Rouvrir le dossier constitutionnel?

Une dépêche toute fraîche de la Canadian Press fait état des résultats d’un sondage sur l’appétit constitutionnel des Canadiens. Ils seraient ouverts à s’y remettre pour réformer ou abolir le Sénat et… obtenir la signature du Québec au bas de la Constitution.

Laisser un commentaire

Sans blague???

Vous y croyez??

Moi pas?

Jack aurait-il déjà réussi a créer les conditions gagnantes?

Imaginez lors d’une négociation constitutionnel!

Trop beau pour être vrai!!

Vous pouvez toujours rêver!!!

La oeil dans ma visage n’en revient pas de lire ce nouvelle.

Jack ma sauveur, déjà? Wow je suis excité ?

J’espère Mme Cornellier que vous n’êtes pas surprise du résultat de ce sondage car ce sont tous des fédéralistes qui vont s’entendre,le roc sait que ça sera plus facile de nous faire avalé la couleuve surtout que Charest se prépare à livré le Québec aux roc de façon à se faire élire Pm du Canada lors des prochaines élections fédérales sous la banière libérale…
Et dire que le peuple Québécois n’y verra que du feu!!!

Moderniser la Constitution Canadienne: il est grand temps de s’y mettre car parler de démocratie pour les Arabes sans l’appliquer chez nous serait tout à fait inconséquent et illogique… Harper majoritaire aura-t-il le courage d’écouter sa base électorale?

Une chose est certaine : si la classe politique canadienne décide de reprendre les négociations en ce sens, le vieux PET ne pourra plus faire dérailler le processus.

on est pas tanné de la chicane? on aimerait bien avoir la paix pour qq temps. Pourquoi ouvrir des boites d’anguilles, laissons donc les chose tranquilles. On croirait que le Quebecois s’ennuie s’il ne peut trouver de chicane.

Ouvir la constitution, mais bon sang pour quoi faire?

De toute façon c’est

I-M-P-O-S-S-I-B-L-E….

Eh bien – nous voila avec LE VRAI LEADER, majoritaire aux communes, majoritaire au Sénat, il aura bientôt nommé une majorité des juges à la Cour suprême, mais il lui serait impossible de parlementer et de négocier avec les premiers ministres de la fédération qu’il dirige… Il serait bon pour régler les problêmes entre Israel et les Palestiniens, et l’Afghanistan ne serait plus une menace (l’a-t-il déjà été?) pour le Canada. Il craint une invasion par les Russes via le Pôle Nord ou par les Américains sur nos flancs nord et sud. C’est sans doute ce qui l’empêche de rencontrer les dirigeants de sa propre fédération.

Rouvrir la Constitution! Pour l’amour du ciel épargnez-nous. Je sais, pour l’avoir vécu, que les journalistes en raffolent et ils ont déjà l’eau à la bouche. Il faut cependant se rendre à l’évidence, une telle tentative est vouée à un échec retentissant. Jamais, au grand jamais, le reste du Canada va accepter les conditions québécoises pour réinégrer le Canada.
J’y pense! À moins que déjà nos exigences soient revues à la baisse, ce qui pourrait bien être plausible. Au fait, le Québec a-t-il encore des exigences? Dans notre Belle province, on ne se lassera jamais de dire que le Reste du Canada ne veut pas de nous. C’est devenu un réflexe naturel.
Le seul et unique problème c’est que les Québécois sont incapables de prouver, une fois pour toute, qu’ils ne veulent pas discuter de leur avenir au Canada. Seule la souveraineté unilatérale pourrait un jour solutionner le dilemme des deux solitudes. Il faut que nos élus à Ottawa se rentre dans leur tête de mule qu’il est tout à fait inutile de réessayer. Ça ne marchera pas! Un point c’est tout.

Sans parler de la difficulté des autres provinces à s’entendre sur la Constitution…basé sur le fait qu’il existe plusieurs visions du Canada…. celle de l’Ouest, de la centrale Ontario, des Maritimes mis à part la distincte vision du Québec.

Les plus populaires