Projection électorale du 7 mars 2014

Selon une analyse des sondages, le PQ récolterait 68 sièges.

Lactualite[1]

PolitiqueLes projections de ThreeHundredEight.com s’appuient sur une moyenne pondérée des sondages rendus publics par les médias ou par les firmes de sondages elles-mêmes. Ceux-ci sont évalués selon la taille de leur échantillon, la date à laquelle ils ont été réalisés, et la fiabilité historique du sondeur. La moyenne est alors utilisée pour faire une projection du nombre de sièges que récolterait chaque parti si l’élection avait lieu aujourd’hui.

La projection des sièges est pour sa part basée sur les résultats de l’élection de 2012, qui sont alors ajustés selon les changements dans le niveau d’appui pour chaque parti dans quatre régions du Québec : l’île de Montréal, la couronne de Montréal, la ville de Québec, et les régions. D’autres facteurs, comme la présence de députés sortants ou de candidats vedettes, sont aussi inclus.

Des projections pour toutes les circonscriptions du Québec, ainsi que plus de détails sur la méthodologie, seront publiés par ThreeHundredEight.com tout au long de la campagne.

Lactualite 2[1]

* * *

À propos d’Éric Grenier

Éric Grenier est le créateur de ThreeHundredEight.com, où il analyse les sondages politiques et les tendances électorales. Il collabore au Globe and Mail, Huffington Post Canada, et le Hill Times.

Laisser un commentaire

Le P.Q. a « peaké » trop rapidement et c’est pas en recrutant des « rigolothérapeutes » que les affaires vont s’arranger ( ça ne s’invente pas ces choses-là!!!):

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/402024/une-rigolotherapeute-chez-les-pequistes

Au fur et à mesure que la campagne va progresser, les Québécois vont se rendre compte à quel point les péquistes et leurs candidats étudiants et comédiens les ont manipulé depuis 16 mois et surtout à quel point notre économie est dans une situation DÉ-SAS-TREUSE avec ces rigolos au pouvoir.

Les Libéraux et leur équipe du Tonnerre ne font que de commencer à s’échauffer et ils sont nez-à-nez avec le P.Q.

Le sondage ne tient pas compte de la prime à l’urne du PLQ qui ne s’est pas démentie depuis des lunes. Il faut rétablir d’au moins un pour-cent, c’est toujours le PQ qui perd le 1 %, c’est d’ailleurs l’analyse que Jean-Marc Léger semblait faire du dernier sondage. Je comprend que vous prenez les chiffres exacts, mais je vous rappelle que depuis quelques années, rien ne va plus à ce chapitre. Une réflexion : avant les médias sociaux éclatés, les sondages étaient habituellement justes, n’y aurait-il pas une relation côté volatilité du vote ? Simple hypothèse non vérifiée.

Les plus populaires