Quand René Lévesque écrivait à une future indépendantiste

Anne-Marie Beaudoin

Anne-Marie Beaudoin avait six ans lorsqu’elle a décidé de remonter le moral de ce pauvre René Lévesque, un peu déprimé depuis la Nuit des long couteaux.

Surprise! Le Premier ministre lui a répondu !

La lettre n’a pas pris une ride:

 

Il faut croire que la lettre de la fillette l'avait réconforté !

Devenue linguiste, Anne-Marie Beaudoin explique sur son blogue:

Évidemment, à l’époque, je ne mesurais pas toute l’ampleur de la chose. Dans ma petite tête de petite fille, il était bien normal que quelqu’un à qui j’avais écrit une lettre me réponde… C’est aujourd’hui, avec mes yeux de 35 ans, que je réalise vraiment la beauté de son geste.

C’est entre autres grâce à cette lettre, redécouverte récemment, que j’ai perdu mon attitude cynique

 

Merci à mon ami gazouilleur
Pierre D. pour ce signalement.

Laisser un commentaire

M. Lévesque était vraiment l’âme du projet d’indépendance et de son véhicule. Cette petite lettre illustre bien ce plus, que les autres n’ont pas, le véritable respect du peuple.

Avant-hier, j’ai écrit une lettre qui comporte essentiellement le même message:

Le 7 mars 2012,

Étudiants des Cégeps et des universités du Québec
Gouvernement du Québec
Partis politiques

Objet : Grève étudiante

Je félicite les étudiants pour leur courage et leur détermination dans leur grève contre la hausse des frais de scolarité. Je félicite aussi les partis politiques prônant le gel ou la gratuité scolaire. Je réprimande cependant le gouvernement Charest et le nouveau parti politique la CAQ de M. Legault pour leur vision capitaliste et extrême droite du Québec.

L’éducation est un droit collectif qui ne doit pas être réservé aux riches. L’argent pour son financement se trouve dans nos richesses naturelles, que l’on vend présentement pour des bouchées de pain. Il se trouve aussi dans le surfinancement des institutions d’enseignement et de santé anglophones du Québec, dont la minorité historique ne représente que 3 % de la population du Québec. L’argent se trouve aussi dans tous les abris fiscaux tels les REÉR excessifs, les CÉLI, les RRI, les RÉÉ, les fiducies familiales, le dédoublement de nos gouvernements provincial et fédéral, la guerre, les politiques fédérales néfastes au Québec, etc.

Les partis fédéralistes, capitalistes et extrême droite comme le PLQ et la CAQ perpétuent l’injustice et maintiennent la population du Québec dans un état d’ignorance afin de mieux l’inféoder à la nation étrangère canadian. Ils sont des fédéralistes à la solde du monde des finances, soumis à la Cour suprême étrangère, qui acceptent de vivre dans un pays à la Harper, Trudeau et cie.

Les partis souverainistes comme le PQ, QS, ON, PCQ et le PI nous offrent la liberté et l’égalité des chances.

Je suggère aux étudiants de faire un pacte avec les partis souverainistes, afin de leur assurer le gel des frais de scolarité, et ce rétroactivement s’il n’y a pas d’élections au printemps. Vos études sont trop importantes pour les gâcher, alors qu’il existe une solution de rechange. Vous pourriez ainsi retourner à vos études et militer activement à l’élection d’un prochain gouvernement formé des partis voulant faire du Québec un pays.

Le Québec a besoin de ses étudiants, de ses travailleurs et de tous ses autres gens pour le pays à venir.

Daniel Roy, C.A.

Quel beau geste et en somme… Un homme de coeur ! ce René Lévesque. Triste quand même que Mme Beaudoin n’est pas encore son Pays du Québec !

Et bien, à moi aussi, ils m’ont répondu par la bouche de leurs deux grands canons de la GRC.

Deux officiers qui sont venus vérifier si j’étais dangereux, ou simple idéaliste pour un Québec meilleur.

J’avais 18 ans en 1970, lors de la Crise du FLQ.
Et,cette année-là,funèbre et funeste, j’ai posté à deux membres de notre gouvernement d’alors, un Manifeste.

– Pierre La porte,Minsitre des sans travail, et de la main d’oeuvre, Québec, Québec.

– Jérôme Choquette,Ministre de l’Injustice, Québec, Québec.

Il portait le nom de RDSDQ. République Démocratique Socialiste du Québec. Il contenait huit pages, et parlait de la vie misérable des travailleurs exploités de Shawinigan par les riches capitalistes unilingues anglais.

