Si la tendance se maintient… l’Ontario bleuit

Depuis quelques élections, notre collègue Claire Durand, de l’Université de Montréal, grande pourfendeuse de fautes méthodologiques dans les sondages, met en forme l’évolution de l’opinion publique.

Les électeurs de l’Ontario pèseront lourd, cette année, pour déterminer si le vainqueur de l’élection, dont le nom est déjà connu — Stephen Harper — dirigera un gouvernement minoritaire ou majoritaire.

Voici la tendance, telle qu’elle se dessine depuis le début de l’année, selon tous les sondages compilés par Claire Durand :

Et dans 30 jours ?
Et dans 30 jours ?

(Voir son dernier billet, de ce jeudi, pour le Canada et le Québec.)

Cela donne une hausse moyenne d’intention de vote pour le PC de ,077 point par jour depuis 90 jours. Ce qui donne quand même 6 points sur l’ensemble de la période.

Pour l’instant, le site ThreeHundredEight qui transpose les sondages sur les intentions de vote ne prévoit que deux gains pour Harper en Ontario.

Si les conservateurs maintiennent leur rythme de progrès, ils pourraient aller en chercher encore deux ou trois autres.

Mais cela ne suffirait pas à leur donner leur majorité. Ils ont quitté le parlement avec 140 sièges, ils seraient aujourd’hui à 150, il leur en faut 155.

D’où l’importance pour Harper de trouver de nouveaux députés à Terre-Neuve et dans les maritimes, où il est aujourd’hui.

Les commentaires sont fermés.

D’où l’importance pour Harper de trouver de nouveaux députés à Terre-Neuve et dans les maritimes ?

Il va les avoir c’est certain. Son appui à la phase 2 de Churchill Falls satisfait non seulement Terre-Neuve, mais l’ensemble des provinces maritimes qui voient déjà leur facture d’électricité baisser.

Que ceux et celles croyant que le Québec votant pour les libéraux en leur donnant 75 sièges empêcherait la formation d’un gouvernement conservateur aillent refaire leurs devoirs; la tendance en faveur des conservateurs en Ontario et dans les maritimes semble trop lourde pour un revirement de situation d’ici le 2 mai prochain. Les conservateurs formeront encore le prochain gouvernement, minoritaire ou non il faut élire 60 bloquistes au Québec pour en faire l’opposition officielle à la House of commons du Rocanada.
!!!GO HABS GO!!!

Si la tendance se maintient, le parlement fédéral sera bleu et bienvenue aux années de plomb.
Quelle misère!

Harper ayant l’intention de financer une ligne hydro électrique pour Terre Neuve ceci devrait confirmer que chez un gouvernement conservateur qui procure des centaines de millions à l’industrie automobile en Ontario pendant qu’au Québec ce gouvernement Harper peine à reconstruire le Manège militaire à Québec. Et là on ne parlera pas du nouveau colisée et du Pont Champlain et surtout du respect de la part de ce gouvernement envers la langue française et du Québec comme nation.

Harper devrait faire élire deux ou trois députés au Québec c’est ce que je lui souhaite!

Facile à expliquer: le vote ethnique se transpose du Canada de Trudeau à celui de Harper.
Les nouveaux immigrants, qui ont toujours voté pour le parti de Trudeau, ont des valeurs plus près des Conservateurs (sécurité, peine de mort, avortement, mariage gay, éducation sexuelle à l’école). Harper le sait et travaille fort ces communités. En fin de semaine on le voyait entouré de Sighs. Ce n’était pas un hasard.

Les immigrants votent encore en majorité pour les Libéraux, mais le nombre grandissant d’immigrants qui votent maintenant pour les Conservateurs pourrait donner à Harper, dans le grand Toronto, sa majorité sans le Québec. En fait, c’est là que se joue la game: dans le grand Toronto. (A Québec, Gilles Parent pense que la game se joue à Québec. Pauvre Gilles! C’est pas Limoilou qui va faire la différence puisque c’est le seul comté bleu qui peut tomber)

Quel cynisme ! On est quoi, au 5ième jour de la campagne électorale ? Et tu nous proclames que le nom du vainqueur est déjà connu ? Ce genre d’«analyse» ne fait que renforcer le cynisme et le sentiment d’impuissance des électeurs. Et là on s’étonne que le taux de participation soit à la baisse ? Beaucoup de choses peuvent changer lors d’une campagne électorale.

Harper tentera d’arracher TN en promettant de financer une ligne d’électricité sous l’eau jusqu’en NÉ. Malheureusement, il y aura tjrs des Christian Paradis pour dire que c’est pas si grave qua ça…

Ce que j’entends des média est que le PC au Québec est plus que marginal, et que pourtant on maintient qu’un gouvernement majoritaire conservateur est bien possible, et que l’Ontario en serait la clé.

