Politique fiction: Vers un « référendum surprise » !

Charest: Y vont rentrer le référendum par l'angle-mort de votre char, pis là - surprise ! - vous êtes séparés!

Vous ne croirez jamais ce que concoctent désormais les séparatistes. Un référendum surprise. Oui, oui, c’est Jean Charest qui le dit, et il s’y connaît en séparatistes et en surprises.

Voici ce qu’il a dit ce lundi:

«Elle (Pauline Marois) cache ses intentions, c’est clair que Mme Marois ne veut pas parler de son référendum, parce qu’elle aime mieux prendre les Québécois par surprise. Sa priorité à Mme Marois, c’est de séparer le Québec du Canada, c’est de le faire par un référendum le plus vite possible.»

Essayons de réfléchir un peu à ce scénario. Vous vous levez un matin pour aller au boulot comme tous les jours et: BANG ! un référendum-surprise vous frappe en plein visage ! Personne ne vous en a jamais parlé ! En une nuit, toutes les affiches sont posées, les tracts distribués, ne reste plus qu’à aller voter. Ah, ils sont forts, ces séparatistes !

Charest: Prendre des Québécois pour des cruches

Plus sérieusement, il faut vraiment prendre les Québécois pour des cruches pour tenter d’utiliser des arguments aussi loufoques.

J’aime mieux respecter l’intelligence des Québécois — qui ne sont pas des nouveaux venus dans ce débat — et respecter, surtout, leur liberté de choix.

Car le choix est clair. Voici comment je l’explique, tous les jours, aux résidents de Rosemont (qui ne semblent pas autrement surpris que je sois souverainiste):

1) Nous sommes favorables à la souveraineté mais estimons qu’il serait à la fois irresponsable et irrespectueux de dire que nous allons tenir un référendum dans le mandat, quoi qu’il arrive.

Irrespectueux parce que nous ne voulons pas imposer cet exercice si les Québécois ne sentent pas que c’est une question qui mérite d’être posée à nouveau;

Irresponsables parce que nous n’avons pas l’intention de tenir un référendum qui affaiblirait le Québec, si le Non gagnait.

2) Du même souffle, nous voulons être respectueux de la liberté de choix des Québécois

Avec le Canada qui renforce son caractère archaïque avec le retour de la Monarchie, l’importance grandissante de la défense, la nomination de juges et d’un vérificateur général unilingues anglais, etc.

Avec la distance prise entre le gouvernement Harper et le Québec sur une foule de sujets — environnement, registre des armes, construction de prisons — il ne serait pas surprenant que, d’ici quatre ans, les Québécois décident qu’ils peuvent prendre toutes leurs décisions eux-mêmes.

Si François Legault ou Jean Charest sont premiers ministres, les Québécois n’auront pas le choix de quitter le Canada. Ils seront prisonniers du Canada.

Avec le PQ, les Québécois auront le choix. Ils seront, déjà, libres de choisir leur destin s’ils veulent faire ce choix.

Ce ne sera pas un référendum surprise, bien au contraire. Mais si MM Charest et Legault sont au pouvoir et que les Québécois veulent choisir, ils auront la surprise de se rendre compte qu’ils ne sont pas libres de leurs choix…

Les commentaires sont fermés.

Désolé, mais Mme Marois s’arrange pour semer le doute. En effet, dans ma tête à moi, le message que je reçois, c’est une « référendum » en cachette. Ou bien Mme Marois acceptait ce « jeu » ou bien les « purs et durs » l’éjectaient avant l’élection.

Je ne crois pas que le peuple québécois serai pris par surprise… Mme Marois en à parlé plus d’une fois.

C’est du Charest tout cracher encore une fois… Dans les 2 prochaines semaines, il va sortir sa cassette, qui dit »Vous n’aurez plus de fonds de pensions, attention, pensez-y ». Il est tellement prévisible !!!

Moi je la veux l’indépendance du Québec… ! C’est ce qu’il y a de mieux pour nous !

