Pourquoi je ne suis pas au TJ ce soir

J'ai gardé un souvenir...

Depuis quelques mois je participais, le jeudi soir, à une table d’analystes au Téléjournal.

L’équipe du TJ avait choisi quatre personnalités indépendantes, mais identifiées chacune à une famille politique. L’ancienne ministre libérale Liza Frulla, l’ancienne candidate NPD Anne Lagacé-Dowson, la journaliste conservatrice Tasha Kheiriddin, moi-même.

Ce mercredi matin, un membre de la direction de l’information m’a informé que je ne ferais plus partie de ce panel. Mon défaut:  ma décision d’accepter d’être membre du Comité de Pauline Marois sur la stratégie souverainiste, avec des universitaires, ex-hauts fonctionnaires et autres.

J’ai bien expliqué que j’agissais, là, comme personnalité indépendante, non rémunérée, que je ne dirigeais pas le comité ni n’en étais le porte-parole et que je n’étais pas lié par ses résultats. J’ai fait valoir que je trouverais normal que Liza Frulla, par exemple, soit appelée par les Libéraux à faire partie d’un comité de sages sur leur propre réflexion, culturelle ou politique, dans la mesure où elle conserve son indépendance, est bénévole et n’assume pas de responsabilité autre que de donner son avis.

Mais la décision de la direction de Radio-can était prise et il n’était pas question d’y revenir. Ayant été bien élevé, je réponds aux invitations qu’on me fait et qui m’intéressent et, lorsqu’on me désinvite, je salue poliment et me retire.

Radio-Canada a parfaitement le droit de tirer la ligne là où elle le juge éthique et utile. Certains diront que la maison tire généralement des lignes plus fermes lorsqu’il s’agit de souverainistes. Ayant, il y a quelques années, signé dans L’actualité une enquête intitulée « Ici Radio-Ô-Canada », je suis mal placé pour dire le contraire.

La pression que fait subir le gouvernement conservateur sur les budgets radio-canadiens induit-elle aussi une prudence plus tatillonne ? C’est possible, mais difficile à déterminer. On sait, en tout cas, que l’atmosphère dans la maison est glauque, à l’approche de nouvelles compressions.

Pour ma part, je souhaite bonne chance à mes ex-collègues du panel et à Céline Galipeau. Nous formions une belle équipe. Bonne chance aussi au souverainiste qui me remplacera. Un conseil: qu’il se tienne loin des comités !

Laisser un commentaire

Bien sur qu’aussi Harper n’a aucune influence sur Radio Can, la science au CB et sur Stat Can ni sur l’information.

LE reine du Canada réformiste conservé, n’aime pas que ses sujets soient bien informés c’est pour lui une nuisance.

Comment alors expliquer le maintien d’une émission comme le Match des élus diffusée les vendredis?

Comme la bête indépendantiste semble vouloir se réveiller et que vous commencez à faire peur avec votre verve, il n’est pas si étonnant que cette institution « canadian » maintienne l’imbécile Don Cherry et vous remercie… Quelle belle bande de salauds!

Quelle était votre rémunérations comme paneliste à Radio-Canada? Ou, si vous préférez ne pas personnaliser les choses, quelle est la rémunération du paneliste typique?

Pure question de savoir comment Radio-Canada administre les fonds publics. Pure question, aussi, de mettre en pratique votre principe de « transparence totale ».

La principale raison est que votre message semble passer contrairement aux autres…c’est probablement que vous commencer à faire peur aux fédéralistes qui eux n’ont toujours pas de portes paroles de très fort calibre calibre,ils ne sont pas mauvais mais pas exceptionnels

Imaginez même à trois contre un ils sont en difficulté. De plus que vient faire dans ces débats cette Khéireddin, j’ai de la difficulté avec ces gens de Toronto qui nous observent et portent des jugements sur notre société.

On a vraiment pas besoin d’eux parce que partir du moment que ces commentateurs veulent à tout prix nous garder dans le carcan fédéraliste et Canadian ,ils peuvent vraiment dire et vouloir laisser entendre n’importe quoi. Le débat doit se faire du Québec et entre nous…

Mr Lisée je vous verrais en politique votre message passerait et vous êtes de plus en plus connu au Québec.

Nouvelle appellation pour radio can , « I scie radio canada » . Oui je sais c’est facile mais sur le moment ça fait du bien, mais cela s’adresse nullement aux pers mais bien aux ou a l’administrateur concerné. Domage vos analyses nous manquerons espèront que votre successeur sera défendre la cause de la souvraineté avec vigueur et finesse.

Aie, aie, aie, Radio-Cadenas. Deux poids, deux mesures.
Le seul point positif: cela vous encouragera peut-etre un peu plus à faire le saut…

Effectivement, Monsieur Lisée, vous êtes bien élevé et poli.

Tout de même, je déplore que vos talents ne soient pas utilisés , qu’ils soient , je dirais, censurés.

J’y vois la chape idéologique du parti de Harper qui tends à recouvrir la prise de décision indépendante de ce organe de l’État fédéral, qui en principe, doit se soustraire aux pressions poliques.

C’est justement le même problème de Gaétan Barrette. On le soupçonne avec raison d’être dans les cartons de la CAQ pour les prochaines élections.

Dans votre cas, vous aurez mon support si vous faite le saut en politique.

Je ne suis certes pas toujours en accord avec vos opinions et analyses mais c’est toujours avec plaisir que je les lis. Cette action de Radio-Canada est, sans l’ombre d’un doute, un bâillonnement. Une atteinte non-dissimulée de liberté d’expression et de liberté tout court. Quel est déjà ce pionnier de la constitution américaine qui avait dit : (je paraphrase) Je suis en total désaccord avec ce que vous dites mais, je défendrai jusqu’à la mort votre droit de le dire. Y en a qui pourraient profiter de quelques leçons d’histoire. Gardez votre souvenir, et la tasse aussi.

Quand je t ai souhaitée bonne fete je t ai dit si tu t en va en politique fais attention,il y a des requin partout et voila sa ne fait que commencer Bye et encore Bonne Chance.

Connaissant votre acquité politique cher Jean-François je ne pense pas que vous êtes surpris par l’empressement radio-cadenadien à minimisé l’expression de tout ce qui va à l’encontre de sa mission ou des héritiés des purges de PET.

Je sais bien que pour un homme de votre rigueur, il devait y avoir quelques facilités, mais notre temps étant compté pour tous, nous avons tous le devoir de nous atteler à des tâches plus juste et productives.

On ne doit pas tous être des Claude Morin et tiré une fièrté d’obtenir des petits chèques avec la feuille d’érable rouge cet excès de confiance ne donnera jamais rien aux véritables combats. S’il y a une vérité a porté, un devoir de rigueur et d’honnêteté à porté à la population, ce n’est sûrement pas en jouant les fous du roi.

Je suis attristée, merde merde merde, que c’est plate. Moi qui écoutais le téléjournal le jeudi pour ce rendez-vous. Il y régnait un dynamisme hors du commun.

C’est injuste. Je vais tout de même m’exprimer en lieu et place, c’est mon droit et en plus ça va me faire du bien.

C’est vrai que vous formiez une bonne équipe : nous vous retrouvions toujours avec plaisir mon mari et moi. – Dommage pour tous les auditeurs du Québec et de France : tous les quatre vous apportiez de la fantaisie au journal tout en nous aidant à mieux comprendre certaines situations.
Le journal en souffrira certainement, et nous vous regretterons.

Bravo M. Lisée, très belle sortie, très polie et très professionnelle, tout en votre avantage.

@M.Lisée

Vous devriez faire l’analyse du sujet du jour sur votre blogue. Frulla, Lagacé-Dawson et Kheiriddin n’auront peut-être pas la chance de répondre à vos points mais ce serait tout de même amusant.

Merci monsieur Lisée pour la grande modération dont vous faites preuve. C’est une décision des plus regrettable pour les Canadiens aussi. Parce que jamais la confrontation pacifique des points de vue n’a amené la guerre, quelle qu’elle soit, tout simplement parce que c’est le propre de la confrontation amicale entre personnes de points de vue opposés que de rendre caduque toutes formes d’affrontements. (voir affrontement versus confrontation sur « Le Français au micro » à la SRC), sinon le blogue ou le site du conseiller linguistique de SRC.)

Par exemple, vos trois confrontations avec le porte parole de Réseau Liberté Québec ont eu pour effet chez moi notamment de voir cette personne d’un regard plus sympathique. Je crois qu’il a apprécié l’expérience. Et moi j’ai pu goûter l’expression de deux points de vue.

Évidemment, j’ai un faible plus gros que petit pour une approche d’affirmation de soi et de déclaration de solidarité avec l’autre. Ce qui me fait apprécier énormément votre approche qui est certes l’une qui me rappelle le plus l’assurance tranquille de l’animateur de Point de Mire devenu ensuite le leader du mouvement souveraineté-association, l’un des géniteurs du Parti Québécois et ensuite de Québec Solidaire.

Hmmm, ça sent le lock-out. Peut-être Falardeau était juste de leur appeler Radio-cadenas ?

Je suis heureux pour vous.

Les quelques fois où je vous ai vu à cette table d’ »analystes » au Téléjournal, je ressentais un profond malaise. Vous sembliez inconfortable. Je vous voyais devoir vous censurer et devoir demeurer sur-courtois dans un groupe de femmes fédéralistes proportionnellement surreprésentées.

Et la Tasha-Kheiriddin-de-Toronto-dans-la-TV, j’en ai jamais compris la pertinence si ce n’est que d’un point de vue radio-canadien.

Blâmer le fait que Radio-Canada vous a écarté pour des raisons idéologiques est une très mauvaise défence, M. Lisée. Beaucoup de gens ont soulignés récemment que vous étiez en train de vous rapprocher de plus en plus du statut de militant actif, plutôt qu’observateur indépendant, de profession souverainiste. Vous admettez vous-même que la ligne était mince, alors pourquoi blâmer Radio-Canada?

Le plus drôle est que les fédéralistes, dont je suis, sont convaincus que Radio-Canada est un nid de séparatistes.

Mais bon, si cela vous permet de conserver votre crédibilité auprès de vos supporteurs, eh bien allez-y, jouez la victime. Mais entre vous et moi, casser du sucre sur le dos de Radio-Canada qui vous a laissez tout l’espace pour faire avancer votre cause pendant si longtemps, est selon moi très malhonnête.

C’est terrible, terrible, terrible. On s’en va vers un pays totalitaire. On voit bien la liberté radio-canadienne de ses journalistes et les menottes que notre radio nationale portent. Harper a peur… il sort ses gros canons.

«On sait, en tout cas, que l’atmosphère dans la maison est glauque, à l’approche de nouvelles compressions.»

Voilà la raison de votre remerciement avec probablement la consigne téléphonique d’un haut gradé du Reform party, à la direction. Geste déplorable que cela car vos arguments se tiennent et votre geste d’accepter ce poste bénévole au sein de ce comité reste légitime et correct. Le Téléjournal vient de perdre de sa notoriété et du respect que je portais pour ce dernier. Quant à vous monsieur Lisée, bravo et merci de votre implication pour la cause indépendantiste.

C’est terrible, terrible, terrible. On s’en va vers un pays totalitaire. On voit bien la liberté radio-canadienne de ses journalistes et les menottes que notre radio nationale portent. Harper a peur… il sort ses gros canons. Mais en bonne syndicaliste, je conçois mal que ce comité soit bénévole. À tout travail salaire est dû. Ce n’est nullement honteux de s’impliquer dans une cause aussi importante et d’être payé pour établir un plan.

