Quand « la jeunesse du Québec » appuie ses leaders

Avec la loi 78, l'appui à la position du gouvernement a chuté de 9 points. Bien visé, Jean !

Une question légitime fut récemment posée sur le sens profond du conflit qui oppose le gouvernement Charest et une partie des élites québécoises à « la jeunesse ».

Les fédérations étudiantes, a-t-on avancé, ne représentent pas « la jeunesse », mais une portion de cette portion de la jeunesse qui fait des études supérieures.

Le sondage Léger-QMI recèle en ses entrailles, dont ce blogueur a obtenu copies,  la clé de cette énigme : « la jeunesse » québécoise, définie comme les 18-24 ans, est massivement derrière le mouvement étudiant et massivement opposée à Jean Charest.

 

La hausse
66 % des 18-24 ans sont CONTRE — 67 % des 65 ans et plus sont POUR

La loi spéciale
73 % des 18-24 ans sont CONTRE — 62 % des 65 ans et plus sont POUR

La sévérité de la loi
73 % des 18-24 ans croient qu’elle est TROP SÉVÈRE —
53 % des 65 ans et plus la jugent JUSTE ou PAS ASSEZ SÉVÈRE

Un point d’accord : bas les masques !
65 % des 18-24 d’accord avec l’interdiction,
comme 88 % des 65 ans et plus

Les chefs
Proportion des 18-24 qui ont une « bonne opinion» envers :
Jean Charest : 18 %
François Legault : 21 %
Pauline Marois : 36 %
Amir Khadir : 38 %
Gabriel Nadeau-Dubois : 45 %
Martine Desjardins : 51 %
Léo Bureau-Blouin : 60 %

L’intention de vote (après relance et répartition) :

Total 18-24 25-34 65+
PLQ 32 % 20 % 22 % 48 %
PQ 32 % 46 % 32 % 29 %
CAQ 21 % 19 % 21 % 17 %
QS 10 % 10 % 17 % 4 %

 

Les commentaires sont fermés.

Bref, les vieux ne veulent pas payer pour sa jeunesse, mais la jeunesse doit payer pour ses vieux…

Vive Léo!

P.s. 48% des 65+ ont l’intention de voter PLQ?
C’est quoi la raison? L’habitude?

C’est le pari de JJ Charest s’appuyer sur le vote anglo-allo et sur ses autobus qui font le tour des résidences de personnes âgées pour faire sortir le vote par anticipation alors que les organisateurs libéraux vont leurs tenir la main.

Cela a marché de justesse en 2007 pour JJ alors qu’il a été réélu par la peu des dents dans son comté de Sherbrooke, mais cela pourrait bien être son Waterloo en 2012 alors que les associations étudiantes lutteront contre l’abstentionnisme de la jeunesse et feront à leur tour sortir le vote.

Je prévois que les Québécois chanteront alors en coeur au valet des Desmarais la célèbre chanson qu’on entend les soirs d’hiver au Centre Bell de Montréal : »Na na na na hey hey goodbye! »

Entre le boom et l’écho

titre d’un livre qui m’a beaucoup marqué lorsque j’avais 16 ans (aujourd’hui 36), le livre présentait à l’époque une analyse afin d’anticiper, par l’étude démographique d’une population (les babyboomer), les secteurs où il pourrait être intéressant d’investir. Il est clair que les libéraux investissent dans les babyboomer. Ma génération, et celle qui me suive (les chanceux aux noms composés), sommes pris aux pièges avec notre poid démographique. Avant de poser la question: devrions nous permettre aux jeunes de 16 de voter ? Est ce que nous ne devrions pas poser la question: devons nous permettre aux « vieux » de 65 ans et plus de voter ? 😉 lol

Bien que 71 ans me coiffent, je suis du côté des étudiants. Quant à cette loi 78 je la considère comme de la violence morale envers toute le population du Québec. Cette jeunesse me donne confiance en l’avenir. Je la trouve articulée, motivée et désireuse de changer pour une société plus juste. Ces 3 jeunes leaders m’impressionnent par la qualité de leurs discours et je leur dis un grand bravo de défendre avec ténacité leurs convictions.

Dans les intention de vote, il manque le groupe 35-64. Cela serait intéressant afin de les comparer à leurs enfants (18-24).

Le conflit entre générations existe depuis la nuit des temps. Ils ont fait l’objet des plus célèbres tragédies depuis l’antiquité grecque.

C’est pas demain la veille que ça va cesser.
Mais c’est bien de mettre le doigt sur le bobo.

Avez-vous remarqué que c’est encore le plus jeune de toute la gang qui a le plus de crédibilité.

En passant, le montage photo est absolument «écoeurant» (l’avait vu dans une de vos chroniques antérieures)

Ça fait un bout que je dis à mes proches qu’il s’agit d’un conflit de génération… Vous en connaissez beaucoup de personnes de plus de 55 ans qui sont du côté des étudiants? C’est bien triste!

Joël
(47 ans)

Bonsoir Monsieur Lisée,
Je n’ai que 63 ans et en lisant le résultat du sondage, j’ai peur d’avoir 65 ans. Est-ce que avec le premier chèque de pension de viellesse du fédéral on devient conservateur et réactionnaire? Cet après-midi, à la manif du 22 mai, il y avait beaucoup de têtes blanches autour de moi. Du beau monde toujours engagé dans différentes causes sociales, heureux de marcher avec ces jeunes qui aident le Québec à retouver sa voix: «Charest, dehors, on va te trouver une job dans l’Nord.»

Mais tant que les vieux se sentent jeunes, il y a de l’espoir. -jfl

Je garde espoir, cher ami. Je garde espoir….

Charest à gagné 4 point dans les sondages pour rejoindre le PQ mais il s’est tiré dans le pied.

D’accord…

La position d’appui populaire au gouvernement pour la hausse a baissé effectivement.

Le sondage Léger semble plus proche d’une méthodologie adéquate que les sondages politisés de La Presse qui connaissent deux types de grandes positions: les éditoriaux et les éditoriaux en forme de sondage!
Les questions brutes de Léger sans fond d’opinion larvée et posées après l’adoption de la loi et non avant permettent à la source et plus de procurer un avis de l’état de l’opinion plus juste.

Sur l’opinion des partis politiques qui donnent 32% à égalité au PQ et au PLQ.

Il faut constater pour la frange plus à gauche de l’électorat que les 10% de QS permettent au PLQ d’être encore compétitif par l’addition des voix non francophones. Que le PQ en stagnant à 32% est incapable face à la crise de pouvoir remporter une élection majoritaire ou même de la gagner assurément.

Le PQ et QS doivent s’assoir ensemble afin de garantir un noyau électoral fort anti libéral et anti caquiste.

