Scène de la vie politique américaine

Au lendemain de la fusillade de l’Arizona, une petite pièce au dossier.

Le Parti Républicain se cherche un nouveau président. Lors d’un débat des candidats tenu lundi dernier, une des questions posées par le « modérateur » pour juger de la compétence de chacun ne fut pas de savoir si les aspirants présidents étaient favorables au droit des Américains de posséder ou de porter une arme à feu, mais plutôt de savoir de chacun: combien d’armes à feu ils possédaient ! Comme si c’était un concours !

Voyez les réponses:

Pour une chronologie 2008-2010 de la montée de la violence et de la rhétorique pro-armes à feu aux États-Unis, voir ici.

Laisser un commentaire

Le plus désolant c’est d’entendre le public applaudir misère…
C’est fou ce qu’on peut faire croire à une population avec de la propagande et un bon lobby comme le NRA.

Bonne journée quand même.

***LE CULTE INCULTE DE LA VIOLENCE ET DES «GUNS»***

Je ne suis pas un spécialiste des États-Unis. Mais étant âgé de 67 ans, je pense avoir suffisamment fréquenté les États-Unis pour prétendre avoir développé, au fil du temps, une modeste connaissance des us et coutumes de ce pays à la fois fascinant et peu rassurant.

C’est un pays dans lequel on retrouve des êtres d’une culture remarquable et impressionnante, des humains généreux et accueillants.

C’est un pays dans lequel il y a, bien évidemment, de prodigieuses différences «régionales». Entre le sud et le nord, pour ne présenter que cet exemple, les «écarts» sont assez remarquables.

Aussi, il est notoire que ce pays est imprégné par une culture (ou inculture) de la mort et des armes à feu, par un culte inculte de la violence et de la virilité, laquelle serait conférée par les gros «guns» de toutes sortes.

En fait, il y a, chaque année, de très nombreux États-Uniens qui meurent, tués par des armes à feu. Les tueries collectives, comme celle qui vient de survenir, sont assez fréquentes.

Dans de nombreux états la peine de mort reste un châtiment possible. Cela même s’il est parfois arrivé que des innocents soient condamnés.

Il ne faut pas oublier, comme l’indiquent des esprits éclairés comme Noam Chomsky ou John R. MacArthur, que ce pays à haute prétention démocratique est presque toujours en guerre, est toujours prêt à intervenir dans divers coins du monde pour y établir l’ordre états-unien, l’ordre du pétrole, l’ordre des intérêts économiques et politiques états-uniens. Il serait intéressant de savoir combien d’humains ont été massacrés par des États-Uniens (depuis 1945) en Irak, en Afghanistan, au Vietnam, en Indonésie et dans de nombreux coins du monde.

En fait, la société états-unienne a un haut potentiel de violence. Et la récente tuerie n’est pas un incident rare, isolé ou exceptionnel.

Craignons une certaine inculture, une inculture de la mort!

Jean-Serge Baribeau, sociologue des médias

Le débat était aussi riche d’enseignements sur le niveau de la culture aux États-Unis (d’accord, ce n’était pas vraiment représentatif, mais c’est quand même fort): à la question « Quel est votre livre préféré? », Michael Steele (président sortant) a répondu « Guerre et paix », pour ensuite dire à voix basse « It was the best of times, it was the worst of times »… les premières lignes d’un roman de Dickens (A tale of two cities). Et personne ne relève la chose pendant le débat.

On les comprend de ne pas poser de questions trop poussées dans ce débat, quand les candidats réussissent à se ridiculiser même avec les questions du niveau d’un élève de première secondaire.

Avec ce massacre le discours populisme a comme atteint ses limites. Espérons que les journalistes et commentateurs pourront pousser Palin loin des présidentiels pour le plus grand bien des Américains et de l’humanité.

Dégoûtant!

Takes more than combat gear to make a man
Takes more than a license for a gun

Englishman In New York
Sting

effectivement très futile comme débat des candidats.

En ce qui concerne le port d’arme américain, il est tout aussi simpliste de le décrire comme la cause pour ce genre de tuerie.

Comme si le fait de posséder une arme fait de nous systématiquement des meurtriers en devenir. Je n’ai d’ailleurs jamais compris ce lien de cause à effet concernant les armes à feux que font bien des gens. Quelqu’un à l’esprit tourmenté n’en a que faire du permis d’acquisition ou du port d’arme lorsque celui-ci à des desseins meurtriers en tête. Rien ne l’empêche non plus de s’en procurer au noir, et ce, assez facilement. Même pire, ce fêlé peut y’aller d’explosif en trouvant tout de sorte de recette sur le net.

il faut admettre que le lobby du NRA est très puissant. Mais à ce que je sache, ce n’est pas l’arme qui tue, mais celui qui l’utilise.

Si ce n’est qu’un resserrement des règles pour l’obtention d’une arme pour les personnes ayant des antécédents psychiatriques, criminels. Je ne vois pas en quoi, ça changeraient les choses d’avoir une interdiction total. Nous n’avons qu’à regarder le fléau de la drogue pour savoir qu’une interdiction n’en règle pas la problématique.

C’est en sorte un Moment de Grâces et Pédagogique pour les États-uniens.

Il est temps, Promptement et sans aucune Équivoque que les politiciens États-uniens, c.a.d. Représentants, Gouverneurs, Sénateurs et l’Administration Obama de faire un choix.

