Si Amir Khadir était premier ministre

Il est le cauchemar du PQ et le poil à gratter du Parlement. Pourtant, il est le seul député élu de son parti, Québec Solidaire. Que ferait Amir Khadir s’il était au pouvoir ?

amir-premier-ministre
Photo : Jacques Boissinot / PC

Il est le cauchemar du PQ et le poil à gratter du Parlement. Pourtant, il est le seul député élu de son parti, Québec Solidaire. Que ferait Amir Khadir s’il était au pouvoir ?

Comment régleriez-vous les problèmes du système de santé ?

Financeriez-vous le nouveau colisée de Québec ?

Que feriez-vous avec les mines et les compagnies minières ?

Que feriez-vous avec l’exploitation des gaz de schiste ?

Comment géreriez-vous les accommodements raisonnables ?

Que feriez-vous avec les écoles privées ?

Que feriez-vous avec les écoles passerelles et l’anglais à l’école ?

Quelles modifications apporteriez-vous au financement des partis ?

Feriez-vous un référendum ?

Couv_15mars_LR_2011Entrevue : Noémi Mercier / Montage : Mathieu Charlebois

–> À lire aussi : Un rebelle au salon bleu, un portrait d’Amir Khadir.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

28 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Si Amir Khadir était premier ministre, il y aurais une chose de sûr le Québec serait mieux gérer que par les libéraux mais le fond du programme de QS me fait peur car trop c’est comme pas assez à mon avis, je sent qu’il y a plein d’improvisation dans les propos de M. Khadir et que celui-ci veux nous faire entendre ce que nous voulons pour venir chercher nos votes, le parti de john james charest est très bon la dedans et c’est^pourquoi M. Khadir me fait peur…

Des questions corsées ; des réponses cohérentes.

Au contraire du monsieur précédent (L. Dany) qui semble facilement apeuré, je trouve que les réponses de M. Khadir étaient très bien réfléchies. On voit qu’il cherchait un juste milieu au sens aristotélicien, avec beaucoup d’humilité, ce qui est tout à son honneur. Plutôt que de jouer dans les solutions extrêmes ou simplistes, il cherche les meilleures solutions (d’un point de vue éthique et pratique) aux problèmes et interrogations présents dans notre société.

Merci M. Khadir pour votre excellent travail. Et merci Mme. Mercier pour cette entrevue. C’est en réfléchissant avec cohérence à ces préoccupations politiques que nous finirons pas trouver, collectivement, les meilleures solutions. Il faut éviter la peur et cultiver notre courage et notre esprit critique.

Jean-Nicolas Denis

Ce que je trouve particulièrement intéressant, c’est cet effort de QS d’aller à la racine des problèmes et de proposer des solutions qui ne font pas que réparer les fissures. Très inspirant!

Félicitations à la journaliste Mme Mercier pour une entrevue simple, mais bien menée. Félicitations à Monsieur Khadir pour des réponses simples, franches et pleines de bon sens. Je remarque l’absence de « phrases buzz » dans le discours de notre homme d’état, et je m’en réjouis. Je remarque aussi le travail de réflexion qu’a fait Monsieur Khadir et certainement aussi, Madame David, dont il n’est pas question ici. Serait-ce, enfin, le retour du gros bon sens?

Je crois que, pour qui veut que le Québec soit un pays, la véritable option est Québec So. Ils n’ont pas eu 40 ans pour faire un plan vers une constituante; cinq ans. C’est à ce demander ce que l’autre parti, jadis indépendantiste, a fait en ce sens, sans manquer de respect à Messieurs Lévesque et Parizeau.

Comme citoyenne québécoise, c’est avec grande fierté que j’accorde volontiers mon vote à Québec Solidaire.

Bravo et merci!

D’une part, je trouve des plus intéressants ce qu’il propose de faire et qui représente le fruit d’une large consultation publique, je crois.

Mais je me demande pourquoi on porte un jugement de valeur (le rebelle) alors que pour moi ce n’est pas un rebelle mais bien un progressiste qui défend avec une bonne argumentation sa perception de la réalité. Je ne vois pas non plus de patinage dans l’expression de ses réponses.

Peut-être que les rebelles sont ceux qui désirent s’opposer au changement pas à ceux qui le propose. Mais la charte des nations-Unies est clair à ce propos. Tous indépendamment de leurs origines, de leurs langues, de leurs sexes, de leurs âges, de leur appartenance religieuse, de leur bonne fortune, de leurs orientations sexuelles, etc… ont le droit la santé et sécurité.

La politiq

Si Amir Khadir était Premier ministre, j’aurais espoir que notre peuple se relève. J’aurais espoir de nous voir nous prendre en main collectivement pour le bien-être du plus grand nombre.