Sans timbre, sauf celui que j’avais dessiné à la main, et qui en tenait lieu dans le coin supérieur droit de l’enveloppe.

Et elles se sont tout de même rendues à leur destinataire ces deux enveloppes. Afin de manifester mon désaccord et mes espoirs dans un Québec meilleur, plus juste et plus humain.

Quel grand homme que ce René Lévesque qui a pris le temps d’écrire une lettre personnelle a cette petite fille …. René lévesque avait compris que c’est comme cela , en semant des graines , que l’on peut obtenir des résultats durables a long terme …

Merci, monsieur Lisée.

Outre cette lettre de René Lévesque, magnifique de simplicité et d’authenticité, vous m’avez fait découvrir une linguiste dont le parcours professionnel est quasi identique au mien.

Me voici donc désireuse de plonger dans un autre blogue; je vais finir par manquer de temps !

M. René Lévesque était un homme politique pratique. Il est parti du principe de l’indépendance de Messieurs Bourgault et de De Gaulle pour en inventer un autre, la souveraineté-association : Le Québec souverain dans un Canada uni économiquement, ce qui est différent de l’actuelle simple souveraineté du Québec sans association, négociée préalablement.

La gouvernance souverainiste est une autre bonne idée de Mme Marois pour la suite des choses québécoises, vers un Québec plus ou totalement souverain, selon le désire majoritaire des Québécois…éventuel.

Merci Anne-Marie de nous partager cette formidable expérience! Vous êtes une femme généreuse, inspirante.

Pour nous toutes et tous, René Lévesque a consacré sa vie, il a déposé la semence de liberté dans notre coeur. Pour lui, la connaissance et la vérité constituaient la clé de notre affranchissement individuel et collectif.

Aujourd’hui plus que jamais, en cette ère de ténèbres, la connaissance de la vérité fera de nous des êtres libres!

Anne-Marie, par votre implication, vous contribuez à l’accomplissement de la vision de ce démocrate incomparable, libérateur de notre peuple, que fut René Lévesque.

« Ceux qui sèment dans les larmes, moissonnent en chantant! » (Jérémie 23,2;)

Il faut donner du temps au temps…

La texte de madame Beaudoin sur le cynisme vaut le détour. Il y a là matière à réflexion pour chacun d’entre nous.

« (…) continue à voter pour le Québec avec ton coeur. »

Voilà bien le genre de discours que j’aimerais encore entendre ces années-ci, juste pour faire contre-poids aux discours à la langue de bois.

Cher Anne-Marie,
Je suis désolé, je suis vraiment un looser. Je n’ai pas gagné mon référendum, j ai perdu des droits pour le Québec, je n’ai pas été assez intelligent pour coucher au même hotel que les autres premiers ministres cette nuit la. En plus, j’ai frappé quelqu’un pendant que je conduisait mon auto saoul.
je ne suis vraiment pas un modèle a suivre.

P.S. Arrêtez d’insulter les juifs avec votre mauvaise analogie de « nuit des longs couteaux » vous faites hontes aux Quebecois.

@Xenobias

Aux dernières nouvelles, il n’y a pas de trademark sur l’expression «Nuits des longs couteau».

Lorsque les Irlandais par du Bloody Sunday, je ne crois pas qu’ils insultent les Russes.

Et c’est quoi ces insultes gratuites envers un grands politiciens qui a tant travaillé pour le Québec.

Et depuis que c’est looser de se faire trahir par ces compères. Se lever la nuit comme des voleurs pour arracher les droits d’un peuple entier, ça c’est looser.

Il n’y a pas grands politiciens aujourd’hui qui quitterait son parti et son poste de ministre pour fonder son propre parti pour accomplir un grand projet auquel il croit.

Définitivement, l’un des plus grand politicien que le Québec ait eu. Cette lettre emplie de bonté et de sincérité en est une preuve.

@zenobias

« La nuit des Longs Couteaux désigne, en Suisse, la nuit précédant l’élection des conseillers fédéraux. »

Maudits suisses! Arrêtez donc d’insulter les juifs avec votre nuit des longs couteaux! Vous faites honte à Zénobias qui est obligé de se cacher derrière un pseudo comme un fan du canadien qui se met la tête dans un sac en papier en voyant Scott Gomez sur l’avantage numérique.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nuit_des_Longs_Couteaux_%28homonymie%29

PS

Les pouvoirs que ton parti prétend qu’il a perdu sont des pouvoirs que ton parti a refusé en ne signant pas Victoria. Si tu veux des loosers, blâme ton parti.