Le PQ veut ratisser au centre entre les partis de gauche QS et de droite CAQ.
Lorsque en fait, le PQ nécessairement penche dans la gauche du centre et non du côté droit, la place étant laissée à la CAQ qui aspire à la droite plus qu’au centre tout court pendant que le PLQ théoriquement de centre droit roule pratiquement ces temps ci au gouvernement vers la droite musclée.

Le PQ déjà logé au centre bascule aussi naturellement vers le centre de la gauche étant associé à son fondateur R.Lévesque qui a nationalisé les compagnies privées d’électricité en 1962. La présence de D.Breton comme candidat d’un B.Drainville en tant que député comme de bien d’autres députés tout cela n’assimile pas le PQ à ce besoin dans sa direction d’une position utopique au centre.

Autrement dit, le PQ a intérêt de chercher l’alliance avec QS qui n’est pas d’extrême gauche non plus dont les positions généralement de son cochef Khadir apparaissent éloignées pour l’essentiel de la démagogie.

Pauline Marois et Amir Khadir devraient pour l’avenir du Québec discuter en considérant l’information obtenue de ce sondage en deux tranches de Québécor médias et des tendances électorales récurrentes qui divisent l’électorat de centre gauche à Québec.

Cette alliance PQ-QS doit être proposé de nouveau et encore, alliance minimale là qu’importe, il faut un accord péquiste-solidaire!

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/05/20120521-215816.html

Si ce sondage reflète réellement l’actualité québécoise (ce qui est discutable puisque le propre du sondage est de se faire manipuler, non?), donc, si ce sondage dit vrai, nous, les 18-24 ans, sommes en profond désaccord avec les 65 ans et +, pourtant, dans les prochaines années (le temps de finir nos études) quand nous serons rémunérés et que nous payeront des impôts; ce sera à nous qu’incombera la tâche de payer pour la Sécurité de la Vieillesse de ces gens qui nous méprisent aujourd’hui, à l’heure fatidique du remodelage de notre Québec!
Sans oublier qu’ils sont de plus en plus nombreux (leur chiffre doublera presque d’ici 2030: « D’ici 2030, les aînés représenteront près de 25 % de notre population, par rapport à environ 14 % en 2010. » d’après le site Service Canada sur la pension de la Sécurité de la Vieillesse…) dont ce sera de plus en plus d’argent sorti de nos poches…
En plus de payer nos études, ma génération est censée payer pour les manques à gagner des générations passées (la dette du Qc, les personnes âgées, que par ailleurs j’apprécie beaucoup, quand elles ne me méprisent pas).
Je ne pense pas être la seule à dire non à ce non-sens.

Le Québec n’a pas le luxe de s’offrir un 4ème mandat libéral consécutif. C’est un gouvernement ce gouvernement libéral qui est l’équivalent d’une association de lobbyistes au pouvoir!

Une alliance électorale péquiste-solidaire procurerait un noyau d’électeurs de 36% voire plus en mesure et de battre les libéraux et de marginaliser le populisme inquiétant de la CAQ assurément.

Autre point, pour combattre l’abstention électorale, seul une alliance PQ-QS pourrait stimuler la jeunesse et autres abstentionnistes chroniques.

Peut-on avoir les détails du sondage, c’est-à-dire les dates où il a été réalisé, la méthode de sondage, et (dans le cas où il serait probabiliste) l’intervalle de confiance?

Je pense que ce sont des éléments essentiels à l’interprétation d’un sondage…

Merci!

Peut-être mais ils n’apportent rien de nouveau. Même discours, même idéologie et même stratégie, qu’à la fin des années 60 et début 70. Leurs représentants utilisent le language des vieux syndicalistes et porte-paroles de cette époque. De même façon, ce sont les étudiants des sciences dites molles qui s’activent le plus, les autres, étudiant.
C’est étonnant ce retour en arrière. Est-ce de la nostalgie par génération interposée? Les vieux profs de cegep et universitaires de certaines science dites humaines leur ont-ils refilé leur nostalgie. Je suis d’autant plus surpris que je travaille avec de jeunes diplômés dans la fin vingtaine et début trentaine et je ne sens pas cette réminescence chez eux.

… mais … mais… il n’y aura plus personne pour voter Libéral! Comme au Fédéral!!!

Bravo à Jean Charest qui a participé à 2 Titanic politiques: le PC des années ’90 et les Libéraux des années 2000

Continuez Jean! Et pourquoi pas – une idée comme ça – immigrer au États-Unis et devenir militant républicain pour partager votre savoir avec le GOP!)

»le gouvernement Charest et une partie des élites québécoises »
et le 70% du total qui ont terminé leur étudeseraient des élites?
sur le 30% restant le plus de 60% qui ne participe pas au vote seraient des élites?
et le 40% qui vote 40% de ce 40% au moins votes contre donc des élites?
seulement moins de 10% de la population étudiante ne seraient pas des élites?
Nimporte quoi.
Les élites sortir les vieux concepts de Marx pour stimuler la grogne ça n’a aucune valeure statistique donc comme cest concentré dans la région de Montréal devraient-on dire que cest un vote ethnique?

Je crois que la jeunesse réalise qu’en plus de s’endetter, on va lui refiler la facture de tout nos excès ainsi que celles associées au copinage des gens au pouvoir. Comme la jeunesse du monde entier qui en a ras-le-bol de l’argent au pouvoir, elle a bien peu à perdre à vouloir obliger le gouvernement à se mettre à table et à demander aux élus quelles sont leurs priorités.

Est-ce qu’il se tire vraiment dans le pied? C’est connu que la génération des baby-boomers se présente aux urnes en plus forte proportion, et ils sont aussi le plus important groupe démographique. Il me semble plutôt clair que Charest a fait son lit!

Pour ma part, je crois que le chef de la classe M. Nadeau est appuyé par les mouvements syndicaux et que ceux-ci l’encourage à défier la loi 78. Autrement dit : Si tu as des amendes à payer nous les paierons pour toi,si les législatifs te disent coupable et qu’il te poursuivre nous paierons des avocats pour te défendre. Vas-y à fond de train fonce, fonce et lui sans le savoir vraiment est le dindon de la farce. Ce qui va se produire est qu’il est après se faire un tord immense ce gars-là. Il s’en va directement vers une grave dépression personnelle lorsqu’il va voir la réalité en face, il sera trop tard le pauvre. On doit, je crois prier pour lui parce que lorsqu’il va atteindre le bas fond d’ici quelque temps ce ne sera pas un cadeau. Il va en avoir pour la vie à récupérer de cette grève-là et ça va faire longtemps que les syndicats vont l’avoir laissé tomber. Son égo ne lui sert pas au contraire elle le décapite.

