Que diraient les oracles ?

Photo : Arnold Lim/PC
Photo : Arnold Lim/PC

De bien drôles de choses se déroulent dans la bulle politique fédérale. Des petits faits qui ont le don d’alimenter les conjectures sur la tenue possible d’élections automnales et l’avenir du premier ministre Stephen Harper. Oui, oui, l’avenir de M. Harper. D’abord, parce que si des élections avaient lieu cet automne, les probabilités seraient très fortes qu’elles portent un autre gouvernement minoritaire au pouvoir. Et un nouveau mandat minoritaire ou une défaite annoncerait fort probablement le départ du chef conservateur.

Dans ce contexte, ça prend peu de choses pour faire jaser une capitale fédérale en manque de nouvelles. Ça n’a pas raté avec l’annonce la semaine dernière du départ du directeur des communications du premier ministre, Kory Teneycke, en poste depuis un peu plus d’un an. Le moulin est reparti de plus belle quand on a appris hier matin que la plus fidèle collaboratrice de M. Harper, sa conseillère et directrice en matière de communication stratégique, Carolyn Stewart-Olsen, quitterait aussi d’ici la fin de l’été. Elle est aux côtés de Stephen Harper depuis sa campagne à la direction de l’Alliance canadienne, il y a sept ans. Inconnue du public, Mme Stewart-Olsen n’en était pas moins une des conseillères les plus influentes du premier ministre.

Bien que sans rapport avec ces départs, voilà une autre anecdote dont les amateurs de boules de cristal seront friands. Élue sous la bannière réformiste, candidate à la direction de l’Alliance canadienne en 2002, la ministre d’État Diane Ablonczy a entrepris la traversée du Canada en véhicule récréatif. Elle a fait son entrée dans Twitter le 30 juillet pour informer ses quelque 2000 partisans de son périple. Détail intéressant, elle le fait dans les deux langues officielles. Deux des ministres les plus bilingues du cabinet Harper, Jason Kenney et James Moore, ne se donnent même pas cette peine ou si rarement. Faut-il y lire quelque chose car à Ottawa, l’intérêt pour le bilinguisme va souvent de pair avec l’ambition politique ?

Diane Ablonczy est populaire dans le Parti conservateur et beaucoup regrettent qu’elle n’ait pas un rôle plus proéminent dans le gouvernement actuel. En fait, elle a même subi un recul cet été. Elle s’est fait retirer le Programme des manifestations touristiques de renom après avoir financé la fête de la fierté gaie à Toronto et s’être laissée photographier avec des travestis.

Laisser un commentaire

Les oracles, les oracles…..la légende veut que chez les grecs, on faisait brûler des feuilles de laurier et qu’après avoir inhalé la fumée, l’oracle voyait des images et que des interprétations en suivaient.
Aujourd’hui l’oracle hume son café pour se réveiller et non pas de fumée de feuilles de laurier pour tripper.
Alors le prince d’origine russe autant que celui qui se prend pour un premier ministre consulteront l’oracle « sondage » avant d’y aller.

Vous me faites rêver, Mme Cornellier, avec vos oracles. À mon avis, on devrait être solidaire, et avec les conservateurs, les libéraux, les souverainistes et les néo-démocrates, allez aider M. Harper à faire ses bagages et les porter afin qu’il puisse partir le plus rapidement possible. Après tout, on est des gens aimables.

Les conservateurs ont peut-être raison d’apprécier Mme Ablonczy. Je ne connais pas cette dame, mais elle semble savoir ce qu’est une image, être modérée et avoir de la finesse politique, ce que nous ont pas habitué les conservateurs.

Cependant, peut-il y avoir de la modération chez les conservateurs ? Ce sont des êtres tellement excessifs qu’ils en deviennent effrayants. En tout cas, en ce qui me concerne, ils me font peur.

C’est simplement que lorsque j’entre en relation avec un libéral, un souverainiste ou un néo-démocrate, je n’ai pas l’impression qu’il veut me sauter dessus. Vous admettrez que ça aide un peu.

Nos conservateurs n’ont pas encore acquis la sagesse de certains souverainistes qui savent qu’avec ses convictions, il faut parfois se calmer le « pompon » afin de ne pas effrayer les gens.

Je ne sais pas si nos conservateurs réformistes finiront un jour par trouver cette modération. J’aurais plus confiance dans les progressistes-conservateurs.

Merci de m’avoir fait rêver, Mme Cornellier. Passez un bel été !

Moi les oracles ne m’intéressent pas. C’est la réalité qui m’intéresse. Parce que contrairement aux libéraux et aux conservateurs, mes opinions ne viennent pas des sondages ou de l’humeur du jour.

Encore des élections à l’horizon. Donc, encore des batalles de m… pour nous. Des conneries à entendre, des promesses bidons, des flatteries pour ne pas dire de la flagornerie envers les Québécois… mais j’m’en fous! Si ces pseudo conservateurs peuvent partir et surtout son chef (quoique les autres soient encore plus intégristes), bon débarras!

Les plus populaires