« Nuit des longs couteaux… »

« nom donné à la série d’assassinats et d’arrestations
ordonnés au sein de l’appareil dirigeant du parti nazi par Adolf Hitler, dans la nuit du 30 Juin 1934, visant à liquider les SA au profit des SS. » (Larousse)

Ernst Röhm, fondateur des SA était principalement visé, un authentique spécimen de la secte arienne.

Les traîtres finissent par se pendre eux-mêmes…qu’ils soient des fascistes de Berlin ou d’Ottawa. La honte soit sur eux.

À bon entendeur, salut!

Mon fils Antoine, qui fêtait son sixième anniversaire de naissance le 3 juin 2005, alors que je me devais être à Québec pour le Congrès du Parti québécois (en tant que président de circonscription), ce congrès fatidique où Bernard Landry a démissionné de manière inattendue, donc mon fils, en son jour anniversaire, a reçu une lettre avec l’en-tête du bureau chef de l’Opposition officielle. Cette lettre comportait des vœux de bonne fête de Bernard Landry, expliquant le pourquoi de mon absence ce jour là (« je sais que ton père ne peut être à tes côtés, il travaille avec ardeur à préparer ton avenir dans un Québec souverain »). Tout cela en caractère d’imprimerie.

Mais en manuscrit, de la main même de Bernard Landry dans le coin inférieur droit, il est écrit: « J’espère bien te rencontrer un jour et je te souhaite de bien préparer ta vie future en soignant bien ta préparation scolaire. C’est la clé du succès et largement du bonheur ».

Lorsque j’observe aujourd’hui cette lettre en vous racontant le contexte de celle-ci, et en ayant à l’esprit la situation présente des étudiants du Québec à qui on cherche à barrer l’avenir par de sales augmentations de 75% de frais de scolarité en cinq ans, habite en moi de manière simultané des émotions vives à l’égard de mon fils pour cette lettre que je regarde les yeux remplis d’eau, et qui risque bien de ne jamais pouvoir connaître l’Université, malgré les bons vœux de mon ami Bernard Landry, à cause de la vision réductrice de l’avenir et néolibérale de Jean Charest. J’en ai la rage au cœur!!!

Normand Perry
Père de famille outré
Philosophe, blogueur et animateur à Radio Ville-Marie.

@ 11- zenobias,

Sans commentaire!

Vous pouvez bien vous cacher derrière l’anonymat pour dire de telle niaiserie. Un vrai Elvis Gratton, c’est vous qui faites hontes aux Québécois.

Zenobias aurait intérêt à prendre connaissance du texte de madame Beaudoin sur le cynisme. Ça presse!

He he he! à voir les réponses à mon beau texte, je ne peux que vous dire : « La Vérité choque !? ».

Prove me wrong!

Chère Anne-Marie,
Malgré le peu de considération que Zénobias peut faire de votre lettre de René Lévesque, il n’en demeure pas moins que quelqu’un qui l’a connu un tant soit peu, sait qu’il était un homme ouvert, un homme de compromis, quelqu’un qui voulait le bien de ses gens. Ceux qui disent le contraire ne sont que des envieux, car des René Lévesque canadiens, il n’en existe pas. Pas du tout!
S’il n’a pas atteint son but de son vivant, il faut espérer comme il le disait dans son « à la prochaine fois » que le message sera porté par d’autres. C’est ça aussi une de ses qualités, il n’était pas le centre de toute l’attention, et chaque individu pouvait contribuer en y ajoutant sa propre pierre.
J’ai un message signé de René Lévesque et je le garde aussi précieusement. Il continue de m’inspirer, malgré ses défauts, malgré qu’il n’ait pas été un politicien aussi parfait qu’on voulait qu’il soit. L’important c’est d’être quelqu’un à un moment donné.

« He he he! à voir les réponses à mon beau texte, je ne peux que vous dire : “La Vérité choque !?”. »

Non Monsieur, les gens se moquent de vous parce que vous vous êtes coupé avec vos couteaux.

Faut pas donner des couteaux à Stan Laurel.

Repondez donc a cette question:
Qu’ est-ce que Rene Levesque a fait pour faire avancer le quebec pendant qu’il etait 1er ministre???????
C est quoi les resultats????
Bonne chance!

Quelle émotion à la lecture de cette lettre! Merci beaucoup de l’avoir mise sur votre blogue et de nous avoir référé à celui d’Anne-Marie Beaudoin.

