Remous à Rad-Can: Un talk-show au lieu du TJ?

Remplacer un téléjournal par une émission animée par Paul Arcand ? Ça se discute !

L’influence du conservateur Rémi Racine, « assez loud », me confie-t-on, au Conseil d’administration de Radio-Canada, comme on l’a vu dans le billet précédent, s’étend-elle jusqu’à la reconfiguration des émissions d’informations ?

Il s’en défend. « Je dis ce que je pense au management, puis ils font ce qu’ils veulent. » Racine, brillant dirigeant d’entreprise dans le multimédia, affirme être « un peu comme un amateur qui dit ce qu’il pense, un peu comme quelqu’un dans la rue ».

Une des idées de Rémi Racine – mais il n’est pas le seul à y songer – serait de remplacer le Téléjournal de 22h par un talk-show. Une version quotidienne de Tout le monde en parle, par exemple. Interrogé à ce sujet, M. Racine refuse de commenter, mais il insiste pour dire  que l’information doit « refléter l’opinion de tous les Canadiens ».

Au cours des dernières années, d’autres scénarios ont été envisagés et sont encore sur la table, y compris celui de réduire la durée du TJ – à 15 minutes, par exemple – puis de glisser dans un format talk-show.

Le problème du TJ de 22h de Céline Galipeau et de celui de 18h de Patrice Roy est qu’ils n’arrivent pas à gagner de parts de marché. Ils sont stables, mais à un niveau jugé trop bas par la direction. Notez: c’était vrai aussi avant leurs arrivées.

Les défenseurs du TJ actuel admettent que les cotes d’écoute sont — depuis des lustres  — plus faibles que celles de TVA, mais font valoir que celles de TVA et des autres diffuseurs en Occident déclinent, alors que les auditoires des TJs de Radio-Can restent fermes, ce qui constitue « un exploit en soi ». Rien ne dit que de nouvelles expérimentations avec la formule ne feraient pas fuir — plutôt que d’attirer — des téléspectateurs.

Arcand à l’écran ?

M. Racine a suggéré un jour de mettre Paul Arcand à 18h, pour attirer une nouvelle clientèle. (M. Racine nie avoir fait cette suggestion, mais deux témoins affirment l’avoir entendu).

Arcand étant, à mon avis, l’interviewer le plus redoutable au Québec, l’idée n’est pas mauvaise en soi. On me confirme que des projets de débaucher Arcand, qui est au 98,5 FM, ont été évoqués à quelques reprises dans des configurations différentes, y compris pour la radio.

Mais pour le faire atterrir à la télé à 18h, il faudrait ainsi changer la nature de l’émission d’information.

Depuis deux ans, le président de Radio-Can, Hubert Lacroix, très impliqué, contrairement à son prédécesseur, dans la gestion des programmes, insiste auprès de ses subalternes pour que soit faite une réforme des TJs. Le Directeur général de l’information, Alain Saulnier – démissionné jeudi dernier – était un résistant tenace.

L’incompatibilité entre le démissionné Saulnier et son nouveau patron Louis Lalande (confirmé dans ses fonctions en janvier) semble trouver là une partie de sa substance. Car on se souvient que, lors d’une incarnation précédente, M. Lalande avait installé à 18h une émission animée par Véronique Cloutier et avait ramené le bulletin d’information à 17h. Un retentissant échec dont la seule qualité fut la brièveté.

« Lalande a accepté de faire les basse œuvres d’Hubert Lacroix », commente sèchement un intime de ces rapports de force.

Demain: Nominations et code sanguin politique

Suivre la série: Remous à Rad-Can

Laisser un commentaire

J’ai l’impression que les remous ne font que commencer. L’information est tellement stratégique. La solution me semble de plus en plus évidente, rapatrier les budgets de Radio-Canada et continuer à développer Télé-Québec et pourquoi pas Radio-Québec.

Je crois qu’on a rien vu encore comme changement à Radio-Can. La PCCisation de ce fleuron d’info PR LE QC est en marche depuis le 2 mai dernier…

Mon expérience dans des comités administratifs fédéraux des années ’74 à 2000 m’a appris que la présence d’un franco-can (Ont., N-B, notamment) a presque toujours servi à opposer les intérêts du QC et a en diminuer la visibilité. L’arrivée de Cormier va sûrement illustrer mon propos dans les mois qui viennent.

