Quand Trudeau veut notre avis (mais pas vraiment)

MaDémocratie.ca nous invite à réfléchir à l’avenir de nos institutions démocratiques. Tout ça me semble aussi scientifique que les trucs de ma grand-mère pour arrêter le hoquet.

iStockphoto
iStockphoto

Le gouvernement Trudeau consulte. C’est sa marque de commerce.

On raconte que dans la maisonnée Trudeau-Grégoire, les enfants se couchent vers 23h, parce qu’avant de les mettre au lit, le premier ministre consulte des pédiatres, des psychologues et des gens du public sur l’heure à laquelle devrait être le dodo aujourd’hui.

C’est dans le même esprit que le ministère du Patrimoine a dépensé 15 000$ pour savoir si les touristes avaient aimé les lumières de Noël sur le Parlement, l’an dernier. Et dire que je trouvais que mon voisin en mettait un peu trop avec ses décorations des Fêtes

Bref, suivant cette belle habitude d’un gouvernement «Parler pour parler», le gouvernement libéral vient de lancer MaDémocratie.ca.

MaDémocratiePointCéA se veut le point fort du projet de réforme des institutions démocratiques.

On se rappellera que cette réforme a été lancée par une vigoureuse promesse durant la campagne électorale, qui a été suivie d’un «mais c’es-tu SI pire que ça ce qu’on a maintenant?» après les élections et d’une attitude de type «Ouin, mais ça va être difficiiiiile *baboune*» depuis quelques semaines.

Avec MaDémocratiePointCéA, le gouvernement veut nous tâter le pouls démocratique et savoir ce qu’on pense de tout ça. «Super!», qu’on se dit, tapant l’adresse dans notre fureteur avec entrain.

Mais rapidement, on déchante.

Si vous pensiez aller cliquer «J’aime» sous votre mode de scrutin préféré, soit-il le préférentiel, le proportionnel ou le tournoi de poches, vous allez être déçu. En lieu et place, on vous offre la possibilité de dire si vous êtes…

choix-de-reponse

… avec une série de propositions pas toujours claires.

Certaines questions sont formulées de façon si alambiquées qu’on ne peut que répondre ceci :

Marc-incomprehension

Il y a les questions sans contexte.

«Les électeurs devraient pouvoir exprimer plusieurs choix sur le bulletin de vote, même si cela voulait dire qu’il faudrait alors plus de temps pour comptabiliser les voix et annoncer le résultat de l’élection.»

Plus de temps dans le sens de «Patrice Roy va dire son « Si la tendance se maintien » passé 3h du matin», ou dans le sens de «Le Canada va tomber dans le chaos à force de vivre sans gouvernement élu» ? Parce que ça change ma réponse pas mal.

Il y a aussi les questions qui vous offrent de choisir entre le statu quo et mourir dans d’atroces souffrances.

«Il devrait y avoir au Parlement des partis qui représentent les points de vue de tous les Canadiens, même si certains étaient considérés comme radicaux ou extrêmes.»

ou

«Mieux vaut un gouvernement où plusieurs partis doivent s’entendre pour gouverner qu’un gouvernement où un parti prend seul toutes les décisions, même si cela doit ralentir l’action du gouvernement.»

Bref, aimeriez-vous mieux rester chez vous, ou sortir dehors et attraper un cancer de la peau à cause du soleil? Choisissez bien!

Autre catégorie de question : les faux-dilemmes.

«Les Canadiens devraient pouvoir voter en ligne aux élections fédérales, même si ce mode de scrutin devait présenter certains risques sur le plan de la sécurité.»

Ma réponse toute personnelle serait «J’aimerais que le Canada conçoive un système sécuritaire de vote en ligne». L’Estonie le fait depuis 2005, on est sûrement capable. Malheureusement, ma réponse n’est pas dans les options.

Je dois donc choisir entre répondre «Fortement en désaccord» parce que j’ai peur de me faire hacker mon X, et être de mon temps et me dire «Fortement en accord» avec un système de vote en ligne qui va permettre à des trolls pirates de faire élire le premier ministre «Prout prout Poil de poche».

Mais ce n’est pas tout! Avez-vous une opinion sur quelque chose d’hypothétique que vous n’avez aucun moyen de savoir concrètement? Le gouvernement la veut!

« Le vote en ligne aux élections fédérales ferait augmenter la participation électorale. »

Demander à des experts? Aller voir dans les pays où le vote en ligne est déjà en vigueur? Pourquoi faire?

Et après une trentaine de questions comme celles-ci, on arrive à ce que j’appelle la section «Tarte aux pommes».

On nous présente une liste de tartes aux pommes, et il faut choisir lesquelles sont le plus des tartes aux pommes. Et la boule de crème glacée par dessus la pointe de tarte au pommes : on a le droit de cocher toutes les tartes aux pommes, si on le veut!