Je me suis donc demandé pourquoi l’Ontario était tellement différent du Québec à l’égard du PC. Comme Toronto est la ville la plus populeuse du Canada, j’ai alors pensé à aller lire les éditoriaux du Toronto Sun, soit l’équivalent du Journal de Montréal, à Montréal. J’en suis quasiment tombé en bas de ma chaise!

Voici un éditorial récent:
http://www.torontosun.com/comment/editorial/2011/03/25/17755541.html#/comment/editorial/2011/03/25/pf-17755541.html

Les commentaires des lecteurs sont particulièrement véhéments à l’égard du Québec.

Si vous en voulez plus, voici quelques billets de quelques uns de leurs chroniqueurs vedettes:

http://www.torontosun.com/comment/columnists/charles_adler/2011/03/25/17757656.html#/comment/columnists/charles_adler/2011/03/25/pf-17757656.html

http://www.torontosun.com/comment/columnists/lorrie_goldstein/2011/03/25/17758076.html#/comment/columnists/lorrie_goldstein/2011/03/25/pf-17758076.html

http://www.torontosun.com/comment/columnists/john_snobelen/2011/03/25/17755801.html#/comment/columnists/john_snobelen/2011/03/25/pf-17755801.html

Il semble bien que le Québec bashing est bon vendeur à Toronto. Les conservateurs présents sur le site du Toronto Sun semblent déterminer à exploiter ce filon au maximum.

Le Sun n’est sans doute pas représentatif de l’ensemble de Toronto, et encore moins de l’ensemble de l’Ontario. Toutefois, il a quand même un tirage important, qui exerce une influence non négligeable sur l’électorat.

Cela serait quand même extraordinaire que ce soit le Québec qui réussisse à mobiliser le ROC suffisamment pour donner à Harper un gouvernement majoritaire.

Voter pour le Bolc québécois n’a pas empêché Stephen Harper d’être élu… Ça a été prouvé à 3 reprises.

Il faut maintenant que les Québécois prennent note de la chose et fassent preuve de réalisme et de maturité démocratique et cessent de voter pour des gracieuses majorettes qui restent sur les lignes de côté plutôt que d’aller jouer sur le terrain.

Votez pour un parti susceptible de PRENDRE LE POUVOIR!!!

Après tout, « prendre le pouvoir… » c’est exactement ce que veut faire le Parti québécois au Québec non?

Vous trouvez que le Québec a été traité injustement par Ottawa au cours des dernières années? Ceci illustre clairement la parfaite incapacité du Bloc à « défendre les intérêts du Québec à Ottawa »!!!

Espérons que les gens voterons pour des futurs ministres au lieu de voter pour des grands parleurs petits feseurs. Pour faire avancer les choses on se doit d’être au pouvoir.
On récolte toujours se que l’on sème.
Sème des complaintes et récolte des promesses, sème des votes et récoltes du pouvoir.
C’est de notre part de pouvoir dont a besoin notre province, mettons-y tout notre poids.
Vous avez peur de la majorité? Et si cette majorité était bleu partout au Québec, combien de minitre auront nous, quel sera notre pouvoir dans la balance. Regardez Toronto ils l’ont compris. Si tu veux ta part participe au travail. Plus tu contribuera a améliorer amener de bons projets coast to coast plus tu auras du pouvoir dans l’équipe pour faire valoir tes intérêts. Les Québécois sont innovateur, alors faisons valoir notre talent pour avoir un pays prospère. Plus nos voisins canadiens seront riches plus ils achèterons nos produits a bon prix avec de beaux dollards canadiens. Pas a rabais comme les américains.
J’ai eu plusieurs entreprises. S’Il y a une chose que j’ai apprise c’est qu’ils est préférable d’avoir 10 bons clients qu’un seul méga. Le gros c’est lui qui va te mettre sur le cult. S’il arrête de te payer tu es dans la merde, mais si la loi est de ton bord, quand ton clients ne te paie pas ,Largent ne rentre pas pour te défendre, il te tient. Et si tout a coup il diminue sa commande et qu’en plus tu as été assez cave pour lui donné l’exclusivité tes encore dans la merde. Si tu n’as pas prévu le coup avant le renouvellement du contrat, il va même te renégocier à la baisse. Alors non seulement ta marge de profit diminue mais tu es poigné les mains bien attachées, c’est pire qu’être salarié. Il ne te donne rien, ne s’oblige a rien et quand tu produis c’est a bas prix. Croyez-moi des clients comme ça on a pas besoin de ça. Développons des relations harmonieuses avec les autres provinces, faisons prospérer nos entreprises en vendant chez-nous. J’ai appris et compris. Ne jamais donné a un client trop de pouvoir. Pas d’exclusivité, et vaut mieux avoir 10 bon clients qu’un méga. Les employeurs américains demandent a leurs employés de la disponibilité 7 jours, ne donne pas d’horaire fixe (pour s’assurer que vous ne pouvez travailler ailleurs, ils vont même vous faire signer que vous travaillerez exclusivement pour eux), et ne vous garantiront que le minimum d’heures. Voilà comment nos travailleurs se retrouveront sur les genoux avec des salires de minus car ils s’engagent a très peu d’heures et ne peuvent combler l’écart de revenus ailleurs. Ils ont ruiné les américains et vont nous ruiner de la même manière. Créons des coopérative de travailleurs et donnons nous les moyens d’offrir nos services a plusieurs entreprises pour protéger notre main d’oeuvre. Autrement ils provoqueront une fausse crise de main d’oeuvre officiellement ils sont au travail, embauché par une entreprise mais factuellement il travaillent peu et seulement beaucoup quand l,entreprises en a besoin. Pour combler ses besoins une entreprises qui respecte ces et travailleurs devrait plutôt engager sur la base de 4 ou 5 jour selon un horaire défini et 2-3 jours et 1ou2 jours selon un horaire définit alors les gens pourrait combler leur horaire ailleurs pour s’assurer des revenus suffisants pour vivre. Idem pour les entreprises je vous fourni pour un minimum et un maximum ou un contrat fixe. De sorte qu’on puisse combler le carnet de commance. Votons bleu partout au Québec et on sera en position d’agir pour faire changer ce qui doit l’être.