J’avoue ne pas croire aux complots, mais votre retrait du panel du TJ associé à l’onde de choc provoquée par le «départ» (lire: congédiement) du directeur de l’information de la maison, Alain Saulnier, la même journée me laissent une drôle d’impression.

Coup de force d’Ottawa contre un réseau français «hostile» au pouvoir fédéral? Votre opinion vaut bien la mienne.

PS: En passant, vous allez me coûter cher M. Lisée. Je viens d’acheter «Le petit tricheur». Le mois dernier c’était «Comment mettre la droite K.O. en 15 arguments». J’espère qu’avec le temps libre que vous aurez dans les prochaines semaines, vous ne publierez pas de nouveau bouquin avant… mai ou juin disons 🙂

Votre nom s’ajoute ainsi aux Pierre Bourgault, Normand Lester, Gilles Duceppe, etc.

Radio-Canada nous prouve encore une fois que son surnom de Radio-Cadenas est justifié. Et cela nous en dit long sur la liberté de parole et d’action des journalistes qui y travaillent. Minable.

Je trouve ça triste ce qui ce passe à Radio-Canada.

Je trouve ça triste, en générale, de ce qui se passe au Canada, même si je suis souverainiste (et plus que jamais). Nous vivons, grâce aux réformistes conservateurs, une époque extrêmement déprimente et obscure. Même mes enfants le sentent. Leurs avenir est très sombres. Ils ne veulent pas appartenir à cet état policier enliser dans le totalitarisme religieux et crédule. Ce sont des ados mais ils ne sont pas idiots ils voient ce qui se passe.

Il ne reste qu’à souhaiter que le Québec se sépare au plus vite avant que cette contamination déterior notre social démocratie.

je n’écouterai donc plus l’analyse du téléjournal dont vous preniez part. Ils veulent fermer radio-canada! Alors on va se tourner vers le « net » probablement que c’est là qu’on va pouvoir s’organiser en vue de se protéger face à cette montez de « l’ignorance au pouvoir ».

Je me dois d’être d’accord avec Jeannot Charette. Dans le fond, vous étiez un contre trois. On repassera pour la diversité des points de vues!

Ce qu’on retient de ce qui risque d’arriver, c’est une atteinte sans précédent à la dernière source d’information le moindrement fiable sur la scène médiatique. On a Fox-North et leurs perruques, TVA/Québécor à droite, Gesca qui dit toujours beaucoup de bien du PLQ et V qui semble être un mini-TVA… J’ai peur de ce qui va rester de Radio-Canada « la méchante gauchiste » après le coup de sabre. Si on n’avait pas eu des émissions comme « enquêtes », on en serait où, dans la lutte contre la corruption?

Quand j’ai vu le titre j’ai pensé que c’était par solidarité avec Alain Saulnier, qui vient d’être congédié.

Comme souverainistes il faut se réjouir de ce qui se passe avec les Conservateurs majoritaires. Ils font tout pour faire repartir le mouvement souverainiste.

Je ne vois pas pourquoi il devrait nécessairement y avoir un « souverainiste » sur ces panels de Radio-Canada. N’en déplaise aux nostalgiques, cette question a déjà été réglée par le biais de 2 référendums. Elle est réglée depuis 32 ans (17 ans si vous préférez le référendum de 1995).

France 2 invite-t-elle un « royaliste » dans ses panels politiques? Non, car cette question est réglée depuis plus de 150 ans.

Oui, je sais, il y a plus de « souverainistes » au Québec que de « royalistes » en France, mais le principe est sensiblement le même.

Dans des panels sur la criminalité, invite-t-on nécessairement une personne qui est en faveur de la peine de mort, même si une minorité substantielle de la population y est en faveur? Non, car cette question est considérée comme réglée. Faisons de même avec les « souverainistes » des panels.

« Souverainistes », soyez gens de parole: vous avez organisé 2 référendums et la réponse à été 2 fois NON ». Vous vivez de lubies si vous croyez qu’un OUI futur annulerait les 2 NON précédents.

Admettez-le: la question est réglée, non pas à la satisfaction de tous (il y a aura toujours une minorité substantielle en faveur de la souveraineté), mais elle est réglée.

Souverainistes qui avez du talent: dépensez vos énergies ailleurs. Cela serait bien plus enrichissant pour le Québec. Sinon, tout ce que vous faites est entretenir un mouvement de ressentiment chez une minorité qui ne sera jamais majorité. Vous ne devriez pas être fier de cette attitude.

Alons vous n’allez pas vous mettre a jouer la victime. Vous êtes impliqué beaucoup plus pr`s dans le parti que ce que vous venez de décrire.Dans ce contexte c’est normal, vous êtes pratiquement en tandem avec Mme Marois, pire je pense qu’au niveau des idées politique vos propostions font plus de chemin dans ce parti que celle de Madame Marois. Pour ce qu’on en sait vos livres ont publiés les idées actuelle du parti, ce bien des années avant leurs adoption. Vous avez traversé une ligne et devez maintenant accepté d,avoir perdu votre statut d’indépendant et faire avec les conséquences a moins que vous ne préfériez reculer? Non mais chus tu rendue a conseiller le conseiller, peut-être bien maintenant que vous êtes mouillé, vous êtes mieux de plonger autrement vous prendrez froid. Pour les coops je suis d,accord, le monorail aussi, la souveraineté je ne suis pas d,accord qu’un parti essaie de l’imposer, je préf`rerais plus d’engagement envers les citoyens et de formuler une questions dont chaque réponse est vraiment attrayante et honnête pour ensuite s’en remettre définitivement sans promouvoir une option pour s’en remettre au choix des citoyens mettons pour 20ans. En ayant un référendum aux 20ans comme les mariages devraient être. On s’engage et on refait la décision. Perosnnellement je ne suis plus d,accord avec la syndicalisation tel qu’on la connait (obligatoire, pas de choix d,accérditation. Ne devrait pas se mêler des opérations, ils devraient négocier les contrats et faire les suivi pour le faire respecter quand le travailleur leur demande de l’aide.

Votre Reine-Harper ! Vous a coûté votre panel.

Un intervention d’une durée de 15 minutes 1 fois semaine. Qui ne sait pas votre travail pour la souveraineté du Québec et la sociale démocratie.

Un principe éthique minimaliste est de ne pas nuire délibérément à autrui. Il semble qu’être membre d’un comité sur la souveraineté de Pauline Marois va nuire à quelqu’un ?

Je ne suis pas dans votre camp politique, mais je respecte vos opinions,et RC est dans l’erreur, le droit de parole c’est ce qu’il y a de plus sacré dans la démocratie.

J’appréciais le groupe que vous formiez. Je veux croire que votre remplaçant sera à la hauteur. Mais vous allez me manquer.
Et je vais à l’instant protester auprès de Radio-Canada.C’est injustifiable.

« L’ancienne ministre libérale Liza Frulla, l’ancienne candidate NPD Anne Lagacé-Dawson, la journaliste conservatrice Tasha Kheiriddin, moi-même. »

AUCUNE CRÉDIBILITÉ!

C’est dommage pour Radio-Canada qui perdra des auditeurs pour leur téléjournal du jeudi.
On regardera Bazzo.TV en espérant vous y voir à l’occasion.

Moi je suis d’accords avec la décision de radio-Canada. à Votre place je me saurais récusé….mais bon chacun ces choix. Les Coupures ne vous en faites pas trop. Oui il y aura coupure ….mais M Harper est un fin stratège et la dernière chose qu’il veut en ce moment c’est attiser le vote souverainiste….parce que si il irait vraiment jusqu’au bout de sa logique et faisait vraiment tout pour se mettre le Québec à dos ….Le Pq prends le pouvoir d’ici 1 an et d’ici 3 ans max le Québec serait indépendant…… et ça le Roc ne lui pardonnerait jamais d’avoir fait imploser le Canada à cause de sa doctrine……Donc il ne fera pas de si grande coupure que ça……soyez-en assurez.¨ca va faire mal mais se sera correcte ….

Le plus intéressant maintenant serait que personne de la famille politique n’aie la bassesse d’accepter de vous remplacer. Laissons-les s’arranger avec « leurs » affaires!

Monsieur Lisée,
Ne cessez pas d’écrire puisque ça dérange certains de nos compatriotes qui ont trouver dans le Canada une douillette confortable. La défaite héroïque des Patriotes de 1837-1838 a fait évoluer la cause nationale malgré la récupération que le gouvernement britannique et canadien a fait en racolant chez des supporteurs de la cause patriotique. Le Québec a su conserver sa flamme nationale et indépendantiste. Le pays sera d’ici peu.

Cher Monsieur Lisée,
ayant été élevée dans les studios de Radio-Canada, Ma mère était Charlotte Boisjoli et mon père Fernand Doré, j’ai vu cette belle aventure de la télé se développer sous mes yeux. Récemment, j’ai vu le dégâts que la « Harpérite » a fait dans vos rangs. Cette ingérence est plus qu’inappropriée, elle est dangereuse pour la démocratie.
Deux choses me consolent cependant. La première, vous aurez enfin les coudées franches, la seconde, tout ce que font actuellement les Conservateurs à l’encontre du Québec et des Québécois sert la cause Souverainiste.
Bonne chance pour l’avenir. Comme vous le savez, quand une porte se ferme une autre s’ouvre, quelque part.

Pathétique. En général je ne me formalise plus de telles situations, puisque comme ‘peuple’ on a ce qu’on mérite; c’est-à-dire accepter que notre identité culturelle soit constamment bafouer sans vergogne. Mais considérant l’envergure de cet intellectuel québécois, que j’aime beaucoup, je lui tire ici mon chapeau pour les convictions qu’il continue à porter.

@ Roberto Vital

Radio=Canada vit grâce aux argents de tous les canadiens, de tous les québécois, fédéralistes comme indépendantistes. Alors au moins 40% des argents de Radio-Canada (Québec) proviennent de souverainistes. Si nous n’y avons pas droit de parole, il faudrait nous remettre cet argent afin que nous puissions nous payer notre propre poste. Ce ne serait que justice.

C’est vrai jean-François que vous êtes poli et bien élevé….. Très poli, et très bien élevé…

Moi à vrai dire je le confesse, ce «panel» fédéraliste me donne plus souvent qu’autrement de l’urticaire. Surtout la stridente Kheiriddin de Toronto, qu’est-ce qu’elle fout dans mon salon le jeudi soir elle ? Je suis poli.

Frulla, elle est ultra partisane, à un point où c’en est pratiquement gênant. Et elle doit faire pas mal de fric parce qu’elle est sur-employée comme libérale fédéraliste de service… Par radio Canada qui est une patente fédérale et fédéraliste, bientôt Royal probablement. Mais je suis encore poli.

Quant à Anne Lagacé-Dawson, à part avoir été candidate NDP dans NDG je vois pas trop ce qu’elle apporte comme idée.

Et je me demande bien ce qui autorise Radio-Canada à lui trouver les vertus nécessaires pour commenter avec pertinence la politique Québécoise alors que ses intérêts fondamentaux, ses références politique et culturelles sont canadian et anglo-saxonnes d’un couvert à l’autre.