RÉJEAN DOYON

La fracturation de l’écorce sociale …

L’éthique humaniste contemporaine identifie et réprime les “crimes contre l’humanité”. Mais comment qualifier le forfait des tenants du pouvoir qui s’emploient à briser les structures sociales, à fracturer la société comme d’autres facturent l’écorce terrestre pour en faire jaillir un certain gaz lucratif ?

En effet, le gouvernement qui s’est emparé de l’État québécois à la faveur de la division du vote d’opposition, s’est employé à transformer des divisions existant au sein de notre société en fractures béantes : jeunes contre moins jeunes, citoyens des régions contre une métropole dans la quelle se concentre une partie importante de la jeunesse étudiante, monde du travail de l’entreprise privée contre les employés de l’État, etc.

Il existe un remède à ces maux d’une société vieillissante et sujette à un abus de pouvoir: la lucidité et la solidarité.

Yves Claudé

J’ai 68 ans, et je ne m’identifie absolument pas et d’aucune manière à cette bande de vieux barbons qui sont encore prêts à appuyer cet énergumène qui nous tient lieu de premier ministre.

Comme c’est dommage que la Commission Charbonneau n’en finisse plus de balbutier…

S’il avait le moindrement d’honneur, Charest se retirerait lui-même avant qu’on lui montre la porte, ignomineusement je le souhaite après tout ce qu’il a fait.

Dehors Charest, ça presse!

Y a de la relève! 🙂 Ils avancent, ils avancent, ne reculent pas. C’est inouï comme les jeunes sont courageux, créatifs, inspirants.

Nous ne devons pas contribuer à créer un climat de terreur. Ce serait trop bête de tomber dans si énorme piège, comme des aveugles conduits par des borgnes en costards.

Ils sèment un vent de panique parce qu’ils sont en panique. Si nous ne jouons pas leur jeu, ils perdent la face et nous exposons moins la nôtre, celle des autres également, ceux-là qui ont le malheur d’être happés par le tourbillon infernal…

Sans violence, nous progresserions à la vitesse de la lumière, ce qui pour nous extirper des ténèbres, serait assurément salutaire. Pour nous toutes et tous, et pour le monde!

Que plus personne ne soit laissé derrière.

Ont ils retires les 35-64 dans le sondages, d’après mes calculs cette génération devrait être les parents. J’aimerais bien savoir leur opinion.

Tout ça pour 0,07$/jour/diplômé,e. Tout ça parce que l’on a laissé pendant 100 jours monter au front seul les étudiant,es. Tout ça, parce qu’on a laissé bafouer le droit de grève des Québécois,es sans que les syndiqués salarié,es se mobilisent massivement pour défendre et protéger leur propre droit d’association de de grève puisqu’on pourra désormais invoquer le droit individuel au travail pour fouler aux pieds le droit de grève des salarié,es puisqu’on tolère sans se mobiliser le fait qu’on invoque le droit individuel à l’éducation pour fouler aux pieds le droit de grève étudiant que notre incurie légale n’a pas reconnu, encadré et protéger.

Aux Babyboomers dont je suis, ne faisons pas honte à notre génération, appuyons les étudiants.
Leur combat est le même que celui de notre jeunesse.

Raymond Robitaille

Il aurait été très intéressant de voir les résultats pour Jean-Martin Aussant et Option nationale. Étant l’un des nombreux jeunes universitaires de 18-24 ans membres de ce parti, j’ai vraiment l’impression qu’il y a quelque chose qui se passe du côté de ce nouveau parti.

Charest aura réussi à tout diviser: la gauche contre la droite, les jeunes contre les vieux, les vieux contre les jeunes. Diviser pour régner. Mais le mépris ne peut pas toujours duré.

Tout ce que je peux dire de plus, c’est que j’ai 65 ans et je supporte les étudiants, je suis complètement contre la loi 78 et j’espère de tout coeur que Charest ne sera plus le premier ministre du Québec le plus vite possible.

Stéphane Archambault :
Et comme toujours, la génération X, ma génération, n’y est pas!

Exactement! J’en ai reçu des coup de matraques lors de la grêve étudiante de 1986. On imprimait nos tracts à L’ANEEQ avec une vieille Gestetner… sans Twitter, c’était pas mal plus compliqué de s’organiser! Pis on l’a gagné notre combat!

25 ans plus tard, je suis casée dans une job plate purement alimentaire… Je crois que les étudiants d’aujourd’hui ont déjà compris que c’est probablement ce qui risque de leur arriver aussi. Pis ils résistent. Bravo.

Ah ces sondages, quelle calamité !

Il y a un décalage entre les plus vieux et les plus jeunes, c’est évident, mais l’idée du sondage est de faire dire aux gens ce que les sociétés de sondage espèrent entendre.

Je vous entends protester mais on oublie souvent que des centaines de gens refusent purement et simplement de répondre aux sondeurs.
Le moment du sondage compte également. Par exemple, si le sondeur sonde au moment x. où les médias insistent sur l’incendie que des casseurs ou de supposés casseurs viennent de mettre, où les médias chantent en choeur que Nadeau-Dubois est le nouvel Antéchrist (A. Khadir a eu droit à ce traitement il n’y a pas si longtemps), cela influe sur les résultats du sondage.
Le sondeur aime sonder à chaud et colle au dernier spin médiatique, d’où les écarts.

Il existe également un écart entre Montréal et les régions.

En voyant la manifestation à Montréal, on ne peut nier que l’opposition à la « loi spéciale » est multigénérationnelle.

Il y a aussi une écoeurantite généralisée vis-a-vis du régime Charest.

Les Anglos se tiennent à distance, c’est clair, et les immigrés récents qui viennent de pays en crise connaissent mal les enjeux, n’ont pas les mêmes traditions politiques, pensent qu’en travaillant jour et nuit ils assureront forcément l’avenir de leurs enfants et aspirent à la paix sociale qu’ils n’ont pas connue dans leur pays : une partie d’entre eux se méfie des manifestations qui se prolongent.

Il ne faut pas caricaturer non plus : tous les groupes étaient présents à la manifestation d’aujourd’hui.

Par contre, il est exact que dans tous les pays occidentaux, les partis de droite ratissent les maisons de retraite qui accueillent des gens vulnérables dont la mémoire est atteinte. Ces vieillards ne s’informent que par la télé, qui met l’accent sur le sang qui coule et le terrorisme.

Ces populations âgées sont systématiquement visitées par les récolteurs de votes conservateurs ou libéraux.

Je connais une veille femme qui, depuis qu’elle a été placée dans un centre, cache ses objets de valeur à différents endroits chaque jour, mais elle oublie aussitôt où.

Or, dans ces centres, le personnel compte beaucoup de gens d’origine étrangère : elle les soupçonne régulièrement d’avoir volé les objets qu’elle vient d’égarer.