Un échantillon :

priorites
Toi, qui crois que les députés devraient se concentrer sur ce qu’il y a de pire pour le pays, on te salue.

Et, finalement, comme dans un quiz du site Buzzfeed, le sondage nous annonce quelle princesse Disney (version réforme du scrutin) nous sommes. Vous pouvez faire partie du groupe des « innovateurs », des « coopérateurs », des « défenseurs », des « pragmatiques » ou des « critiques ».

Vous n’aimez pas votre résultat? Pas de problème! Vous pouvez refaire le sondage autant de fois que vous le souhaitez. Pour les fins de ce texte, j’ai moi-même répondu quatre fois. Je suis certain que ça ne faussera absolument pas les données. Hein?

Tout ça me semble aussi scientifique que les trucs de ma grand-mère pour arrêter le hoquet. Manger un oignon cru en me tenant sur la tête, mamie? Si vous le dites…

Alors que la ministre Monsef a reproché récemment à un comité de ne pas avoir proposé de modèle assez précis à son goût, voilà qu’elle nous invite à remplir un questionnaire qui va donner des résultats encore plus nébuleux. Un article du Maclean’s se porte à la défense du sondage/vox pop/test de personnalité et certains de ses arguments sont convaincants. Reste quand même cette douce impression qu’on nous niaise.

Comme le dit le vieil adage : quand on veut tuer son chien, on envoie un questionnaire vague dont les résultats flous vont nous permettre de dire que les Canadiens ne sont pas intéressés à la survie des canidés en général.

**

Mathieu Charlebois blogue sur la politique avec un regard humoristique.


À lire aussi:

Le sandwich de monsieur Vaillancourt


Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

20 commentaires
Les commentaires sont fermés.

J’ai effectivement répondu (après ma 4e tentative car le site bloquait sans que j’en connaisse la raison) et j’ai trouvé ce questionnaire plutôt « questionnable ».

C’est tout et rien en même temps et au final, les responsables pourront probablement en conclure à peu près ce qu’ils voudront.

En passant, je suis pour le statu quo. Notre système électoral nous a très bien servi merci (nous faisons l’envie de toute la planète!) et nous procure une stabilité et un équilibre incomparables. On n’a qu’à voir ce qui se passe dans les démocraties dites proportionnelles où les gouvernements changent presqu’à tous les ans et où les petits partis extrémistes influencent les décisions gouvernementales sans commune mesure avec leur poids véritable, pour s’en convaincre. De toute façon, on ne pourra jamais prendre en compte les opinions et les idées de toute une population. Jamais!

Il y aura toujours des satisfaits et des éternels mécontents.

M. François, avec tous le respect que je vous dois, le mode de scrutin actuel est la risée de tout le monde socialiste. En effet, un système proportionnel comme vous le dédaignez tant est en vigueur depuis belle lurette en Scandinavie et ce sont de loin les pays les plus attrayants de la planète. Ces pays ont le pouvoir d’élire leurs représentant aussi souvent qu’ils le veulent, en effet, car ils savent que c’est effectivement une bonne blague de faire croire au gens que ces banksters vont servir le peuple 🙂 N’empêche qu’ils ont la meilleure qualité de vie, le meilleur système de santé et d’éducation, les meilleurs initiatives environnementales, le plus haut taux d’universitaires, le plus faible taux de pauvreté, etc, etc, etc. Tous ça sur un régime inverse du notre. Surprise! Le brainwash américano-capitaliste aura fait son temps.

Ah ! Bon , je ne savais pas ça que la Scandinavie était le PLUS beau pays au monde ! Ce n’ est pas ce que Jean Chrétien nous a dit il y a quelques années !!!

Nous serions la risée de « tout le monde socialiste »??? Pourtant, comme l’a écrit beauly02, nous sommes confirmés, année après année après année comme le « plus beau pays du MONDE!!! ».

De plus, la Scandinavie « socialiste » a cessé d’exister il y a 25 ans. TOUS les pays scandinaves dits « socialistes », TOUS ont dû rétropédaler et revenir sur Terre et réduire tangiblement la taille de leur État, la Suède étant le premier à le faire à la fin des années ’80. De plus, la plupart d’entre eux sont une monarchie constitutionnelle…avec un monarque et tout le tralala… C’est ce que vous désirez?

Par exemple, l’un d’entre eux, le Danemark qui est beaucoup plus près du capitalisme que du socialisme, a justement failli élire un parti nationaliste d’extrême-droite tout récemment. Ça vous donne une idée du genre de chose avec laquelle nous pourrions nous retrouver. Et c’est sans compter sur la demi-douzaine de partis extrémistes et activistes qui y paralysent le système politique. Et changer de politicien et de politique « aussi souvent que les gens le veulent » est loin d’être une solution à long terme. Plutôt le contraire.