Disons qu’elle ne serait pas là que je ne signerais pas une pétition pour qu’elle revienne. Je continue d’être poli.

Alors j’ai bien hâte de voir qui va accepter de vous remplacer. S’ils choisissent un souverainiste j’espère sincèrement que même s’il est bien élevé, il sera moins poli que vous…

Parce qu’il faut dire qu’il ya certains jeudi soirs où ma blonde et moi on avait comment dire, fortement envie de grafigner l’écran. On vous trouvait parfois, trop poli.

Et avec cet événement, la preuve est faite une fois de plus: On a le droit d’être souverainiste, c’est légal, c’est légitime, et on est dans une société de droit, libre et démocratique.

Mon oeil…!

Jeannot…Tasha-Kheriddin à vraiment le pouls sur la situation du ROC pour bien balancer les débats avec un point de vue clair.

M. Lisée… vous avez eu beaucoup trop d’antenne depuis ces 30 ans que avons perdu à parler de séparation et de langue, ad nauseam. J’ai observé votre arrogance qui est très difficile à avaler. Je vous pointe du doigt pour avoir conspiré et aider la cause souverainiste qui a et continue à faire très mal au Québec et fait fuir plusieurs entreprises.

Qui voudrait s’intaller dans une région qui, au lieu de faire fructifier ses affaires, entraine les gens a ergoter sans arrêt sur un futur qui s’avèrerait malsain économiquement, et ferrait crouler le Québec encore plus bas qu’il est dans le moment. N’avez vous pas honte de vendre des rêves qui tourneraient au cauchemar et de supprimer la vérité aux gens qui vous font confiance.

Pendant qu’on ergote, le Québec croule avec une des plus importante dette sur la planète et çela même avec le $8.6 Miliards que les provinces riches nous donnent pour que nous puissions offrir les mêmes services que les autres provinces. C’est alarmant. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/quebec/201002/26/01-4255828-dette-le-quebec-au-5e-rang-dans-le-monde-industrialise.php

Le mouvement souverainiste québécois en aura jamais décousu avec les institutions du Rocanada financées à même nos taxes et impôts, c’est la rançon de la gloire, de la victoire finale à venir de ce mouvement qui transcende l’action circonstancielle des minus de génération en génération.

Nous vaincrons !!!

Si le PQ prend le pouvoir, j’aimerais qu’il implante un carrefour internet, un endroit sur le net où tous ceux qui veulent faire du journaliste indépendant puissent le faire sans être liés par un média officiel. On pourrait rémunérer les journalistes selon l’achalandage de ses contenus.

Si le contenu devient très abondant, le lecteur régulier pourrait se choisir un représentant qui lui sélectionnerait le contenu qui lui plaît. Un libertérien pourrait choisir pour un représentant du style Éric Duhaime et un indépendantiste de centre gauche pourrait choisir pour représentait du style Jean-François Lisée.

Actuellement, j’ai l’impression que certains types de journalistes sont sur-représentés par rapport à la tendance qu’ils représentent.

Je m’en réjouirai seulement si cela vous enlève un beau petit coussin doré qui vous mettrait trop confortable pour considérer une carrière politique éventuelle.

Louise Beaudoin annonce son départ… ça ne vous tente pas!?

Je serais même prêt à prendre ma carte du PQ si vous faites le saut (je n’ai jamais accepté aucune carte d’aucun parti auparavant). Le Québec a besoin de vous et nous avons suffisamment de gérants d’estrades.

Je suis persuadé que je ne suis pas le seul à le penser.

Cher Monsieur Lisée,

Il semble bien que Radio-Cadenas ait décidé d’ajouter une autre page « royale » à son sens de l’équité et à son objectivité…

Je vous suggère d’écrire un bouquin qui pourrait s’intituler « Le Livre Noir de Radio-Cadenas », incluant un chapitre particuler sur les ententes secrètes avec Mononc Paul…

Z

« Radio-Canada a parfaitement le droit de tirer la ligne là où elle le juge éthique et utile. Certains diront que la maison tire généralement des lignes plus fermes lorsqu’il s’agit de souverainistes. »

C’est effectivement une perception que je partage.

Toutefois lorsque vous evoquez Liza Frulla et

» dans la mesure où elle conserve son indépendance »

Pour etre un auditeur du club de ex ( c’est disons hypnotique … ) et un boulimique d’information ( conference de presse, periode de question ) …

Je dirais que ce qui moi me laisse tres perplexe dans tout cela, c’est que Liza Frulla au club des ex repete systematiquement la ligne du jour du gouvernement sur un enjeu donne ou dans le cas d’un sujet ou le gouvernement prend position elle reitere systematiquement les arguments, les mots cles …

J’invite les blogueurs a regarder ce phenomene curieux de plus pres.

Ce qui est etonnant …

Parfois on est carrement dans ce qui pourrait sembler de la manipulation ou a tout le moins de la mauvaise volonte …

Je me rappelle aussi qu’elle avait de la tres tres grande difficulte a dire operation marteau et systematiquement disais commission marteau …

Vous commencez à déranger pas mal de monde. Votre chronique dans l’actualité, ainsi que ce blogue sont doute dans le radar des fédéralistes.

D’ailleurs, un lecteur de l’Actualité a écrit pour dire qu’il ne renouvellerait plus son abonnement, tant que vous y serez présent.

Rogers ne pourra accepter bien longtemps de voir son lectorat l’abandonner ainsi. Évidemment, cela ne sera qu’une stricte décision d’affaires.

Bientôt, il ne vous restera plus que le Huffington Post. Peut-être!

La gouvernance souverainiste, est-ce que ça pourrait au minimum vouloir dire rapatrier Radio-Canada (et les points d’impôts qui vont avec) ? Radio-Canada qui est au fond une télévision québécoise à laquelle on impose de pénibles « actualités » régionales de l’autre bout du Canada, dont 90% de son public n’a rien à cirer, pour faire plus « canadien ».

Dommage.

Bien que ce type de décision plus que discutable, jumelée à toutes celles plus que discutables du gouvernement Harper, est sans doute le meilleur appui que la cause souverainiste pouvait obtenir.

Pourrons-nous peut-être bientôt affirmer que M. Harper aura été le politicien à Ottawa qui aura fait le plus progresser la cause souverainiste depuis longtemps?

Au plaisir d’entendre ou de lire vos opinions sur d’autres plate-formes.

@ honorable #4

« Pure question, aussi, de mettre en pratique votre principe de “transparence totale ». »

Et vous honorable quel est votre salaire ou l’équivalent chez votre patron?

Pure question, de mettre en pratique le principe de transparence totale pour ceux qui sont payé en grande partie par l’état.

» Domage vos analyses nous manquerons espèront que votre successeur sera défendre la cause de la souvraineté avec vigueur et finesse. (benoit laliberté)

Et il subira le même sort.

15Margot Géhan :

« Le journal en souffrira certainement, et nous vous regretterons. » (Margot Géhan)

Excellente raison pour les fédéralistes couper dans les budgets de Radio Can.

Comme le concept veut qu’il y ait un représentant de chaque famille politique, ont-ils quelqu’un en vue pour remplacer M. Lisée?

Joseph Facal? Gilles Duceppe? Patrick Bourgeois? Biz de Loco Locass?

Peut-être un sourd et muet ferait-il moins de vagues?…

Je trouve ce geste regrettable. Radio Canada deviendra bientôt une parodie de ce quelle a déjà été. Les Normand Lester , J-F Lisée etc..qui ont identifiés et mis en lumière des faits que les partis politique (fédéraliste et l’établissement ) tentent de dissimuler. Bientôt deviendrons l’équivalent de tva. Une télé régionale gérée par des gens aux Idées arrêtées . Les seuls buts sont de garder l’unité du pays et faire de $$$$. Ceux qui ont des valeurs autre seront simplement écartés.

Je ne quitterai donc plus Téléquébec et l’émission Bazzo pour vous suivre à Radio-CADENAS. L’intérêt que j’ai pour les autres panélistes n’en vaut pas la peine !!! Soyez assuré que je vais continuer à recommander vos messages sur Facebook.

J’espère vous voir à d’autres panels. Vous êtes intéressant. Je vais continuer de vous suivre sur ce site .

De la grande classe comme d’ habitude chez Radio-Cadenas !

Les souverainistes dérangent a Radio-Canada et il faut qu’ils soient » clean » le plus possible .

Par contre les amoureux des Rocheuses et du » speak white » ont beaucoup plus de liberté il va s’en dire !

Quand on pense qu’un clown comme Don Cherry fait figure de » veudette » chez nos canadiens anglais c’est tout dire .

L’application encore une fois du deux poids deux mesures si cher a ce grand pays qu’est le Canada !

Vous leur avez offert le prétexte de vous limoger. Encore que les quelques secondes qui vous étaient accordées ne justifiaient pas votre déplacement. Sauf peut-être pour votre cachet personnel.

J’ai hâte de voir la personne qui vous remplacera. Je me demande, à bien y penser s’il ne serait pas souhaible qu’il n’y ait personne.

Il est inconcevable que des medias qui s’adressent à un auditoire se maintenant bon an mal an à 50% souverainiste, ne puissent réserver à cette option que des rôles de « souverainiste de service ». Je parle ici de tous les journaux Gesca, tous les jounaux Quebecor, Radio-Canada, TVA, Cogeco etc… Comme au bon vieux temps des conseils d’administration qui se trouvaient bonne conscience dès qu’ils avaient leur « francophone de service ». Je me demande quand les leaders d’opinions souverainistes tels que vous, prendront la décision de refuser ces rôles de faire-valoir.

Il faut réfléchir à de nouveaux moyens pour une information indépendante et de qualité. Le Devoir ne suffit pas. Quant à ce blogue, il constitue l’exception et ne prétend pas à l’objectivité. Nommez-moi un autre communicateur sérieux qui s’affiche franchement comme souverainiste… le pauvre Charbonneau bien sûr… ensuite ?

Pour celui qui pense encore que Radio-Canada est un nid de souverainistes je n’ai qu’un mot:
aveuglement.

De 1995 à 2009, j’avais boycotté la SRC pour leur manque total d’honnêteté dans le traitement des sujets politiques concernant le Québec. Vers 2009, je recommençais graduellement à regarder certaines émissions de la SRC (en maintenant mon boycott du Téléjournal). Des émissions comme Découverte et certaines dramatiques. Et bien depuis ce soir, mon boycott de la télévision de la SRC est TOTAL et pour encore plus longtemps!

Je me suis demande qu,est ce que vous faisiez a R-C parce que vous les pequiste avez beaucoup de misere a ne pas montre votre allegence comme M.Charbonneau il serait grand temps qu’il decolle de la….vous etes quand meme des personnes qui travaillent pour briser le Canada et c,est moi qui vous paie avec mes taxes.Je crois que vous n,etes pas seul qui devrait donner leur place…comme Durivage aussi

Vous avez dit qq mots / Lizza la libérale Frulla … mais qu’en est-il des autres participantes au plan de leur cheminement politique Je parie qu’elles sont contre la Souveraineté ! Quel bel objectivité pour RadioCan!

Cher Mr Lizée,
Félicitatiton pour les commentaires éffectués au fil du temps a cette émission d’actualité.

Suis-je content? Non,aucunnement.Par contre j,espère que la personne qui va occuper le temps de parole qui vous était accordé,le fera avec diligence et saura faire la part des choses…

Puis-je me servir de votre tribune pour souhaiter une bonne chance aussi a Mr Saulnier,congédié(n’ayons pas peur des mots)par la haute direction de la SRC…

Et a Vous, Mr Lizée,la meilleure des continuités.

