Prisons: l’exemple américain

L’engouement du gouvernement Harper pour les prisons est bien connu. Alors pourquoi en ferme-t-il aujourd’hui alors qu’il prévoit en construire demain ? Selon mon estimée collègue Chantal Hébert, c’est parce qu’ils ferment des prisons dans des circonscriptions d’opposition pour en ouvrir dans des circonscriptions conservatrices ! À voir.

Mais ce qui est déjà tout vu est le très grand succès de l’opération incarcération aux États-Unis, où un adulte sur 100 est désormais derrière les barreaux. Ce graphique est, en soi, hallucinant:

Comme quoi les Dalton étaient bien seuls, à l'époque !

(Merci à l’alertinternaute Erick F.
pour ce signalement.)

Laisser un commentaire

Les spécialistes devraient tenter d’évaluer si dans la société américaine il y a moins de criminels en liberté qu’ailleurs.

Par exemple est-ce que les autorités policières américaines résolvent plus les crimes et identifient plus les coupables qui sont alors emprisonnés qu’ailleurs dans le monde ?

Si c’était le cas, nous devrions observer dans la société américaine moins de gestes criminels puisque ceux qui les posent, théoriquement, devraient être plus nombreux dans les prisons donc moins nombreux dans la rue.
Si ce n’est pas le cas devons-nous admettre que la société américaine génère intrinsèquement plus de criminels que les autres sociétés ailleurs dans le monde ?

Si tel est le cas est-ce parce que la société américaine aime bien ses criminels qu’elle peut conséquemment s’amuser à pourchasser en jouant au cowboy et ne les jetant en prison comme un bon sheriff ? En effet, si la société américaine n’aimait pas les criminels elle travaillerait à moins en fabriquer. Pourquoi cette logique ne semble pas prévaloir ? La raison se retrouve sans doute dans l’air que respirent les Américains ou dans l’eau qu’ils boivent. À moins que ce soit un complot des socialistes du monde entier ou une malédiction du grand Satan. Mais cela Ben Laden et ses talibans le disaient déjà.

Quant au Québec, la meilleure façon de se prémunir de ce mal américain qui semble bien avoir contaminé Harper et une bonne partie de la population de l’Ouest est peut-être de s’isoler du ROC, se mettre en quarantaine permanente : la souveraineté quoi !

«Acheter est bien plus américain que penser.»
[ Andy Warhol ]

On le voit bien: ca baisse depuis l’arrivée au pouvoir d’Obama.

Saviez-vous qu’il y avait plus de vols d’autos per capita au Québec qu’aux États-Unis? Mais ici, on n’incarcère pas les voleurs.

Les conservateurs ont un raisonnement difficile à comprendre. D’une part on vote des lois pour garder plus longtemps les détenus en prison. D’autre part on en ferme. Où ira l’afflux de nouveaux prisonniers, je me le demande? Décidément il y a du syncrétisme dans ce parti.

Doc: »Saviez-vous qu’il y avait plus de vols d’autos per capita au Québec qu’aux États-Unis? Mais ici, on n’incarcère pas les voleurs. »

Saviez-vous qu’il y avait plus de meurtres per capita aux États-Unis qu’au Québec?

Christian

ont dirait une copier coller inverser du diagramme sur leur situation économique,j’me trompe??

J’ai soulevé cette forte croissance du niveau d’incarcération aux États-Unis dans un billet écrit il y a quelques mois :

««On peut en effet constater que le taux d’incarcération aux États-Unis dans les prisons sous la juridiction des états et du fédéral est demeuré à environ 100 personnes emprisonnées sur 100 000 entre 1925 et 1975, a monté un peu entre 1975 et 1981, puis a grimpé en flèche par la suite pour atteindre 500 en 2009! Et cela ne tient pas compte des gens emprisonnés dans des prisons de juridictions inférieures, car le taux global a plutôt atteint 743 cette même année! Ce taux était en 2010 de 141 au Canada et de 72 au Québec, soit 10 fois moins qu’aux États-Unis!»»

