Sarah Palin au Canada: privatisez la santé !

Les comiques de l’émission This Week Has 22 Minutes ont réussi à poser une question à Sarah Palin. Ils ont travaillé fort. Il faut se rendre à 1’39 » pour la réponse.

Je traduis (à ma façon): en privatisant notre système de santé, nous aussi nous pourrions réduire les listes d’attente en retirant leur couverture médicale à un citoyen sur six (comme aux States!)

Laisser un commentaire

Je trouve que ce billet illustre de façon éclatante cet article trouvé dans Agora vox et que je vous recommande Jean-françois et les autres : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-identite-nationale-le-vrai-65640

Madame Palin est précisément l’archétype de ce que dénonce monsieur Patrick Kaplanian dans cet article. C’est ça l’Amérique qui fait baver d’envie le monde entier. Et c’est je le crains ce qui nous attends au bout de notre plongée dans le maelström de l’inculture américaine.

Et Palin fait bien de le dire parce que la plèbe est facilement remplaçable, mais l’élite ne l’est pas.

Voici une histoire qui fait damner les Zamaricains. Des snowbirds du Québec à Fort Lauderdale qui se font vacciner gratos! Oh que le journaliste n’aime pas ça!

http://www.justnews.com/video/21727460/index.html

A la fin on demande à un vieux si le gouvernement américain devrait payer pour son vaccin? Le vieux est incapable de lui répondre qu’il paie des taxes chaque jour et qu’il n’a rien en retour!
Un couple de vieux peut flamber, 20k, 30k dans l’économie floridienne chaque hiver.

Ceux qui n’ont pas vu la Facture la semaine passée allez voir comment une snowbird a dû payer 44k pour 2 jours à l’hopital!

Je veux bien, mais cette animatrice me semble pratiquement du même niveau intellectuel (nul) que Sarah Palin.

Moquer la stupidité par plus de stupidité, merci bonjour.

On ne va pas privatiser la santé, on va laisser le système socialiste imploser et après on va privatiser.

Madame Palin n’a peut-être pas le niveau de culture requis pour occuper le poste d’elle convoitait mais cela n’en fait pas une bécasse pour autant. Elle vole probablement au même niveau culturel que la moyenne des Québécois qui sont figés à tous les soirs devant « Occupation Double ». Ni plus ni moins!

Pour ma part, j’appuie en partie ses recommendations.

Ça fait des décennies que nous servons d’otages au système étatico-syndicaliste québécois de la santé où les coûts explosent continuellement, où les dépassements de budgets font tellement partie du système folklorique que plus personne ne s’en emeut, où les listes d’attente s’étirent à l’infini, où les bureaucrates syndiqués mur-à-mur saignent le système jusqu’à la moelle, etc. Bref, notre système public à une seule vitesse (la petite vitesse lente pour tout le monde) est une faillite totale et seule l’intégration du privé dans ce fouillis saura y remettre bon ordre.

Lorsque l’on pourra comparer l’efficacité du privé versus le public, et lorsque tous auront le CHOIX entre les deux systèmes au lieu d’être contraints et captifs d’une seule option, nous pourrons alors réellement avoir droit de se faire soigner décemment.

Quelle que soit le type de nourriture, les vêtements, l’hôtel, la voiture, la maison, etc., que vous désirez, n’avez-vous pas un vaste choix entre le produit ou service bas de gamme et le plus luxueux? Où est le mal?

Mais en santé au Québec, on n’a droit qu’àu bas de gamme.

Vive le système à plusieurs vitesses.

De plus Monsieur Lisée, je vous suggère de lire cet article si vous en avez le temps. Ça vous renseignera sur le système américain et ça détruira plusieurs mythes que vous colportez peut-etre inconsciemment:

http://www.quebecoislibre.org/010901-10.htm

Monsieur Lisee omet simplement de dire que CBC
est une chaine publique ( equivalent de Radio Canada ) et qu’elle produit
ce genre de pseudo information, humour ( ? ) avec l’argent des contribuables.
Cette pseudo journaliste est donc envoyer a grands frais chez nos geants du sud pour interompre la bonne marche d’une soiree de signature alors que l’argent que coute ce genre parodie devrait etre depenser a reduire des files d’attentes ici ( … ) et non ralentir celles de nos voisins.

Ce ne sont pas les propos de madame Palin qui m’inquiètent.
Mais l’opinion de plusieurs de nos compatriotes en ce qui attrait à la privatisation de notre système de santé.
comme chez nos voisins on retrouve un camp de gens qui préfèrent dorloter leur petite personne que de contribuer à assurez aux plus démunis la même accessibilité aux soins de santé.
Dans la dernière année j’ai eu besoins de notre service de santé et j’ai reçu de très bons soins.
Sans rien avoir à débourser.
Nous sommes très chanceux.
Mais semble-t-il que plusieurs l’ignore!

Voici le pourcentage de la population dans le groupe d’âge à risque qui a subi un examen de dépistage du cancer!

-Cancer colorectal (Coloscopie/Sigmoïdoscopie) : 5,0% au Canada contre 29,4% aux États-Unis.

-Cancer de la prostate (PSA test) : 16,4% au Canada contre 54,2% aux États-Unis.

-Cancer du sein (mammographie) : 72,3% au Canada contre 88,6% aux États-Unis.

-Cancer du col de l’utérus (PAP test) : 88,2% au Canada contre 96,2% aux États-Unis.