Notons aussi la recherche de franco-can ds le ROC qui viennent ns distraire depuis le 2 mai ( soit personnellement ou à l’aide de la présentation de leurs cheptels ou de leurs loisirs particuliers… ;))

Le nouveau style de Tj permettrait aussi, à terme, d’éliminer Guy-A (trop indépendant) de l’horaire radio-can, àmha.

Radio-Canada doit commencer à comprendre qu’il vaut mieux avoir Lisée avec soi que contre soi ! Les réflexes du journaliste n’ont définitivement rien perdu de leur acuité! Comme ceux du pédagogue!

M.Lisée,

Je m’explique mal que vous soyez à la fois juge et partie : comme on le sait déjà, vous participez régulièrement à Le Téléjournal comme débateur. D’ailleurs à ce sujet, mis à part votre participation et celle de Madame Liza Frulla, je ne vois pas ce que font là les deux autres participantes (dont j’oublie les noms) qui évoquent plus des rôles d’extra-terrestres que ceux auxquels elles devraient normalement être confinées. Manque-t-on à ce point de débateurs à la SRC ?

Je ne suis pas certain que l’Acadien Michel Cormier (qu’on a sorti de la direction régionale Atlantique) va être plus commode s’il s’agit de remplacer le seul bulletin d’information régional par un autre show « made in Montreal ».

Ça va ruer dans les brancards à Moncton, Saint-Boniface et Hearst s’ils s’avisent d’aller de l’avant avec ce concept-là, puisque le téléjournal de 18h est le SEUL bulletin de nouvelles télévisé des communautés francophones et acadiennes.

Personnellement, je ne veux pas voir Arcand à Radio Canada à 18 heures. Je trouve qu’il manque de profondeur et il a parfois les idées courtes. Et d’autres part, on voit souvnet qu’il ne connaît pas ses dossiers en profondeur.

Le TJ c’est une institution, pourquoi on changerait cela! Pour des côtes d’écoute!

Les anglos sont attachés à leurs bébelles, eux conserveraient le TJ dans son format actuel.

On en n’enlève pas une institution qui existe depuis les années 50 sans avoir des récriminatiions.

Monsieur Lisée, je vous trouve très indulgent envers Paul Arcand. Le bonhomme a du bagout et une certaine capacité à mettre de la pression, mais il ne m’apparait aussi fin et chirurgical qu’un Michel Désautel. Si j’étais au CA de R-C, je voterais contre. Ce qui étonne le plus c’est qu’un bulletin d’information doive donner dans l’opinion et, qui plus est, dans l’évantail d’opinions. Comme s’il s’agissait de reprendre l’air à la mode plutôt que de mettre au jour des faits pour, justement, que se forment les opinions. N’est-ce pas là une belle démission? À qui cela servira-t-il? Des suggestions?

Vivement un service des nouvelles nationales et internationales à Télé-Québec. Mais nous savons tous que le Rocanada, par l’entremise du CRTC, interdit aux Québécois ce qu’il se permet avec leur CBC.

Il serait grandement temps, à l’instar de la CBC dans le Rocanada, que les Québécois se munissent d’une société de radio et télévision publique qui aurait la décence de ne pas s’adresser à une région comme Radio-Cadenas le fait au Québec, mais à un peuple comme la CBC le fait dans le ROC.

« M. Racine refuse de commenter, mais il insiste pour dire que l’information doit « refléter l’opinion de tous les Canadiens ». »

Voilà une citation qui est tout simplement digne d’Elvis Graton…

Depuis quand la description factuelle d’une information doit être conforme à l’opinion de la majorité des Canadiens « coast-to-coast »???

Z

Niveler par le bas. Nous voilà dans le monde, éphémère on l’espère, de l’anti-savoir du gouvernement canadien.

J’en ai vraiment mare de ses réformistes. Y a t-il une façon légale de sortir ses éteignoirs de la créativité et du savoir?

Niveller vers le bas afin d’avoir une qualité de l’information aussi mauvaise que TVA, c’est quoi cette idée?

Radio-Canada est un appareil d’État ayant pour objectif de promouvoir la culture et l’information canadienne, pas pour faire du cash.

L’ironie est que j’imagine bien le Parti conservateur fermer Radio-Canada en justifiant que l’information était de moins en moins de qualité.

