Quels changements climatiques ? Quel problème de déni ?

Le gouvernement Harper souffre d’un grave problème de déni… mais on s’en doutait depuis quelque temps déjà, dit le blogueur Mathieu Charlebois. Dernier exemple en lice ? La ministre de l’Environnement, Leona Aglukkaq, qui clame haut et fort que le Canada est un leader dans la lutte aux changements climatiques !

PolitiqueLe gouvernement conservateur souffre d’un grave problème de déni. On s’en doutait depuis quelque temps déjà. Après tout, on parle d’un gouvernement convaincu que Denis Lebel est la bonne personne pour vendre son programme au Québec.

Je m’en doutais, mais quand j’ai vu ce titre suivi de ce sous-titre dans Le Devoir, c’est devenu une triste certitude :

«Harper se commande un vari-baril de PFK pour lui tout seul. Le Canada se pose en leader de la saine alimentation»
«Harper se commande un Vari-Baril de PFK pour lui tout seul. Le Canada se pose en leader de la saine alimentation.»

Le problème de déni est rendu grave. Chez les conservateurs, visiblement, la main gauche ignore le «f*ck you» que fait la main droite.

On raconte qu’après s’être fait semoncer par Ban Ki-moon, cette semaine, Stephen Harper aurait simplement déclaré : «Ban Keith Moon, le batteur de The Who ? Il est pas mort, lui ?» Puis, il est allé faire du déni ailleurs, en se faisant croire que quelqu’un, quelque part, avait envie de l’entendre chanter.

Et pendant que Stephen Harper nous montrait ce qu’il serait advenu d’Axl Rose si celui-ci avait plutôt étudié en actuariat, la ministre de l’Environnement, Leona Aglukkaq, prenait le relais du grand déni conservateur.

Dans un discours à Lima, elle affirmait haut et fort que le Canada est un leader dans la lutte aux changements climatiques… tout en ne mentionnant pas une seule fois le CO2 !

En voyant les manifestations dans les rues de Lima, la délégation gouvernementale canadienne s’est probablement réjouie d’être là en même temps que le carnaval.

Ce n’est pas le premier épisode de déni sévère de la ministre, malheureusement. En octobre 2013, elle nous expliquait que les scientifiques s’inquiètent parfois pour rien.

«Souvent, les scientifiques jettent leur dévolu sur la faune et la flore du Nord pour démontrer que le changement climatique est en marche et que les ours polaires vont disparaître et je ne sais quoi, a-t-elle affirmé au Globe and Mail. (…) Mon frère est un chasseur qui vous dira que la population d’ours a augmenté et que les scientifiques ont tort.»

Le Devoir, 22 octobre 2013

Depuis que je l’ai entendu préférer un cas isolé à des études rigoureuses, je doute moi-même de Darwin et de son «évolution». Voulez-vous bien me dire quelle évolution peut nous mener à Leona Aglukkaq comme ministre de l’Environnement ?

Des fois, on se demande si la ministre lit vraiment le journal, ou si elle ne fait que regarder les images.

Vous me trouvez méchant avec elle ? Ne vous inquiétez pas : elle va faire semblant que mon texte n’existe pas. Les conservateurs sont dans le déni, je vous l’ai dit.

* * *

À propos de Mathieu Charlebois

Ex-journaliste Web et ex-chroniqueur musique à L’actualité, Mathieu Charlebois blogue sur la politique avec un regard humoristique depuis 2014. Il a aussi participé à de nombreux projets radio, dont Bande à part (à Radio-Canada) et Dans le champ lexical (à CIBL). On peut l’entendre régulièrement à La soirée est encore jeune, et le suivre sur Twitter : @OursMathieu

Laisser un commentaire

Harper devrait consulter pour de possibles problèmes reliés à l’Alzheimer et à défaut, la psychiatrie

Depuis le « climategate », je m’informe de plus en plus à ce sujet et je constate que les Verts nous mentent à qui mieux mieux pour ne pas perdre leurs très généreuses subventions; d’ailleurs, aucune, AUCUNE de leurs prédictions catastrophiques ne se sont produites. AUCUNE!!!

Taux de succès = 0%!!!

Avant de gaspiller NOTRE argent et NOS énergies dans ce combat futile, peut-être serait-il bon de mieux nous informer?

Canular?!? Le rapport du GIEC de 2007 disait : « Les études actuelles réalisées avec des modèles globaux prévoient
que la nappe glaciaire antarctique restera trop froide pour fondre de manière importante en surface et que sa masse augmentera en raison de chutes de neige plus abondantes. »

Avant de dire que les prédictions (sic) du GIEC sont erronées, encore faudrait-il lire leur rapport, non?