Il y a toutes sortes de Québécois. On en lit et on en entend qui affirment préférer un gouvernement corrompu aux prises avec la collusion mais fédéraliste qu’un gouvernement honnête mais souverainiste. Allez y comprendre quelque chose. Il me semble que si ma maison héberge malgré moi un groupe de truands, ma priorité ne sera pas de discuter de la couleur des murs. Ma priorité sera de me débarrasser des éléments indésirables. Après on s’occupera de la couleur des murs. On pourra même discuter si on installera de la moquette ou non.

C’est évident que Charest parle pour tous ceux et celles qui sont génétiquement incapables d’envisager leur vie sans le joug fédéral.

Mais ce faisant Charest montre bien qu’il a le dos dans les câbles. Incapables de s’adresser à l’intelligence de ses électeurs, il sort les vieux épouvantails à corneilles.

C’est certain que son discours mensonger est celui que réclame certains citoyens. Mais Charest est rendu dans ses derniers retranchements.

De plus en plus la population se rend compte que la priorité nationale des Québécois est de rétablir la moralité sociale, politique et économique au Québec. Les citoyens se rendent également compte que pour ce faire, ils devront mettre aux commandes de l’État un parti politique apte à le faire et qui nécessairement doit avoir l’expérience nécessaire pour s’y atteler.

En toute logique François Legault et son équipe très disparate ne sont pas prêts à relever ce défi. Les élus caquistes profiteront de leur passage sur les bancs de l’opposition pour acquérir cette expérience nécessaire et pour démontrer, sur le champ de bataille si on pourra leur faire confiance vers 2016. 2012 c’est encore trop tôt.

«Il y a certains chefs qu’on suit d’autant plus aveuglément qu’il faut être aveugle pour les suivre.»
[Gérard de Rohan Chabot]

ADIEU AUX PARTIS FÉDÉRALISTES AU QUÉBEC ? NOUS DÉNONÇONS, LES MÉDIAS TRADITIONNELS NOUS PRENNENT POUR DES CRUCHES.

Pour ce qui est de la séparation, ce sont les médias gauchistes qui lavent le cerveau des québécois en ne leur présentant pas tous les partis. Il y a plusieurs nouveaux partis de droite et nous en avons ras le pompon de voir que ces médias gauchistes ranger les partis de droite dans le placard depuis des décennies et depuis deux ans ces mêmes médias gauchistes ont tout fait pour faire disparaître le seul parti fédéraliste visible au Québec, le Parti libéral du Québec.

Nous savons que la CAQ, un parti vert et multiculturalisme au bout, sert bien les intérêts de ces médias gauchistes. Le chef de la CAQ veut rapatrier d’Ottawa : les Télécommunications pour que les médias gauchistes du Québec aient le contrôle sur tout ce qui se dit et si la CAQ prend le pouvoir, je suis certaine que la liberté d’expression sur les réseaux sociaux sera resserrée et surtout pendant les élections, et quant au copier-coller des raccourcis…… je sonne l’alarme. Monsieur Legault veut aussi rapatrier la Culture pour « ses artistes » et aussi l’Environnement , et « ses artistes » auront le beau jeu de faire toute la fausse propagande environmentaliste et pro-palestinenne comme les médias gauchistes le veulent et l’entendent.

Vous voyez ce qui se passe sur le Plateau Mont-Royal à Montréal avec le maire Ferrandez qui rit au nez de tous, et bien je vous dis qu’actuellement, Monsieur Legault est en train de chanter la pomme à tous les québécois, et quant à ses intentions de créer des emplois à 20$, 30$, 40$ l’heure, j’ajoute ceci : Obama est venu cherche Electrolux au Québec pour faire travailler des américains à 12$ l’heure. Voilà la réalité. Les emplois payants actuellement sont dans le nord du Québec et c’est ce que Monsieur Legault et les environmentalistes veulent freiner et même bloquer.

