Quand la télé suisse débarque à Rosemont

Une équipe de télé suisse a eu l’idée d’illustrer par des images du candidat péquiste de Rosemont son reportage sur les élections. Voici ce que ça donne:


 

Laisser un commentaire

« Arrivé au pouvoir dans le sang, Pauline Marois »…

Ça c’est une phrase d’introduction!

http://archives.vigile.net/05-12/durham.html
Plus ça change plus c’est pareil. Il y a une clarté dans ce reportage qui doit faire l’envie de beaucoup de nos journalistes et autres artisans de la désinformation. Je suis encore extrèmement secouée de l’attentat du quatre septembre. Nous les gens qui pitonnent dans nos sous sols comme je l’ai entendu ce matin, sommes pointés comme ceux qui exacerbent la haine de l’autre. Encore une fois comme à la Commission Bouchard Taylor, nous sommes ceux qui n’en font jamais assez, nous devons courber l’échine. Concernant l’attentat de l’autre soir devrons nous encore prendre une part de responsabilité là dedans ou seulement demander aux anglophones de prendre eux leur juste part concernant cette agression.

– La souveraineté est inévitable au Qc puisque c’est la seule option que l’on a pour rallier TOUT les pouvoirs de notre nation. Elle a été largement étudiée et, les résultats étaient unanimes quand à sa viabilité !

De plus, M. Charest a déjà confirmé lui aussi dans les médias que la souveraineté est viable au Qc.; même si ces propos et plusieurs autres sont mal traduit, non traduit du tout et/ou déformés dans les médias anglophones; qui nourissent la haine contre les souverainistes depuis que le PQ existe !

Lorsque j’entends la police justifier le fait que l’agression est demeurée à l’extérieur et qu’ils ont été compétents à assurer la protection des lieux et de la Première ministre, je soupire de dépit.

Heureusement qu’ils ont été compétents, sinon un incendie ne se serait pas allumé et risqué ainsi de tuer et de blesser des centaines de personnes prises de panique. Et heureusement qu’ils aient été en amont de l’assaut armé, évitant ainsi qu’il y ait mort d’homme…

Il n’y avait pas que Charest qui prenait ses objectifs électoralistes pour des réalités. Les forces de l’ordre sont manifestement incompétentes dans ce dossier de la sécurité de ce soir historique du 4 septembre. Mais manifestent un enthousiasme surréaliste à garder l’image intacte.

Inacceptable, condamnable et sans espoir de voir personne jamais blâmé. Au Québec, on est pas différent du reste du pays : l’idéologie et les intérêts des organisations publiques priment sur les droits humains.

Avec l’avénement du Parti Québécois, lorsque Monsieur Lisée parle d’éthique, c’est à cela qu’il réfère : mettre de l’ordre dans les choses comme René Lévesque le faisait si simplement : vous vous souvenez des poseurs de tapis tués par la police à Rock Forest ? Lévesque avait alors fustigé la police. Et les policiers fautifs ont obtenu au final une promotion…

Un État policier est un cancer qui ronge les droits humains et qui peut avoir raison de la démocratie par excès de mauvaise justice. Pire que le mal, le mal des justes.

Bravo aux modérés qui refusent les mots outranciers entendus ces jours-ci et retour à la raison du groupe qui discute librement de son avenir à l’intérieur de la cité plurielle.

La mention de séparatisme dans le reportage est en soi un bel exemple d’ignorance.

La Suisse pays véritablement confédéral plutôt que fédéraliste unitaire mais bien nourri par ses banquiers cupides, comptables agréés de l’évasion fiscale. Il y a pire comme information extérieure sur le Québec mais ça reste d’une sorte de condescendance à peine avouée. Les Suisses ne connaissent pas le Québec et nous ne connaissons pas profondément la Suisse non plus seul ses montagnes alpines nous émerveillent lorsque nous pouvons les visiter tout court ou plus d’une fois.

La télé suisse a des antennes, elle est débarquée dans Rosemont plutôt que Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Sherbrooke, L’Assomption ou Nicolet-Bécancour !

Les plus populaires