Toutes les prévisions du GIEC se sont avérées fausses. TOUTES!

De plus, il est très loin, très loin même d’être prouvé que les variations climatiques (et non réchauffement…vous l’aurez remarqué) sont le fruit de l’activité humaine. Les températures ont déjà été beaucoup plus élevées qu’actuellement dans l’histoire de l’humanité et on ne peut certainement pas accuser les Hummer de l’époque. Des vignes ont déjà poussé au Groenland.

Comment expliquez-vous que la température de Mars se soit réchauffée depuis des dizaines d’années? Les grosses méchantes pétrolières auraient-elles des installations dont elles auraient gardé le secret?

Vous devez reconnaître que le GIEC a au moins une prédiction(sic) de bonne. Comme je vous ai mentionné dans mon commentaire précédent, on peut lire à la page 13 du rapport du GIEC de 2007 (www.ipcc.ch/pdf/assessment-report/ar4/syr/ar4_syr_fr.pdf) que la nappe glaciaire en Antarctique allait augmenter… et c’est le cas. Donc, reconnaissez-vous que les experts du GIEC avaient raison sur ce point?

Ben oui, l`Europe qui a signé Kyoto est dans la misère économique. Certains pays ont des taux de chômage de 20% et plus. La France, plus de 10%. Plusieurs Français viennent vivre au Canada des méchants conservateurs pour gagner leur vie. Je suis content que le gouvernement Harper soit pas à genou devant les réchauffistes appauvrisseur de population. On voit le résultat au Québec des politiciens à la solde des réchauffistes. On est enterré de taxes, bientôt la taxe carbone à Couillard qui va tout faire augmenter. Les moratoires du Québec qui empêchent la création de bons emplois payants. Le Québec a une des croissances économiques les plus faibles au Canada pas pour rien. Mais c`est ce que veulent les réchauffistes, peu ou pas de croissance économique, appauvrir le peuple et créer du chômage, ça dérange pas les réchauffistes qui eux sont bien à l`abris avec leurs subventions.

Je vais laisser tomber les sophismes post hoc ergo propter hoc et pente savonneuse de ton commentaire de côté qui viennent à eux seuls ridiculiser ton argumentation.

Prenons l’exemple de l’Allemagne, meilleure économique de l’Europe et une des meilleures au monde:
– Premier production d’énergie solaire au monde, avec + de 35 Gigawatts (loin de vant la Chine à – de 20.
– Certains Landers sont complètement approvisionnés par l’énergie éolienne (http://cleantechnica.com/2014/06/23/100-renewable-electricity-will-achieved-german-state-soon/)
– Globalement, c’est 75% de l’énergie consommée qui est de source renouvelable. (http://thinkprogress.org/climate/2014/05/13/3436923/germany-energy-records/)

ET les emplois sont bons et nombreux. Les emplois payants ne sont pas l’apanage des énergies combustibles.

Je retrouve chez les conservateurs et leur chef Stephen Harper l’attitude que j’attends d’un grand chef d’État. Il se tient debout face aux écolos et aux greens et leur propagande, contrairement à la majorité des autres politicos. Il pourrait bien les attaquer sur leur barratin climatique totalement grotesque et les débâtir, mais il est trop gentleman pour ça. Le déni est VRAIMENT l’attitude à avoir face à ces charlatans si on veut rester poli envers eux. Si c’était juste de moi ce serait :

Prouve ton point sur les changements climatiques sinon tu la boucles et tu dégages!

Ça n’est pas la première fois qu’on entend des créatures des « conservateux » ordonner aux journalistes de se taire. Malheureusement pour vous et heureusement pour le reste de l’humanité, ça n’arrivera pas.
Des preuves, nous en avons. La plupart des scientifiques, enfin ceux qui n’ont pas été acheté par le « Gang des Pétroleux », sont claire à ce sujet; réchauffement climatique il y a. Point final.
Oui, oui, je parle bien de ces scientifiques que VOTRE « grand chef d’état » tente de faire taire parce qu’ils ne disent pas COMME LUI.

D’un côté, vous.
De l’autre l’ensemble de la communauté scientifique de la planète, sauf les trois ou quatre gorlots que vous allez me sortir pour me prouver que ce n’est pas unanime.

Ouin. Non. Je ne pense pas que je vais la boucler.