Quant à la hantise pour l’amiante de Monsieur Legault (et des médias gauchistes), Monsieur Legault devrait se poser des questions sur les plombages au mercure qui est dans la bouche de tous les québécois, et comme Monsieur Coulombe de la Mine Jeffrey d’Asbestos le dit si bien dans le journal « La Tribune » d’aujourd’hui, sur le VPC présent dans les produits en plastique, et plus, ET MONSIEUR COULOMBE DIT QUE FRANÇOIS LEGAULT MÉPRISE LES GENS QUI TRAVAILLENT À LA MINE JEFFREY, et j’ajoute tout comme le maire Ferrandez méprise les citoyens du Plateau Mont-Royal.

Et quant à la sacré-sainte médecine, ce serait le temps que les médias gauchistes et la CAQ fassent le ménage dans cette mafia médicale. Qui est ami avec les médecins, les arabes, et de la « science environmentaliste » ? La nouvelle technologie permet de faire une intervention médicale comme pour les cataractes en un temps, deux mouvements, et pourtant les ophtalmologistes ont toujours le même montant à l’acte. Un ophtalmologiste au Québec peut gagner jusqu’à un million de dollars par année. Il y a un prétendu médecin sur les réseaux sociaux qui n’a dit de ne pas en parler trop fort. Ce serait le temps que les gouvernements révisent cela. Ces travailleurs disent qu’ils ont fait des sacrifices. Bien, j’ajoute que lorsque nous avons de la facilité en science et à retenir les termes scientifiques, le sacrifice est similaire à celui qui a des aptitudes pour apprendre des langues, et pourtant ce n’est pas aussi payant d’apprendre les langues.

QUE LES MONSIEURS NETS FASSENT LEUR PROPRE CONCLUSION.

@ Paul-W Parent # 1

On comprend bien ce qu’on veut comprendre. Si le PQ avec Marois était porté au pouvoir et m’arrivait avec un référendum alors que je n’en voudrait pas, que pensez-vous que je ferais alors ? Je voterais contre.

L’objectif d’un référendum tenu par un gouvernement souverainiste serait évidemment de le gagner. Un référendum en cachette c’est complètement stupide. Si Charest vous convainc de ça, c’est que vous ne pensez pas comme moi et comme bien d’autres. Mais peut-être aie-je tort et que vous pouvez m’indiquer où est la cachette.

«Il est plus facile de briser un atome que de briser un préjugé.»
«Albert Einstein»

Ne pas l’évoquer, en parler…on dirait que c’est devenu LE sujet tabou au PQ. Bizarre.
De ce fait, il sera impossible de faire un référendum lors du prochain mandat, admettant que le PQ soit élu majoritaire. Ça serait grossier comme dirait Charest.

Et voilà que vous nous ramener les sacro-saintes conditions gagnantes.

La seule façon de gagner l’idée de faire un référendum chez l’électorat, c’est d’en parler. De promouvoir la souveraineté, de préparer le terrain. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Falardeau. Bon Dieu qu’il sacrerait à vous lire.

Je crois que c’est justement LA raison qui a motivé Aussant à partir du PQ et de fonder ON. Lui au moins, il a des couilles. Et ne me dites pas que c’est parce qu’il n’a pas de chance de former le prochain gouvernement. On le sait.

Même Khadir, après que Duceppe ait encore fait un fou de lui, a dit parlons-en de la souveraineté, PARLONS-EN!

C’est quand même fort vous ne trouvez pas?

