Pourquoi faut-il payer pour ça ?

Avec la crise, on est prêt à se passer de tas de petits accessoires superflus, comme le montre cette pub pour une Citroën sans aucun fla-fla:

Laisser un commentaire

Une petite de leçon de vie finalement. Il faut aussi voir le film « La belle verte » de Coline Serreau avec Vincent Lindon. Une très belle leçon de vie, dans le même style. À voir absolument.

Bonjour,
Quelle jolie petite voiture que cette Citroën ! Et que de bons souvenirs de la fin des années 1960 alors que je conduisais très souvent la Citroën 2 chevaux de ma copine de l’époque. Et son mécanicien spécialisé sur les Citroën avait pignon sur rue entre Ontario Et Sherbrooke du côté est sur la rue Sanguinet. Un vrai râleur de français ! En me souvenant d’un après midi d’été en montant sur le Mont Royal par le Chemin Camilien Houde, cette deux chevaux était incapable de gravir la pente et les deux passagers à l’arrière furent obligés de monter à pied en suivant la voiture. cette Citroën deux chevaux était d’une simplicité désarmante avec des sièges comme des chaises de parterre en toile. Avec une tubulure en métal et la toile lacée autour de la tubulure. A cette époque, il y avait beaucoup de deux chevaux à Montréal ainsi que des Citroën DS. Au plaisir, John Bull.

Avez vous déjà dormi dans un quartier de blocs appartements?

Les alarmes sonnent à tous les 30 minutes.

Veux bien croire que le bruit fait peurs au voleurs sauf que le bruit inutile est aussi un méfait public.

Sur la 20 à 39 km/ à fond, on cherchait une station radio sur cette fantastique deux chevaux nous menant en direction de l’Aérodium où un fou nous faisait voler avec un moteur de vieux DC-8 De Havilland sous le capot du capoté qu’il était.

Qui se souvient de cet ingénieur hors norme qui faisait vivre ce rêve de voler à partir d’une Deux Chevaux Citroën vers un plaisir partagé entre amis ?