Vous faites l’apologie de ces pays mais vous semblez omettre plusieurs de leurs caractéristiques dont le service militaire obligatoire, la privatisation partielle de leur système de santé et de leurs transports en commun,

M’enfin, votre perception de ces pays est une caricature grossière de ce qu’ils sont vraiment et je vous suggère de bien vous renseigner avant de vous y référer.

Chaque système électoral a de bons et mauvais côtés mais je crois personnellement que si vous désirez la stabilité et la protection contre les extrémistes, le nôtre est « le plus meilleur » et de loin.

Oui je suis d’accord avec vous surtout depuis l’élection de Trump qui n’a pas été élu avec la majorité du peuple.

Le gouvernement Trudeau est devenu une espèce de vaudeville rocambolesque! Il fait des promesses puis des dépromesses ce qui de toutes façons est la caractéristique des politiciens mais ce gouvernement est vraiment passé chef de file dans la catégorie bullshit! Dans ce cas précis, c’est certain que le statut quo électoral leur sert très bien et comme les politiciens aiment bien le pouvoir, pourquoi vouloir le partager??? Notre système uninominal à 1 tour est ce qui se rapproche le plus d’une dictature… C’est certain que gouverner par consensus est bien plus difficile, comme l’impose la proportionnelle, mais ça fonctionne dans la grande majorité des pays démocratiques. Le sondage fait partie de la grande farce libérale et quand il ne gèle pas, il devient évident que ça ne sert qu’à noyer le poisson d’une promesse d’élection qui manque d’air…

Ben oui…le Canada est presqu’une dictature.

C’est d’ailleurs la principale raison qui en fait l’un des endroits les plus admirés de TOUTE LA PLANÈTE…et où des milliers de gens risquent leur vie ainsi que celle de leur famille pour venir y vivre.

Staline, Mao, Hitler et autres tyrans totalitaristes peuvent aller se rhabiller.

N’importe quoi.

Définition de dictature: « Une dictature est un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne les limite. La dictature est donc synonyme de régime autoritaire. » Mon texte dit: « Notre système uninominal à 1 tour est ce qui se rapproche le plus d’une dictature ». Exemple: le gouvernement Harper qui n’a connu à peu près aucune limite en tant que « majoritaire » si ce n’est que dans quelques rares cas, grâce à la Cour suprême du Canada. Ses projets de loi mammouths furent des exemples particulièrement déplorables de détournement de démocratie en espérant cacher ce qu’ils voulaient faire dans des centaines, voire des milliers de dispositions fourre tout. C’est justement la création et le résultat d’un système électoral bancal et désuet, le système uninominal à un tour. De plus ce système n’a été conçu que pour les cas où il n’y avait que 2 partis politiques, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

De grâce…ne vous « calez » pas encore plus SVP.

Notre système parlementaire canadien a d’innombrables garde-fou dont la Cour suprême que vous nous citez en exemple. On pourrait y ajouter le Sénat, le fait que les projets de lois sont soumis à trois (3) lectures avant d’arriver au Sénat et de revenir révisé ou non à la Chambre des Communes, qu’il y a des partis d’opposition au Parlement, qu’il y a des gouvernements provinciaux et municipaux qui peuvent également faire obstacle à un projet de loi, que les mouvements citoyens et activistes peuvent également faire entendre leurs voix, que les journaux existent et ne se privent pas de critiquer nos gouvernements, etc…

Bref, vous avez la « dictature » plutôt facile chez vous et ce n’est pas parce que le gouvernement vote des lois qui vont à l’encontre de VOTRE position qu’ils sont automatiquement devenus des « dictatures ». Imaginez s’il fallait que nos gouvernements tiennent en compte l’opinion de chacun d’entre nous… Le bordel total.

Ils sont justement élus et rémunérés pour prendre des décisions et si on peut donner une chose au gouvernement de Harper, c’est qu’avec lui, au moins, on savait à quoi s’attendre: what you see is what you get.

Ce système n’a aucunement été conçu pour 2 partis seulement, la preuve étant que le Parti québécois qui n’existait pas avant les années ’70 a régné au Québec pendant plus de 15 ans. Les néo-démocrates sont passés près d’être au pouvoir il n’y a pas si longtemps au Canada.

Notre système actuel rend difficile pa prise de pouvoir par des petits partis politiques régionaux et/ou extrémistes sans envergure et c’est parfaitement bien ainsi.

Sauf qu’avec le parti liberal d’un océan à l’autre, on va en avoir de la corruption et des déficits énormes, et c’est déjà commencé. Déprimant!