Bain de foule de Jean Charest
Un admirateur tente de s’approcher pour serrer la main de Jean Charest. Il est aussitôt repoussé par les agents de sécurité.
TVA Nouvelles

Ce qui semble clair, c’est que les libéraux sont en manque d’argument sur leur gouvernance. La corruption, ce n’est pas bon pour eux et les carrés rouges sont évacués de la campagne. Alors il reste quoi? La peur. Les électeurs anglophones d’Argenteuil sont restés chez eux parce que ce vote habituellement captif s’est transféré vers la CAQ. Alors il fut leur faire peur, leur faire croire à l’urgence d’un référendum pour les mobiliser. Si on lit les articles de The Gazette, on se rend compte qu’il y a des articles sur les calamités qui affligeront la Terre si le PQ arrive. Exemple: le boum immobilier de Montréal (il y en a un?) sera arrêté si le PQ est élu. Ancdote: Concernant les souliers de Pauline Marois, on dit qu’elle en a autant qu’Immelda Marcos!
Le secret de la campagne libérale est de jouer sur la peur. Ça ne marche pas trop avec les francophones, mais avec les anglos et les allos, c’est une « switch » facile à utiliser.

Fort bien dit M. Lisée.
Franchement, Charest fait de plus en plus pathétique.
@Paul-W Parent: Un référendum en cachette? Dites-moi, comment donc le PQ s’y prendrait-il? Il faut un vote à l’Assemblée nationale, qui ne pourrait pas faire autrement que d’attirer l’attention des médias. Puis un référendum est précédé d’une campagne référendaire, on est quand même dans une démocratie. Et finalement, vous auriez entièrement la possibilité de voter non, comme bien des gens.

Il y a une nouvelle pédagogie à faire de la souveraineté.

Parce que le peuple par sa présence ou son absence de motivation détermine la capacité d’un possible gouvernement du PQ de mettre en marche un référendum.

Exemple: les étudiants se sont réveillés à la politique au printemps, autrement leurs capacités de se déplacer aux urnes reste très faible si la hausse des frais n’est pas annoncé.

Un réveil national peut se faire aussi tranquillement sans provocation de l’extérieur comme pendant la révolution tranquille.

Le PQ ne perdra pas un troisième référendum si non lié à un processus populaire.

« C’est évident que Charest parle pour tous ceux et celles qui sont génétiquement incapables d’envisager leur vie sans le joug fédéral.

Mais ce faisant Charest montre bien qu’il a le dos dans les câbles. Incapables de s’adresser à l’intelligence de ses électeurs, il sort les vieux épouvantails à corneilles. » Denis Drouin)

À l’aube de la retraite, je n’ai jamais connu autre chose de la part des fédéralistes.
+++++++

« …dans ma tête à moi, le message que je reçois, c’est une “référendum” en cachette. »

Bien sûr que le PQ va faire un référendum et personne au Québec ne s’en apercevra.

Charest s’adresse aux gens les moins instruits et les plus démunis pour en passer une pareille, c’est-à-dire, continuer se laisser manger par le statut quo pour les insécures.

Jean Charest humilie ses partisans.
A TVA nouvelle ce soir, on montrait un admirateur de Jean Charest retourner chez-lui bredouille et désapointé parce que le service de sécurité l’a empêché de s’approcher de Jean Charest pour le saluer.

Radio-Canada a publié ce commentaire qui a reçu des votes favorables puis l’a retiré.
TVA ne montre plus cette scène dommageable à l’image de bon père de famille de Jean Charest.

Regardez-donc qui parle! En cette matière, le PLQ et Jean Charest n’ont aucune leçon à donner à personne.

je pense tout simplement que J.F. Lisée et sa chef, Madame Marois, sont tous les deux sur la même longueur d’ondes concernant La Question Nationale.
Arrêtons de chercher des poux et de s’enfarger dans les fleurs du tapis.
Ils ne sont pas suicidaires:
quand le peuple sera prêt, » let’s go « …mais le peuple est un tantinet amorphe: c’est une réalité.
Or, on fait quoi?
Le Beau Risque ?
rappelez vous MEECH
– le Statu quo ?
: Votez PLQ ou CAQ
C’est clair comme de l’eau de source.

et vous pensez regler tous vos problemes,vos peurs archaiques et tous vos JE NE SAIS PAS!!!!!peuple du QUÉBEC vous me faites penser a des adolescents(es)qui ne savent pas:je pars de la maison ou si je reste!ben ca dépend,maman et papa vont t’il nous donner argent et nous aider!RENÉ LÉVESQUE vous l’avez foutu a la porte!vous tournez en rond!prenez donc votre destinée en main une fois pour toute!vous vous servez de ca pour apeurer le fédéral!nous vivons dans une confédération et tous les etats qui forment cette confédération qwui est le CANADA ont besoin de nous!arretez de demander a OTTAWA et dites plutot:CANADA,que pouvons nous faire pour vivre ensemble au lieu de se déchirer depuis des siecles!

