Lou Dobbs, candidat présidentiel en 2012 ?

Mon père n’était pas de gauche, loin de là, mais chaque fois qu’il voyait passer à la télé le très regretté chef communiste français Georges Marchais, il écoutait attentivement, avec un grand sourire aux lèvres. Marchais était roublard,

 En campagne ? (Photo Wikipedia Commons)
En campagne ? (Photo Wikipedia Commons)

agressif, sans-gêne et d’une spectaculaire mauvaise foi. Il n’ennuyait jamais. Depuis hier, les États-Unis ont perdu leur équivalent télévisuel de Georges Marchais. Lou Dobbs, animateur à CNN d’une émission pseudo-économique, a perdu son perchoir médiatique. Simultanément, la qualité moyenne de l’information aux États-Unis a augmenté.

Depuis six ans, Lou Dobbs Tonight enrobait ses reportages de phrases chocs: presque toutes les nouvelles économiques étaient encadrées du slogan War on the middle class, toutes les informations sur l’immigration — une plaie, selon Dobbs  — étaient préfacées par Broken Borders, etc. La première fois que je suis tombé dessus, je croyais que c’était un pastiche. Mais l’homme était sérieux, tapant avec force et constance sur les clous de l’anti-immigration et de l’anti-gouvernement. Il s’est rendu célèbre en affirmant que les immigrants apportaient avec eux aux USA une remontée de la lèpre, ce qui est factuellement sans aucun fondement.

Que fera-t-il maintenant ? Certains pensent que cet ex-républicain devenu populiste indépendant auto-déclaré pourrait être candidat indépendant lors des présidentielles de 2012. C’est ce qu’il laisse lui-même entendre, dans une intervention radio au lendemain de son départ de CNN et selon des sources proches de lui. Certains à droite souhaitent  sa candidature, mais stratégiquement elle pourrait nuire aux républicains et aider la réélection d’Obama — comme la candidature du populiste Ross Perrot avait ouvert la porte de la Maison Blanche à Bill Clinton en 1992. D’autres estiment que, dans quelques mois, on le verra de retour à la télé, à la chaîne économique de Fox News, plus fort que jamais. L’autre, peut-on ajouter, n’empêche pas l’un, au contraire.

Dans le merveilleux monde de la politique/spectacle américain, toute cette agitation peut être aussi une stratégie de Dobbs pour rehausser son profil, vendre davantage de livres, avoir davantage d’auditeurs (il a toujours son émission radio quotidienne).

Tiens, cela me donne une idée: pour augmenter le nombre de visites sur mon blogue, je pourrais laisser flotter l’idée que la chefferie de l’ADQ, tiens, pourquoi pas ? Humm…. Après mûre réflexion (5 secondes) j’y renonce !

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

17 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Une petite faute ici
«C’est que qu’il laisse lui-même entendre»

C’est ce…

Enfin, merci de votre inclusion à votre fil RSS, je viens de recevoir le courriel. Ainsi, je peux vous répondre assez rapidement.

Je peux vous assurer que je suis moi-même bien à droite dans le discours. Mais que des gens comme Lou Dobbs me dégoûte, ça ne se délimite pas dans les appartenances politiques. C’est un con, point final. Un fanatique ignorant de tout.

N’empêche, l’immigration aux États-Unis comme au Canada est un problème, dans sa proportion. On peut bien rêver à la multiculturalité tam-tam qui se fond dans un grand mouvement inclusif où chacun apporte à l’autre. C’est de la foutaise. Je suis québécois, c’est mon ethnicité, je suis français, j’ai débarqué ici au XVIe siècle. Et alors, je suis inclusif aussi. J’adopte le principe de néo-québécois, je suis fier de Dany Laferrière. Il me rend fier d’être québécois.

On se construit par addition. Une nation n’est seulement que toujours, en devenir. On se définit comme nous allons, comme nous nous décrivons, comme l’autre nous voit. Si cela veut dire qu’un Haïtien nous définit mieux que nous ne le pouvons, pourquoi pas, c’est mon frère, il est québécois.

