Quand le peuple se trompe

 

L’élection a beau n’avoir lieu que le 4 septembre et ses résultats demeurer complètement imprévisibles, François Legault semble avoir déjà fait son lit.

Ce vendredi, à  la une du Devoir, on apprend que si le PQ ou le PLQ venait à former un gouvernement minoritaire, le chef caquiste lui refuserait sa collaboration. Quitte, par définition, à le faire tomber à la première occasion.

Pour un chef de parti espérant devenir premier ministre, son message aux électeurs est troublant. Désolé, semble-t-il leur dire, mais si vous ne me donnez pas le pouvoir – ou si vous préférez une minorité libérale ou péquiste, vous vous serez trompés et on va recommencer tout ça!

Ce faisant, le chef caquiste bouderait ce qui serait alors le choix de l’électorat.

Il n’y a pas à dire. Après avoir admonesté les jeunes qui font trop souvent selon lui «la belle vie» et dit des femmes qu’elles étaient plus inquiètes que les hommes face aux changements, M. Legault enchaîne les déclarations-choc à la vitesse de l’éclair.

Sa raison pour refuser de collaborer avec un hypothétique gouvernement minoritaire?

Dixit M. Legault, parce que:

Actuellement, il y a un parti qui a les mains sales, c’est le Parti libéral, il n’est pas question de s’associer avec ce parti-là. Et il y a un parti qui a les mains attachées, que je connais bien, qui est le Parti québécois.

Et la CAQ?

Son chef semble lui-même oublier que les propres mains de son parti sont passablement proches du milieu des affaires – ce groupe de pression dont l’influence auprès du politique est aussi discrète qu’efficace.

À entendre M. Legault, on croirait que si elle venait à prendre le pouvoir, les mains de la CAQ, comme par magie, ne seraient jamais sollicitées par le milieu même dont elles sont issues. Grosse commande.

Le test de la réalité

À moins, bien sûr, qu’une fois face à un gouvernement minoritaire libéral ou péquiste – si ça devait se produire -, M. Legault, ne change tout simplement d’idée et choisisse de ne pas le faire tomber.

Après tout, l’expérience nous montre que, hormis de rares exceptions, au fédéral ou au Québec, les gouvernements minoritaires ont tendance à être réélus au moins une fois – soit minoritaires, soit majoritaires…

Appelons-ça le test de la réalité.

Laisser un commentaire

De toute façon, F Legault changera encore d’idée et décidera d’appuyer pour un temps un gouvernement minoritaire, s’il y en a un évidemment.

Si la CAQ faisait ce que dit Legault, ce parti politique s’octroirait un pouvoir que les citoyens, du moins les électeurs, ne lui auraient pas donné.

De plus, la CAQ, toujours en accord avec cette hypothèse, entrainerait certainement les citoyens dans une aventure électorale qui serait loin d’être souhaitée.

Je pense donc qu’en faisant cette déclaration ridicule, F. Legault a fait une gaffe importante. Je m’explique.

D’abord la plupart des analystes disent que tous les votes seront extrêmement importants pour chaque parti politique. Puis, avec cette déclaration Legault dit aux indécis : « S’il y a un gouvernement minoritaire, nous retournerons en élection très rapidement.» Pouvons-nous dire que les indécis voudront rapidement d’une autre élection ? Non, évidemment. Donc il dit indirectement aux électeurs qu’ils sont mieux de se doter d’un gouvernement majoritaire. Or, à l’heure où j’écris ces mots c’est le PQ qui est en avance dans les sondages. Donc, si je suis un indécis ne souhaitant pas retourner rapidement voter, les chances sont très grandes que cette déclaration de Legault m’incite à ne pas prendre de chance et à voter pour le parti qui est en avance : le PQ

CQFD

La CAQ risque donc d’être « La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf » de La Fontaine

Madame Legault, toujours un plaisir de vous lire (et vous entendre) même si nous ne partageons pas toujours le même point de vue, c’est sain!

Il est vrai que de retourner en élections après l’expression populaire (du 4 sept), en cas de gouvernement minoritaire, semble un réel pied de nez au désir de ce dernier. Je vous l’accorde (et à mon conjoint aussi!).

Mais en tant que citoyenne et électrice désabusée, le simple fait de savoir « clairement » ce que l’un fera, j’aime beaucoup! Bien sûr, ça ne me prouve rien pour la CAQ, mais je pourrais m’habituer à l’heure juste politique!

Un autre parti souhaite s’y initier? Une belle maladie à attraper!!!

Bonne journée à vous, Mme Legault!

Je suis totalement en accord avec votre analyse mais j’y ajoute une question à laquelle M.Legault aura sûrement à répondre: Et si c’était vous le gouvernement minoritaire, qu’arriverait-il? vous auriez besoin de l’opposition?

La caq est un ramassis d’hommes et de femmes d’affaire de droite qui sitôt rendu au pouvoir n’hesiteront pas à manger dans les mains des mafioso de la finance québécoise, et de sabrer dans nos acquis sociaux.