Je vous lis toujours avec un immense intérêt.

Nicolas

Serait-ce qu’on est rendu dans l’information comme dans l’enseignement : il ne faut pas être trop compétent ? Radio-Canada est juste un peu moins riche sur le plan de l’informations ce soir. Dommage !

En notre époque plus qu‘à toute autre le vrai nerf de la guerre est l’information. Contre le pouvoir de l’argent, il faut déployer le pouvoir de l’information et de la parole.

« Il y a un gros déséquilibre dans les médias québécois. Les souverainistes devraient commencer à comprendre que pour gagner ça prend des moyens efficaces de propagande comme les fédéralistes en possèdent.
Tant que les souverainistes ne contrôleront pas une partie de l’information soit par une station de télé, radio ou des journaux, on ne pourra pas empêcher les journaux privés et les radios-poubelles de faire la job de bras aux souverainistes à longueur d’année. »
(Citation de Jacques Tremblay, dans le blogue de François Lisée #241 mai 4, 2011 à 10:31)

Il faut contrer le travail de sape continu des médias, inféodés au fédéralisme invasif et centralisateur, qui s’acharnent à rapetisser le Québec et à ralentir sa marche vers la souveraineté.

Vous vouliez le beurre et l’argent du beurre, donc?

Encore chanceux qu’on ait choisi de fermer si longtemps les yeux sur l’habile confusion des genres que vous entretenez en vous prétendant tout et son contraire selon l’occasion; vient néanmoins un temps où le vase déborde. À vrai dire, c’est un miracle que le pauvre vase ait tenu si longtemps.

Abject! Injuste! Idiot! Mais qui a dit que la vie était juste?

Attention pour la tasse, Harper pourrait envoyer la GRC la récupérer!

Ça en dit long sur l’autorité et la crédibilité de Céline Galipeau. De chef d’antenne qu’elle était, elle est passée du coup, à mes yeux, à simple lectrice de nouvelles. À voir dans la même veine, l’entrevue de Patrice Roy à Bazzo.tv. À la question de quoi le Québec a besoin, j’ai jamais rien entendu de plus circonspect et de plus insignifiant comme réponse. Faut croire que les journalistes de Radio-Can marche sur les oeufs. À quand le retour de la très éclairée Christine St-Pierre.

O Canada,
Ici la liberte existe mais sous reserve ,la liberte de parole,d’action c’est de la foutaise .Jean Francois il y avais Pueblo Neruda au Chili qui un beau soir n’est pas rentrer chez lui ,il avais une bonne raison..il venais de le tuer.Ici c’est different nous l’avons vu dans le passe avec les mesure de guerre,nous l’avons vu aux referendums,nous l’avons vu a la nuit des longs couteaux,nous le voyons a tous les jours ,les amis du Canada Anglais nous aiment ,dailleurs nous l’avons vu..voila que toi aussi tu derange alors ce n’étais qu’une question de temps et tu savais…mais nous ne regarderont plus malheureusement Mme Galipeau et je suis certain que tu va lui manquer mais surtout a nous Jean Francois ,ia verite sera la leur et nous goberons encore, puis on votera quebecquois,au Québec et Harper a Ottawa puis un petit coup Charest Puis un petit coup Bill Ray puis un petit coup quebecquois,un peut NPD ,et le temps passe nous ne seront plus.la…voila ,la verite s’enfuit avec ton départ ,tu quites la tête haute et fier je te remerci Jean Francois tu nous manquera soit certain .Andre Tremblay

Bonjour à tous,

Selon certains, la question est réglée depuis deux référendums, selon d’autres, vous avez perdu votre objectivité, vous deviez quitter. je trouve ça hallucinant.

Depuis quand la question constitutionnelle est-elle réglée ? Trudeau avait rapatrié la Constitution pour pouvoir l’amender et y incorporer une charte des droits. Elle ne peut être amendée sur quoi que ce soit de moindrement important. La charte de droits peut être nonobstée par tous les gouvernements provinciaux et le fédéral; ça vaut quoi cette charte des droits ? C’est quoi qui est réglé ?

Et vous allez nous faire avaler que les trois dames sont objectives. Pas plus que vous, M. Lisée, ce qui est le but de l’affaire : elles représentent chacun et chacune un segment d’opinion, c’est pour ça qu’elles sont là ! Objectivité mon oeil ! On cherchait au contraire des partisan(e)s pour avoir leur point de vue.

Et j’ai bien hâte de voir qui va vous remplacer M. Lisée. Ils vont sans doute chercher un faire valoir à la hauteur de ces dames. Ça va être beau.

Je vous trouve bien trop bien élevé M. Lisée. Quant à moi, c’était déjà fini depuis longtemps le club des ex, je suis un ex, pour le TJ, c’est la même chose. Et tant pis pour Mme Galipeau. Je vais devoir vous lire ici ou dans vos livres, mais la CBC, c’est fini!

Cher Monsieur Lisée,

quand on commence à devenir pesant dans l’opinion publique, on subit ce genre de coups dont on devine l’origine.On ne s,en étonnera pas.On revient au climat des années 60 sinon d’avant.

Ces coups calculés vont pleuvoir sur le Québec, en particulier, car ils ne font que commencer selon moi.On a 9 mois de faits sur 48 sinon 60 avant la prochaine élection.Les mesures les plus dures sortent toujours dans les premières années du mandat.

Le budget du fédéral mettra la hache dans TOUT ce qui est susceptible de contrarier leur idéologie de droite et même d’extrême-droite( en particulier Radio-Canada).Ils coupent tellement et trop que même Moody’s les critique sévèrement à cet égard.Pas peu dire.

Alors, une personnalité comme la vôtre est la dernière personne à inviter sur les ondes ÔCanadiennes ,dirigées au fond, par un conseil privé( i.e.privé de jugement). Ils vendent du carbone et vous répandez de l’oxygène!

Je ne serais même pas surpris de voir Don Cherry devenir le président de Radio-Can un coup parti ou encore le très éclairant Hon(te)Boisvenu.

Jusqu’à quand aurons-nous même le droit de l’exprimer librement?

J’ai aimé vos interventions à Rad-Can. J’adore votre opinion et vos analyses dans tout autre média d’ailleur.

Par contre, j’aime bien Michel David.

Peut-être que Rad-Can ont peur de votre présence dans Rosemont aux prochaines élections…

Monsieur Jean-François Lisée et Monsieur Alain Saulnier virés la même journée, l’un du T.J. et l’autre comme directeur de l’information… Y a-t-il du Harpeur la-dedans ? Ça regarde bien pour ça et c’est inacceptable et révoltant. Nous payons tous pour R.C. et on a le droit d’avoir des personnes compétentes pour nous tenir informé. Cela me peine et me révolte..moi qui regarde Bazzo le jeudi soir, à 22h15 je revenais à R.C. pour vous écouter M. Lisée..où pourrait-on vous revoir ?Je nous le souhaite…

J’ai vu l’émission de ce soir qui n’a plus rien à voir avec ce que c’était. Le perdant dans tout ça, c’est RC.

Vous savez M. Lisée, quand j’entend dire des fédéralistes que RC est souverainiste, des gauchistes que RC est à droite, des souverainistes que RC est fédéraliste et des ‘droitistes’ que RC est à gauche, … et bien tout cela me rassure sur le respect des normes journalistiques par cette grande institution qu’est Radio-Canada volet francophone.

Il serait dommage pour tout le monde que ça change, y compris pour vous-même.

Jean-François Lisée est trop fort, trop intelligent et trop convaincant. C’est pourquoi les dirigeants de Radio-Canada ont chié dans leurs culottes et ont sauté sur la première occasion pour le renvoyer.

Trois fédéralistes et un souverainiste, la formule m’a retenue tous les jeudis pour entendre
les réparties toujours pertinentes, percutantes,
de M.LISÉE face à ses interlocuteurs,avec élégance
malgré les divergences révélatrices de notre psy-
chodrame collectif.
Ce 23 février est extrêmement inquiétant pour la préservation de l’indépendance journalistique,les congédiements simultanés de M.ALAIN SAULNIER et de M. LISÉE va exiger une vigie collective pour contrer cet autoritarisme inacceptable.
RADIO-CANADA,c’est notre histoire,les célébrations de 2011 devaient en inspirer la continuation ,non une rupture…

@ 32 honorable

Tu décrètes que la question de la souveraineté a été réglée depuis 32 ans par le biais de 2 référendum.
– Alors peux-tu nous expliquer pourquoi ton beau Canada » tellement démocratique » a tenu 3 référendums pour intégrer Terre-Neuve (tout en lui donnant en cadeau, le Labrador, 1/5 du territoire québécois) ?
– Peux-tu nous expliquer pourquoi Chrétien, après nous avoir fait des peurs et des menaces, et après avoir contrevenu allègrement aux lois sur les dépenses admissibles, n’a pas lui-même été convaincu de sa très courte victoire de 50,6%, au point de nous inonder de ses commandites au niveau de centaines de millions de dollars ?
– Peux-tu nous expliquer alors l’utilité de la » Loi sur la Clarté » de Dion, si c’est si évident que la question est réglée ?
– Si suite à un référendum, la question est réglée, comment expliquer la poussée de 40% à 49,6% en faveur du OUI et inversement la descente de 60% à 50,4% du NON entre 1980 et 1995 ?
– Pourquoi les 49,6% de Québécois, vivant dans les 80 comtés sur 125 qui ont voté OUI en majorité, devraient abdiquer leur DROIT fondamental de se doter d’un pays bien à eux, comme toutes les autres nations de ce monde ?
– Pourquoi, depuis plus de 30 ans, nos gouvernements québécois (libéraux et péquistes) ont tous refusé de signer la Constitution Canadienne ?
– Pourquoi certains fédéralistes, comme le ministre Fournier et Justin Trudeau, commencent eux-même à dire qu’ils ne se reconnaissent plus dans ce Canada ?

– Tu tentes un rapprochement entre les royalistes ou les pro-peine de mort, qui n’auraient pas droit de présence sur des panels tout comme les souverainistes perdants.
Je te fais remarquer que les royalistes et leur reine, sont très bien représentés par Harper lui-même, son Gouverneur Général et les 10 lieutenants gouverneurs payés à vie !
Je te fais remarquer aussi que le sénateur Boisvenu pense même à faire distribuer sur demande les cordes dans les prisons !

– Alors, les nationalistes qui continuent à envoyer la moitié de leurs impôts et de leurs taxes à Ottawa, ont bien le droit d’entendre à Radio-Can. autre chose que le lavage de cerveau des journalistes fédéralistes serviles.
– As-tu peur qu’un souverainiste sur quatre commentateurs, t’oblige à réfléchir et à remettre en question certaines de tes convictions ?
– Plus de 80 %des Québécois parlent français, sont de tradition catholique, écoutent des émissions québécoises, applaudissent des humoristes québécois,
pensent autrement que les « canadians » sur Kyoto, les jeunes contrevenants, la monarchie, l’acceptation des gays etc etc.
Et, eux qui ne se reconnaissent plus dans ce Canada, devraient accepter que le Québec reste pour TOUJOURS une PROVINCE minoritaire sur dix, au lieu de devenir un pays ?