Chaque province chaque territoire doit pouvoir se développer d’une manière prospère. Si on veut un marché il suffit d’être concurrent dans le prix et le service. Ce changement de politique sera profitable pour nous. Il a annoncé qu’il allait investir dans le développement des énergies et les ressources minières. Profitons en pour nationaliser nos ressources et demandons le même appuit pour soutenir le développement chez-nous aussi. Énergie, ééolien, PETROL, hydroélectrique, marémotrice (le pont qu’on demande devrait avoir d’autres fonctions (water turbine) et trens-québec comme étant une parti du trens-canada. Allo au lieu de pleurer regarder comment on peut en tirer avantage.

Duceppe a raison jamais le fédéral nous a aidé pour financer Hydro Québec. Pire encore les banques Anglos de Montréal refusaient de nous prêter pour nationaliser l’électricité. Parizeau a due se rendre à New York pour obtenir ce prêt de $300,000,000. Ce montant lui permettant de jeter les bases pour Hydro-Québec.

Si les maritimes bleuissent et Toronto bleuit et avec l’ouest bleu créationisme ,le Québec ne se retrouvera plus dans cette fédération.

@ Alex Norris

Même en étant parfait (ce qui est impossible, surtout de lui), Ignatieff qui part plus bas que Kim Campbell en 1993 ne pourrait pas être majoritaire. Au mieux, il soutirerait quelques sièges à Harper.

Harper sera le PM si aucune coalition majoritaire ne se forme.

Bref, si une coalition se forme, on sera exactement au même point que le jour avant les élections, 400 millions en moins, gracieuseté d’Ignatieff. Les chefs des autres partis n’auraient eu qu’à créer la coalition le jour de la démission du PM et on aurait déjà un autre gouvernement. Non, Ignatieff nous a engagés dans une coûteuse élections dont le seul résultat différent est possiblement un gouvernement conservateur majoritaire…

Je ne suis pas sûr qu’Ignatieff ait la trempe d’un PM. Il ne sait pas prendre de décision difficile, mais dont les gains sont importants. Dommage, parce que je déteste Harper. Bref, encore une fois, le Canada ne me représente pas…

Êtes-vous au courant qu’il y a un live-ov, Québec en bleu dans les centre d’achats tout les commerces centres d’achat, restos et cinemas du Grand Montréal ce soir. Partout au Québec vous êtes invités a y participer, préparer vos vidéos de vos observations de la vague bleue partout au Québec.
Faites partie de la grande vague bleue montrer votre appui aux conservateurs.
Oui au Québec ce soir on surf sur la vague bleue.

Tout est joué si le taux de participation des électeurs demeure aux alentours de 60% comme depuis le début du nouveau millénaire.

Toutefois, si les électeurs se prévalent de leurs droits de vote à un taux de 70 à 75 pour cent et même plus, la donne pourrait bien être différente.

Je suis tout à fait d’accord avec Alex Norris #8. Ce genre d’analyses et de discours ne peuvent que renforcer le sentiment d’impuissance des électeurs et les incités à demeurer dans le confort de leurs foyer le jour de l’élection.