« Un référendum en cachette. » Mais voyons donc!

Quelqu’un pourrait-il m’expliquer comment on peut tenir un référendum national « en cachette » ou « par surprise »?

Les libéraux ont cédé la filière gaz et pétrole « en cachette » tout en s’obstinant à nous dissimuler la teneur des ententes d’une société d’État, Hydro-Québec, avec les bénéficiaires de cette transaction illégitime, dont d’anciens cadres de la dite société.

Le sous-sol d’Anticosti a été cédé en cachette et à vil prix, ainsi que la presque totalité du sous-sol québécois grâce au procédé appelé « click and claim » et à cette archaïque loi des mines, laquelle remonte à l’époque victorienne. (Dix-neuvième siècle). Le vol du siècle!

Le traité de libre-échange Canada-Europe est discuté derrière des portes closes, en cachette.

Mais le Parti Québécois tiendrait un référendum « en cachette », à la face du monde qui en serait témoin, en direct!?…Par surprise!?

Lorsque les plateformes de forage s’installent dans votre cour un matin, n’êtes-vous pas pris par surprise?

À ce que je sache, un référendum, c’est une consultation populaire portant sur une question précise, à laquelle les gens peuvent répondre en toute liberté et connaissance de cause.

Pas de cachette ni de surprise dans un référendum populaire tenu en bonne et due forme, au moment jugé opportun, par un gouvernement démocratiquement élu.

Tout le monde sait que le Parti Québécois est un parti souverainiste qui a déjà proposé deux référendums, dans les règles de l’art, en conformité avec le droit international.

Les seuls qui ont des choses à se reprocher à cet égard, ce sont ceux qui aujourd’hui, nous prêtent des intentions malveillantes. Quel cynisme, quelle arrogance!

@Paul-W: 1 – À quoi servirait de faire un référendum si c’est pour être certain de le perdre à nouveau? Un référendum ne peut pas être une priorité du PQ présentement. 2 – Si il y avait éventuellement un référendum – si les planètes s’alignent pour – je ne sais pas si vous vous souvenez des autres, mais il y a toujours l’option de voter non. De quoi avez-vous peur? Votez PQ, sortez Charest!

On devrait faire un référendum pancanadien avec
la question suivante:Voulez-vous donner au Québec
tout les pouvoirs qu’il demande pour rester dans
le Canada ou préférez-vous expulser du canada ce
fauteur de troubles qui vit à vos dépens?Les québécois ne pourraient pas voter à ce référendum.

Les cachettes il connait bien ça notre agent Glad national, lui qui s’est battu pendant plus de deux ans pour nous empêcher d’avoir une commission d’enquête pour sortir les vidanges qu’il accumule depuis 2003.

Les souverainistes ont peur de dire clairement s’il y aura un référendum sur la souveraineté lors d’un premier mandat du PQ. Soyez donc honnêtes et dites clairement ce que sont vos intentions. Les Québécois ont le droit de savoir avant le vote électoral.

Je trouve pas mal loufoque de présenter un éventuel référendum comme un épouvantail. Charest ne semble pas réaliser qu’il fait la propagande à l’effet que le PQ effectuerait un geste de démocratie en consultant la population. La loi référendaire prévoit un débat avant de procéder à un référendum, doit-on comprendre que ce seraient des débats surprise ?

Faut croire que c’est contraire à sa culture qui est de prendre des décisions sans se préoccuper de vérifier auprès de la population.

Comment M. Lisée?

Les souverainistes veulent faire un référendum sur l’indépendance du Québec?