Je suis quand même plus anarchiste que socialiste, donc moi, les programme sociaux, le gouvernement qui prend trop de place, non merci. Aux États-Unis, je serais plus Républicain que Démocrate, mais je n’aurais jamais voté pour ces tarés qu’étaient l’équipe McCain/Palin. Je suis de droite, mais je vote le meilleur candidat, qu’on m’offre des candidats potables.

Lou Dobbs serait une autre erreur du parti républicain. Je crois qu’il fait fausse route d’ailleurs depuis… Eisenhower! Le plus grand président américain du XXe Siècle, si on est de droite.

Mais retour immigration, vu que c’est le point de Dobbs, son seul point. Je suis d’accord pour dire qu’une immigration trop ouverte est un problème énorme pour nous tous. La justification économique est insensée. Il faut réaliser une fois pour tout que c’est chacun pour soi. La richesse ne se crée pas par une main d’œuvre, mais par une créativité. Qu’on devienne meilleur, qu’on soit plus éduqué, créatif, qu’on se définisse dans l’absolu, dans l’Empire des Amériques, on est québécois. Pas sauveur du Tiers-Monde. On a survécu, ça va bien pour l’instant, on est en chute libre, mais ça va, on a la tête pleine et plusieurs choses à dire. Une culture qui influence le monde civilisé, tout va bien. Oui, oui, on va aider l’Afrique, mais on ne peut pas l’héberger. Il faut être réaliste, on ne se recycle même pas sous la couette, ça ne veut pas dire qu’on doit immigrer ce qu’on ne génère pas. Petit peuple en perdition, nous vaincrons qu’ils disaient au FLQ, sales terroristes. Canada, qui es-tu, en sommes-nous, quoi encore, plus d’immigrants pour nous définir, on y parvient… redonne moi mon catéchisme. Ah merde, la vie est pas facile pour la droite libertaire qui ne croit pas en Dieu. On nous tape sur la tête votre Allah, votre Dieu, votre Jéhovah. Merde, bouffez là votre Ostie. Sanguinaire vampire de la libre-pensée, buvez le le sang de votre Christ. Jihad party le dimanche, tuez tous les ennemis d’Allah. Allez tous vous faire foutre.

Alors, Québec, Canada, USA, on est frère, le Nouveau Monde, nous tous, on est là, des vieux continents, on veut être là, inclusif et tout. Mais notre défense c’est quoi? L’Occident, c’est quoi, moi j’y suis… de Vancouver à Jérusalem, je suis un être occidental, c’est ma terre. Alors, c’est quoi le «nous», c’est quoi le «eux»? C’est pas les Mexicains, je les aime bien, êtres d’une grande poésie. Mais si vous me demandé mon avis sur Chevez, je vous réponds froidement : fusillez le. Les petits gauchistes qui veulent le défendre, je les emmerde.

C’est quoi encore l’Amérique du Sud, confusion, petit guéguerre, moi je veux me placer dans une perspective dominatrice. On est bien, Impériaux, allié étasuniens, on ne serait que fermier sinon. On continue le chemin, ainsi bref, dans les broussaille du progrès. L’Occident de Vancouver à Jérusalem, rien de moins, ensemble, pas de Hamas dans ma cours. S’il faut bombarder Gaza, je suis pour, c’est bon pour Jérusalem, c’est bon pour Vancouver.