Voici le taux de rémission des 3 principaux types de cancer dans les pays industrialisés!

-Cancer colorectal : 59,6% aux États-Unis contre 57,0% au Canada

-Cancer de la prostate : 91,9% aux États-Unis contre 85,1% au Canada

-Cancer du sein : 83,9% aux États-Unis contre 82,5% au Canada

Voici la proportion de la population affligée par une maladie chronique et qui bénéficie d’un traitement!

-Asthme : 78,8% aux États-Unis contre 80,3% au Canada.

-Emphysème : 73,1% aux États-Unis contre 53,0% au Canada.

-Diabète : 83,9% aux États-Unis contre 80,3% au Canada.

-Haute pression : 88,3% aux États-Unis contre 84,1% au Canada.

-Maladies du cœur : 69,6% aux États-Unis contre 67,2% au Canada.

-Maladies coronariennes : 94,8% aux États-Unis contre 88,9% au Canada.

Voici quelques chiffres sur l’utilisation d’appareils d’imagerie par Résonance Magnétique Nucléaire (RMN)!

-Nombre d’appareils RMN par million d’habitants : 26,5 aux États-Unis contre 6,2 au Canada.

-Nombre d’examens RMN par million d’habitants : 83 200 aux États-Unis contre 25 500 au Canada.

-Heures d’utilisation hebdomadaires d’un appareil RMN : 70,0 aux États-Unis contre 66,0 au Canada.

Voici maintenant la même chose pour les appareils d’imagerie par tomographie numérisée (TN)!

-Nombre d’appareils TN par million d’habitants : 33,9 aux États-Unis contre 12,0 au Canada.

-Nombre d’examens TN par million d’habitants : 172 500 aux États-Unis contre 87 300 au Canada.

-Heures d’utilisation hebdomadaires d’un appareil TN : 57,6 aux États-Unis contre 57,0 au Canada.

Rapport Salois sur la performance du système de santé:

-Délai supérieur à 6 jours pour obtenir un rendez-vous avec un médecin : 20,3% aux États-Unis contre 29,5% au Canada.

-Délai supérieur à 2 heures pour voir un médecin à l’urgence : 30,9% aux États-Unis contre 46,4% au Canada.

-Délai supérieur à 4 semaines pour voir un spécialiste : 23% aux États-Unis contre 57% au Canada.

-Délai supérieur à 4 semaines pour une chirurgie élective : 42% aux États-Unis contre 82% au Canada.

-Temps d’attente pour une chirurgie au genou : 5 semaines aux États-Unis contre 20 semaines au Canada.

Quelques autre chiffres intéressants:

-Âge moyen des hôpitaux et des infrastructures : 9 ans aux États-Unis contre 40 ans au Canada.

-Nombre de médecins par million d’habitants : 2400 aux États-Unis contre 2100 au Canada.

-Nombre d’infirmières par million d’habitants : 10 500 aux États-Unis contre 8800 au Canada.

-Nombre de médecins et d’infirmières par patient : 5,3 aux États-Unis contre 4,3 au Canada.

-Nombre de chirurgies par million d’habitants : 89 900 aux États-Unis contre 44 700 au Canada.

voici le pourcentage de la population dans le groupe d’âge à risque, qui a subi un examen de dépistage du cancer aux États-Unis et au Canada:

-Cancer de la prostate (Test PSA): 52% avec assurance (USA), 31% sans assurance (USA) et 16% Canada.

-Cancer du sein (Mammographie): 80% avec assurance (USA), 65% sans assurance (USA) et 65% Canada.

-Cancer du col de l’utérus (Test PAP): 92% avec assurance (USA), 80% sans assurance (USA) et 80% Canada.

Aux États-Unis, les gens sans assurance ont 1,6 fois plus de chance de mourir dans les 5 années qui suivent le diagnostic d’un cancer que les gens qui ont une assurance privée. Mais avant de tirer une conclusion hâtive, vous devez savoir ceci: les gens qui sont assurés par le gouvernement via le programme « Medicaid » (un programme pour les gens défavorisés), ont aussi 1,6 fois plus de chance de mourir dans les 5 années qui suivent le diagnostic d’un cancer.

L’analyse des statistiques relatives au cancer du sein et colorectal, deux tumeurs pour lesquelles la rémission est fortement influencée par un diagnostic précoce et par la qualité du traitement, nous en apprend beaucoup l’efficacité du régime public.

Taux de rémission du cancer du sein:

Caucasiennes: 89% assurance privée, 76% sans assurance et 76% Médicaid.

Afro-américaines: 81% assurance privée, 65% sans assurance et 63% Médicaid.

Hispaniques: 86% assurance privée, 83% sans assurance et 76% Médicaid.

Taux de rémission du cancer colorectal:

Caucasiens: 66% assurance privée, 50% sans assurance et 46% Médicaid.

Afro-américains: 60% assurance privée, 41% sans assurance et 41% Médicaid.

Hispaniques: 63% assurance privée, 57% sans assurance et 53% Médicaid.

Alors, qui ici voudrait délaisser son assurance privée pour être systématiquement couvert par le gouvernement ?

Il semble bien qu’il soit préférable d’être un « laissé-pour-compte » que d’être pris en charge par le gouvernement (surtout si vous appartenez à une minorité). Une autre preuve de l’incompétence des politiciens quand il est question de gérer efficacement les programmes publics.