Hélas, ce sont les votes de ces vieillards esseulés, déboussolés et « décalés » qui sont courtisés sans vergogne par des partis à bout de souffle.

J.ai très hâte que les réseaux de l’information arrêtent de cacher M.J.M.Aussant et Option Nationale. Je crois aussi que Mme Marois le fait elle aussi.La lutte de la prochaine élection sera gauche contre droite. Moi, je pense que le programme d’Option Nationale quand il sera connu (si jamais il l’est) conviendra à plusieurs. À mon avis, personne ne devrait appuyer un parti qui n’a pas la proportionnelle dans son programme. Vu que les partis de droite refuseront certainement de l’inscrire, il faut que la gauche le fasse. Je crois que le conflit des générations est accentué de beaucoup par la mauvaise information des principaux réseaux d’information. L’opposition des plus agés aux étudiants fond presque comme le beurre dans la poêle , quand on jase avec eux et que l’on discute de la vraie réalité.L’accompagnement des plus vieux aux manifestations des étudiants(es) renforcira de beaucoup le dialogue. Je crois qu’il commence à porter fruit. Je recommande fortement aux jeunes de les cotoyer lors des manifestations et d’expliquer leur situation.Je termine en offrant aux jeunes mes félicitations et les assurant de mon appui. Je suis un vieux qui pense jeune. Bravo à vous M.Lisée pour vos écrits.

Jean Charest devrait avoir au moins la décence de remercier G. Nadeau-Dubois pour cette exceptionnelle REMONTÉE dans les sondages.

GO GND GO!!!

Je suis tanné des sondages, tannés des étudiants grévistes, tannés des gauchistes, tannés des manifestations, tannés de la violence, tannés des casseroles, etc. SVP laissez-moi me rendormir dans mon confort et mon indifférence…
Ah si seulement le fait de taper sur la tête des étudiants comme les policiers le font tous les jours, avait le même effet que lorsque je tape sur le piton de mon réveil-matin, je pourrais continuer de dormir tout le reste de la journée, de la semaine, de ma vie.
Le somnambule 🙂

Est-ce qu’on pourrait dire à tous ces jeunes qui parlent d’une confrontation intergénérationnelle qu’ils lisent trop le simpliste Éric Duhaime.

Je leur recommanderait plutôt la petite fable de Jean De Lafontaine qu’on apprenait par coeur dans ma jeunesse »La cigale et la fourmi ».

Une forte proportion des baby-boomers dont je suis ont accumulés au fil des ans de fortes sommes d’argent dans leurs fonds de pension et dans leurs REER sacrifiant le bonheur instantané de la consommation de masse pour assurer leurs retraites.

Ils paient encore des impôts au même titre que les « jeunes » et participent de ce fait aux dépenses publiques en attendant de léguer ce qu’ils ont mis de côté à leurs enfants.

Tant qu’à faire dans la caricature, on pourrait dire que pendant ce temps, les salaires stagnent depuis trente ans à cause du manque de militantisme de la génération « nintendo »
qui ont préféré le crédit à l’établissement d’un rapport de force avec ceux qui exploitent leur travail sans assurer une juste répartition de la richesse généré.

Pendant que les grands patrons et les spéculateurs engrangent dans leurs paradis fiscaux,l’argent de leurs profits libérés d’une juste imposition par les gouvernements des partis politiques qu’ils financent,les fiers représentants de cette génération qui accusent leurs parents, courent après tous les Super Mario bros de leur monde
tout en crachant sur les syndicats, sans se rendre compte qu’ils sont les seuls remparts contre l’avidité des grands prédateurs!

À JoPékin,
J’ai 61 ans et j’appuie sans réserve le mouvement étudiant. Dans mon coin à St-Pierre-de-Wakefield tout près de Gatineau, la majorité de mes voisins, la grande majorité de mes ami(e)s et la quasi-totalité de ma famille incluant ma mère de 80 ans sont tout simplement outrés par la loi 78.
Et celui qui pourfend le leader Gabriel Nadeau-Dubois pourrait se voir obligé de le haïr de biens longues années…

Une grande partie des personnes agées ont achetées l’argument de Charest que les étudiants veulent faire payer leur facture par les autres. Alors, il faut leur demander à ces ainées qui doit payer leur factures lorsqu’ils vont voir leur medecin ? Sont-ils prët d’assumer une facture annuelle de $1,775. Je présume qu’ils répondront que cette facture doit être payée par les autres. L’éducation c’est comme la santé, c’est un droit et non un privilège, et un droit c’est gratuit pour en assurer l’accessibilité. Aujourd’hui si l’on accepte la hausse des frais de scolaritè, demain nous devrons accepter de payer pour voir un mèdecin.

Je suis tannée des sondages…Je me méfie des sondages…Je suis écoeuré de ceux qui décortiquent les sondages pour dénicher LE chiffre qui prouve SON point de vue…
J’y pense, selon les sondages avant les dernières élections fédérales, le Bloc demeurait un parti bien en santé, malgré la perte de quelques sièges….

JMV

Le plus étonnant c’est de voir que les 25-34 se divisent presqu’également entre QS (17) et CAQ (21).
C’est dans ce groupe que QS est le plus fort. Pourquoi?

Si j’étais jeune et étudiant universitaire je serais gréviste. Normal de refuser de payer, normal pour tout individu, jeune ou vieux, de détester taxes et impôts. Je couvrirais mon désir égoiste de grands principes. Payer 17% de ses études est devenu un scandale. Je veux étudier et non m’endetter. La facture: aux autres. Je payerai mais plus tard par mes impôts sur un gros revenu. Une revendication de petit bourgeois sous le couvert de révolution.

Les sondages n’engagent a rien par contre un référendum oui beaucoup plus que des élections il doit y avoir plusieurs questions de sociétés sur lesquelles les électeurs pourront prendre position et pas juste légitimé mais devenir une feuille de route pour le gouvernement.
Pas d,accord si les étudiants on une proposition qui est acceptable (donc voté au préalable apr leurs membres) quils la soumettent. Autrement que Charest fasse un réfgérendum. Ce nest pas aux minorités de faire les choix de société mais a l,ensemble des éelcteurs. Donc un référendum sur plusieurs questions l’éducation, cpe, santé, logement sociaux: financement, dév. coops, modernisation technologique, tgv-monorail(infra publics dune cote a lautre, imposer tout le transport de marchandise plus cie de transport en commun de personne, dautres entreprises privés pourront utiliser les infra en payant), exploitation des ressources(redevences en ressources un % qui seront transformé par des entreprises d’ici), droit de NON-ASSOCIATION (fin de l’obligation de syndiqué et des cotisations obligatoire, développement du territoire(coop d’habitation régionale, et fond de diversification de l’économie régionale), normes parc routier (hybride et électrique), normes de bâtiments(exiger `énergie positive les surplus seront vendu par hydro dans le réseau et crédité aux clients(payé balance si surplus mis dans le réseau), développement de marémotrice avec des pont habités et la négociation d’une constitution avec les provinces plus autonomes. Une société démocratique nest pas gérée par les minorités mais par le gouvernement élu pour toute la durée de son mandat en tenant compte de l’opinion de la majorité des citoyens.