F Legault démontre ici encore une fois à quel point il est surestimé. Dès la première photo, avec Charles Sirois en arrière, on savait à qui la CAQ appartenait.

M.Legault semble avoir de la misère à composer avec les événements au jour le jour. Soit qu’il soit trop impulsif ou soit qu’il déborde de confiance. Va falloir qu’il réfléchisse un peu plus ou que ses conseillers lui soufflent à l’oreille ce qu’il doit dire. Pas trop évident pour un aspirant premier ministre.

Vous avez tellement raison de dire que la CAQ ne peut laver plus blanc que blanc en ce qui concerne le financement. Comme si la pureté arrivait d’en haut et qu’il a les mains totalement libres d’attaches. On pourrait mettre M.Khadir la dessus pour qu’il nous épluche qui a contribué et à quelle organisation il appartienne. Faut pas être dupe. Franchement, comme si on ne voyait pas que le jupon dépasse.

F.Legault est devenu un politicien populiste a la pseudo rigueur. Cette déclaration de renversement de gvt minoritaire va dans le sens de celle de M.Dumont en 2007 tout comme l’ambivalence du chef caquiste sur la question constitutionnelle est dans l’orbite de M.Dumont du c’est ni oui ni non mais c’est un non ferme pour un oui possible dans 10 ans.

Les Québécois vont t’ils donner un chèque en blanc à un tel politicien dont les revirements en affaires (voir son départ d’Air Transat) comme en politique (départ du PQ) traduisent une instabilité inquiétante??

Legault joue ici la carte que le peuple, dégouté des magouilles, veut de l’intransigeance. Instinctivement je sens qu’il a raison. Je suis sûr, d’ailleurs, que les pros qui travaillent pour Legault ont testé cette déclaration sur des panels représentatifs avent de la lui laisser dire.

J’ai de plus en plus l’impression que le Pouvoir a changé de cheval et qu’on nous manipule comme des enfant, pour nous passer une CAQ du « changement » qui nous fera applaudir au départ du vieux cannasson Charest vers une retraite dorée, mais ne changera que la forme du pouvoir, sans toucher sa réalité si surtout ceux qui l’exercent vraiment…

Si, au débat entre eux. un Legault divinemnet inspiré ne fait qu’une bouchée du vieux renard Charest, on aura une bonne raison de penser que tout ca n’est peut être pas spontané…

Pierre JC Allard

Si jamais François Legault refusait de donner son appui à un Jean Charest minoritaire, ça ne serait pas un drame, quand même.

Si par contre François Legault refusait de donner son appui à une Pauline Marois minoritaire, alors là, je vous laisse imaginer ce que ce serait!

Oui, le peuple peut se tromper parfois.­ Vous n’avez qu’à penser qu’à l’élection du NPD au fédéral… quelle erreur!

Dròle de voir les nationalistes se scandaliser de la position de la CAQ. Ils disaient quoi quand le Bloc faisait exactement la même chose à Ottawa?

Cet homme manque de jugement…Voulons-nous vraiment d’un chef et son parti qui jouent avec notre argent pour satisfaire leurs ambitions personnelles? Cette attitude irrespectueuse pour la démocratie fait vraiment terrain de jeu d’enfants du primaire du genre : « on va rejouer à mon jeu tant que je ne gagne pas »

Après deux années au pouvoir, la CAQ,issu du milieu des affaires, est un deuxième PLQ avec les mêmes problèmes de collusion et de corruption.

Les Québecois se sont trompés avec les orangistes et Mulclair vient de faire un pied de nez à Khadir QS avec son nouveau parti fédéraliste C,est vraiment bête de sa part d’annoncer sa trahison en pleine élections du Québec. Les QS doivent tous voter pour le PQSi le Québec vote Charest ce sera la RÉVOLUTION
MICHEL

À vouloir laver plus blanc que blanc on « javellise » le discour et on s’y brûle! Ce mec devrait appeler Martine St-Clair, la chanteuse, et lui demander la permission de jouer sa chanson dans les rassemblements de la CAQ.

La Claque de la CAQ! Il est certain de Legault n’est pas au service ni du peuple, ni des travailleurs. De qui l’est-il? Des gens d’affaires! Tellement plus nobles n’est-ce pas?

Par une telle déclaration, le chef Legault montre sa vraie nature qu’on pouvait percevoir à travers diverses déclarations. Cet homme n’a pas de principes, il veut simplement le pouvoir. Son acolyte Duchesneau finira par lui jouer le rôle d’un Bellemare, deux individus parano mais pas plus honnêtes. Son acolyte Barrette va foutre le bordel dans un système de santé pas parfait, mais pas si mal non plus. Quant à moi qui ai plusieurs problèmes de santé, j’en ai un médecin de famille qui m’a prévenu il y a quelques mois qu’il ne serait pas disponible avant un an. Et qui propose de régler la fameuse question des dossiers médicaux qui disparaissent avec les médecins? Je ne sait pas encore si je voterai pour le PLQ ou le PQ, mais je suis certain que je ne voterai pas pour un mégalomane-parano.

Les plus populaires