Je suis moi-même politologue, fortement engagé pour la souveraineté et pour une société davantage sociale-démocrate. Je possède également une solide formation en philosophie et en économie. J’écris régulièrement sur plusieurs blogues et généralement mes opinions sont appréciées et respectées. Il m’arrive parfois de rédiger des commentaires partisans assez tranchés mais toujours respectueux de la « nétiquette ». Depuis des années tous mes commentaires expédiés à Radio-Canada étaient systématiquement publiés et souvent même lus en ondes. Or, depuis plusieurs mois, sans que je puisse comprendre pourquoi, plus de la moitié de mes commentaires ne sont plus publiés et sont très rarement lus en ondes, sauf quand ils sont des plus anodins. Je vois pourtant plein de commentaires publiés qui sont infiniment plus vindicatifs que les miens.

Je ne suis pas de nature paranoïaque mais je constate, sans savoir pourquoi, que ma liberté d’expression est de plus en plus brimée à Radio-Canada. Alors je conserve mes commentaires et je les publie, sans problème, sur d’autres tribunes. Inutile de vous dire que je suis systématiquement « barré » à La Presse depuis belle lurette en raison de mes opinions éclairées mais trop dérangeantes dans un média propagandiste fédéraliste de droite. Je constate avec horreur que Radio-Canada devient un autre lieu de censure purement idéologique. Je ne crois plus à la démocratie depuis longtemps. Ces sont les médias les plus puissants qui font et défont nos gouvernements. Je suis désolé mais pas du tout surpris de ce qui vous arrive. Tant que les souverainistes ne se donneront pas leurs propres médias l’espace qu’on nous réservera ira en rapetissant.

Depuis des années Christian Paradis, député de mon comté, et non mon député, inonde ma boîte aux lettres de similis bulletins de vote nous demandant qui est le mieux placé pour faire ceci ou pour faire cela. Les choix de réponses étaient toujours les mêmes; Les Conservateurs, les Libéraux, le NPD ou le Bloc. Depuis quelques mois le choix du Bloc est disparu de ces similis bulletins de vote. Il a été remplacé par le Parti Vert même si tout se passe ici au Québec et qu’il y a encore 4 fois plus de représentants du Bloc à Ottawa que du Parti Vert. Les Conservateurs ont rayé le Bloc de l’esprit des Québécois même si ce parti récolte deux fois plus d’intentions de votes que les Conservateurs. Curieux n’est-ce pas?

En passant, avez-vous une idée de ce que peut coûter 20,000 copies recto-verso d’une publicité nettement partisane sur une feuille de 8.5 pouces par 11 distribuée dans tout le comté de Mégantic-L’érable aux deux ou trois semaines? Ça m’étonnerait que le député fédéral de mon comté puisse se payer cela sans faire appel aux fonds distribués aux partis politiques par le gouvernement fédéral, fonds qui ne devraient normalement pas servir à des fins partisanes. Pour avoir fait parti de l’exécutif de comté du PQ je sais qu’il nous aurait été impossible de nous payer un de ces tracts une seule fois par année alors que le député s’en paie facilement 25 par année. Ce sont des bulletins-réponses dont le port de retour est payé par je ne sais pas qui. Je m’amusais à la retourner tous à l’expéditeur en cochant systématiquement le Bloc, chose que je ne peux plus faire. Je vais probablement le faire à nouveau en y ajoutant une case cochée pour le Bloc.

J’espère qu’en ne vous voyant plus à Radio-Canada cela vous donnera plus de temps pour qu’on puisse vous voir ailleurs.

Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. Un peu trop de présence et d’assurance, un peu trop de vérité, un peu trop de professionalisme, un peu trop de proches des pouvoir agacés, un peu trop d’humour mal perçu aussi.

Il est grand temps de nettoyer ce nid de gauchisto-séparatistes qu’est Radio-Canada.

BRAVO à la direction qui a pris cette décision!

Je ne regardais plus RC, j’y allais pour vous écouter. Alain Saulnier et vous, ce sera bientôt Alain Gravel puis Anne-Marie-Dusseault. Le grand nettoyage continue…

Ne vous en déplaise, et malgré tout le plaisir (et l’approbation) que j’ai à vous lire dans ce blogue, je pense qu’il est plus sain que vous vous retiriez de ce panel,ce qui vous permettra,entre autres, de vous impliquer davantage dans votre comité.
Par contre, quant au panel il y longtemps que personnellement je trouve indécent que RC conserve la journaliste torontoise qui est non seulement biaisée et préjugée à l’égard du Québec,mais qui manque d’information comme elle l’a encore prouvé jeudi le 23 en commentant le sondage de La Presse duquel elle n’avait pas retenu l’insatisfaction vs M. Charest ni le fait que son score se maintenait depuis le sondage précédent.

Ceci dit, Que M.Lisée et d’autres continuent de se prononcer et d’analyser l’actualité dans une même perspective via d’autres canaux; nous en avons besoin.

On a appris que Michel David était péquiste!!!

Sérieux, je ne comprends pas pourquoi ils n’ont pas invité Gilles Duceppe. Si Frulla peut représenter les Rouges et Dawson les Oranges, je ne vois pas pourquoi Gilles ne pourrait pas porter la Fleur de lys. Et il serait intéressant de le revoir.

On dit que la question nationale est réglée depuis le référendum, on a voté et ça a été non. Argument simpliste et bête.

Qui donc a voté au juste? Depuis 17 ans, la population s’est renouvelée. Combien de ceux qui ont voté en 1995 sont morts depuis? Combien ont acquis le droit de vote depuis 1995? La population du Québec a changé comme l’eau sous les ponts d’ailleurs.

En 1867, nous avons élu un gouvernement, la question est réglée me semble-t-il. Pourquoi diable tenir des élections aux quatre ans?

Quelle surprise, le navire amiral de la désinformation qu’est RC demeure égal à lui même.
Je me souviens avoir réaliser que leur Champion de l’information qu’est encore Bernard Derome avait la »bonne » habitude de FAUSSER les informations, généralement vers la fin de campagne électorale.
Lors de ses bulletins de fion de soirée, on apprenait par ex »une remontée inexpliquée des libéraux fédéraux, à l’époque de Stéphane Dion.’
Intrigué, j’ai fait le tour des autres télés et aucun, n’avait cette nouvelle.
Ce coup là était un standard, puisque je l’ai remarqué à plusieurs reprise, dans la longue, très longue, que dis-je, interminable carrière de cet individu.
Je suis convaincu qu’avoir eu une information neutre, même pas complète, le Québec serait déjà un pays.
Voilà à quoi servent nos taxes, à nous mentir.

J’étais étonné de vous voir tous les jeudis soirs.., c’était trop pour ces manipulateurs.
J’aimerais vous voir plus souvent, nous en avons besoin.

De un, il est clair que la SRC marche sur des oeufs avec Harles. La menace est là et tous savent que Harper ne fait pas dans la dentelle. De deux, je détesterais être sur un panel présidé par Céline Galipeau, elle évite toute controverse.

Vous commencez à prendre trop de place, vous opinions dérangent, alors on trouve un prétexte et on vous vire. Pas plus compliqué que ça.

L’étendue du contrôle fédéraliste sur les médias au Québec est presque totale. C’est d’ailleurs la principale raison de la stagnation de l’option souverainiste. Quand un invité (vous, en l’occurrence) a un point de vue souverainiste trop marqué et surtout trop bien exprimé, ça détonne et ça attire l’attention sur l’a priori fédéraliste de ce média… et ça, c’est intolérable. Ils espèrent sûrement que votre successeur en tant que « souverainiste de service » sera moins convaincant!

@ 90 Luc Lemoine

Bravo !

À part les insultes, très, très peu de fédéralistes sont capables de proposer un argumentaire valable en soutien à leurs valeurs fédéralistes.

«Si tu te fais ver de terre, ne te surprend pas si l’on t’écrase d’un pied»
[Emmanuel Kant]

@François 1: Si on se met à « nettoyer » les médias publics des points de vue qui ne plaisent pas au parti au pouvoir – quel qu’il soit – et à ses partisans, aussi bien retirer le droit de vote et proclamer la monarchie.

Pourquoi ne pas vous faire appeler François 1er, tiens? Vous souligneriez ainsi clairement votre allégeance « droito-fédéraliste »…

Je suis parfaitement outré par cette décision et je crois qu’il faut se lever et protester. D’autant plus que les deux seuls membres de ce panel qui semblent «intouchables» sont les deux commentatrices anglophones, Anne Lagacé-Dowson et Tasha Kheiriddin (puisque Liza Frulla a été «ajoutée» au panel et que Jean-François Lisée, lui, en a été «retiré»). Il ne faut jamais perdre de vue qu’au départ, ce panel qui ANALYSE l’actualité et la politique pour nous, le public FRANCOPHONE de Radio-Can, était composé de deux chroniqueuses issues de médias anglophones (et pas n’importe lesquels => le National Post et CJAD, soit parmi les médias les plus anti-francophones et les plus habitués à casser du sucre sur le dos du Québec, des spécialistes du Quebec Bashing!!!). Et notre ami Lisée, placé en situation minoritaire, devait tenir le fort seul (avant que Radio-Can ne décide de lui «adjoindre» la suave Liza Frulla qui, avouons-le, ne constitue pas un renfort très énergique…). Mais comment avons-nous pu au départ accepter ainsi que notre actualité nous soit analysée à travers les yeux de chroniqueurs anglophones? Croyez-vous sincèrement que l’équivalent aurait été possible du côté de la télévision anglaise de Radio-Canada, la CBC ? Imaginez la scène si vous le pouvez : les téléspectateurs anglophones de la CBC en train de regarder un panel d’analystes composé disons de Jean-François Lisée et de Michel David et d’un seul chroniqueur anglophone… Et Peter Mansbridge qui se contenterait de les interviewer comme si tout était «normal», à la Céline Galipeau, s’intéressant aux états d’âme de ces chroniqueurs francophones, qui lui serviraient leur «analyse» de l’actualité politique… Soyons honnêtes et réalistes, un tel scénario est parfaitement impensable et ça n’aurait pas duré plus de 10 minutes, car la CBC aurait été inondée de protestations.

Alors nous, qu’est-ce qu’on attend, qu’est-ce qu’on a à rester plantés là comme des vaches qui regardent passer le train en broutant bêtement?

Écrivez votre désaccord à Radio-Canada aux adresses suivantes =>
[email protected] [email protected]
Rédacteur en chef => [email protected]
Réalisateur coordonnateur => [email protected]
Directrice générale de la télévision de R-C => [email protected]
Animatrice => [email protected]
Directeur de l’information (congédié hier par Radio-Canada => pure coïncidence???) => [email protected]

@honorable #32,
M. Lisée n’a pas été remercié de ce panel parce que la souvraineté est une question réglée mais bien pour des considérations éthiques, du moins c’est la version officielle …
Si cette manoeuvre peut vous conforter dans votre vision de cet enjeu, grand bien vous fasse, mais permettez moi de relever que si cette question était vraiment réglée, l’acte constitutionnel de 1982 serait maintenant accepté par toutes les provinces de la fédération.
Comme ce n’est pas le cas, même moi qui ne suis pas des plus fervents indépendantistes je reconnais que cette affaire est loin d’être terminée.

Le cachet qu’on vous versait sera probablement employé à assurer le job de Don Cherry à Hockey Night in Canada où il est permis, voire apprécié d’être « mange canayen » vêtu en bouffon!