Alors, contenons-nous un instant. Race, identité, nation. Qui sommes-nous, québécois, canadien, américain, en cette Amérique Du Nord. Qu’importe si on vient de deux pays. Ou de trois si on inclut l’Irlande. On est Celte, Norman, Gaulois, Anglais, Germanique, Latin, quoi encore? Ça change tout le temps. Martel a rejeté le conquérant Islamique au Moyen-Âge, on s’en souvient ou pas, c’est notre gloire française. On peut croire que les croisades n’était que barbarie, foutaise. On est en 2009, les premières croisades étaient en 1009. C’était nous, français, qui nous sommes rendus en ces terres de Jérusalem pour tuer tout le monde. Cela ne meurt jamais dans les mémoires. Nous avons décidé avec le Pape de déclarer la guerre à l’Islam il y a 1000 ans. C’est gentil de dire qu’on respecte tout. Mais c’est faux. Je suis Catholique de naissance, mais incroyant… Mais je garde mon identité. Tu veux ton identité islamique ici, oublie ça… pas question, does not compute. Ça ne marche pas, je suis fils de Martel. Inclusif, oui, pas pour me placer sur la plate-bande, nous sommes Québécois, des sanguinaires, des bûcherons, défricheurs. Mon pays est une fierté, on a écrasé le Catholicisme, vous n’imposerez jamais votre épée islamique, car j’ai ma hache et mon tomahawk, c’est ainsi, identité et courage… ils le font, tuent tout les chrétiens et les juifs. Québécois, Canadien, on n’est pas des Mohammed. On peut inclure, on peut les accueillir, les voir comme nos frères, mais il faut fraterniser. On est bûcheron! L’Amérique était à nous hier, on est resté, on est résistant, le village gaulois d’Amérique ne mourra pas, on est fier et grand. Jos Montferrand vit dans mon sang et je suis Louis Cyr, plus fort et on peut cogner de l’anglais comme des connards qui voudraient détruire notre histoire. On ne l’a pas eu facile, alors vous embarquez dans l’bateau ou on vous laisse sur la rive.

Lou Dobbs, pas besoin de toi au Québec, on est plus fort que le chêne, tant qu’on y croit encore, qu’on s’éduque, qu’on prouve que le français d’Amérique est vivant, qu’on l’exprime dans la littérature, qu’on est là pour rester, avec les Haïtiens nos frères d’Amérique s’il le faut… qu’ils viennent tous ici, au Québec, s’il le faut, qu’on résiste ensemble. Première République Noire, victorieux. On est ensemble ici, de toute façon.

Mais l’immigration, connard de Dobbs, ce n’est pas toi qui es concerné. Immigrant, mais défricheur, fondeur du nouvel espace. Inventant des villes, des mondes, une civilisation qui domine. L’exception française, on doit y croire, pour le rester, pour dire qui on est. Les colons d’il y a 400 ans, on reste encore. C’est quoi sinon le pays, que nous?

Mais le gauche de basse-cour me dit ennemi, je suis homme blanc d’origine européenne, donc suspect, histoire coupable, victorieux, dans une époque qui n’aime que les victimes. Faut voir, alors, c’est quoi la suite. Immigration, pas le choix, les baby-boomers nous gonflent. Il faut les faire vivre dans une conflagration de multitude multiethnique qu’ils détestent. Plus plus d’immigrations. Parce que le chèque de paye est le revenu des impôts… et avec la moitié du peuple au service de l’État, comment encourager le public, sinon que de se confondre en conjonctures de PPP, un recyclage de taxes pour construire plus de taxes. Socialiste de québécois, te serais-tu trompé… oh non, regarde la Norvège! Tout va bien, on y arrivera.

Il faut trouver une solution à tout cela, car l’immigration massive ne règle rien. On a notre pays, le ROC ont le leur, les Américains aussi. Il faut bâtir sur cette souche. On a deux océans pour se protéger de la folie du Vieux Monde. Une Alliance des Amériques, voilà tout. On n’est simplement pas terre d’Islam. Continuer notre chemin ainsi, on a notre petit bonheur aux souliers usés. Moi, mes souliers, n’ont pas vu le Sahara. Mais je ne peux pas dire qu’ils ont respecté le Curé.

Nouveau monde en devenir, nous sommes Empire, voisin. Il faut garder le cap, à faute de le perdre. Alors, on se laissera engrainer par les guerres et la misère. D’ici là, unité dans le combat. Une identité culturelle qui définit le monde civilisé, rien de moins. Pas besoin d’être souverain, si on influence le monde en tant que Province. La reconnaissance est idem.

