Pour des dividendes à visage humain !

Voici ma citation du jour (en fait, qui date de quelques jours).

Encore un bolchévique qui tonne contre le caractère injuste du capitalisme:

« Que des actionnaires gagnent de l’argent, tant mieux ! Que des entreprises gagnent de l’argent, tant mieux ! Mais je ne peux pas accepter que pour les entreprises du CAC 40 [les 40 plus grandes entreprises françaises], on ait pu distribuer plus de 80 milliards d’euros de dividendes pour les actionnaires et que, en même temps, on explique qu’il n’y a pas d’argent pour les salaires. »

Ce commentaire d’un excité crypto-communiste est arrivé après qu’on ait appris que les salaires français n’avaient augmenté en termes réels que de 0,3% l’an dernier, la plus faible hausse depuis 10 ans.

Les dividendes, eux, ont grimpé de 13% en 2010, pour dépasser leur niveau d’avant la crise, donc battre leur record historique de 2007.

Des excités, comme celui cité plus haut, se sont demandés s’il ne fallait pas introduire une mesure — qu’ils appellent du bizarre terme de « mesure d’équité » — qui ferait en sorte que, lorsqu’une entreprise obtient d’excellents résultats et veut en faire bénéficier les actionnaires et, via des bonus mirobolants, les dirigeants d’entreprise, les salariés aussi (dont on ne voit vraiment pas ce qu’ils viennent faire là-dedans) bénéficient d’une partie du magot.

En fait, la France oblige depuis longtemps les entreprises de plus de 50 salariés à verser aux salariés une « prime de participation », qui varie en fonction des résultats annuels de l’entreprise. Cinq millions de salariés sont ainsi couverts, soit près du tiers des salariés du pays.

Un groupe de radicaux discutent en ce moment d’une façon d’obliger les entreprises qui augmentent leurs dividendes de partager cette manne avec leurs salariés. Pour l’instant, le mécanisme n’est pas au point, les patrons étant, disons, plutôt contre.

Ce groupe de radicaux a un nom, c’est le gouvernement français, de droite. L’excité de la citation du jour est Nicolas Sarkozy.

Reste que la participation des salariés aux bénéfices de l’entreprise, selon un rapport du Sénat, est plus fort en France qu’ailleurs en occident. Y aurait-il un lien entre ce mécanisme et la productivité française ?

Voir cette étonnante carte de la productivité comparée des européens (par heure travaillée) par rapport à la moyenne européenne de 100. On y apprend avec effroi que les Français et les Belges sont plus productifs que les Allemands et les Autrichiens.

Source: Le Monde (Cliquez pour agrandir)
Source: Le Monde (Cliquez pour agrandir)

(Merci à ma collègue blogueuse Diane Bérard pour avoir attiré mon attention sur ce débat.)

Laisser un commentaire

Et si ce crypto-communiste de Sarkozy n’est vraiment, mais vraiment pas content, il n’a qu’à acheter des titres de compagnies versant des dividendes… Et je crois qu’il en a les moyens, non?
😉

Le travail c’est la santé !: proclament les psys. Oui, mais jusqu’à quel point ? À voir les conséquences sur les européens en général et sur les Français en particulier, il n’est pas certain que le jeu en vaille la chandelle.

Des preuves ?

Qu’est-ce qui fait qu’une personne humaine désire s’investir corps et âme à une tâche ? C’est qu’elle est librement consentie et tout le contraire du travail compétitif, forcé, aliéné, déshumanisé, délocalisé…

L’artisanat à la Lisée et autres légionnaires de la passion de ce que l’on fait est à échelle humaine. Autrement, dans des conditions d’exploitation et de sécheresse institutionnelle et de partage de visions des objectifs communs, il est donné à constater que l’humain est toujours assez intelligent pour refuser l’inacceptable. L’arbitraire du pressoir du citron au bénéfice des actionnaires pour qui le plafond n’est que le degré zéro du début de leur fin marchande n’est pas le lot de l’humain.

Quand on met au monde un enfant, on n’attend pas de dividendes…

C’est normal que l’écart augmente, le système en place le veut et la race de chezpasquoi au sommet est plus vorace qu’une meute de loups.

Si le travail est la santé, regardez combien de gens meurent au travail en Chine.

Excellente mesure de la France. Elle va encourager les entreprises à déménager, au Canada par exemple, pour notre plus grand bonheur.

P.S.: Durant la récession au Canada, le salaire des PDG a reculé de 38%. Celui des travailleurs a cru de 4%.

La France nous montre la solution pour augmenter la productivité par heure travaillée: il suffit de surtaxer le travail. Cela fait aussi monter le chomage, mais ça c’est pas dans cette carte…

Les Français plus productifs que les Allemands et les Autrichiens, disait un rapport du Sénat français?
Je me souviens vaguement qu’à la même époque, un média anglo-saxon affirmait que la productivité française était même supérieure à la productivité américaine… et que l’orgie institutionnelle des congés payés en France y était sans doute pour quelque chose, un travailleur bien reposé se manifestant plus productif qu’un autre qui, ailleurs, refuse même de se prévaloir de ses vacances annuelles, comme ça se voit fréquemment aux États-Unis.

@David

Avec un PDG, salaire, prime, bonus, tout ce confonds et c’est vrai qu’il est difficile de se donner un bon bonus en tant de crise… mais ils se rattrapent l’année suivante!