Radio-PRAVDA vient de vous congédier…
Vous étiez trop intelligent…vous faisiez ombrage aux 4 fédéralistes qui vous laissaient très peu de temps d’antenne pour exprimer notre point de vue. Pour Radio-Pravda, vous étiez le renard dans le poulailler.

Radio-PRAVDA, ces grands chantres de la « démocratie » crieraient au meutre si nous avions une émission avec 4 souverainistes et un seul fédéraliste.

Faite leur une bonne blague, en analysant sur votre blogue, le sujet de chaque jeudi, vous auriez l’avantage d’avoir le temps d’exprimer complètement vos idées.

Dorénavant, en plus de ne pas écouter le TJ de Geneviève Winnipeg Asselin depuis plusieurs années, je boycotterai aussi la Galipot…

Heureusement que nous avons votre blogue…je mis abreuve quotidiennement afin de garder espoir que l’intelligence finira par vaincre.
Un GROS MERCI monsieur Lisée.

C’est incroyable comment le controle s’exerce sur la station francophone d’état.Moi j’aime beaucoup J.F.Lisée pour ses commentaires judicieux,qui nous donne un autre coté à la médaille.Les conservateurs sont rendus a tout controler pour arriver a étouffer la nation du Quebec qui ne pense pas comme lui.La dictature n,est pas très loin de ce gouvernement qui(gouverne et ment).

Peut-être que ce Monsieur Harper est l’épine au pied des québécois qu’il leurs fallait pour finalement réaliser que la seul issue possible est que notre nation ait sont pays. Je nous ai toujours comparé à l’Europe. En générale les frontières divise les nations. Pourquoi est-ce que ce serait différent avec nous ? Pour moi ce ne l’est pas.

Je suis outré de ce qui vous arrive M. Lisée et je souhaite que ce cas s’ajoute aux autres cas et soit cité en exemple à la population.

Merci de votre attention.

pourquoi les gens sont-ils surpris JFL en tête de la décision de radio-canada; à l’époque de trudeau, les libéraux voulaient fermer radio-canada parce qu’il y avait trop de souverainistes!!!!
40 ans plus tard, on met à la porte le dernier souverainiste qui ose le dire à la télé!

en fait la neutralité radio-canadienne exige d’être fédéraliste soit conservateur, libéral et même npd!

dans la plupart des démocratie, on appelle ça de la propagande; ici à radio-canada on appelle ça de l’information!

et puis cela permettra à ces panelistes de continuer à dire que la souveraineté n’est plus un sujet important, qu’il n’y a plus de souverainistes, ce qui fera jouir de plaisir honorable et jean charest…

la question importante semble, pour moi, quelle est la réaction des panelistes fédéralistes restant? ont-elles aussi joui de cette décision ou ont-elles déploré le fait? dans le premier cas ce serait la prueve de la faiblesse de leurs arguments non?

@ renee houde

« M. Lisée… vous avez eu beaucoup trop d’antenne depuis ces 30 ans que avons perdu à parler de séparation et de langue, ad nauseam »
si la question de la langue vous dérange autant, il me semble qu’une solution s’impose de soi: en ontario la question de la langue ne se pose pas (et l’assimilation semble se réaliser); et si l’ontario est encore trop pénible à supporter, il reste l’alberta! là c’est sûr qu’il n’y aura pas de problème!

veuillez m’excuser mais j’ai toujours de la difficulté à admettre qu’un peuple plutôt que de célébrer son existence, sa fierté préfère célébrer son à-plat-ventrisme! les béni-oui-oui devraient-ils guider le discours d’un pauple qui cherche à s’affirmer?

Excellente nouvelle. Espérons que Radio-Canada va foutre à la porte tous ces commentateurs. Leurs job c’est l’info neutre et impartiale pas faire de l’opinion biaisée.

Les droitistes sont donc pas chanceux. Ils ont beau tenter de faire taire les méchants séparatistes, avoir leur fox north où on se met des perruques oranges, avoir leur journal de Montréal qui fait la pub gratis de leur fausse-liberté-Québec, répéter la propagande imbécile des radio-poubelles, faire des pe-peurs sur une invasion de gauchistes islamistes, ils sont ENCORE en train de perdre des votes.
Comme c’est parti, si le PQ rentre à la prochaine élection, ils vont bien en faire une syncope!

Le jeudi soir mon mari et moi allions nous coucher plus tard juste pour vous écouter.Maintenant nous pourrons nous coucher plus tôt.C’est très dommage.A radio-can c’est la norme un contre trois aux ex et parfois c’est un souverainiste contre cinq fédéralistes.J’aimerais tellement qu’on aie une personne assez riche pour nous donner un médias souverainiste pour équilibrer un peu les choses.Mais je rêve.Continuez votre bon travail on a besoin de vous.

@ Nicolas B

La raison pour laquelle le collègue ici nommé François 1 ne peut s’appeler François 1er est facile à comprendre.

Il n’y a aucun souverain Britannique qui aurait pu s’appeler François. Ce serait en référer à la Monarchie française forcément.

Or notre collègue ici est nettement pro-canadian, anglophile et monarchiste. Comment voulez-vous qu’il s’identifie à ce qui serait à connotation française ?

Mais pur en revenir au sujet principal, en fait l’expulsion de Lisée s’inscrit je pense dansle très grand virage pan-canadien de Radio-Canada.

De plus en plus dans le téléjournal on nous innonde de nouvelles du ROC qui ne nous intéressent pas.

Et j’ai moi aussi observé un changement notable dans le choix des commentateurs et des invités sur les différentes tables d’échange et de discussion (quand il y en a).

Ils sont vraiment en service commandé pour transformer la SRC en une patente multiculturelle dont la plupart d’entre nous n’ont rien à cirer. Et surtout déquébéciser la SRC. C’est presque réussi.

Et hier soir finalement on a vu que demeurent sur le panel la conservative de toronto, la Liberal Frulla, et la NDP.

Ils peuvent bien dire ce qu’ils voudront, ces trois là sont très clairement associées à une option politique partisane. Elles sont fédéralistes et canadian. et en plus deux des trois sont anglo-saxonnes. Et ça déblatère sur la politique québécoise.

Je ne comprends pas vraiment pourquoi Michel David que je respecte beaucoup par ailleurs comme analyste politique est allé se fourrer là-dedans.

Est-ce que monsieur David se serait récemment formellement identifié comme étant rattaché au mouvement souverainiste ?

si oui j’aimerais ien savoir quandet comment. Sinon, ben c’est pire encore au plan de la subjectivité.

C’est vraiment pourri de plus en plus Radio Canada.

Je retire officiellement mon appui à Radio-Canada. Et la voix de Pierre Falardeau résonne en écho par rapport à ce qu’il avait l’habitude de nommer Radio-Cadenas. On en est près plus que jamais; je ne pourrai jamais m’associer à des sociétés ou des individus qui ont des « ampoules sur la bédenne à force de ramper » dixit le regretté Pierre.

Cher Monsieur Lisée,
Vous nous manquerez énormément. Le capital (Gescan, La Presse, bref Monsieur Desmarais) ayant fait main basse sur notre télé nationale,comment Radio-Canada pouvait-il se permettre d’être impartial?
Il ne fallait pas laisser quelqu’un d’aussi lucide que vous en liberté. Je boycotte la Presse depuis toujours et je vais continuerde suivre votre blog à tous les jours.

Envoyé à Radio-Canada
en c.c.

Bonjour,

Suite au départ forcé de Jean-François Lisée du Tj, je dois dire que je suis déçu en tant que téléspectateur car M. Lisée est une personnalité qui apporte un contenu et une rigueur d’analyse fort intéressante, qui j’avoue, est une plus-value au Tj du jeudi soir.
Même si je ne partage pas ses vues sur l’avenir du Québec, j’avoue que ses idées aident à pousser la réflexion.

C’est dommage,

Bien à vous,

Jean-François Bégin
Coordonnateur Centre Afrika

@honorable:

Après la révolution française, il y a eu 3 rois et deux empereurs 9en un siècle APRÈS la révolution)! Même après 3 référendums, on aura bouclé notre indépendance plus rapidement que la France a balancé ses potentats!
Évidemment, le « principe », en démocratie, c’est que la population a droit de parole. Tant qu’à faire, on a mis la droite dehors avec Duplessis. Selon votre raisonnement, ça aussi, ce serait réglé. Plein de choses seraient réglées…
Mais bon… Je sais par expérience que les gens à « principe » en ont toujours un pour satisfaire leur besoin. Sinon pourquoi, mon Dieu, tiendraient-ils tant à leurs principes!

Oh! Oh! Jean-Francois Lizee commence à déranger un certain « establishment » avec sa « mauvaise habitude » de dire aux québécois d’arreter de se percevoir comme des pense-petits. Regardez bien aller le concert des « pères Ovide » magouilleurs qui dirigent le Québec tout mettre en place pour essayer de le salir. Tous les observateurs savent qu’il représente la force montante d’une pensée nouvelle et courageuse au Québec, un peu à la Jacques Parizeau a une autre époque.

Monsieur Lisée, le prétexte fourni par la direction de la SRC pour vous destituer, moi je n’y crois pas une seconde. Autrement, Mme Frulla devrait également céder sa place. Deux poids, deux mesures?

Et pourquoi ne pas manifester notre opposition à ce congédiement de Lisée, ainsi que celui d’Alain Saulnier, en protestant auprès des véritables responsables, soit Louis Lalande [email protected] et au président de la SRC, Hubert Lacroix [email protected]

Enfin, je crois aussi utile de mettre en copie conforme l’ombudsman de la SRC, Pierre Tourangeau => [email protected]

Vous souvenez-vous de Trudeau et ses «vases chinois» ?

«Ce n’est que plus tard que j’appris que Radio-Canada avait conclu une entente secrète avec La Presse, entente en vertu de laquelle on pouvait entendre à la radio et à la télévision la prose d’André Pratte, Lysiane Gagnon, bref tous les propagandistes du journal. Du point de vue des participants, évidemment, c’est très lucratif ; manger à deux râteliers, ça arrondit les fins de mois. Il faut que ce soit payant, le rôle d’agent de Propagande Canada !

Les directives données à Radio-Canada par des politiciens fédéraux et des hauts dirigeants de la SRC ont été nombreuses. Trudeau avait menacé la Société de la forcer à ne plus afficher que des vases chinois sur les écrans de télévision si ses journalistes ne marchaient pas au pas. En voici d’autres exemples :

* « Je ne veux pas voir Radio-Canada prendre une position neutre. Les employés, au moment du référendum, doivent être sans équivoque du côté de Pro-Canada ». 5

* « Radio-Canada a le mandat de faire la promotion de l’unité nationale ». 5

http://www.vigile.net/Chapitre-3-Au-commencement-etait

Je n’écoute presque jamais la machine à propagande qu’est Radio-Can.
Durant les annonces publicitaires sur les autres chaînes je vais parfois jeter un coup d’oeil à Radio-Can.
Souvent, quelle n’est pas ma surprise de tomber sur un invité, un politicien ou un quidam qui ne s’exprime qu’en anglais durant
un temps interminable. Au point que je demande si je syntonise une chaîne francophone.
Parfois le journaliste résume très brièvement ce qui vient d’être dit. Parfois des sous-titres apparaissent.
Parfois on ne prend même pas la peine de traduire pour les téléspectateurs, comme si on supposait que ceux-ci sont tous parfaitement bilingues ou en voie de le devenir, à force de les écouter.
Dites-moi quelqu’un, utilise-t-on le même stratagème à CBC ?
Y a-t-il autant d’entrevues avec des francophones, où on les laisse s’exprimer durant de longues secondes uniquement en français, sans superposer automatiquement une traduction anglaise ?