Si on veut du changement ça prend une mobilisation de l’électorat, pas leur donner l’impression que leur simple vote n’apportera rien de neuf.

Si tous les jeunes de 18 à 35 ans qui ne se sont jamais présenter devant un isoloir se déplaçaient pour voter en leur âme et conscience, on resterait probablement surpris des résultats de certains partis politiques dans certains comté!

Et en plus du revirement graduel des immigrants, il ne restera plus bientôt aux libéraux que ce qui reste de «canadiens-français» dans le ROC, qui votent pour eux depuis l’époque de Wilfrid Laurier…

Ça me semble impossible…

c’est sûrement un mauvais rêve. Nous allons nous réveiller, non?…

Ça s’peut pas!

Dire que des gens se sacrifient, assoiffés de démocratie, de justice! Le Canada serait sur le point de s’enliser dans l’oligarchie? Nous endurerions la tyrannie du Capital pendant de très longues années, en leur accordant tout le pouvoir? C’est pas vrai!

Minoritaires ils étaient arrogants, majoritaires y seront comment? J’ose même pas l’imaginer.

Peut-être que cela est nécessaire après tout, pour nous forcer à agir, faire le pas. Décider, pour une fois, de rompre, oui, rompre une bonne fois pour toutes avec ceux qui nous volent, nous mentent, nous trompent.

Prendre en main notre destinée collective, nous libérer de la tutelle d’un gouvernement de pacotille, pour joindre la communauté des nations affranchies, autonomes.

Au lieu de mourir, par manque d’imprudence…

Paul Wells dans le MacLeans n’a pas du tout l’air de faire la même analyse. L’écart se resserre entre Conservateurs et Libéraux, 5 jours, c’est tôt dans une campagne électorale. L’atmosphère hypercontrôlée de la campagne conservatrice détonne avec l’atmosphère plus relaxe de la campagne libérale. Ignatieff est parti sur des attentes si basses qu’il risque de surprendre tout ceux qui proclament qu’on aura un gouvernement conservateur majoritaire.

J’en suis venu à souhaiter la victoire des conservateurs, la déconfiture de Michael Ignatieff et son renvoi immédiat du Parti libéral du Canada. Au pouvoir, cet homme ne tiendrait pas le coup. Ce qui manque au Canada et aux libéraux pour s’affirmer c’est un autre Pierre Trudeau, un homme qui savait conduire et contrôler son parti et les membres de son gouvernement et qui, surtout, ne craignait pas de faire des bras d’honneur aux canadiens qui ne pensaient pas comme lui. Ceux qui croient que Harper est contrôlant, n’ont pas connu, ou on un peu trop vite oublié le père Trudeau. Lui, il ne laissait pas beaucoup de place aux autres. Si vous voulez savoir, parlez-en à ceux qui l’ont entouré durant ses années de pouvoir. C’est tout de même drôle de voir comment les gens ont tendance à oublier…
En passant, pourquoi ne pas commencer, dès maintenant, à nous vendre Justin, le fils de Pierre. A le voir agir on se demande s’il ne serait pas par hasard aussi frondeur et arrogant que son paternel. Non, non, non, c’est une blaque!!! C’est un poisson d’avril. Que Dieu nous protège d’un tel malheur!

Bonsoir,
Tant qu’au Québec, cela fait des décennies qu’il est bleu, pourvu que ce soit bleu pâle ou bleu foncé ! Le Bloc Québécois a été fondé par des ultra conservateurs, ne l’oublions pas ! Le Québec étant tellement bleu que même les libéraux québécois osent jouer dans ces teintes sur l’échiquier politique au Québec en étant quand même plus à gauche que nos péquistes bleu foncé dans la gouvernance….. Au plaisir, John Bull.

Je ne peux pas croire que nous allons vivre ça. Il fait trop froid ici. Ça fige tout le monde. C’est la suite éprouvante de toutes ces années d’arrogance de ces PM fédéraux inconséquents qui ont voulu absolument tenir les épaules des québécois au tapis. Il y a encore trop de citoyens québécois parmi nous qui vivent avec passivité et nonchalance ce qui demanderait courage et réflexion. Ou pire: d’autres encore, d’honnêtes travailleurs qui se font leurrer par une sorte de miroir aux alouettes qu’est la mouvance libertarienne qu’on ressent autoritariste, des plus manipulatrice et au service des grands du monde de l’argent. Cette mouvance qui vient d’ailleurs et qui crie à tout vent qu’Obama n’est pas un américain et que si on est contre l’avortement, on doit voter républicain. Ils sont à nos portes maintenant. Ils embarquent les bonnes gens dans leurs affaires. Ils en feront à moyen terme des citoyens qui ne croiront plus possible l’organisation d’une vie sociale où la coopération et le sens de l’autre auront un sens.