Radio-Canada se fait saboter par le pouvoir politique canadien pour des raisons purement idéologiques et dogmatiques.

Il reste très peu de journaites de calibre supérieur à Radio Canada. À la SRC du moins parce que je ne fréquente pas la CBC.

S’il fallait que des gens comme Michel Désautels, Anne-Marie Dussault et quelques rares autres levaient les pieds, ce serait la fin des haricots. Et le pire c’est qu’il n’y a pas vraiment d’alternative à l’information de qualité que l’on trouve encore pour le moment à radio canada.

Personnellement le style Arcand, je trouve que ça fait davantage entertainment qu’autre chose.

On devra se tourner vers des sources d’information alternatives. Et déjà personnellement je magasine si je puis m’exprimer ainsi sur Internet. Il y a plusieurs sites d’information très intéressant.

Et je dois dire que Vigile.net est un très bon endroit por obtenir de spistes de recherche à ce chapitre.

Il ne faut pas croire tout ce qu’on nous dit et qu’on veut nous faire croire. Et vive l’autonomie.

Arcand à Radio-Canada, en « Talk-Show » de surcroit, plutôt qu’un Téléjournal rehaussé, ce n’est pas un souhait sérieux, n’est-ce pas ? Vous vous gaussez, c’est certain. C’est sarcasme.
Sinon, nous pourrions vous retourner la question concernant Duhaime et Dumont, celle que vous posiez dans un billet précédent, juste en dessous d’un excellent montage vidéo.

Paul Arcand me semble vraiment manquer de profondeur pour animer un tel talk-show, si celui-ci devait voir le jour. Tout compte fait, je crois que quelqu’un comme Stéphan Bureau aurait davantage la stature nécessaire.

Avec Paul Arcand, je «lâcherais» l’émission après tout au plus 10 minutes.

Enfin!

Si Arcand, Duhaime ou Marcotte pouvaient être invités à commenter les nouvelles, ça élèverait le débat et ça diversifierait les opinions dans la grande tour.

FINI la pensée unique au Québec!!!

Pour contrôler les masses, tout pouvoir totalitaire doit s’assurer le plein contrôle sur les communications.

Nous connaissons l’obsession morbide des fossiles conservateurs en ce qui a trait à la maîtrise du message.

Pour moi, une information digne de ce nom, ne doit pas être manipulée, d’aucune façon. Une information censurée s’en trouve dénaturée, tronquée, biaisée.

Voilà ce qui explique, selon moi, la force de l’image, tant et si bien qu’elle vaut mille mots.

En cette période de fascisme rampant, dans les médias de masse, l’information souffre de troubles multiples dus à la déformation par manipulations.

Aujourd’hui, comme jamais auparavant, la démocratie se meurt du fait de la désinformation généralisée qui sévit.

Le néolibéralisme, matérialiste-consumériste- militariste, nous est imposé systématiquement, par le biais subliminal, à travers tous les médias de masse sans exception ni interruption.

Imaginez-vous le pouvoir de ce rouleau-compresseur, écraseur du libre-arbitre et de l’esprit critique.

« Un cerveau à deux temps, ça pense pas, ça dépense. » (Richard Desjardins).

Un cerveau à deux temps, ça vote aussi…

Le nouvel ordre mondial n’a que faire d’individus qui pensent, tout ce qu’ils veulent c’est qu’on dépense. L’économie d’abord, tout le reste, par-dessus bord!

L’information dans tout ça?…L’information a cédé le pas au « conditionnement » des masses, elle est devenue endoctrinement, abrutissement-divertissement et simple « objet » de consommation.

« La liberté, c’est plus qu’une marque de yogourt… » (Falardeau).

de quoi rendre jaloux gobbels,staline et robert rumilly, cré stephen va,vite lisez propaganda et sauvez-vous le plus loin possible(run away as fast as you can;kany west)bonne chance a tous ,mais je n’y crois plus tellement.