Amir Khadir fait de plus en plus peur pour la simple et unique raison qu’il est un homme brillant, intègre et passionné. C’est avec des idées, du courage, des risques et des efforts que l’on s’améliore individuellement. Pourquoi ce serait différent collectivement?
Amir Khadir croit au peuple québéçois , j’y crois aussi.

Si Amir Khadir était Premier ministre, ce serait pour 4 ans et il ne serait assurément pas majoritaire…

Honnêtement,

Qu’avons-nous à perdre?

Qu’avons-nous à gagner?

Qu’attendons-nous?

Comme le PQ à ces débuts, QS promet un monde merveilleux à ceux suffisemment désespérer ou trop pareesseux de se prendre en main.
Avez-vous sérieusement écouter ses idées ? C’est du Control freak à l’état pur ce parti: on arrête tout et on contrôle tout…même les pensées si on en a le pouvoir.

Il est exceptionnellement agréable de voir l’équipie l’Actualité choisir de donner l’opportunité à Amir Khadir d’exprimer sans contrainte ses idées, à la fois parce que cela témoigne d’un intérêt populaire, et parce qu’un tel programme ne pourrait pas être, par exemple, exprimé au États-Unis sans faire l’objet d’un lynchage médiatique en règle, à coups de « sale dictateur» et d’analogies hitlériennes ironiquement chères à la droite. C’est en normalisant la présence de notions progressistes dans les médias de masse, de la même façon qu’on en vint un jour à nous faire croire que la liberté signifiait une absence de gouvernement, que l’on verra un jour les citoyens se réapproprier leur État et leur économie. Sincères remerciements à l’Actualité!

Un « control freak » ?

Moi j’en veux plus des politiciens qui veulent réformer les institutions publiques pour y favoriser la participation et l’autonomie politique des citoyens, pour permettre que ces derniers soient mieux informés, puis que leur opinion soit prise en compte lors des prises de décisions politiques. Ça s’appelle redonner du pouvoir aux citoyens, une prise sur la réalité et l’évolution de leur société, bref défendre leur liberté et leurs droits collectifs.

Moi le terme de « Control Freak » me fait plus penser à Stephen Harper qui contrôle l’information sortant de tous les ministères et qui refuse de faire des entrevues dans les médias sérieux et nationaux. On ne doit pas avoir la même définition de « Control Freak » M. Bardoux. 😉

C’est simple, Khadir ne dois rien à personne donc il peut dire tout haut ce que beaucoup d’autres politiciens n’osent pas.

Le problème en politique c’est la possibilité de faire. Tant qu’il n’est pas au pouvoir, il ne peut rien faire.

Des gens ont peur parce qu’ils ne croient pas ou interprètent mal ses propos. D’autres sont carrément raciste, ne faites pas les gorges chaudes, il y en a encore beaucoup parmi nous, souvenez vous les auditions de la commission Bouchard-Taylor.

Tant qu’il n’y aura pas d’émergence d’élus dans QS, rien ne sera possible malgré les bonnes intentions et les bonnes idées.

Vrai pour le racisme encore présent dans notre société. Mais cela s’en va, rapidement, avec la compréhension des peuples dans cet ère de la communication.
Les commentaires laissés ici sont tous intéressants !
Pour Pierre Jones : Amir Khadir ne dois rien à personne mais en fait oui,car il est très très intègre lui aussi avec ses lignes de parti ! Cela représente beaucoup de citoyen/es. De plus, ces lignes qui le guide dans ses dires sont décidées par des tas de gens qui s’impliquent politiquement dans Québec Solidaire…
QS ne demande en fait qu’une chose : la possibilité de faire de la vrai politique, de la vrai démocratie. Tout le monde a sa place ! Gauche ou droite. Le système actuel étant très désuet, l’entrevue n’as pas fait mention du mode de scrutin proportionnel. On en veux pour le Québec du futur ! En plus d’envoyer un minimum de députés de tous les partis au Parlement pour une REPRÉSENTATIVITÉ COMPLÈTE des aspirations de la population, cela permet du coup d’assainir le fonctionnement du Parlement de l’intérieur : plus de couleurs, plus d’écoute, plus de discussion, de compréhension, besoins d’alliances, travail concerté, peut-être un jour une vision…
Pas de la petite chicane de bébé bi-partie comme notre vielle méthode actuelle.

J’ai voté de façon stratégique toute ma vie ! J’ai carrément perdu mon vote chaque fois depuis. La prochaine fois, je me le suis promis; je vote orange, y’a pas de doute là-dessus.

