Quiz estival : pubs misogynes ou l’inverse ?

L’inverse de misogyne est misandre (sentiment d’aversion pour les hommes en général).

À première vue, les pubs qui suivent semblent misogynes, mais je vous laisse débattre, chers internautes, de leur véritable caractère. Je trouve remarquable que le thème soit repris dans plusieurs pays à la fois. Attention, à mon avis il y a un intrus.

Pour les autres vidéos…


[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=psVcCMWfKio[/youtube] [youtube]https://www.youtube.com/watch?v=2n_azzChkCs[/youtube]

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

28 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Si j’avais à qualifier ces publicités, je leur donnerais le même qualificatif: un peu débile.
Je ne crois pas que ces pubs soient misandres, mais elle présente des gens avec une drôle d’échelle de valeurs…

Je reste contre le fait qu’on parle des publicités débiles; ça fait en sorte que les concepteurs aient atteint leur cible en nous amenant à parler de leur produit.

Tous les hommes normaux agiraient ainsi et les femmes le savent en se déguisant en gros lollos exhibitionnistes .
Les hommes normaux ne se laissent plus avoir par des agaces piquettes . La femme n’a qu’a être normale et complémentaire de l’homme en cessant ces jeux de nénettes de droite ou de féministes de gauche .
Vive les femmes normales libres et ces publicités sexistes cesseront automatiquement

Je crois que si on est assez simple d’esprit pour en voir des pubs sexistes, avec femme-objet, etc.. C’est qu’on manque complètement ces pubs qui moi je trouve sont très bonnes!

Car au contraire, elles montrent que ces femmes-objets, ou ultra-sexy ou célébrités ont moins d’effet que le produit en question.. donc que ce concept est dépassé.. Tu n’es pas dans une pub ou parce que tu débouche ta bière il y a 52 filles de 23 ans en bikini qui viennent danser autour de toi! Ces pubs montrent que le produit est plus intéressant que ces »mythes » ou » pré-conceptions »

Il y a rien qui s’approche de mysogine ou misandre dans ces 2 publicités.

Moi j’aurais probablement laissé les 2 Heineken a Mme Aniston 😉

J’ai trouvé drôle ces publicités. Surtout cette publicité de bière.

Bien sur que tout cela est subjectif. C’est un équilibre entre le publicités ou l’homme joue le rôle du niaiseux et la femme l’intelligente.

À cet égard à chaque fois qu’une publicité du genre niaiseux versus l’intelligente je dis à mon fils que la pub est structurée pour vendre et faire de l’argent. Depuis le temps, il a décodé qu’y’a rien d’intelligent à se faire leurrer et dans tous les sens.

Et il a conclus que les gens achètent des choses qu’ils n’ont pas besoin avec l’argent qu’ils n’ont pas et qu’ils jettent à la première occasion. Et qui de l’homme ou de la femme achète le plus de ces produits……pas brillantes….pas brillantes.
Depuis le temps

Trop sérieux/sérieuse s’abstenir si la négativité est garantie.
La vie n’est-elle pas trop sérieuse à vivre pour laisser les « glaciologues » surgeler les imaginations ?

Euh…. Hommes normaux…! Asexués! On parle pas ici d’agaces, mais de séductrices. Qui peuvent faire peur à certains hommes, c’est sûr. Ça dépend des vidéos. Une chose est sûre, c’est que les hommes là-dedans sont assez pathétiques. Pas beaucoup de chances que des femmes agissent comme ça anyway… Celà dit, c’est vrai que les hommes (je le vois autour de moi) se désintéressent des femmes.

Pourquoi pas les deux (misandre et misogyne) ? Est-il nécessaire de les opposer ? Une publicité qui montre un homme con heurter (ou voler) une femme sexuellement attirante est dénigrante pour les deux sexes selon moi. On a la fâcheuse tendance à ne pas nuancer ce discour. De la même façon que l’on est soit féministe ou masculinisme mais jamais les deux.

Pourtant je connais bien des débats qui mériteraient une réflection commune. Par exemple le voile porté par des femmes religieuses peut-être vu dans une perspective feministe (par rapport à sa liberté et son indépendance) et masculinisme (le voile prend pour acquis qu’un homme qui voit une femme non-voilé va lui sauter dessus)

Malheureusement cette bipolarisation du débat est encouragé, sans le vouloir, par le pouvoir politique, qui offre un enveloppe budgétaire commune aux travailleurs sociaux qui oeuvrent pour le droit des hommes et des femmes, ce qui les obligent à se compétitionner et donc à s’opposer.

Pub de Heineken (ma bière préférée)

Bien qu’agnostique, j’aurais fait montre d’un peu de charité chrétienne en laissant l’une des deux bouteilles à la jolie demoiselle… de toute façon, c’est elle qui l’aurait payée!!! 🙂

Ne suis-je qu’à moitié misogyne? 🙂

La 3ème est intéressante et sans faille; la liberté d’une personne s’arrête à celle d’autrui. La première, la 3ème et la 4ème publicités sont misanthropes et immorales (misogynes ne m’est pas du tout venu à l’esprit). 1) Un objet de $2 ne mérite pas protection au point de risquer de blesser une personne; 3) L’actrice était là en premier; c’était à elle que revenait ces 2 dernières bières; 4) Tu ne voleras point.

je crois que ces publicités, comme la majorité, font la caricature des stéréotypes, il faut savoir rire de nous même. Au contraire d’être misogyne, ces publicités démontre plutôt le narcissisme de certaines.