Avec les Conservateurs, on a encore rien vu! On en a pour dix ans puisqu’il seront réélus facilement avec la création de 25 nouveaux comtés, situés essentiellement à l’ouest de Toronto, représentation oblige; à moins , bien sûr, d’une improbable coalition pré-électorale du NPD et du Parti libéral du Canada.
Pour se faire une meilleure idée de ce qui s’envient comme modèle de gouvernance des Conservateurs, il est bon de revoir l’excellent document de l’émissison Enquête intitulé » À la droite d’Harper » où on comprend, entres autres, l’influence concrète des Évangélistes dans ce gouvernement rétrograde et dangereux.
Comme bien des Québécois, je me dis qu’il faut maintenant sortir de ce pays qui est de plus en plus loin des valeurs du Québec, fermé, xénophobe et justicier. Danger! C’est comme si Duplessis s’était réincarné à Ottawa…. On perd un temps précieux. Le modèle de mondialisation qu’y s’installe actuellement ne fera que multiplier les crises économiques, sociales, et environnementales.Le Québec doit maintenant être à la table des pays qui croient encore un peu à la solidarité, à l’ouverture sur le monde et surtout, à un meilleur monde pour ceux et celles qui se joignent à chaque minute aux 7 mlliards d’humains…et très bientôt, aux 9 milliards!

a quand julieeeeeeeeeee pour remplacer céline galipeau tant qua y’etre ,non mais c’est du n’importe quoi, un show de télénouvelleréalitée a la grande gloire de l’insignifiance conservatrice et du retour en arrière de 100 ans.dans ,une saison en enfer, rimbaud écrit;ce peuple est inspiré par la fièvre et le cancer.infirmes et vieillards sont tellement respectables qu’ils demandent a être bouillis.le plus malin est de quitter ce continent,où la folie rôde pour pourvoir d’otages ces misérables,j’ai rien a ajouter.

Monsieur Lisée

Arcand peut parfois être intelligent.
Mais pour attirer une nouvelle clientèle,
Il lui faudrait niveler par le bas
Et commérer. Ainsi va son habitude.

On a déjà niveler par le bas avec Lepage.

Mais d’ici quatre ou cinq ans au plus tard,
Au train où va la gang à Harper, nous,
Québécois,comprendrons qu’il nous faille
Faire de Télé-Québec, notre seule média-télé.

« il insiste pour dire que l’information doit « refléter l’opinion de tous les Canadiens ». »

Non l’information doit représenter des FAITS. Une opinion n’est pas une information c’est une opinion point. Une opinion c’est tout et n’importe quoi.

Le PCC est une bande d’obscurantistes malhonnêtes qui n’ont que faire des faits, ils n’en n’ont pas besoins, ils ont leurs croyances.

J’imagine qu’après les prochaines élections, quand la CAQ aura manger une volée, un certain Legault ne voudra pas rester dans l’opposition et qu’une « brillante » carrière d’ex-politicien l’attendra à R-C.

Nous pourrons avoir un autre « ex » dans le Club. Et pourquoi pas changer le TJ pour un « Legault 360 » ?

Plus rien ne me surprend maintenant dans cette descente aux enfers intellectuels que nous préparent les réformistes et les grands empires médiatiques.

La course au populisme primaire : Qui va prendre la plus grande part du marché ?

La prochaine génération connaîtra sans doute les « télé-réalités » politiques.

Soupir.

Tant qu’à subir les insipidités « royales » d’Ottawa au Téléjournal, aussi bien endurer TLEP avec des animateurs et des analystes vedettes qui vont faire ce qui est le plus important dans la vie, un bon show pour faire augmenter les cotes d’écoute! Avec Paul Arcand, Éric Duhaime, « Pôpa et Môman » de La P’tite Vie, etc. ce serait un hit assuré!

Wow, mettre Paul Arcand au TJ, vraiment la quétainerie commence a gagner RC, un humoriste triste a en mourir pour nous divertir, et pourquoi pas accompagné de Jean Lapierre.

L’obsession maladive du contrôle des médias par notre Evangéliste Premier , Stephen Harper , commence a ressembler a un trouble anxieux important . Souvenons-nous de l’obsession maladive de Lucien Bouchard ( un conservateur dans l’âme ) pour le déficit Zero lors de son passage comme PM au Québec et nous pourrons commencer a croire que l’exposition a un environnement conservateur comporte des risques de contamination majeure !

J’aime bien Paul Arcand au 98.5 fm le matin mais disons que son entourage des plus a droite et fédéraliste comme les Dumont , Maréchal ,Lapierre et Dutrizac me laisse perplexe . En plus Arcand fait souvent dans le populisme et le sensationnel…cote d’écoute oblige !