On voit dans des « petites » choses comme cette touchante réponse à une enfant ce qu’est un grand homme. Quelques années plus tard, Robert Bourassa était au pouvoir. Les 26 élèves de ma classe (enfants de 8 et 9 ans) lui ont écrit une lettre collective lui demandant d’intervenir parce qu’ils avaient été mis au courant des mauvais traitements infligés aux personnes âgées dans certaines résidences. Ils n’ont jamais reçu de réponse, pas même un accusé de réception du bureau du PM. Ce qui avaient fait dire à plusieurs enfants que le Premier ministre était vraiment malpoli. Le contraire d’un grand homme.

Zenobias

« la vérité choque »

L’exemple parfait d’expression puérile.
Pourquoi pas « celui qui le dit c’est celui qu’il l’est » tant qu’ à y être.

On croirait lire un enfant de cinq ans.

@zenobias
« Prove me wrong »
Bin non! Continue! Je suis sûr qu’après t’avoir lu, plein de gens vont se dire « Il a raison! J’abandonne ma foi souverainiste et je vais me considérer comme un loser, un cancre de la fédération et un BS qui se fait vivre par l’Alberta! Yé! »
Go winner go!

Et bien moi, ça m’émeut beaucoup de petit mot d’encouragement à cette jeune élève.
Peut-être que c’est parce que je suis une Mamie, mais je crois que c’est ainsi qu’on apprend à un enfant à avoir confiance en lui et à développer le goût de s’impliquer dans la société et à se fabriquer ainsi un esprit critique.
Merci d’avoir publié cette belle lettre, ce n’est pas Harper qui aurait fait ça.

@ Zenobias

Vous dites: « Qu’ est-ce que Rene Levesque a fait pour faire avancer le quebec pendant qu’il etait 1er ministre.. »
————–

Quand bien même on vous écrirait une thèse là-dessus, c’est peine perdue car vous ne semblez pas tellement connaître votre histoire et la politique des cinquante dernières années pour écrire cela.
Dans la même veine, quel premier ministre a fait quelque chose pour faire avancer le Québec, alors?
Il ne doit pas y en avoir un sur votre liste, puisque le Québec s’il avance, ça ne doit pas concorder avec votre idée d’un Québec que vous aimez figé à jamais.

Comme d’habitude la gauche insulte au lieu d argumenter!
Repondez a cette question SVP (sans insulter)
Qu’ est-ce que Rene Levesque a fait pour faire avancer le quebec pendant qu’il etait 1er ministre???????
C est quoi les resultats????

Les questions de Zenobias sur les réalisations de René Lévesque sonnent un peu comme un aveu d’amnésie. La question a été maintes et maintes fois abordée au cours des dernières décennies. On pourrait certes mettre encore un peu de temps et d’énergie pour lui rafraîchir la mémoire si on était certain que ça en vaille la peine. Zenobias devrait plutôt faire l’inventaire des embûches dressées par les forces liguées contre le projet de René Lévesque pour le contrecarrer et l’empêcher de faire avancer le Québec.

Si l’éducation et les études supérieures sont acces-
sibles en 2012 c’est bcp grâce à René Lévesque…
dans un discours pour vendre la nationalisation de l’électricité en 1962, je l’ai entendu dire : on est pauvre parce que l’on est pas instruit et l’on est pas instruit parce que l’on est pauvre ! Les jeunes de la Gaspésie ont autant le droit d’aller
l’université que celui qui habite près de l’université…je n’ai jamais oublié ces mots et les jeunes contestataires devraient les savoir s’ils avaient étudié l’histoire.

Tiens, je vais te répondre Zenobias, René Lévesque a entre autres nationalisé l’hydroélectricité qui appartenait auparavant à des anglophones qui s’enrichissaient sur le dos des travailleurs québécois. Hé toi petit Zenobias, qu’est-ce que tu fais pour le Québec?

Une autre oeuvre de René Lévesque : la loi 101. Malheureusement contestée par les anglophones du Québec avec l’accord de la Cour suprême.

zenobias, vous êtes mal placé pour donner des leçons d’éthique aux intervenants de ce blogue…

René Lévesque est un politicien québécois incontournable, ne serait-ce que par la seule nationalisation de l’électricité dans les années ’60.

Et que dire du bilan du premier gouvernement péquiste? Loi 101 (que même Charest ne peut ignorer), loi sur le financement des partis politiques (qui a inspiré plus tard M. Chrétien lui-même), loi sur le zonage agricole, loi sur l’assurance-automobile et bien d’autres encore.