Ces sondages sont complètement ridicules. Ils sont insignifiants. Ils ne font que brouiller les cartes.

Et vous vous ridiculisez vous-mêmes monsieur Lisée en leur accordant trop d’importance même si vous arrivez toujours, comme par magie, à leur trouver quelque de positif.

Il y a plus important à faire.

« Ma soeur ne vois-tu rien venir ? » Pourtant, ça se confirme de sondage en sondage. Et Charest le voit par le trou de sa chaussure. Il y aura des élections avant la fin de l’année et attachez vos tuques parce que ça sera un balayage en règle. Pas sûr que le PQ demeure l’opposition officielle.

Bonjour M. Lisée,
Est-ce possible d’obtenir les données que vous dites avoir maintenant en votre possession ? Ce serait bien de pouvoir obtenir les intentions de votes par groupes d’âge et l’échantillon pour chacun des groupes d’âges.

Merci.

Tiens un peu de musique pour adoucir notre petit premier ministre aux abois.

Il s’agit de la célèbre chanson de Gilbert Bécaud : »Et maintenant, que vais-je faire »

J’aime surtout ce passage où le chanteur dit « toutes ces rues me tuent. »

http://www.youtube.com/watch?v=TW6QiI7hHGA

Peut-on comparer le développement du Plan nord avec le développement de notre jeunesse estudiantine.
Dans le plan Nord, le gouvernement va investir des $ milliards, et ce à gros risques, alors qu’il refuse d’investir moins de $ un milliard dans notre jeunesse, et ce sans risque.
Ou se trouve la logique. C’est la jeunesse d’aujourd’hui qui assurera le niveau de vie des boomers, très bientôt d’ailleurs; et ils paieront cette dette qui a maintenu ces boomers dans un train de vie effréné. Et, ce sont eux qui ramasseront tous les malades à venir.
« Ces boomers vont-ils finir par mourir! À LIRE» NON, ils s’accrochent et en aucun cas veulent-ils partager!
L’économie du futur est celle du SAVOIR dixit Henry Kissinger, pas celle des ressources naturelles qui ne représente qu’un enrichissement passager sinon illusoire. Et pas tant enrichissement que ça vu que la part du lion reviendra aux riches compagnies et leurs valets.
Il me semblait qu’on en avait fini avec »Quand on est né pour un petit pain, on doit s’en contenter ». Mais non!!! La ministre nous dit le Québec a besoin de plombiers et de main d’œuvre (avec tout le respect que je leur dois) pour travailler à l’enrichissement des multinationales qui, de connivence avec une Presse soldée, et ça, ça m’effraie vraiment, complote à notre asservissement.
Les étudiants l’ont bien compris et c’est pourquoi les enjeux du conflit étudiant ont largement débordé. Depuis belle lurette, c’est la première fois que les québécois commencent à prendre conscience qu’il faut « RÉNOVER » notre société de fond en comble! Comme les infrastructures d’ailleurs! Cette révolution, en espérant qu’elle se fasse et réussisse, ne se fera pas sans heurts et grincements de dents. Mais il faut qu’elle se fasse sinon c’est l’agonie d’une mort lente pour mon pays!!!

Les manifestations ne sont plus seulement sur la hausse des frais de scolarité mais sur le mécontentement et la corruption chez le gouvernement, sauf que la corruption existe aussi beaucoup chez les syndicats et pourtant ils sont derrière le mouvement étudiants et ça c’est correct…bizzare, les profs sont payés plein salaire…ils soutiennent les étudiants, aucun problème d’argent…c’est correct. Il y a de la mauvaise foi et du capital politique de chaque coté, je suis pour une légère hausse des frais étudiants, je ne suis plus capable des cris, des critiques et des fausses promesses. personnellement je suis contre le gouvernement et j’ai hâte aux élections!

Bien que je n’aime pas QMI, j’ai toujours aimé les écrits de M. Léger. Professionnel, il ne joue pas au devin, et il s’appuie sur des données probantes.

à tous ceux qui critiquent le mouvement étudiant, clamant que les grévistes viennet des sciences dites molles: doit-on se rappeler que les avocats et procureurs de demain, ces défenseurs de l’ordre établi, ne viennent-ils pas aussi des sciences molles?
et puis considérer l’égoïsme des étudiants qui refusent une augmentation d’à peine 50 cents par jour la première année (mais plus près de 2,59$ par jour après 5ans), fautil aussi leur rappeler que las rafifs d’électricité au québec sont parmi les plus bas au canada (comme les frais de scolarité)et qu’on pourrait selon la logique de cette comparaison des frais de scolarité au canada augmenter les tarifs d’électricité de 2,50$ par jour pour atteindre la moyenne nationale!
je les vois crier au meurtre ces égalitaires sur le dos des étudiants!
d’un autre coté, croire (comme é. duhaime) que les babyboumeurs ont volé la caisse, est d’une absurdité incroyable; comme le dit jc virgil, ils ont investi dans leur retraite, dans leur famille plutôt que de dépenser à crédit et ils n’auront pas, pour la plupart à être supporté financièrement par la jeunesse et encore moins par tous les éric duhaime du monde

La capacité d’indignation n’a pas d’âge. Un policier m’a dit, il y a de ça bien longtemps, dans le cadre de ma première vie professionnelle, que la peur expliquait beaucoup de choses dans la vie et qu’il fallait, autant que possible, bannir ce mot de notre vie. La peur du changement, peur de vieillir, peur pour notre sécurité, peur des opinions d’autrui…Autant de peurs paralysantes qui, je crois, s’accentuent avec l’âge. Faudra un jour que quelqu’un s’y intéresse si ce n’est déjà fait.Ce qui me réjouit le plus dans le mouvement actuel c’est cette capacité d’indignation retrouvée. Et ce ne sont pas les sujets d’indignation qui manquent et qui sont même plus importants que la hausse des frais de scolarité ( abandon de Kyoto, coupures dans la recherche, élagage des programmes d’évaluation environnementale, copinage mafia-gouvernement, financement des partis politiques,etc.).Ça nous change de la pensée dominante de la droite populiste pour qui tout ce qui est intellectuel ou scientifique est suspect. En passant, les banques viennent de déclarer des profits records! On comprend que le chaos puisse les appeurer, ce n’est pas un climat propice aux affaires!