Ce Lou Dobbs à la voix forte et tonitruante devait faire son effet sur l’américain moyen. Je le voyais comme la version Limbaugh de CNN. Un « red neck » de la plus belle espèce. Je suis bien d’accord avec JFL, son départ de CNN aura pour effet d’alléger les ondes……………

Je suis (suivre) avec attention les analyses sur la politique américaine, et je dois avouer que plus le temps passe, moins je comprends comment il se fait que le droite dont on s’entend pour dire qu’elle est à l’origine de la crise profonde qui ébranle les États-Unis, réussisse à occuper avec une telle force, le centre de l’échiquier politique de ce pays.

J’avoue candidement que c’est encore plus obscur pour moi que ce qu’on appelle ici le mystère de Québec…

toutes les informations sur l’immigration — une plaie, selon Dobbs —

Sortez-moi une étude montrant que l’immigration enrichit un pays?

Voici ce qu’a dit hier, Gordon Brown. Pas Jean-Marie Le Pen, Gordon Brown, premier ministre de la Grande-Bretagne.

http://www.cyberpresse.ca/international/europe/200911/12/01-920892-immigration-londres-durcit-le-ton.php

«Je connais des gens inquiets du fait que l’immigration fragilise leurs salaires et les perspectives d’emplois de leurs enfants, et ils s’inquiètent aussi de savoir s’ils vont trouver un logement décent pour leur famille», a-t-il expliqué.

«Ils veulent être sûrs que le système est à la fois sévère et juste. Ils veulent être sûrs que les nouveaux arrivants dans le pays accepteront leurs obligations (…): obéir à toutes les lois, parler anglais est important, payer leurs impôts»

Bonjour Monsieur Lisée, oui Dobbs assurerait une réélection assurée pour Obama. Cependant, petite erreur factuelle, ce n’est pas Ron Perot mais bien Ross Perot, ancien candidant indépendant défait lors des présidentielles de 1992 et 1996.

Doobs président? Je n’ai rien perçu de tel dans le message radio. Le site Web présidentiel date de 2005 et n’a pas été mis à jour depuis février 2008. Et le site de TV, je ne peux pas juger, mais il y a bien des sources anonymes…

S’il se voit comme une force indispensable de la Droite, il rêve en couleurs, il y a tellement de personnalités « crackpot » plus populaires que lui en ce moment aux USA. Il faisait parler de lui parce qu’il était à CNN (engagé à une époque où il couvrait le monde des affaires d’une manière assez sérieuse). Ses envolées paranoïaques auraient passé inaperçu à n’importe quelle autre chaîne.

Fox Business est une catastrophe de cotes d’écoute. Si Dobbs s’y joint, ce sera en tant que sauveur de la dernière chance. En tout cas, vu que c’est un propagandiste de droite, il ne restera pas au chômage bien longtemps.

@joel currier

Au recensement de 2006, le Québec comptait 11,5% d’immigrants. On est rendu à plus de 12% aujourd’hui, plus qu’aux USA (11,7%). Y’a plus d’immigrants (en %) au Québec que dans 41 États américains!!! Mais alors que les Américains, les Français, les Anglais, les Belges, les Allemands, les Danois, les Hollandais s’interrogent sur leurs politiques d’immigration, au Québec c’est toujours interdit. Pas moyen d’avoir un débat sur le sujet sans se faire fusiller par les gourous de la rectitude.

Le Rhode Island 11,3%
Le Connecticut 10,9% (c’est une banlieue newyorkaise)
L’Oregon a 8,5% d’immigrants
La Virginie: 8,1%
La Géorgie 7% (c’est l’État d’Atlanta)
L’Alaska 5,9% (ce sont des Nordiques comme nous)
Maryland 5,8% (c’est l’État de Baltimore)
La Caroline du Nord 5,7%
Delaware 5,7% (c’est une banlieue de Washington)
Le Minnesota 5,3%
Le Michigan 5,3% (c’est Détroit!)
Le Kansas: 5%
L’Idaho 4,9%
Le Nebraska 4,4%
Le NH 4,4% (ce sont nos voisins)
La Pennsylvanie (c’est Philadelphie et Pittsburg) 4,1%
L’Oklahoma 3,8%
Le Tennesse 3,8%
Le Vermont 3,8% (ce sont nos voisins)
Le Missouri 3,7%
Le Wisconsin 3,6%
L’Iowa 3,1%
L’Utah 3,1%
L’Indiana: 3%
L’Ohio 3% (c’est Cleveland, l’un des États plus populeux du pays)
La Caroline du Sud 2,9%
Le Maine 2,9% (ce sont nos voisins)

L’immigration non intégrable est effectivement une plaie au Québec car au USA et au Canada le mal est déjà fait et irréparable .
, les centaines ghettos racistes sont là pour rester .

