Sarah Palin: l’Evita américaine ?

J’ajouterai peu de choses à la grande couverture dont a bénéficié la sortie du livre de Sarah Palin, Going Rogue.

 Sarah Peron ? Amusant mais boîteux. (Montage d'un blogueur américain.)
Sarah Peron ? Amusant mais boîteux. (Montage d'un blogueur américain.)

Je retiens le commentaire de Eugene Robinson, du Washington Post.

Je vous traduits: «Aucune force au monde ne peut empêcher que Sarah Palin devienne notre propre version ‘diète’ d’Eva Perón– une légende glamour et tragique, moins la tragédie. Un jour, un brillant compositeur écrira une spectacle musical au sujet de sa vie et de son époque.»

Il ajoute: «Vers la fin de sa vie, Eva Perón livra un discours fameux dans lequel elle promit: ‘Je reviendrai et je serai des millions !’ . Sarah Palin, notre Evita, est revenu — et elle empochera des millions!»

Les parallèles s’arrêtent là. Evita avait son côté glamour mais elle s’était vraiment associée aux causes des déshérités argentins. Sarah se réclame des Américains ordinaires, mais sa croisade actuelle, par exemple, contre la réforme du système de santé démontre bien qu’elle n’a rien à cirer des quelque 40 millions d’Américains qui n’ont aucune couverture médicale. Jamais, elle ne parle de pauvreté ou d’aide aux déshérités. En ce sens, c’est une anti-Evita.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

10 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Tant mieux si elle gagne des millions. Cela lui permettra de voyager pour parfaire sa culture.
Un petit ou un gros safari en Afrique peut-être.

Une rencontre en douce avec Sarko sans Carla.
Et puis les américains lui doivent beaucoup….comme le manque de jugement et d’intelligence du sénateur McCain pour son choix à la vice-présidence….un peu sénile le bonhomme.

Monsieur Lisée, c’est un peu compliqué. Je voudrais comprendre, Obama évita Sarah une fois, bon… si l’Argentine l’évita comment pourra-t-on expliquer plus tard de quelle façon Sarah lévita jusqu’à la présidence? Une chinoiserie du Dalaï Lama.? Serre-je bien la question?

Qu’une société soit aussi divisée entre gens éduqués qui pensent et gens non-instruits qui suivent les ombres donne froid dans le dos. Et il n’est pas exclu qu’elle soit élue contre un Obama !

Comme si la réalité dépassait encore une fois la fiction.

Il ne faut pas oublier qu’Evita était le visage tendre d’une dictature crypto-fasciste… Et qu’elle est enterrée dans le cimetière Recoleta à Buenos Aires, probablement une des nécropoles les plus dispendieuses du monde…

Sans l’extrème droite il n’y aurait pas d’extrème gauche et sans le centre modérant les individualistes et les collectivistes c’est la guerre assurée des extrémiste des goulags gauchistes et des extrémistes des camps de concentration droitistes
Pour nous débarasser de ces monstres extémistes il faut être au centre à la fois respectueuc des individus des nations et de toute l’humaniré ,
Car il n’y a pas de contradictions à être à la fois un individu un nationaliste et un internationaliste.
C’est même une réalité incontournable pour nous débarasser de la droite indvidualiste et de la gauche collectiviste qui menacent toute l’humanité.

Les Américains « ordinaires » sont contre cette réforme de la santé. Elle est *pour* l’Américain moyen. C’est pour ça que des millions l’aiment.

Je ne vois pas le problème de faire de l’argent avec son histoire. C’est quoi le problème au juste? Que les gens veulent lire son histoire? Il faut vraiment être cynique.

L’idée que 40 millions sont sans couverture est en quelque sorte un mythe. Plusieurs entre eux négligent de se procurer de l’assurance par choix personnelle.

Sarah Palin est en symbiose avec une partie de l’électorat américain.
Les illettrés manipulés par la religion,par les médias de droite et les puissants lobbies pétroliers,pharmaceutiques et militaires.
Espérons seulement que ces gens ne soient pas assez nombreux pour lui permettre d’accéder à la présidence du pays dont elle accélérerait le déclin de façon tragique,en nous entrainant à sa suite.

La publication de ses mémoires et sa belle apparition dans les medias Americains? C’est son business, en tout cas -bien pour elle. Mais, pour la présidentielle cette fois-ci? Cet-à-dire la répétition améliorée (ou empirée) du dernier drôle de spectacle comme colistière républicaine? Ça dépassera la logique, les bonnes formes et l’équanimité….arrêtez-vous, S.V.P.

La grande force de l’ex premiere femme gouverneur
de l’Alaska et deuxieme femme de l’ histoire americaine a etre candidate a la vice presidence des Etats-Unis est justement de ne pas etre une Péron,une kennedy,Clinton et meme une Bush.
Cette femme plus grande que nature meme si d’extraction modeste, mere de 5 enfants ,devrait
maintenant,pour avoir un coeur et plaire a monsieur Lisee,etre en faveur d’une reforme que 56% des Americains rejettent.Elle devrait,pour ne
pas etre une anti-Evita etre Anti-americain (…)