@Nicolas Marcotte
Tout à fait d’accord. Je préfère de loin la nuance aux positions tranchées.

Pourquoi le comportement de ces devient intéressant à ridiculiser parce qu’elles deviennent menaçantes contre le pouvoir établit. Les femmes qui ont de la drive intimident les hommes de pouvoir en général ceux qui l’ont obtenu non par leur capacités et leur compétences mais par des moyens moins honnêtes. Ils détestent et veulent détruire tout ce qui peut mttre leur pouvoir en cause. Le port du pantalon finalement devient moins garant de pouvoir et je m’en réjouit. Finalement elles m’ont fait rire c,est pub car elles démontrent les basses auquelles des faibles peuvent recourir. Bien évidement c’est exagéré mais il y a bien des situations ou on voit des gens avoir des comportements inacceptables envers d’autres pour se donner du pouvoir. Cheap shot.

M. Lisée

Je n’ai pas encore regardé les vidéos.

Mais pour mois une chose est claire: depuis une vingtaine d’années les rôle s’inversent.

La publicité au lieu de nous informer se sert des vices des hommes et des femmes pour frapper les esprits , nous embobiner et nous vendre des cochonneries .
à bas PROPAGANDE CANADA

L’intrus pub Heineken!

Aucune misandrie, ni misogynie. Pis ce genre d’humour ou de pub ça fait longtemps que le courant est là, la joke de l’ingénieur c’est sortie il a 10 ans. http://phortail.org/blagues/ingenieurs-0535.html

Perso j’aurais invité Jennifer à venir en prendre une avec moi histoire de lui faire oublier Brad définitivement:)

Remi.Net

Pour moi, l’intrus c’est la fille qui chante faux. La « 3 ».

C’est la seule pub où la fille n’est pas une « poupoune » et où le gars ne la préfère pas à une babiole comme une bière, un sac de croustilles ou une voiture.

La fille est belle et naturelle, elle a comme seul défaut de chanter mal et lui, d’être un mélomane intolérant.

Pierre Cloutier

La plupart des pubs sont stupides… quand elles ne sont pas vulgaires, par dessus le marché! Certaines, même, devraient conduire leurs « géniteurs » en stage dans un établissement psychiatrique… ou pire : je pense en particulier à une pub, pour un déodorant, qui nous montrait une dame, quittant sa belle robe noire, la jetant par la fenêtre, et se défénestrant à la suite, avec le subtile commentaire : « que n’est-on pas prêt à faire.. etc.. Et j’ai revu cette pub plusieurs fois, je n’en croyais pas mes yeux et mes oreilles! Quand on connait les problèmes de suicide, surtout chez les jeunes, les « penseurs » de ces horreurs ne devraient-ils pas être, au moins, sanctionnés?

Désir versus plaisir.

La pub. ça existe vraiment puisque nous la commentons, mais au fond, la pub c’est de la fiction qui se donne des airs de réalité que seul le recul nous permet de jauger.

Les montants d’argent qui y sont reliés sont bien réels, les salaires, frais afférants et profits qui en découlent également. Pour le consommateur, le produit est bien réel mais pour le « message » qu’en est-il?

Il est devenu plus facile, plus simple, gratifiant, de consommer plutôt que de socialiser. Nous vivons dans un monde basé sur la satisfaction immédiate des besoins individuels. L’autosatisfaction domine le message, tout le reste, incluant le désir, lequel devient, de façon assez inusité, voire déconcertante, tout-à-fait secondaire. On ne désire pas le plaisir, on le saisit, on se sauve avec, on le prend et on le garde pour soi. J’extrapolerais en suggérant que selon cette pub. notre monde ne partage pas, il tendrait davantage à se décliner en une succession d’appropriations d’objets convoités. Nos vies se limiteraient ainsi à une suite interminable de décisions qui sont à notre seul avantage immédiat, notre auto-satisfaction personnelle et individuelle.

Le message pourrait être: Le propre du désir, comme le futur, étant de n’être jamais atteint puisque un désir temporairement assouvi, sera inévitablement suivi d’un autre désir, saisissons le plaisir qui s’offre à nous, accesible, sous forme d’objet immédiatement saisissable. Saisissons-le, ça doit nous venir, comme un réflexe! Évitons de perdre notre temps dans les méandres du désir, bondissons sur le plaisir qui nous est accessible et sûr, dans l’immédiat.

Consommer c’est vivre dans l’immédiat. Rêver, désirer, espérer, c’est pas « in » c’est « out ».

aucune n’est misogyne, seulement drôle.
Je laisse les Heineken à la belle femme avec un sourire en prime. Pas buvable cette bière!

Maintenant j’ai visionné les vidéo.