L’an passé au 98.5 fm la petite droite libertarienne s’en donnait a coeur joie avec les Dumont , Duhaime , Maréchal et Dutizac et ses délires . Même le souverainiste de service de l’ antenne était de droite en la personne de Mathieu Bock-Côté !

Et dire que nos libertariens aiment bien se présenter commes des victimes des méchants médias et de la go-gauche du Plateau !

17
François 1 :
février 28, 2012 à 5:22
Enfin!

Si Arcand, Duhaime ou Marcotte pouvaient être invités à commenter les nouvelles, ça élèverait le débat et ça diversifierait les opinions dans la grande tour.

FINI la pensée unique au Québec!!!
lol et relol et rerelol mon chèr francois ,la pensée unique doit étrangement commencer a ressembler a la tienne mais malheureusement pour toi une connerie ,même répeter 100 fois, ne devient pas vérité .pour ce qui est de la diversification des positions je te recommande le karmasutra ,ça libere les tensions et fait passer les frustrtions idéologiques,lol

@mathieu quand vous dites
»Le PCC est une bande d’obscurantistes malhonnêtes qui n’ont que faire des faits, ils n’en n’ont pas besoins, ils ont leurs croyances. »
J’aimerais savoir est-ce une information ou une opinion?

Pour contrôler les masses, tout pouvoir totalitaire doit s’assurer le plein contrôle sur les communications.

Nous connaissons l’obsession morbide des fossiles fossiles gauchistes en ce qui a trait à la maîtrise du message.

Pas étonnant quand période de fascisme rampant dans les médias la gauches aiment autant son Radio-Canada. Comme tous les totalitarisme la gauche veut contrôler l’info pour imposer sa vision politique.

Les sources d’information ne manquent pas, mais je préfère le Téléjournal de 22 heures, même si parfois je dois repousser mon envie de me coucher. Un « talk show »? Je vais me coucher avec un bon livre…
Par contre, je commence à perdre intérêt envers l’émission de Tout le monde en parle. ça leur est difficile de faire nouveau? Les invités sont davantage là pour promouvoir leur produit? C’est peut-être moi?

« Si Arcand, Duhaime ou Marcotte pouvaient être invités à commenter les nouvelles, ça élèverait le débat et ça diversifierait les opinions dans la grande tour.

FINI la pensée unique au Québec!!! »

Faux! Elle ne ferait que commencer ou aboutir.

M. Racine.. il insiste pour dire que l’information doit « refléter l’opinion de tous les Canadiens ».

Euh, non. L’information doit refléter et respecter les faits, pas les opinions!

Non! pas Arcand à la place du TJ: C’est précisément pour fuir l’information-spectacle que les gens regardent R.-C. !
Par contre, une émission comme 24/60 à RDI, apporte un éclairage intéressant sur l’actualité. Il faut conserver ce type d’émissions d’analyse, mais garder aussi l’information brute.
Pour ce qui est des interviews, j’adore Desautels qui connaît à fond ses dossiers, qui est toujours courtois, mais sans complaisance.Je ne connais pas d’équivalent à la télé.
Mais l’idéal serait de rapatrier l’information au Québec. Avoir notre vision à nous, sans filtres imposés par les conservateurs.

« Si Arcand, Duhaime ou Marcotte pouvaient être invités à commenter les nouvelles »

Ça s’arrange, ton problème, tsé:

http://www.ericduhaime.com/
http://blogues.journaldequebec.com/ericduhaime/
twitter.com/Endroiteligne
lesanalystes.wordpress.com/author/eduhaime/
blogues.canoe.ca/ericduhaime/tag/lcn/
fr-fr.facebook.com/eduhaime

Il a son émission à CHOI-FM, intervient sur V, LCN et sur radio-pirate. Il a aussi passé à TLMEP. Mais si c’est pas assez, un search sur youtube peut même assouvir ta soif d’Éric Duhaime. Ses vidéos se comptent par centaines. Si si! Des heures de partys de visionnements d’Éric Duhaime en perspective. (je préférais une suite de films plus intéressante mais bon… je dois être socialiste).
Pour compléter, son livre est d’ailleurs en vente chez Archambault. En ce moment, d’ailleurs, il figure très bien dans les ventes: une excellente deuxième place, tout juste derrière le livre de JF Lisée. Tiens, si tu as des doutes:

http://www.livresquebecois.com/palmares.asp

Je sais… http://www.livresquebecois.com, ça fait « artiste ». Doivent être socialistes. Mais bon, je vois pas pourquoi on devrait le voir à la SRC – une statue en son honneur sur le Mont-Royal serait plus pratique. Parce que vraiment, on ne le voit pas assez souvent.