POur les liens et références. on peut lire ce billet à :

http://jeanneemard.wordpress.com/2011/09/22/jeanne-express-de-letat-providence-a-letat-

Un hommage à l’entreprenariat libertarien. Nombre de nouveaux pénitenciers sont construits et gérés par le privé. Il y a même des cas reconnus de dichotomie entre des juges et des patrons de prisons. Contre cash en enveloppe brune, le juge alourdit les peines pour des séjours plus longs payés par le contribuable.

Quoi de neuf ? Harper suit en tout le modèle américain. Dans ce modèle les prisons sont en plein essor. Cet article du Huffington Post décrit bien ce goulag américain où six millions de personnes vivent sous « surveillance correctionnelle » soit plus de personnes qu’aux temps du goulag soviétique sous Staline.

« L’élément majeur de ce système ,à la base de la puissance de l’industrie de la prison (et une grande partie du dysfonctionnement de notre pays) – domination de l’argent de la politique. »

http://www.crea-news.com/le-goulag-de-lamerique-largent-en-politique-derriere-la-privatisation-de-la-prison.html

Quoi dire de plus?

Comme l’a déjà écrit une connaissance les prisons aux USA augmentent le PIB des états. Il faut voir le côté positif de cet état des choses, l’économie roule davantage.

Pas pour rien qu’ils sont riches.

@ Doc.

Il y a encore du travail avant que cela descende aux niveaux de Cuba ou de la Chine. Et pourtant, ce sont de méchants pays communistes.

Donc il faut continuer de donner des sentence bonbons aux pédophiles pour ne pas devenir comme les Américains ?

Ma foi, c’est très logique comme raisonnement.

Beaucoup sinon touttes les prisons aux « States » sont privées, les prisonier représente une entrée de « cash ». Faudrait comparer le graphique avec les dates douvertures de prisons privée.

Peut-être que les policiers américains sont plus efficaces que nos fon-fons et qu’ils arrêtent plus de coupables?

Peut-être que le système de justice américain est plus sympathique à la cause des victimes qu’à celle des coupables et des meurtriers?

Peut-être que les sentences bonbons n’existent pas aux USA?

Peut-être que les coupables ne sont pas élargis au sixième de leur peine aux USA?

Peut-être que leurs criminels sexuels sont en-dedans plutôt que de courrir les rues?

Enfin, il existe des tonnes de raisons pour lesquelles leurs prisonniers sont plus nombreux et affirmer qu’un système qui emprisonne moins les coupables est meilleur est, disons…problématique.

Les prisonniers (beaucoup des poteux) travaillent pour 20 cennes de l’heure. Tres competitif, non?

@ julien david ,génial ,effectivement ça sent les passes-pases conservatrices a plein nez ,les zamis libertariens qui s’en mette plein les poches a nos frais,la dilapidation des fonds publiques pour le bénéfice de quelques gros bonnets en retour de financement au parti,des tours d’hélicos pour les trips de pêches privées les hotels 20 etoiles pour la ministre de l’aide au dévellopement,les zavions pour les ti-johnny goes to war etc.etc.etc.etc.finalement les chalets des zamis du pati libéral sur le bord du lac memphrémagog ne nous coutait pas si chère.lol

« L’engouement du gouvernement Harper pour les prisons est bien connu. »

Bof ce sont les journalistes qui ont un agenda idéologique à promouvoir qui propagent ce pseudo engouement. Comme on le voit avec ces fermetures, il y a un monde entre la propagande et la réalité.

Si c’est pour en ouvrir dans des circonscription conservatrice, pourquoi pas. Tant mieux si les prisons sont loin de nous… et un fugitif, c’est plus facile à poursuivre dans un champs de la Saskatchewan que dans une forêt Québécoise.

Les plus populaires