Mais comme je disais les rôles s’inversent, mais je ne savais pas que c’était un troisième renversement.

À partir de ces vidéos, les hommes voguent vers leur indépendance.

Maintenant mesdames, vous allez devoir faire vos devoirs.

À votre tour.

Ce n’est pas tellement drôle de se choisir un mâle qui ne veut rien savoir de vous excepté pour … pendant quelques minutes.

Enfin, les hommes dans les pubs étaient d’une intelligence de type nul.
Les femmes les manipulaient comme de petits chiots.
Les temps changent et vive la revanche.
En pub, on souligne les courants sociaux naissants.

L’intrus est évidemment la troisième pub, où l’homme agresse la dame avec un débloqueur de toilette!

De nos jours, il y a encore des pubs misogynes mais aussi de plus en plus d’annonces où les hommes sont présentés comme des crétins infantiles. Mais avant de conclure que c’est carrément de la misandrie, il faudrait penser au fait que « boys will be boys » est un vieux refrain inventé par les hommes pour justifier leurs écarts de conduite ou la férocité de leurs désirs et besoins. On le sait, les femmes étaient chargées de civiliser ces êtres capricieux à la merci de leur testostérone, qui ne pouvaient s’empêcher de faire des conneries parce que.. eh bien boys will be boys!

Aucune de ces pubs ne me semble particulièrement misandre dans ce contexte, mais on en voit parfois de bons exemples.

Sur ce, je retourne nettoyer la vaisselle en prenant soin de laisser des preuves de mon incompétence pour qu’on ne me demande pas trop souvent de la faire. 😉

Les pubs présentent presque toujours les Québecois comme des épais prêts à licher les planchers pour être traité comme des chiens par des Super Woman parfaites et même des anglaises qui nous disent de leur hauteur d’apprendre à distinguer des pommes et des oranges .
Pourquoi les Québecois endurent ces firmes de propagandes commandités par Ottawa avec nos impôts fédéraux et leur maudite feuille morte

De toute façon, en général, les pubs sont stupides et les gars y paraissent toujours stupides. Comme disait mon père, ce n’est pas en rabaissant les autres qu’on s’élève. L’ère de la poupoune-accessoire est dépassée, nous voici maintenant à l’ère du dénigrement masculin, ce qui n’est pas mieux.

Moi je les trouve tous marrantes. C’est tellement rares des pubs drôles. Je veux dire actuellement toutes les pubs essayent de l’être, même avec la rectitude politique très peu le son.
Je pense de toute façon que, lorsqu’on a un certain degré d’intelligence, on devient imperméable à la pub. Je pense seulement aux journaux, je ne me rappelle plus le dernier jours où j’ai lu un quotidien et remarqué une pub. Mon cerveau les mets de côté automatiquement durant la lecture. Par contre, j’apprécie encore les pub vidéos lorsqu’elles un esthétique, des qualités narratives ou juste quelque chose de marrant.
Bien sûr certain partiront des débats de société sur la place des femmes, le rôle des hommes, la perception mâle-femelle, etc. Moi je remarque que toutes ces pubs sont de d’autres cultures, donc plus durs à juger parce que nous n’avons pas le même référentiel et surtout que nous ne produisons rien d’aussi bien au Québec à cause de l’autocensure en partie coloniale que nous nous imposons (peur de déranger l’autre, peur de déranger une minorité, peur de s’affirmer, peur de se représenter, peur de s’assumer).

@ MichelG : d’accord avec vous, les vices de chacun sont ciblés dans les pubs.C’est la glorification de nos vilenies.
@honorable: vrai que c’est misanthrope; on en oublie le bien d’autrui et le respect de l’Autre.La publicité du siphon est tout simplement méchante et peu respectueuse du prochain que ce soit homme ou femme. Voler la voiture d’une gourde, prendre ce qui revient à la personne qui était là en premier. On est dans une société de compétition où tout les coups sont permis. Je dois admettre que certains hommes utilisent le prétexte du féminisme pour devenir de parfaites brutes égoìstes; elles voulaient être libérées, tant pis pour elles! Ils veulent oublier que le féminisme veut seulement dire que l’on respecte l’autre, lui laisse faire ses choix librement. lui donner des droits, ce que les femmes légalement infantilisées n’avaient pas auparavant. On ne parle pas de botter les hommes et de les asservir.Les ridiculer dans les publicités, en faire de gros épais n’est vraiment pas mieux. Mon fils en est irrité et il a raison. Si les hommes sont irrités de cette vision que les pubs propagent, pensez à ce que les femmes ont enduré pendant longtemps. Pas jojo.
Ces pubs ne sont que le reflet de notre société de consommation effrénée; ceci est à moi et mon plaisir est plus important que le tien, pas de partage! Je suis fatiguée de ces publicités de poupounes qui croient tout obtenir grâce à leurs charmes et je serais prêtes à parier que ça fonctionnerait encore dans la vie de tous les jours. Soyez une femme sur le déclin et on verra si l’attitude est la même envers vous. Pour obtenir ce que vous voulez vous avez intérêt à être performante et dévouée, on ne vous laissera pas trop de chances.