. Allez vous informer par vous-même qui est qui et quoi.

Bien divisées les Québécois avec le PQ, QS et ON ne seront jamais en position de faire progresser quelques options que ce soit . Les parties marginaux grugent la possibilité d’un gouvernement majoritaire PQ

Vive les ethnies solidaires avec les libéraux