Quant aux allégations d’improvisations, je tiens à rappeler que QS tient beaucoup d’information concernant ses engagements sur son site web, qu’elles sont facile à consulter et à comprendre, et que toute les positions de M. Khadir présenté dans cette entrevue sont bien ancrés dans les plans et la logique du programme. je tiens aussi à souligner le courage politique de ce député et de ce parti, qui propose avant tout la transparence économique et politique et les moyens d’y parvenir. rappelons aussi qu’avec un seul député élu, Québec Solidaire dénonce davantage de situation et propose davantage de solution que notre opposition officielle.

J’ai lu dans la revue l’Actualité « Amir Khadir, un rebelle au salon bleu » et j’ai écouté l’audio du photoreportage et je vous pris de me croire que la journée ou on pourrait élire un premier ministre indépendamment d’un parti, c’est lui Amir Khadir que je choisirais. Tous les commentaires qu’il fait sur presque tous les sujets me rejoingnent. C’est comme lui que j’administerais le Québec si j’étais moi-même première ministre. Cependant ne rêvons pas en couleur, si la loi électorale reste telle quelle, Québec Solidaire ne sera jamais au pouvoir… À moins qu’Amir Khadir change de parti!!!!J’ai confiance en lui.

Aie minute,ce bonhomme Premier Ministre.Il fait du piquetage devant un magasin
de son comté????????? Quand tu es député tu dois être le député de tout son monde pas seulement ceux de son parti?????? en plus il croit que le 11 septembre c’est le Président américains qui a comploté contre son peuple ? aie wake up un peu?????????????

C’est toujours drôle de retrouver des anglicismes et des fautes d’orthographe dans le texte des gens qui semble tellement éveillés qui nous conseillent « aie wake up ». 🙂
Justement monsieur Beaudoin, le monsieur Khadir il est dans la rue à encourager les citoyens actifs parce qu’il est « wake-up ».
Aussi, le sujet de conversation des dernières intervention est justement en réponse à votre excellent point de vue : un député doit, au mieux j’ajoute, être le député de tout son monde, pas seulement de son parti. Pour résumer, Amir Khadir est le député de Mercier, élu selon le mode de scrutin actuel. Il est seul de son parti, bravoures au quotidien ET si je ne m’abuse, des tonnes de députéEs libéraux sont actuellement assisEs au Parlement avec parfois moins de 33% de suffrages dans leur circonscription. Cela ne les empêches pas d’être et d’agir en rouge-libéral-Charest à tout les jours. Le gouvernement le moins « wake-up » que je connaisse ! Étais-ce donc un compliment pour le député Amir Khadir que vous affirmiez ? 😉 Ou bien j’ai peut-être mal lu ou compris…
– Duane Boisclair
P.S.: Les États-Uniens ne sont les héros que dans les films/propagande d’Hollywood; le 11 septembre 2001, c’est arrivé dans la réalité. En français on dit : réveille !

Les hommes et les femmes politiques passent, on l’a vu, de bons hommes, Lévesque,Parizeau, Bouchard, Landry,des femmes, Payette, Harel, mais demeure loin du but visé qui est l’idépenadance du Québec, j’aimerais bien Khadir, il a une crédibilité, mais il y a dans son approche et dans son raisonnement un quelque chose qui manque de précision, tout le monde peut penser et dire qu’il améliorerait le système de santé et le sytème de médication, mais tout ça ne se fera pas en criant ciseau, le collège des médecins, les syndicats de tous les gens d’hôpitaux, les multinationales des produits pharmaceutiques, tout ce beau monde ont des revendications légitimes et leurs propres intérêts à défendre et tous se batteront becs et ongles pour conserver leur acquis et rien ne changera. Monsieur Khadir a beau dire, il ne pourra jamais jamais jamais rien n’y faire et tout ce qu’il peut espérer c’est plaire aux plus démunis et se faire élir par les rêveurs et et je l’espère, aider les sans voix à se faire entendre, mais j’aimerais mieux qu’il fasse le même travail à l’intérieur d’un parti ayant des chances de prendre le pouvoir ou il ferait un minitre de la santé ou des affaires sociales ou même encore un premier ministre d’enfin un pays!

Le Québec serait communiste, ça ferait « tripper » les gauchistes du Plateau!, mais pas le reste du Québec!!!
Non, merci…

Woh man, Vous semblez oublier que nous sommes en démocratie heureusement. Alors que cette homme Khadir exprime de bonne idées sans même avoir vérifier si elles sont applicables.Il est surprenant que plusieurs sont prêts à lui baiser les pieds. Sachez que le premier ministre peu avoir de bonnes idées, soit mais il doit en convaincre son gouvernement avant de procéder à leurs applications. Pas si simple que ça la démocratie. Et c’est tant mieux.
Notre gouvernement n’est pas une monarchie à la marocaine heureusement.