Alors c’est pour vous dire M Lisée comme je vais m’ennuyer de vos interventions très éclairées et si pertinentes sur le monde de la politique, même si vous aviez comme collègues deux anglophones.
Encore là, quelqu’un peut-il me dire si à CBC existe un panel pour commenter la politique canadienne où 2 personnes sur 4 sont du Québec francophone ?

En passant, je n’achète jamais le journal La Presse de Power et ce depuis le référendum de 1980, où Desmarais avait défendu à ses journalistes de se prononcer en faveur du OUI !
Il y a des limites à faire rire de nous et à nous faire manipuler par les médias et les sondages CROP de Gesca appartenant à Desmarais.

J’ai hâte de vous lire ailleurs M Lisée.
Mon neveu qui enseigne au Japon depuis des années, a commandé par internet votre livre « coup de poing » en 15 points pour mettre la droite K.O. ! Il l’a fait livrer chez sa mère à Longueuil. Il est impatient de le lire lors de sa prochaine visite.

Lisée dérange, trop articulé et documenté et puis le PQ remonte!

Une élection future in Québec cela encourage Radio Canada à restreindre le point de vue souverainiste dans sa qualité comme du point de vue quantitatif qui lui est de peu d’importance depuis longtemps. M.Lisée n’était t’il pas confronté à trois adversaires fédéralistes? Oui évidemment lorsque bizarrement, Jean Pierre Charbonneau est plus souvent confronté seulement à ses deux adversaires caquistes et libéraux.

En passant Lisa Frulla participe à deux tables rondes dont celle du Club des Ex, Lisa Frulla est irréprochablement libérale pour Radio Canada comme un Jean Lapierre pour les médias privés.

Déduction plus déduction: les médias y compris Radio Canada travaillent pour le statu quo parce que l’essence du média est de réfléter le pouvoir de classe dominante de la direction qu’elle soit institutionnelle publique ou privée du capital propriétaire.

Jean François Lisée en tentant de renouer le dialogue entre Gilles Duceppe et le PQ, réfléchissez et offrez votre candidature comme candidat péquiste pour la prochaine élection à titre d’universitaire et de journaliste en rejoignant Daniel Breton et Réjean Hébert, contribuez à ce que le Québec ne se fasse pas faire le coup de se perdre dans la CAQ adéquiste des recyclés de la politique ou le PLQ épuisé par sa complaisance dans la gouvernance des petis amis!

Envoyez une lettre de plainte à l’ombudsman!

Comme celle ci au site de Radio Canada.ca.

Les dernières décisions de Radio Canada reflètent une attitude hostile au point de vue souverainiste en faisant perdre le poste d’analyste politique à Québec à monsieur Duchesne qui a écrit une biographie de Jacques Parizeau et surtout en faisant quitter le poste de J.F. Lisée comme panéliste à une table ronde sous prétexte d’une participation à un comité sur la souveraineté du PQ lorsque tous et toutes connaissent l’identification politique de Lisée depuis belle lurette!

Lisa Frulla qui participe en tant que libérale du Canada et du Québec en tant que panéliste au Téléjournal et au Club des ex, deux tables rondes ni plus ni moins! Elle ne connaît pas de problèmes à Radio Canada puisque pour la Société d’État, le Parti Libéral du Canada comme du Québec est perçu par la très haute direction comme le parti naturel institutionnel du Canada!

Je porte plainte.

Au nom de cette objectivité des points de vue qui relève plus de la théorie que de la pratique. Radio Canada qui connaît trop de prétentions pour apparaître crédible qui ne fera jamais d’enquête sur Sagard le domaine des Desmarais qui prétend à la scientificité et qui tolère des réactions poubelles de blogues sur son site internet.

Pierre Bouchard

C’est du Radio-Ô-Canada comme vous le dites. On connaît la chanson… D’ailleurs je ne comprends pas comment on maintient Tasha Kheiriddin à cette émission. C’est une journaliste qui exprime un mépris souverain du Québec et des Québécois. Elle sème son fiel anti-Québec régulièrement dans le National Post. Elle nous traite de raciste, de pauvres et de tout ce qui alimente l’intolérance canadienne à l’endroit du Québec. Il faudrait demander à Radio-Ô-Canada de la soustraire au panel.
Nous finirons par reprendre le combat pour l’indépendance du Québec.

#Francois 1

Bravo pour votre affirmation de l’importance de la liberté de parole chère aux libertariens. Vous continuez de contredire l’essence même de cette liberté que vous êtes supposé défendre, en la piétinant par vos propos dignes d’un dictateur.

Si les gauchisto-socialistes que vous aimez pourfendre disaient la même chose que vous à propos des dretteux chialeux de LCN comme Martineau, Duhaime et cie, vous seriez le premier à critiquer le fait que votre extrémisme de droite serait atteint dans sa liberté de parole.

Mais comme vous vous affichez comme un porte-étendard de la liberté, je vous suggère de moins afficher votre fierté unilatérale qui en est tout l’opposé. Mais libre à vous de vous auto-noyer.

Vraiment triste tout ça. Que la SRC devienne plus frileuse…très inquiétant.Qu’on coupe la tête du diecteur de la salle des nouvelles pour avoir laisser un courrant québécois important s’exprimer, ça commence à approcher la dictature.
Moi j’étais une fidèle auditrice des nouvelles à Radio Canada, plus certaine de vouloir poursuivre cette rencontre quotidienne.

J’ai une écoeurantite aigue. Je viens d’écrire à Radio-Canada. Assez c’est assez. Nous perdons notre meilleur chroniqueur pour des raisons partisanes et politiques. Honte à Radio-Canada.
Clémence Massicotte

M.Lysée,

ne lachez pas !

A Radio-Canada, faites un effort et ayez l’audace de nous liberer de la poupée poudrée de Toronto

Je trouve regrettable que Radio-Canada ait pris la décision de vous désinviter à participer au panel du vendredi soir.

Quant à moi, je vous inviterais à vous porter candidat pour le Parti Québécois aux prochaines élections. En tant que ministre péquiste, SRC sera bien obligée à vous réinviter , en déplaise à M. Harper

@Radio-Canada,

Monsieur Lisée, pourriez-vous faire suivre: pourquoi pas François Rebello. Non que je sois une fan de ce monsieur, mais absolument pas, coaché par le soi-disant monsieur qui n’aime pas les braillards,(soit l’ancien conseiller de M. Bourassa, j’oublie son nom), ce serait intéressant de voir comment les gens réagiraient, non…))

À [email protected] ; [email protected] ; [email protected] ; [email protected] ; [email protected] ; [email protected]

Je ne suis pas d’accord avec les raisons que vous avez données pour éliminer M. Lisée du panel du Télé-journal 22 heures du jeudi.

Je trouve inquiétant que Radio-Canada ait jugé bon d’éloigner un indépendantiste de l’envergure de M. Lisée, qui savait si bien faire contrepoids aux arguments de 3 fédéralistes.

Et j’ai trouvé choquant que Madame Galipeau nous présente ce départ comme allant de soi, comme un non-événement: « …il est de plus en plus impliqué politiquement… nos commentateurs sont engagés, ils ont chacun une couleur politique mais ils ne sont pas des acteurs plolitiques. »

Qu’en ont pensé vos 3 autres commentateurs non-acteurs? Comme si de rien n’était?

Quant à Michel David, je ne savais pas qu’il avait une couleur. Laquelle?

En tant qu’inconditionnelle de Radio-Canada depuis toujours, je tiens à vous exprimer mon incompréhension, ma déception et mon très grand malaise face à ce licenciement et à la façon dont il n’a pas été présenté.

Toute le monde savait que Radio-Canada est incapable de faire du journalisme objectif.

En fait, les dirigeants de Radio-Canada sont prêt à se soumettrent aux bassesses les plus dégradante pour défendre leur point de vue fédéraliste partisan et militant.

Maintenant, ceux qui niait ce fait en ont la preuve irréfutable !

@JF Trottier, JF Lisée, les souverainistes et Radio-Canada: la monarchie est tombée hors des radars en France dès 1871, 82 ans après 1789.

Promettez-moi au moins de laisser tomber la souveraineté dès 2062, 82 ans après 1980!

Je propose que Éric Duhaime ou Jacques Brassard vous remplace.

Ça ennoblirait le débat qui est actuellement à sens unique.

Celle là ne me surprend pas, rien de nouveau. D’ailleurs le comité de stratégie souverainiste devrait inclure dans la réflexion « on fait quoi avec Radio Canne une fois devenu indépendant », il y a beaucoup d’excellent journaliste dans cette boite, et ces assez certain qu’une fois le Québec sortie de la fédération canadienne le Fédéral en profitera pour fermer plusieurs bureaux voir même anéantir la SRC (mais pas le réseau de Don Cherry bien sûr). Alors ce serait bien d’épurer d’abord les gens qui souffre de malhonnêteté intellectuelle et d’emmener à télé-Québec la crème du service de nouvelles de la SRC.

Bientôt un panel de Toronto pour commenter l’activité politique du Québec…Cela s’appelle se décoller de notre réalité. Pierre Falardeau avait bien raison en appelant Radio-Cadenas. Un Québec qui a des idées , qui développe une critique face au fédéraliste poche (le mot est faible). On attend quoi pour partir ????

Monsieur Lisée,

le « message » sans cesse répété, martelé par les perroquets de service, c’est que la souveraineté est un concept démodé et que dans la belle province, ce sujet est dépassé.

La preuve, on n’en parle plus…!

On en parle plus…donc ça n’existe plus. Voilà!

« Votez pour nous, on vous promet de ne jamais même en faire mention. »

« Pas besoin de vision, désormais l’argent suffit et peut-être en aurez-vous un jour vous aussi, qui sait?… »

Nous avons vu comment un mensonge cent-mille fois répété, se transformera en « vérité ». Cela s’appelle la propagande ou encore le conditionnement de masse. Aujourd’hui, nous savons cela.

Votre « problème » Jean-François, c’est que vous véhiculez magistralement la pertinence du projet d’affranchissement du Québec de la mainmise fédérale. Par la rigueur de vos arguments, vous en exprimez toute la force, la justesse, ainsi que sa nécessité de plus en plus évidente. La validité de votre synthèse, insuffle l’idée de notre aptitude collective à la liberté-responsabilité, assumée consciemment, tout comme le fleuve conduit à l’océan.

Un autre problème, vous connaissez trop de scientifiques, trop d’individus brillants, érudits, donc dangereux. En plus, oh sacrilège!, vous contribuez à répandre dans toutes les directions, rigueur, connaissance, esprit d’ouverture et tolérance…comment osez-vous travailler ainsi, sans relâche, à éveiller les consciences?

Grand irresponsable…ne savez-vous pas que la vérité risque de conduire le peuple asservi, à sa libération?

« Nous ne vous laisserons pas faire, vous et vos intellectuels « de gauche », contrecarrer notre nouvel ordre mondial. » (mafia planétaire)

Radio-Cadenas… instrument de verrouillage mental, comme tous les médias de conditionnement des masses, propriétés de l’oligarchie planétaire.