Construire un mur entre le canada et les USA et entre les USA et le Mexique comme c’est le cas sur plus de 6000 Km ne servira à rien

Les USA comme les Canadians et ici la ville de Québec FilionDumont Harper Arthur sont habitués à la radio poubelle d’extrème droite et ces propagandistes savent que ça marche

Le 50% des citoyens des USA qui n’ont pas votés Obama et qui l’empèchent d’agir vaincront car ils contrôlent les médias comme les fédéralistes anti Québecois contrôlent l’information au Québec

Ceux qui construisent des murs dans le monde actuellement et qui ne respectent pas les nations ,les langues, les cultures et les lois sont justement ces monstres qui contrôlent les informations et trompent l’humanité entière en laissant croire que les agressés sont les agresseurs .

Pourtant les agresseurs sont toujours les mêmes depuis le Moyen -âge et spécialement depuis Luther donc depuis 500 ans, ces agresseurs sont esclavagistes royalistes divisionnistes sectaristes capitalistes, racistes et propagandistes anti latinos anti Québecois et anti catholiques .

Bonne idée. Je l’ai dans ma cave, en vieux format. Les droits appartiennent à la CBC.
jf

M. Lisée, vote analyse sur Lou Dobbs ne tient que sur des concepts arbitraires et des slogans extrémistes.

Vous ne présentez aucun argument sur ses propositions.

De grâce, laissez les discours sur Lou Dobbs et présentez nous des arguments sur les siens.

Sinon, vous sombrez dans le concours de popularité !

Un autre protectionniste antimondialiste…

Si Lou Dobbs se présente à la présidence, il ne pourra pas faire campagne en parlant sous le thème du changement…

Ca nous changerais de tout ces politiciens médiocres. Je lui souhaite mais ce sera difficile avec 85% d`utopistes gauchistes dans les journaux et les médias électroniques pour le contrer.

Ca pourrait nous changer d`Obama qui ne fait que de beaux discours et se crois en 1960 et du désastre que fut Bush!

J’espère que ce personnage sortie de l’ombre plus sombre de l’histoire nord-américaine qui conduisait un programme en certain forme assiégée par la liberté et la tolérance pluriculturelle de CNN, n’apparaisse plus à la TV. Bien pour la «chaine» de s’avoir débarrassé (comment, je ne sais pas) de ce drôle de personnage ancré à l’histoire des dinosaures, des gros reptiles et des Républicains. Bien pour moi aussi puisque je ne serai obligé de passer le peu de temps que j’ai à visionner attristé cet espèce bizarre construite par la force et la puissance de la TV. Lou Dobbs appartenait à ce groupe déprédateur qui ne pouvait pas traverser la ligne honteuse de la ségrégation et de la médiocrité. Son espace dans CNN, un programme bourré des rituels racistes allaités de fondamentalismes et de mépris vers autrui. Pour moi et peut être pour beaucoup des gens, un personnage tolérablement inacceptable dans la nouvelle réalité États-Unienne. Bien sur qu’il sera mieux placé avec ses paires, cet-à-dire les jalonnés de l’histoire, les ultra droitistes de la Fox et ses congénères telles que Bush II, Cheyney et tout son clan inclus.

Je vais dire just une chose: la discrimination l’indifférence l’ignorance la méfiance la colère le mépris la honte la haine envers les nouveaux arrivés, sont des attitudes les plus ignobles de n’importe quelle société envers ses citoyens.

De ce que j’ai vu, chaque fois que Dobbs chialait contre l’immigration, c’était contre les immigrants illégaux seulement

pour ceux qui le crois anti mexicain… il faut noter que sa femme est mexicaince