Maintenant, dites-moi, comment feriez-vous pour faire avancer un projet à une table où les dix autres personnes sont fondamentalement contre vous? Pis encore: ces mêmes personnes ont oublié de tenir la parole donnée… Feriez-vous mieux? Ben non parce que tout d’abord vous n’auriez jamais été élu pour représenter TOUS les Québécois. donc vous n’auriez jamais été en mesure de négocier quoi que ce soit.

Yo.

Merci beaucoup à tout le monde pour vos bons mots. J’apprécie particulièrement vos commentaires au sujet de mon texte sur le cynisme: ce texte a été très difficile à écrire!

On peut se rappeler René Lévesque pour la loi 101, le zonage agricole, l’assurance automobile, les REER, avoir reserré le processus de nomination des juges et adopté les lois sur le financement des partis politiques (il est quand même le seul à avoir amélioré le processus), la loi antiscabs et la loi sur la protection des consommateurs…. Comme ministre, la colossale nationalisation de l’électricité est un incontournable.
Et on ne parle pas de l’influence de la loi 101 sur la culture internationale. Tout peuple qui a à se défendre contre une culture dominante proche de ses frontières s’en inspire comme le font les Espagnols, les ex-républiques soviétiques, le pays de Galle, même Israël! Un chercheur a écrit que la loi 101, par sa portée, affecte un sixième de la planète. Sa souveraineté-association, celle qui devrait pourtant causer toutes les calamités, a été copiée avec succès par la république Tatar qui a obtenu une autonomie de la Russie, contrairement aux Tchétchènes.
Qu’un tel géant se permette de répondre à une petite fille à un moment qui passe aux yeux du public pour un échec retentissant montre hors de tout doute la stature de cet homme d’état plus préoccupé par l’avenir de ses concitoyens que par sa gloriole partisane. Il ne lui a pas écrit « deviens souverainiste ». Il lui a écrit « étudie pour faire un monde meilleur ». René Lévesque avait conscience du poids des mots dans l’esprit d’une petite fille qui se rappellerait cette lettre des années et des années plus tard.
On ne peut que s’estimer privilégié d’avoir été un jour dirigé par un homme aussi immense. Et sa vision continue de vivre encore aujourd’hui.

Merci Jean François Trottier d’apporter des arguments sans insulter, bravo!

La loi 101: loi liberticide qui empêche les parents d’envoyer leurs enfants à l’école de leur choix!
loi qui a fait quitter un grand nombre de sièges sociaux d’entreprise de Montréal vers Toronto.
La création de la SAAQ fut très contesté à l’époque et a donné naissance au « no fault » qui permet à un criminel de se faire dédommagé s’il a un accident lors de son crime.(pas fort). Un autre exemple d’étatisme gauchiste qui gaspille nos fonds publiques.
Le processus de nomination des juge: WOW on voit ou cela à mener avec Jean Charest (Belle réussite!)
Loi anti scab: une loi pro-syndicat qui mène tranquillement le Quebec à la faillite. (pas fort)

REER ? j’aimerais une source la dessus svp.
L’homme est idolâtré beaucoup trop vs ses réalisations réelles.
Il n’a pas su convaincre la majorité des gens de son idée.
Un politicien de carrière ne devrais pas se faire avoir aussi bêtement lors de la fameuse nuit. Un bon politicien est conscient des jeux de coulisse.

Il a manqué de jugement en conduisant saoul et frappant une personne, un 1er ministre se doit d’être sans taches, un exemple a suivre, et désolé mais René n’en étais pas un.

Et toi petit Zénobias, qu’est-ce que tu fais pour le Québec? Tu devrais te présenter aux prochaines élections petit Zénobias. C’est facile de critiquer les autres. Un jour à TVA, on demandait à des personnalités quelle personne elles admiraient le plus. Sais-tu petit Zénobias ce qu’a répondu le libéral Pierre Paradis? Il a répondu : René Lévesque. J’étais tellement ému car jamais au grand jamais j’aurais pensé qu’un libéral fédéraliste comme Pierre Paradis aurait répondu René Lévesque. Alors petit Zénobias, René était un homme bon, naïf aussi et il n’avait pas la couenne assez dure pour affronter tous les fourbes fédéralistes comme Trudeau, Chrétien et sa clique. C’était un rêveur, un homme charismatique comme il n’y en a plus depuis belles lurettes au Québec. Il rêvait d’un pays du Québec. Mais cela, tu es incapable de comprendre cela n’est-ce pas petit Zenobias?