La mésentente au sujet des droits de scolarité entre le gouvernement Charest et les étudiants n’ est qu’un aspect du problème auquel nous sommes tous confrontés.

Le gouvernement est engagée dans une vraie révolution conservatrice. Le ministre des finances, Bachand, l’a qualifée de «révolution culturelle». Charest a dit plusieurs fois qu’il n’était pas question pour eux de revenir en arrière.

C’est une vraie révolution dans la mesure où les décisions qu’ils prennent visent à rompre complètement avec les orientations que nous nous étions données dans tous les domaines d’activités humaines au cours de ce qui a été appelé la «révolution tranquille».

Mais la révolution qu’ils sont en train de faire ils tentent de nous l’imposer d’autorité et elle est loin d’être progressiste comme nous le souhaiterions beaucoup d’entre nous.

Ils ne nous demandent pas notre avis parce qu’ils se doutent bien que nous serions nombreux à nous y opposer, la plupart d’entre nous recherchant plutôt à donner un nouveau souffle à cette révolution dite tranquille qui, elle, n’est pas encore terminée.

Leur révolution a ceci de particulier qu’elle ne peut réussir que si elle imposée de force.

Elle consiste à faire de la société québécoise une société de marché. Pour eux, il n’y pas que l’économie qui doive être une économie de marché. Tout doit le devenir, y compris la santé et l’éducation.

Il n’ y a plus rien à attendre de ce gouvernement.

Nous devrions n’avoir qu’un seul but : travailler à renverser ce gouvernement pour le remplacer par un autre gouvernement qui verra lui au moins à mettre fin à leur révolution.

Ce serait déjà cela d’acquis et les débats pourraient alors se poursuivre démocratiquement pour savoir dans quel sens nous devrions aller.

@ Jacques Denault #40

Tant qu’a être somnambule, allez donc tapocher sur des marmites dans la rue, vous dormirez plus tranquille par la suite. 🙂

@ j.c.virgil # 41

Est-ce qu’on pourrait dire à tous ces jeunes qui parlent d’une confrontation intergénérationnelle qu’ils lisent trop le simpliste Éric Duhaime.

Je dirais que non, s’ils sont cultivés et instruit ils n’en tiennent pas compte.
———

« Je leur recommanderait plutôt la petite fable de Jean De Lafontaine qu’on apprenait par coeur dans ma jeunesse”La cigale et la fourmi”.

Mettons que les boomers cigales sont plutôt rares. Ils ont du fric parce qu’ils sont vieux et expérimentés.
————–

« Une forte proportion des baby-boomers dont je suis ont accumulés au fil des ans de fortes sommes d’argent dans leurs fonds de pension et dans leurs REER sacrifiant le bonheur instantané de la consommation de masse pour assurer leurs retraites. »

C’est vrai qu’en moyenne les boomers ont du fric, mais ce n’est pas la majorité. À mon avis cette majorité a plutôt eu des jobs de shop. Les boomers syndiqués mur à mur sont plutôt minoritaires comme c’est le cas aujourd’hui.
————-

« Ils paient encore des impôts au même titre que les “jeunes” et participent de ce fait aux dépenses publiques… » en attendant de léguer ce qu’ils ont mis de côté à leurs enfants.

Et oui ils payent des impôts, mais non pas les mêmes. Ils en payent PLUS étant donné leur expérience. Il faut voir et regarder la réalité telle qu’elle est.

Et puisqu’il est question de réalité, les boomer sont très loin d’avoir payé ce que leurs parents ont payé comme infrastructures. Par contre, pendant les années 70 les boomers ont reparti l’économie du Québec pratiquement à partir de 0 pendant que les industries américaines foutaient le camp. Si les boomers ne l’avaient pas fait le Québec serait aujourd’hui misérable à vivre. Les gens de 80 à 95 ans ont construit les infrastructures du Québec et les boomers l’ont industrialisé.

Oui les boomers ont endetté le Québec, mais pas seulement avec de l’épicerie. Ces dettes ont servies à industrialiser le Québec pour les jobs que nous avons aujourd’hui. Ces dettes créées depuis les 20 dernières années ne sont pas que des dettes des boomers mais aussi celles créées par générations qui suivent y compris ceux âgés de 25 ans d’aujourd’hui.

Aujourd’hui les gens 30 ans plus jeunes que les boomers endettent le Québec pour construire des routes, les rénover et construire comme leurs parents et leurs grands parents.

D’un vieux qui paye encore pour les jeunes e fiers de le faire.

@ François 1 # 44

“LA” jeunese… Quelle enflure verbale! »

Plus je vous lis plus j’ai l’impression que vous êtes un LIVREUR de drette pour Gesca.

Je répète sur une autre longueur d’ondes :

« La prochaine élection provinciale sera intergénérationnelle ou inutile. »

Le plus tard le mieux, à moins de faire ce que le temps ne respectera pas, n’en déplaisent aux aspirants à meilleur que maintenant au plus sacrant, le temps de réfléchir à cela, de s’en écrire et parler et chemin faisant, de s’organiser sans parti. Il ne nous faut qu’un chef qui fera élire une majorité de candidats tous partis confondus.

Vous avez d’autres personnes en vue que Charest l’en titre, Marois l’expérience, Khadir/David l’inaccessible égalité, Sabourin le vert, Aussant le magnifique, Bachand le budget, Courchesne la sacoche suivante ou Facal le gros joueur de centre d’une concession ?

N. B. « Un « joueur de concession » – ou Franchise player – est un terme utilisé dans le hockey moderne pour désigner non pas nécessairement le meilleur joueur d’une équipe, mais un joueur sur lequel l’équipe peut fonder de grands espoirs et construire autour de ce joueur considéré comme le centre du noyau pour les années futures. » Rumeurs de transactions.com

Jean Lesage, René Lévesque, Jacques Parizeau, Jean Charest, genre.

Salut Youlle, Decidement, vous avez une belle education. Vous manquerait-il un peu de perspective. Appuyez donc vos dires par des faits et non des paroles macher par mille.

Pensez vous que la jeunesse n’est pas en mesure de peser le pour et le contre. Mettez donc votre doigt sur les vrais sources du probleme.

Il y a une crise, je ne crois pas qu’elle est seulement generationnelle. Elle est plutot de justice. A combien estimez-vous les budgets des ministeres. A quand remonte la derniere introspection gouvernemental? La politique doit changer. Elle doit etre plus transparente. il n’y a pas de raison de placer des lois, des projets speciaux derriere des portes closes.