À mon humble avis, le rôle de Radio-Canada en tant que réseau d’information est de présenter une inforamtion juste et de qualité, pas de plaire à tous. Si le critère qui motive les décisions est la popularité, aussi bien fermer la station et laisser les réseaux privés engager leurs majorettes.

Prenons l’exemple de certains commentateurs comme Éric Duhaime ou Johanne Marcotte. S’ils veulent dire n’importe quoi, comme c’est trop souvent le cas, sur les ondes des réseaux privés, pas de problème. Mais faire passer leurs opinions pour de l’information sous prétexte que ça rejoint plsu de monde, non merci. L’information doit être juste et non populaire, point final.

@ loraine King

« M. Racine.. il insiste pour dire que l’information doit « refléter l’opinion de tous les Canadiens ».

Euh, non. L’information doit refléter et respecter les faits, pas les opinions! (loraine King)

Voilà!

Merci! loraine King.

Je regarde précisément le TJ pour son information sans commentaires que je suis capable de faire tout seul. Je ne regarde pas ceux des autres canaux pour cette raison. Les nouvelles sont des faits. Je ne veux surtout pas savoir comment penser par des conservateurs qui crachent sur la démocratie.

@ Guy Masson (# 36):

Prenons l’exemple de certains commentateurs comme Jean-François Lisée ou Jean Barbe. S’ils veulent dire n’importe quoi, comme c’est trop souvent le cas, sur les ondes des réseaux privés, pas de problème. Mais faire passer leurs opinions pour de l’information sous prétexte que ça rejoint plsu de monde, non merci. L’information doit être juste et non populaire, point final.

Voilà. Je me suis permis de corriger vos erreurs.

Ne me remerciez pas. J’ai fait ça de von coeur.

Quant à moi, ça fait longtemps que je n’écoute plus les « informations » de radio-lobotomisation-canada. Un seul regret…c’est qu’une partie de mes impôts contribue à cette manipulation « objective » de la désinformation Canadian Cost to Cost.
En effet, j’en ai rien à cirer que de savoir, tous les jours ce qui se passe à Winnipeg au détriment de ce qui se passe au Québec, alors que l’auditoire français de Radio-Canada oscille à près de 90% de Québécois.

Lorsqu’en 1978 j’étudiais à Kiev, en Ukraine (encore une province Russe à l’époque) Radio-Moscou (Mockba) faisait l’impossible pour parler de la Russie, comme ici, ont nous parle de Winnipeg, on nous parlait de Vladivostok… afin que l’Ukraine se sente Russe…presque aussi subtil que Radio-Canada.
Comme en URSS de l’époque, Radio-Pravda nous fait la même « blague »…et ça ne parrait presque pas…croient-ils!
Bref! Quelle « poutine ».

Radio-Canada n’est pas TVA et TVA n’est pas radio-Canada. Nous pouvons profiter de Radio-Canada avec ses nouvelles internationales et locales. Il manque d’analystes autres que les anciens politiciens comme Le clug des ex et surtout pas de Liza Frulla(on commence à avoir des nausées de ses propos)

Pour vous donner une idée de ce que ce type d’info-talk-show pourrait avoir l’air, vous pouvez visionner quelques émissions du « Grand Journal » de Michel Denisot à Canal+

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3349-c-le-grand-journal.html

Il est clair que c’est aussi du divertissement comme l’indique le lien. Mais si c’est bien fait, si le panel de journaliste est choisi de façon équilibrée (oh…le doute!!), si toutes les tendances ont droit à leur juste présence, d’Éric Duhaime à Marc Laviolette et d’Amir Kadhir à Norm MacMillan… ça pourrait être intéressant.

Du moins pour les cotes d’écoute.

Je regarde cette émission quotidiennement et j’ai l’impression d’être assez bien informé sur les présidentielles françaises même si le panel penche plutôt à droite.

Les plus populaires