Passez-moi mon tambour!

« Je propose que Éric Duhaime ou Jacques Brassard vous remplace. » (François 1)

Il ne manque plus que ces deux-là pour que la Pravda de RC soit devenue un nid exclusif de petite droite fédéraleuse qui se comporte comme les totalitaires.

Enfin une bonne décision de rad-can, Mr lisee qu’elle clown, maintenant il reste seulement au gouvernement de couper pas 10% mais bien 100% du budget public, on donne 1.1 milliards des fonds publics canadiens. Sa c’est grave, pas que Mr.Lisee c’est faite mettre dehors. C’est quand que les québécois ont enfin se réveiller…..

Moi aussi plus capable d’entendre les faits divers provenant du R.O.C via les nouvelles de la src.

Cela a commencé il y a quelques années ce message pro canadian et multi culturel.Faut bien remplacer le programme des commandites…

Je vous admire JFl..pour votre intelligence, votre rigueur et votre courage …vous transcendez la mesquinerie. Le peuple à besoin de personnes comme vous….

Je suis à la fois indigné et révolté des intrigues au sein de Radio-Canada. Ingérence politique? Je ne vois pas d’autres explications, car les cas s’accumulent.

Les exemples de personnes impliquées politiquement et offrant leurs commentaires et opinions en débat dans des émissions de Radio-Canada, ne sont pas si rares que ça. Il n’y a vraiment pas de logique à suspendre la présence de Jean-François Lisée, sinon qu’il dérange.
Tous les autres intervenants à cette émission sont d’une couleur politique ou d’une autre. La seule couleur qu’on ne veut plus voir c’est celle de souverainistes, celle qui dérange trop la famille fédérale. On ne veut plus prendre de chance et donner un tantinet de bout de couverture aux souverainistes à tous les niveaux.
Ça ne sert à rien de s’en offusquer car c’est dans l’adversité que les souverainistes sont plus forts. Dans la complaisance et le murmure de la rectitude fédéraliste rassurante, on finit pas s’endormir au gaz.
Ça rappelle finalement les débuts du MSA, du Parti Québécois qui n’avait droit à pas ou peu de place et contre lequel on utilisait toutes les définitions de la légitimité politique pour ne pas laisser ces gens aux idées différentes propager leur message. C’est aussi à partir de là, du bouche à oreille, d’assemblées de cuisine, de réunions, de débats que s’est bâti l’espace souverainiste, avec très peu de moyens financiers.
Donc, c’est bon signe tout ça!

@ François 1er, honorable et cie.

C’est quand même paradoxale que des libertariens se réjouissent du congédiement de M. Lisée en donnant comme raison qu’il y avait trop d’opinions de gauche ou un souverainiste dans un panel politique au TJ. Moi je crois qu’au nom de la liberté d’expression (une valeur libertarienne) M. Lisée avait tout à fait le droit d’être présent à ce panel. En vous réjouissant comme des ados prépubères vous êtes indignes de la liberté d’expression qui vous aie donnée dans ce même blogue. De plus, il n’y a que des intervenants de droite à Mario Dumont et je ne m’en offusque pas du tout et Marie-France Bazzo invite bien des gens de droite à son émission et je trouve personnellement que ça équilibre bien les débats. Finalement, à quoi bon se réjouir si on retrouve juste des gens du même bord politique sur un panel, les discussions seront vides d’avancement idéologique et le TJ va juste perdre encore plus de téléspectateurs. Pour ma part, le départ de M. Lisée est une défaite pour la liberté d’expression !

P.S. N’oubliez pas qu’à vaincre sans péril on triomphe sans gloire.

La seule couleur que l’on ne veut plus voir est celle des souverainistes . Vrai absolument vrai!

Et une couleur acceptée est celle de la corruption pourvu que l’on soit fédéraliste.

Mais dans ces conditions les bases de cette fédération et de ce drôle de pays au Québec vacillent et sont possiblement à la veille de s’écrouler.

En tout cas moi le pays de (des)Trudeau et de Harper n’a vraiment rien mais absolument rien à voir avec le Québec et son peuple.

Votre mise « k.-o. » par Radio Canada est, peut-être, la revanche de la droite fédéraliste contre leur mise au tapis par vous avec votre intéressant livre « Comment mettre la droite k.-O. en 15 arguments » et à cause aussi de votre position souverainiste. Mais en vous mettant au silence la direction de l’information de Radio-Canada commet une injustice et fait une erreur grave. En effet, dans la table d’analyse de laquelle vous fessiez partie, vous étiez le seul à avoir une position souverainiste au milieu des personnes d’allégeance fédéraliste. De surcroît, la journaliste Tasha Kheiriddin a une position de droite « harperiste » sans aucune nuance et nous passe sa propagande comme un automate. Si on regarde sur l’ensemble des médias, la télévision, la radio, les journaux, les magazines, etc., les fédéralistes et la droite prédominent et dominent totalement! C’est cela la liberté d’expression des « libertarien », comme est le « libre marché » monopolistique des corporations dans l’économie et les finances qui nous étouffent et nous appauvrissent de plus en plus. La citoyenne et le citoyen ordinaire, le 99%, n’ont d’autre choix que de se réapproprier du pouvoir séquestré par l’élite corporative et politique, de récupérer sa liberté réelle de parole et d’action pour les mettre à leur service comme il doit l’être dans toute véritable démocratie. Et tout cela est, simplement, être SOUVERAIN. Voilà pourquoi, M. Lisée, on vous a mis au silence. J’invite le gens qui ne l’ont pas encore fait, de mettre à « off » au moins le téléjournal de Radio Canada qui devient de plus en insignifiant.

Que c’est triste! Tellement triste.
Où en sommes-nous rendus? Ce pays qui ne nous appartient plus nie notre existence. Je vous considère, M. Lisée, comme un émule de Bourgeault. Libre et tenace. Merci.

Les invectives inopportunes et l’évidente pusillanimité de JF Lisée envers Georges-Hébert Germain n’ont certainement pas aidé sa cause à Radio-Canada. Il y a parfois des gouttes qui font déborder la tasse.

Radio-Canada vient de perdre un commentateur politique (bénévole) important. Il était réjouissant de vous voir commenter l’actualité politique avec finesse et humour dans la fosse aux lionnes. Il est clair que votre démotion est une affaire politique, comme le signalait l’ex Honorable juge de la Cour d’Appel du Québec Michel Robert, il faut savoir chanter avec les hyènes et autres bêtes de proies, sinon point de salut. Le Canada est définitivement une prison des peuples et il est plus que temps de rompre les chaînes qui nous oppriment. Dix ans de Harperisme et nous serons totalement asservis.

@ange-marie tremblay

Intéressant de savoir qu’il n’y a que votre petite personne à verser des impôts au fédéral !

Il serait peut-être bon que vous réfléchissiez un peu avant d’écrire n’importe quoi.

Nous vivons en démocratie et cela implique une pluralité d’opinions, d’idéologies et de choix politiques. Les souverainistes, ne vous en déplaise paient aussi des taxes et des impôts et à ce titre, ils ont parfaitement le droit que leur option ait voix au chapitre.

Par contre, nous pouvons faire un compromis. Les fédéralistes supporteront seuls la SRC et les souverainistes bénéficieront d’un rabais d’impôt, afin d’améliorer les services de Radio-Québec.

Ainsi vous pourrez tourner en rond en petit comité et rester entre vous, à vos frais. Je serais partante pour cette solution. Cela aurait aussi l’avantage de nous débarrasser des interventions infantiles de gens qui pensent être les seuls à avoir le haut du pavé, mais qui ne crachent pas sur le financement de ceux qu’ils ne veulent pas entendre.

Ce qui est fascinant chez certains fédéralistes, c’est leur manque de jugement, leur propension à considérer qu’il n’y a aucun discours légitime que le leur et leur absence totale de respect pour ceux qui ne partagent pas leur vision.

En passant, moi je n’aime pas Dawson et Frulla, qu’elles lèvent les feutres, car après tout, elles sont payées avec mon argent et pourquoi serais-je contrainte à payer le salaire d’une cocotte et d’une ennuyante qui ne pensent pas comme moi ? Je veux être remboursée !

Si on va par là, on peut aller très loin dans le merveilleux royaume du nombrilisme et de l’absurdité.

Alors madame, apprenez à vivre avec la différence, comme celle-ci s’accommode de vous et de vos semblables et souvenez-vous que vous n’êtes pas le centre de l’univers et surtout pas la seule à verser des impôts et des taxes à Ottawa.

@ Pollux (# 150):

La liberté d’expression ne veut pas dire d’inviter n’importe quel jules pour commenter, surtout que le panel ne représentait que la go-goche. Ça prend de la diversité et celle-ci n’y était pas présente.

Pour ce qui est de Dumont, il travaille pour une télé PRIVÉE, donc, un endroit où le prorpiétaire peut bien y présenter les idées qu’il veut en autant que celles-ci ne violent pas la loi. Radio-Canada est une télé PUBLIQUE, donc payée par MES impôts et je refuse que celles-ci ne servent qu’à promulger les idées gauchisto-séparatistes auxquelles de moins en moins de Québécois se reconnaissent.

@Michel Pilon: JF Lisée était sauf erreur un commentateur politique rémunéré (et non pas bénévole) à Radio-Canada.

C’est toute la communauté qui y perd. Lisée a toujours de bonnes analyses, documentées et bien ficelées; ça nous manquera.

@ Francois 1er

Erreur et erreur encore une fois.

Moi aussi je paye des impôts et comme beaucoup de gauchistes (très modéré que je suis d’ailleurs) nous avons le droit d’avoir des opinions de gens qui nous ressemblent.

De plus, ce n’est pas parce que vous n’êtes pas d’accord avec Jean-François Lisée que ce qu’il dit est une invention et que tout ce qu’il dit est faux. Vous avez le droit de ne pas aimer son discours et ses idées, mais la censure est l’arme du faible qui ne sait par contre argumenter. Par surcroît, en politique et en économie nous sommes en plein univers de valeurs et non pas d’absolus

@ David:

L’équilibre pour vous sur un panel est celui de quatre droitistes qui jouent à celui ou celle qui sera le plus à droite.

C’est vraiment du n’importe quoi votre affaire.

@ François 1

Évidemment pour très droite simpliste, la liberté d’expression n’existe que pour la droite comme au temps du Troisième Reich et en ex URSS.

je trouve vraiment désolante la position de radio-canada sur le départ de M. Lisée. IL était partisan comme le sont les autres membres de cette table ronde et son analyse me manquera. Son remplaçant est une personne articulée et, il me semble, qui sait faire la part des choses, mais il faut avouer que les idées dites de gauche sont aussi bien représentées que celles de droite.
Vraiment dommage.

Bien dommage, ce limogeage de Jean-François Lisée ! Ses propos toujours pertinents captaient notre attention quand les trois « Pies bavardes » cessaient de s’époumonner toutes ensemble…
Bon! nous le lirons et l’entendrons ailleurs!..,
Cela prouve bien, si nécessaire, que toutes les options politiques sont égales à Radio-O’Canada mais que certaines sont plus égales que d’autres.
Une suggestion plus que pertinente dans les ciconstances: pourrait-on mettre en fond de scène du Télé-Journal, un portrait de notre royale Souveraine, Regina Dei Gratia, Amen!