Prisons fédérales: les gardiens inquiets

Un court billet pour inviter à lire ce texte paru dans La Presse aujourd’hui et qui fait part des inquiétudes des gardiens face à la détérioration de la situation dans les pénitentiers fédéraux. Depuis trois ans, disent-ils, «les assauts contre les gardiens de prison ont augmenté de 15% et l’usage de la force par ces derniers a crû de 30%». La fameuse bombe à retardement dont je parlais dans le billet précédent.

Laisser un commentaire

Quand on voit les belles motocyclettes sur l’illustration de l’article que vous nous soumettez et qu’on observe le physique des ces manifestants, je trouve qu’ils ressemblent un peu à des « Hells Angels »…. Comme me le disais dans ma prime jeunesse un ex-haut gradé des forces de police : « Tu sais, Serge y’a pas de différence entre un truand et un flic, c’est seulement qu’on n’est pas du même côté de la barrière ! » 🙂

Au chapitre de la violence (notamment policière), on s’aperçoit que même les universités ne sont plus épargnées. Peut-être – enfin je ne sais pas – devrions-nous faire notre examen de conscience en tant que société. Je me dis quelquefois qu’une société plus solidaire, plus à l’écoute de la détresse humaine ferait toute la différence. Mais peut-être que je ne suis qu’un rêveur… un peu comme Martin Luther King.