Les technologies, il faut le dire, vous bousculent. Les emplois sont instables. Les revenues ont augmentes toutefois, le cout de la vie cout deux a trois fois plus cher que dans votre temps. Les industries remanient les ressources pour avoir une plus grande profitabilite non pas pour aider les travailleurs mais plus pour leurs profits.

Le jour est arrive que les entreprises doivent reinvestir dans la communauter. C’est un devoir moral.

Le choc est dans la justice social de toutes les spheres de notre societe. Parlons de la democratie horizontal. Savez vous de quoi il en est question?

Mon approche ce veut constructive. Developpez une habitude de constructeur. Il est temps de changer notre facon de penser. Laissons nous travailler et soyons ouvert a des solutions.

Quel est votre solution?

Non la realite est que lorsqu’il y a des efforts qui doivent etre donnes, on choisi toujours la facilite. Il n’y a pas de mal a ce faire du bien, comme on nous dit de plusieurs facon. N’est-ce pas la mentalite que l’on donne. Je crois que les etudiants dans la rue, ne pensent pas a eux mais aux generations qui suivent. Anonymous ont des lignes directrices, la justice social et le gros bon sens. Je ne cautionne pas leurs actions. Mais il s’agit de manifester son desaccord en bloquant les acces a des sites internet.

Il faudrait d’avantage exercer notre pense critique afin de bien saisir les besoins qui nous entourent. Le faites-vous… Un exemple de pense critique. Croyez vous qu’il est normal que dans un minister que nous depensions sur l’achat de 450 portables pour des agents a 2500$ la piece, que pres de la moitie ont moisi dans des entrepots gouvernementaux. Le pretexte serait que nous devons depenser nos budgets si nous voulons revoir les memes sommes pour l’annee suivante. Est-ce normal? Trouvez vous que c’est juste d’agir ainsi. Pourtant ca fait plus de dix ans que cela c’est passe. Combien il y en a reellement de depenses inutiles qui ont ete engendrer par les boomers… La raison que j’entends est que legalement, je pouvais le faire. je ne suis donc pas en faute. Pas en faute! mais la conscience sociale est ou dans ca. La moralite est completement aneanti. Pourquoi ne pas penser a une sorte de gestion participative comme le model Cascade. Ben non, nous voulons garder nos postes au detriment des generations qui suivent. La realite est la. Expliquez moi pourquoi que certaines commissions scolaires ont realise des economies en utilisant des compagnies prive pour l’entretien de certaines ecoles, tandis que dans d’autres, ils depassent constamment les couts pour le meme genre de travail. Voyez vous qu’il est facile de denoncer des choses sans vraiment peser le pour et le contre.

Exercez donc la pense critique et apportez donc des faits que nous pouvons verifier. Votre realite est biaise par votre satisfaction personnel. Ici c’est plus que personnel, c’est social.

Diviser pour régner…De toute façon c’est dans ma nature de me méfier de celui qui veut régner.

L’enjeu est terrible, nos gouvernements ont navigué à l’aveuglette sur les enjeux planétaire, réchauffement de la planète, rareté de l’eau potable, tarissement des ressources. Tout ça dans un climat géopolitique foutrement instable.

Un Québec dans une fausse démocratie, préparant son peuple à l’asservissement aux corporations.
Où est le bonheur, la joie, la liberté?
Je suis concierge dans un hôpital et je ne vois pas de grande différence intergénérationnel, il n’y a que la différence de classe. J’ai 31 et j’ai jasé avec des gens de tout age, le peuple québecois est un peuple très/trop pacifique, mais c’est un peuple de coeur et qui aspire à la liberté. L’indignation est mesurable au quotidien, nos politiciens ont laissé la marmite au feu trop longtemps, tout en serrant des mains, qui nous ont tous couté cher.
Jeune ou moins jeune, la caisse de dépôt en 2008…issh Rousseau, un expert qui se deresponsabilise et se sauve avec sa prime. Couillard, Normandeau…

La lutte des classes.
Cette injustice qui paralyse l’épanouissement de nos sociétés en freinant le potentiel de certain, car..ils ne sont pas nés dans les bonnes go**es.
Ceci est le jeu des injustes, pas de ceux qui ont du coeur, c’est pourquoi, il y a beaucoup de tête grises qui se battent et supportent le mouvement contre la 78 et peut être même celui contre la hausse. En tout cas merci 🙂
Nous sommes un cycle et la bienveillance est d’aidé la génération qui nous suit à réussir, comme celle qui nous a précédé la fait pour nous.
Parler moi de chiffre ou de sondage asteur…

@ Youlle (# 64):

Avez-vous AU MOINS pris le temps de lire l’intervention de livreur en question? Allez…vous allez voir; elle est pleine de bon sens. Ça vous changera.

La go-goche anarcho-syndicaliste véhicule des mensonges et des faussetées depuis le début de ce conflit car si le gros bon sens aurait prévalu, jamais, JAMAIS cette « lutte » n’aurait eu lieu. D’ailleurs, avez-vous remarqué que les étudiants qui violent NOS lois et qui iontimident les Québécois sont à 99% issus des sciences « molles » et que très…très peu d’entre-eux viennent des sciences où la logique, la méthode et la cohérence sont des pré-requis

Difficile de nier qu’il y a un fossé inter-générationnel à la lecture de ce sondage.

Et Jean CHarest s’est rendu honteusement coupable de creuser ce fossé pour de basses raisons électorales.

@ Paul-Andre # 67

Je ne sais pas si vous m’avez souvent lu…

Je vous donne mon avis, celui d’un ancien propriétaire d’entreprises parmi les tous premiers à avoir utilisé les machines numériques au Canada, la première est la deux cent cinquantième au pays.

Actuellement dans le monde, on transfère l’argent de ceux qui gagnent l’équivalent de 20 000$ à 90 00$ vers les riches. De plus les propriétaires actuels d’entreprises supportent ce fait par supposé liberté d’entreprise par la déréglementation et l’on voit ce que sa donne aux USA.

Pourtant, il est très clair que si l’on transfère de la classe moyenne vers les riches, l’entrepreneur qui en général conçoit des produits pour les moins riches et la classe moyenne et qui supporte ce fait se donne lui-même des coups de pieds au cul. Il en est de même pour les petits et moyens entrepreneurs.

Pour résumer, un exemple: la plupart des entrepreneurs qui haïssent les syndicats à en vomir vargent sur leurs propres clients trop idiots pour se rendre compte que quand il ne restera que des pauvres et des riches, ils fermeront leurs portes après avoir vu leur chiffre d’affaires s’effondrer d’année en année.

Alors quand les étudiants s’attaquent à la hausse des frais c’est à ce phénomène qu’ils s’attaquent et ils en sont très conscients. Ils débutent dans la vie et ils ne veulent pas d’un pays où il y a des pauvres et quelques riches qui les deux, n’achètent rien au pays. Ils veulent construire pour gagner de l’argent et non pas assister à l’appauvrissement de leurs semblables et de leurs enfants.