Proposer l’Adoption ou le rejet du Statut Quo.

Pour ceux qui en ont marre de ce statut quo face aux discours et qui sont pour la Dignité Comportementale des États-uniens intra-muros et ailleurs.

Vous devez vous réunir et déclarer Publiquement;

Que vous Désirez Maintenir le statut quo Actuel.

OU

Vous condamnez sans réserve ce carnage et tout discours diffusé publiquement Engendrant, Orientant et Ciblant des Cibles comme étant ANTI-PATRIOTIQUEs puisque violentes.

Les États-Unis, et ils en sont parfois capables, peut redonner une Dignité Universelle à l’Esprit États-Uniens en acceptant de Promouvoir;

Que;

les Différends doivent se débattre Publiquement et avec Décorum et Noblesse, et en faire un Addentum à la Constitution.

Beaucoup d’États-uniens ont compris lors de la Guerre Civile, que la politique des armes tus quantitativement, divise les familles, provoque désolation et ruines, et un changement de Culture.

…Réclamation Présidentielle Solennelle Enjoignant les Élus sur une base Volontaire de;

Déclarer solennellement adhérer au Principes de la Déclaration Émergente;

Les Élus et Diffuseur renoncent au discours haineux engendrant ou induisant la Violence.

Le Modus Operandi de la Dignité est;

Identification des Diffuseurs de Statut Quo et Identification des Diffuseurs de la Renaissance de la Dignité qui renoncent à être l’Instrument de Diffusion de propos engendrant la violence via,; la Religion, les Groupes Culturels, les Partis Politique, etc,…

Harfang

Je comprends quand même ses américains. Une des premières choses que j’ai faites lorsque je suis arrivé au Canada. C’était de m’acheter un gun chez Canadian Tire. j’était très exité car je n’avais jamais vu de guns dans des magasins hollandais. Mais j’ai perdus intérêt depuis car, il n’y a plus de guns dans les magasins. C’était quand même cool d’avoir des 303 non loin des raquettes de tennis. Mais c’est peut être mieux qu’il y en ait plus.

Bonjour,
Étant profondément libéral au niveau des idées de la gouvernance Canadienne, quoique ayant voté Nouveau Parti Démocratique quelques fois quand les libéraux n’avaient pas besoin de mon vote, que ces scènes de la vie politique américaine servent de leçons à nos chers nationalistes québécois revanchards jusqu’au trognon qui font souvent des amalgames fumeux entre le reste du Canada et les États Unis ! Si au moins, la lucidité était au rendez vous ! Combien de fois on entend affirmer de telles stupidités que Monsieur Steven Harper est un faciste de la part de ces laudateurs de l’ennui perpétuel ? Peut être bien pour se donner un petit côté marginal, Monsieur Steven Harper se prêta à un long article de L’Actualité il y a 4 ou 5 ans avec sa famille au 24 Sussex Drive à Ottawa ou la petite famille cohabitait avec quelques 25 chats que Madame Harper recueille en tant que chats errants ! Et dire aussi que Monsieur Steven Harper, cet homme d’extrême droite d’après certains nationalistes chauvins reconnait les Beatles comme ses héros et peut facilement interpréter IMAGINE DE JOHN LENNON en s’accompagnant au piano. Le JOUR ET LA NUIT avec les politiciens américains, qu’on se le dise enfin une fois pour toute ! Il faut drôlement être culotté pour ne pas voir l’énorme fossé différenciant le CANADA des Yankees ! Au plaisir, John Bull.

Le parti Républicain des USA est gangrèné par sa frange extrêmiste et le lobby des armes.

Je ne vois pas comment cela leur permettrait de remporter les prochaines élections.

Votre vidéo ne me parle pas des États-Unis au sens large. Heureusement. Et je ne crois pas que ce soit tant une différence nord-sud qu’un décalage entre le centre du pays, isolé, et les deux côtes Est et Ouest, plus ouvertes sur le monde et dont la culture a subi l’influence de l’étranger dans une plus forte mesure.

La droite en général est pour moi très associée à la culture d’isolement. Il n’y a que des gens coupés du monde qui peuvent tenir ce genre de propos avec autant de désinvolture. Nous sommes dans le domaine des émotions pures, sans rationalité aucune. Le message de la droite cristallise les sentiments et pulsions d’une certaine proportion de la population. Cette population visée n’est pas constituée d’intellectuels, de scientifiques ou d’artistes, ni même de libre penseurs. Le terme « populisme » ne fait jamais référence qu’à la portion la plus ignorante de la population.

Et c’est pourquoi la droite (et surtout l’extrême droite)est un fourre-tout irrationel et sans logique. La « population » applaudi à sa médiocrité et abdique sa liberté de penser. C’est une invitation à l’abuser. En ce sens, elle est bien servie.

Tous les héros des films US sont justement des tueurs en série présentés comme étant des bons contre les méchants pauvres
Ils réalisent ces jeunes ce qu’ils ont appris

Incroyable le nombre de flingues à la maison!

Est-ce que qu’ils sont capables de tirer à 2 pistolets en même temps comme dans les films?
Impressionant! Tu parles de vrais mâles!

Un flingue pour chaque personne dans la famille?
Voici celui de Timmy, notre nouveau-né.

Bah! Tout ça, c’est probablement pour la chasse!

Les plus populaires