Rae vs Ignatieff, l’ambassade US donne Rae vainqueur!

Quel don du ciel ces Wikileaks! Et quelle bonne idée d’égrener la publication des 500 000 télégrammes diplomatiques confidentiels sur des mois et des mois.

Ignatieff et Rae. Pas le grand amour !

Ce mardi, le Globe and Mail fait état des télégrammes concernant les problèmes des libéraux fédéraux en 2009. Plus intéressant pour nous — et pour Bob Rae — est la relation d’une rencontre entre Ignatieff, alors chef, Rae et l’ambassadeur Jacobson:

La dynamique entre les anciens amis puis rivaux Ignatieff et Rae reste clairement tendue. Rae est arrivé en retard à la rencontre puis a immédiatement dominé la conversation, alors qu’Ignatieff écoutait presque docilement.

Rae était de loin plus éloquent et persuasif et montrait peu de déférence envers son chef, sans toutefois afficher de rudesse ou d’animosité personnelle envers lui. […]

Rae démontrait une meilleure connaissance des dossiers et une plus grande profondeur qu’Ignatieff, qui s’est principalement limité à des généralités et des propos courtois.

Avec cette pub venue du Sud, qui pourra convaincre Bob Rae de ne rester chef que de façon « intérimaire » ???

Les commentaires sont fermés.

Si les libéraux veulent gagner au fédéral avec l’appuie du Québec faudra comprendre qu’ils doivent mettre un Québécois comme chef. Et c’est valable pour n’importe quel parti.

L’intention de Rae est cousue de fil blanc. Cet engagement aurait été vrai si Marc Garneau avait pris les commandes, parce qu’il n’a ni l’étoffe ni l’expérience nécessaire pour devenir chef permanent.

Mais j’ai autant confiance en Bob Rae pour tenir son engagement à ne faire que passer, qu’au loup pour garder vivant un troupeau de moutons.

Que vaut vraiment un engagement pris par un politicien usé et surtout, roublard comme Bob Rae ? Pas cher le voyage quant à moi.

Et comme je me fiche de l’avenir des liberals comme de ma première chemise, je ne leur souhaite même pas bonne chance.

Quelle gifle!

En pleine poire!!

Le malheur de l’un fait donc le bonheur de l’autre…

En passant, excellente photo pour nos deux tourtereaux.

Pour l’amour du ciel, où trouvez-vous tous ces clichés pour vos billets plus suaves les uns que les autres?

Vous ne cesserez donc de m’étonner.

»Si les libéraux veulent gagner au fédéral avec l’appuie du Québec faudra comprendre qu’ils doivent mettre un Québécois comme chef. Et c’est valable pour n’importe quel parti. »

Mais….plus besoin de l’appuie du Québec pour gagner. Le Québec influencera de moins en moins les destinées du Canada. Qu’on se le dise, c’est tout…
C’est à nous de comprendre.

Bob Rae a compris que ce poste de chef intérimaire est crucial. S’il peut redonner un peu de lustre à son parti déchu, on le suppliera de rester. En plus, ça lui permettrait (s’il réussit) de passer du pire premier-ministre de l’histoire de l’Ontario à sauveur d’un parti moribond. De quoi effacer toutes les réticences à son sujet.
Il ne PEUT PAS laisser cette place à d’autre. Pas à un tel tournant dans l’histoire du PLC.

Vivement le fils Trudeau !

Qu’on referme le couvercle du parti avec leur dernier clou au pied.

Les plus populaires