Vous me voyez ici renversé et en bas de ma chaise!!!

Quoi? Ils ne veulent pas dire la date exacte avant de le faire?

Le premier ministre Charest, y’avait pas dit qu’y allait avoir des élections dans les 18 prochains mois, y’a pas un mois de ça?

Y voulait pas donner la date exacte lui non plus!!!

Y devait bien savoir qu’il allait les déclenchées quelques heures plus tard?

Pis c’est quoi l’urgence de savoir la date du prochain référendum? (Si jamais y’en a un autre!)

Ça l’air qu’il y a un fruit qui mûri dans l’arbre depuis plus de 17 ans déjà… (à 18 ans y devient tu majeur???)

@Ricardo1999: M. Lisée répond très exactement à votre question dans son article. Le PQ ne veut pas tenir un référendum coûte que coûte; il ne le fera que s’il estime pouvoir le gagner, et je ne vois pas, présentement, comment il pourrait tirer cette conclusion.

@ Ricardo1999

L’objectif premier du PQ est de faire la souveraineté/indépendance du Québec. Quand les québecois seront prêts à dire oui à l’indépendance, alors à ce moment, et pas avant, on discutera de référendum. On ne met pas la charrue devant les bœufs.

Comment ne pas comprendre l’urgence de devenir souverain? Il n’y a qu’un vrai projet pour les québécois et c’est de se donner un pays. Tous les autres projets sont le résultat de « recettes » qui
parfois sont acceptables par des provinciaux.Ce sont des projets qui à la fin souvent se ressemblent
d’un parti à l’autre mais pour moi s’en est venu à
toujours »mettre la charrue avantles boeufs ».Comment
pouvons nous planifier intelligemment avec la moitié
d’un budget.En france ils ont une capitale et une
assemblée Nationale.Ici elles sont Provinciales.

Un gouvernement du PQ est un gouvernement qui promulgue et est pret a faire l’indépendance, mais c’est le peuple du Québec qui doit le demander .. aucun gouvernement ne reussirait a forcer le peuple à a se séparer s’il ne l’a pas demandé.

Tous les partis devraient avoir le courage d’offrir
aux québécois le choix de se prononcer sur le projet unique de se donner un pays.
Voyon donc messieurs Charest et Legault montrez donc de l’enthousiasme pour un projet merveilleux.
Cessez de végéter dans l’illusion d’un Canada uni.

Charest parle de référendum par surprise alors qu’il tient une élection en plein été pour que les jeunes ne votent pas! N’y a t-il aucune limite à son hypocrisie?

Je trouve ça un peu paradoxal que le champion des élections surprises accuse madame Marois de vouloir faire un référendum surprise.

Une réponse à Lorraine Bernier.
Mais vous avez véçue où dans les dix dernières années pour écrire que les médias traditionnels du québec sont gauchistes. Les propriétaires des médias sont les biens nantis de la province qui soutiennent le parti libéral depuis des lunes. Ils ne compatissent pas au bien-être de la population mais agissent dans leurs seuls intérêts corporatistes. Madame…ils sont de la droite. Cette droite devant l’inévitable rejet du parti de Charest par l’électirat québecois a tout simplement décidé d’appuyer la CRAQ à Lego. Ils craignent et avec raison de perdre leur main mise sur le pouvoir. Ils ont donc pris peur de voir les péquistes pendre le pouvoir et perdre ainsi leur influence sur le prochain gouvernement. Ils ne ménagent pas leurs efforts depuis plusieurs mois pour équiper un nouveau parti pour faire la lutte au parti québecois qui est un parti centre de gauche. Charest s’est lui-même mis dans le trouble et le risque trop gros pour eux. Après les deux mains sur le volant le voilà dans un siège éjectable. La corporatocratie voudrait bien sauvegarder son autorité en tenant en laisse un nouveau chef ils ont choisi Lego. Leurs médias feront tout pour le pousser en avant. Prétendre le contraire défie la réalité.

Les plus populaires