Ce qui se passe actuellement et c’est un fait, c’est que le gouvernement construit pour le plan nord une route et des lignes électriques pour des intérêts étrangers afin que ces derniers s’approprient du bien des étudiants. Mais l’affront suprême, c’est que le gouvernement refile la facture aux étudiants sous forme de frais d’études et eux, une fois au travail, ils devront en plus continuer à payer les mêmes frais pour les établissements d’enseignement. Ils vont payer deux fois.

J’espère que les étudiants vont tenir le coup. Ils ont entre leur mains le futur du confort contre la misère au Québec.

Bonne journée!

« Avez-vous AU MOINS pris le temps de lire l’intervention de livreur en question? Allez…vous allez voir; elle est pleine de bon sens. Ça vous changera. »

Quant à vous François 1, je vous dirais par expérience que les livreurs les plus observés sont en général ceux qui font le plus mal leur travail.

Il n’y a rien de plus menteur que la petite drette vendue ou inculte.

Reveillez-vous les jeunes: n’écoutez-pas tous ces beaux discours de révolutionnaires de salon. Pensez à votre avenir. Et n’oubliez pas nous ne sommes pas dans une dictature.Même si je ne partage pas les idées de M. Charest je vais probablement voter pour lui aux prochaines élections. Je n’ai pas le choix. Je ne veux pas vivre dans une province dirigée par des anarchistes-gauchistes qui ne veulent rien payer. Car l’éducation est un investissement pour l’avenir : ce n’est pas en trainant dans les rues soir après soir que vous préparez votre avenir.
Le systéme de prêts-vourse du Québec est le plus généreux au Canada, les frais de scolarité les plus bas. Vous voulez la gratuité : c’est une mesure très régressive –les riches sont bien contents de ne rien payer. Parmi ceux qui sont dans la rue, combien ont des parents qui ont les moyens de payer les études de leur progéniture et leur permet ainsi de jouer les »Che Guevara ».
Si ça continue les Québec s’en va dans le mur et comme le titres Maclean’s = «Comment un groupe d’étudiants gâtés sont partis en guerre et ont fermé une province. Pour 325$.»
Belles réputation pour le Québec. Québec la future Grèce d’Amérique…
Marcel Lussier

@ Youlle # 71

Je ne vous ai pas lu.

Mon but est toujours de trouver des solutions, forcer les echanges.

Je sais tres bien que les riches beneficient, dans la plupart, honnetement d’une plus grande aisance. ils ont certainement trouve des moyens d’augmenter leurs niveaux de confort avec les outils de leur temps.

Toutefois, si on regarde par exemple le mouvement Desjardins, au depart c’etait une belle entreprise avec des gens de chez nous. Maintenant, elle est plus axee sur la profitabilite que de veiller aux besoins des localites. Ils jumelent les Caisses pour en faire de super Caisses Populaires tout en reduisant le personnel. Mais la raison pricipale de sa creation etait d’aider les gens a faire des economies. A ce compte, les gens pauvrent et agee, ceux qui ont des moyens limites doivent faire preuve de debrouillardise juste pour ce rendra a la caisse.

La ou je veux en venir, le cote social des entreprises et gouvernement passent en dernier. Nous avons tous une valeur, elle est capitalisee pour remplir l’ego des dirigeants sans consciences sociales.

Il faudrait que les entreprises et le gouvernement trouve un terrain d’entente afin que le partage des ressources soit equitable.

Pourquoi ne pas reduire l’index de taxation des entreprises qui investiraient dans la formation, la creation, dans des regimes de sante, dans la creation de nouvelles entreprises qui serait base sur les profits realises par l’annee anterieur.

Ou encore si elles investiraintt dans les cegeps et universites pour la recherche et developpement tout en gardant en tete d’avoir une plus grande independance energetique et le partage des benifices sou-forme de redevance.

Puisque vous avez ete entrepreneur, il en faut de travail pour reussir. lorsque j’avais 22 ans un ami vieux de 78 ans, me posait comme question: Qu’est-ce qu’il est mieux pour toi? Est-ce de reussir dans la vie ou de reussir ta vie?

Les jeunes aujourd’hui, se posent ils cette question? L’image que les parents que donnent est elle consciencieuse des autres?

C’est un peu comme quant on dit; je t’aime a quelqu’un, l’aimons nous a moitie, l’aimons nous tant que cela fait notre affaire?

Par exemple L’Actualite me permettrait-il de promouvoir mon blog pour une plus grande justice sociale? Peux-etre que oui!

En fait, ce qu’il faut est de faire partager les avantagent entre deux blogs.

Vous, dans le concret, qu’etes vous pret a faire?
S’il y en a d’autres parmis vous, que seriez vous pret a faire pour reduire le niveau d’injustice?

@ Marcel Lussier # 73

Decidement, je n’arrive a pas a vous comprendre.
Le gros bon sens est la gratuite dans l’education.

Suivez les debats sur youtube et demandez-vous si les jeunes ”Che Guevara” comme vous dites on tous les moyens. Il y a une injustice sociale sur toute la ligne. Les etudiants ont fait leur devoir.

Avez vous fait le votre? Je me demande si le bien etre du monde vous preoccupe. Etes-vous d’accord a ce que nous ayons un systeme comme les USA? Ce n’est pas parce que les etutdiants veulent la gratuite immediate. Mais, ils veulent un remaniement de la structure en place pour une meilleure efficacite.

Le Gouvernement etant donne la grosseure de ses infrastructures rendent presqu’impossible les ajustements. Ce n’est pas juste un mouvement etudiant, cela vient des indignes, d’un ensemble d’elements de ral le bolle.

Il y a des qui ne recoivent pas les services et d’autres trop. Il y a des employers de la fonction publique qui recoivent des menaces de congediement parce qu’ils veulent aider les gents d’apres les programmes encoure. Un exemple, un homme qui voient a peine, dont le medecin affirme qu’il a un endicape grave recoit la moitie de sa prestation parce qu’il ne veut pas travailler. Le fait est qu’il demeure dans une petite localite, aucun transport en commun et donc aucun moyen de lui trouver un emploie a sa mesure. Touvez vous sa juste?

Des situations comme celle ci, il y en a des milliers, mais aussi il y en a des milliers qui profite de ce meme system.

En resumer, il faut du changement, il faut un choc pour que nous nous reveillons a la realite des autres, pas juste la notre.

À quant un sondage sur le bonheur incommensurable qu’éprouve le peuple Québécois, de voir Charest passer à la casserole…et lorsqu’il sera cuit, ça sera l’apothéose…