Arrêtez d’exagérer sur le dos de Khadir et de son parti.

Ils ne sont pas communistes ni « state control freak ». Avec les cinquante communistes dedans, je ne serais pas surpris que si on fouille, dans les 100 000 membres du PQ, il y ait 100 communistes cachés. Même chose chez les verts ou les partis pour la marijuana.
Je n’ai vraiment pas peur de perdre tous mes droits d’entreprendre avec QS. Ils font juste proposer des moyens pour donner aux québécois de bons services publiques.

Je ne suis pas QS mais je respecte beaucoup leurs intentions et quand vous sortez vos exagérations au sujet de QS (que vous tenez surement de Martineau ou Duhaime), vous ne faites qu’augmenter la sympathie que j’ai pour ce parti et l’antipathie que j’ai pour la droite Québécoise.

Je suis parfaitement d’accord avec les énoncés de monsieur Khadir. Son discours est plus pragmatique que bien d’autres politiciens. Il ne fait pas de petite politique partisane et démagogique.

Bah…pour les traiter de communiste il faut simplement ne pas comprendre ce qu’est le communisme et surtout ne pas pouvoir faire de nuance entre socialisme marxiste et stalinisme. Inscrivez vous à un cours de politique et on en reparlera.

suite à la lecture de l’article du mois dernier dans l’Actualité, j’ai vu d’un
autre oeil cet homme politique, le plus populaire au Québec…
ma crainte advenant son éventuelle percée, c’est ce fol espoir qu’on a tendan-
ce à développer au Québec à l’égard de ces politiciens « bons dieux » parachu-
tés et en qui on voit toutes les solutions…
rappelons-nous,il n’y-a pas si loin, notre engouement pour…(je vous laisse
deviner qui…)

` »Québec solitaire » au lieu de solidaire. Tous ces propos, ces grandes idées et ces solutions miracles, ont été répétés à satiété au cours des dernières décennies. C’est simple, mais inatteignable dans notre monde moderne où le profit fait foi de tout. M. Khadir peut tenir ce genre de discours parce qu’il est isolé dans les tentures de l’Assemblée nationale. Mettez-le au pouvoir, à l’avant-scène, en compagnie d’autres élus de même acabit et vous verrez à quelle vitesse ses solutions prendront le bord. Il y en a d’autres qui ont tenu ce genre de discours et ils se sont butés, une fois au volant de lÉtat, à la résistance du merveilleux monde de l’argent et des profiteurs. Les batailles marxistes-léninistes et les illusions socialisantes sont dépassées. Les réalités économiques et sociales que nous vivons commandent une plus grande part de bon sens et de retenue. Sinon, ce sera encore l’escalade des taxes et des impôts pour payer une dette de plus en plus étouffante. M. Khadir, vous savez très bien que tout se paie dans ce monde et il est peu probable que vous puissiez trouver des acheteurs pour votre plan luxueux et mirobolant.

Khadir le Hugo Chavez, les mêmes idées, les mêmes solutions, visent la même clientèle avec son discours simpliste, mais une grande différence…ou deux!
Il n’est pas au pouvoir et le sera jamais. Mais la grande différence, c’est qu’il n’a pas l’argent du pétrole que Chavez a. Une perte de temps.

À la lecture des commentaires, il est clair:
1) Que plusieurs n’ont aucune notion politique solide sur ce qu’est la gauche ou la droite

2) Que plusieurs n’évaluent pas les propositions au mérite, mais bien seulement en fonction de ce qu’elles pensent du messager

3) Que plusieurs droitistes semblent avoir passé à côté des propositions de Khadir qui relèguent aux oubliettes la bureaucratie et l’intervention de l’état dans la santé et l’éducation (propositions qui sont pourtant aussi les leur)

4) Que plusieurs n’ont pas compris que QS prône une répartition égale des profits pour éviter la gestion actuelle du PLQ ou du PCC qui privatise les profits et nationalise les pertes (p.ex.: pensez au magot dont on se passe avec le schiste en vendant les claims sans passer par enchères ou tout simplement l’aide non-remboursée aux banque par le Canada alors qu’elle n’ont même pas passé proche de faire faillite)

Je suis de centre et je veut voir QS devenir un vrai parti – joindre les gros noms.

Pourquoi les ‘suits’ de l’ADQ et pas eux? Peuvent pas faire pire…

Le vent est à droite en effet Pierre April. Mais ca ne veut pas dire que la droite soit la solution, ou ai raison; erreur peut-être fatale.

Je souhaite de tout coeur qu’Amir Khadir soit notre prochain premier ministre. Ça serait vraiment super.