Vous y voyez de la stabilité en France, Italie, Grèce, Espagne ect… En comparaison des U.S.A, Grande-Bretagne, Canada ??????

Tiens, tiens Pierre en lisant votre texte , j’ étais persuadé qu’ il s’ adressait à Harper euuuuur ! Une chance que je l’ ai relu! Pierre , sincèrement connaissez-vous un seul politicien qui n’ aime pas le pouvoir ! C’ est pourquoi les miniscules groupuscules veulent absolument la proportionnelle pour vendre leurs idées saugrenues qui intéressent personne à part les membres de ces petits groupes ! Voulez-vous une subvention avec ça ?

Excellent article. J’ai attendu tout le questionnaire de voir à quel système électoral correspondait mes réponses, à me gratter la tête devant des faux dilemmes (voulez-vous être à la merci des petits partis extrémistes ou d’un parti unique dictatorial, par exemple) pour enfin recevoir une réponse de type « Tu es Ariel la petite sirène ». J’ai hâte de voir à quel système électoral va correspondre le choix de la majorité de ceux qui se sont fait avoir à remplir ce pop-quiz. Le non-suspense me tue.

L’Estonie le fait depuis 2005 –> C’est une utopie, aucun systeme en ligne n’est securitaire, meme Snowden le dit. Ce qui est plutot grave, c’est l’obligation de voter.

J’ ai fait le test aussi et j’ ai eu l’ impression d’ assister à un dîner de cons seul. J’ avais l’étrange impression de me faire niaiser et diagnostiqué sans connaître les paramètres ! Donc en résumé le parti au pouvoir ne veut pas et n’ a pas du tout l’ intention de faire une réforme électorale !!! Il suffit je pense de rendre l’ accès au vote plus grand et plus longtemps et par tous les moyens possibles. Si le dir. gén. des élections réussi a augmenter le % de participation , le tour est joué ! Il n’ y a pas de système miracle !

Peu importe le système électoral, c’est toujours la même chose avec la gauche, et j’inclus le parti liberal là-dedans : quand la gauche gagne lest élections, merveilleux. Quand la gauche perd les élections, alors là, ça veut dire que la démocratie n’a « pas fonctionné ». Regardez aux E-U où les démocrates et leurs journalistes inventent toutes sortes de défaire pour nier que Trump a remporté la victoire épique que l’on sait.

Avec la gauche; on a peur de Trump, peur des terroristes, peur des changements climatiques, peur des énergies fossiles, peur de penser autrement des élites gauchistes, peur des riches, peur des entrepreneurs, peur de l’ exploitation de nos richesses naturelles ect…..

Enfin on a peur de réfléchir parce qu’ on est pas habitué de réfléchir par nous-même ! Tout cela commence à la maternelle du gouvernemamam qui dès l’ âge de 5 ans et bientôt 4 ans on nous lave le cerveau par des gens pas habitués à penser mais plutôt habitué à exécuter et surtout habitué à na pas déranger le système !!!

Le principal problème du système politique au Canada ce n’est pas la proportionnalité c’est l’absence d’indépendance entre les branches de l’état.

En fin de compte un petit groupe tout en haut, le PM et son entourage, contrôle tout. Le PM nomme les juges, les dirigeants de la police, les ministres, les sénateurs. Les députés doivent rester bien sagement dans le rang et même les medias «cheerleaders progressistes» sont subventionnés quand il ne font pas carrément partie de l’appareil étatique comme dans le cas de Radio-Canada/CBC.

Bref de petites cliques indélogeables nous dirigent, personne n’a vraiment les moyens, la liberté ou la motivation pour contester et les vrais changements et/ou réformes profondes sont pratiquement impossibles. Pour sceller l’immobilisme le financement des partis est tellement contrôlé qu’il en devient impossible (et invite l’argent sale et le copinage) alors que le financement public assure que les même cliques restent en place.

C’est ça la «démocratie» au Canada et au Québec à mon avis ce n’est pas prêt de changer et ça augure mal pour l’avenir et pour notre niveau de vie.

J’ai répondu au sondage, que j’ai dû faire en quatre étapes, parce qu’on ne peut pas revenir sur nos réponses.
Il y a tellement de questions semblables, que l’on remet en doute nos réponses précédentes.
Les questions sont tellement vagues et imprécises qu’un choix de réponses n’est pas approprié.
Pourtant, on aurait eu tellement de choses à dire.
J’aurais aimé mieux qu’on me demande comment alléger notre système de justice.
Nous demander s’ils devraient s’entendre entre partis pour prendre des décisions, relève de la stupidité.
À la base, le parti de l’opposition est là pour ne pas s’entendre avec le parti au pouvoir. Il est là pour s’opposer, même aux suggestions les plus intelligentes! Trop d’oppositions empêchent d’avancer.
Allons-nous trouver une solution?