Sondage : l’effet Coderre / l’effet Khadir

En ces temps politiquement troublés, il y a toujours un peu d’humour dans les chiffres.

Prenez le sondage de ce lundi dans Le Devoir et The Gazette. Il faut aller au-delà des réponses sur la démission souhaitée du premier ministre, l’insatisfaction chronique envers les leaders, la confirmation de l’avance du PQ.

C’est dans le détail du sondage de Léger Mise-en-marché (ma traduction) que ce blogueur trouve les pépites d’or de l’opinion politique.

Ainsi, on a suggéré aux sondés qui réclament, à 57 %, le départ de Jean Charest, le nom de neuf remplaçants potentiels. Un quart des répondants n’étaient attirés par aucune des personnes proposées (dont les principaux ministres du gouvernements). Les seuls passant la barre des 10 %: Philippe Couillard à 10 % et le vainqueur: Denis Coderre à 11 %

Ce genre de palmarès est peu utile, car le vote est trop divisé avec un si grand nombre de candidats. Il est préférable de demander si les gens seraient plus enclins à voter pour le PLQ si telle ou telle personne était chef du parti. C’est ce que Léger a fait et c’est là que ça devient franchement super. Voyez plutôt :

Un affrontement Charest/Marois donne actuellement

Charest 31 % / Marois 41 %

Voici l’effet Coderre:

Coderre 30 % (-1) / Marois 43 % (+2)

Vous avez  bien lu. Denis Coderre nuit au PLQ et aide le PQ.

Voyons les autres effets:

Raymond Bachand 25 % (-6) / Marois 48 % (+7)
Nathalie Normandeau 24 % (-7) / Marois 46 % (+5)
Jacques Ménard 23 % (-8) / Marois 47 % (+6)

Bref, il est exact de dire qu’une fois Charest parti, Denis Coderre serait celui qui nuirait le moins…

L’effet Khadir

« Qui ferait le meilleur Premier ministre ? »  40 % des sondés ne savent pas quoi répondre à cette question. Ceux qui ont encore une opinion offrent ce palmarès: Pauline Marois 20% , Jean Charest 18% et Amir Khadir 12%

Or Amir, de mois en mois, réduit l’écart qui le sépare de Charest. Vrai, Charest chute davantage qu’Amir ne grimpe. Qu’importe. Dans cette course de nains, seul le vainqueur compte.

Alors voici la progression du co-chef de QS au cours des derniers mois. Le chiffre indique le nombre de points de pourcentage le séparant du Premier ministre.

2010
Février: – 21
Mars: – 11
Avril: – 9
Juin: – 8
Août:  – 6

Sans pouvoir en être certain, on note ces derniers mois une tendance à la réduction de l’écart Charest/Khadir d’un point par mois. On pourrait donc croire que l’égalité surviendra en février 2011. Puis, Amir dépassera Jean. Mais il ne faut pas tout de suite faire sauter les bouchons de bière dans les locaux de Québec Solidaire. Les derniers points sont toujours les plus difficiles à gagner.

Mais si Amir réussit, deux mois plus tard, il atteindra l’égalité avec… Pauline Marois. Ensuite, son prochain objectif sera le plus difficile, le favori des Québécois: M.  Aucune de ces réponses.

Post scriptum: Autre détail trouvé dans les tableaux du sondage. Pour la première fois, après répartition des indécis, une majorité des francophones (51 %) voteraient PQ.

Laisser un commentaire

Lecteur de Blogue, si tu n’as pas le temps de tout lire, lis le dernier paragraphe.

Ce que je retiens dans tout ça, c’est que les sondages sont toujours biaisés… non pas dans leurs résultats (issus d’une démarche plutôt «scientifique») mais bien plutôt dans leur orientation et leur explication.

Car les chiffres disent tout et n’importe quoi. Votre démonstration en est la preuve. J’ajoute que la tentative (pathétique et éléphantesque) de la Presse de dévier le débat public vers le cynisme politique (qui englobe TOUT les partis politiques) est du même acabit.

Comment peuvent-ils sérieusement confondre l’insatisfaction populaire envers le gouvernement avec le cynisme envers les élus? Ils n’ont pas tout à fait tort, cependant: un mauvais gouvernement n’alimente pas la confiance des citoyens en la démocratie.

Tous savent que le cynisme n’est pas nouveau, et que les chiffres ne sont toujours rien d’autres que des chiffres jusqu’à ce qu’ils soient «interprétés».

Pour ainsi dire, comme dans un questionnaire de quotient intellectuel, on ne se mesure jamais à rien d’autre que celui qui a rédigé les questions. Ensuite, on est catégorisé moron ou intelligent selon celui qui interprète les résultats. Sérieusement, fiez-vous à votre entourage. Parlez de politique avec vos proches. Vous découvrirez que les sondages sont à «côté de la track» et qu’ils sont destinés à vous faire changer d’avis. Pensez par vous-mêmes. Vous saurez comment voter ensuite. Parce que la politique maintenant, c’est une business.

Il est comique de constater que Denis Coderre , ce fier Canadien-francais comme il se décrit , serait favorisé par 10% de la population ! Ouais , ce fera des enfants forts , nous en avons aucun doute !!!!! La réalité est que personne d’intéressant n’est en vue au PLQ et que le recrutement se fera avec un has been déja en place et qui a contribué aux frasques de ce gouvernement depuis 2003 …. A moins que oncle Paul Desmarais contribue avec quelques uns de ses millions a aller acheter une nouvelle valeur sure fédéraliste qui s’en être très connu sera bien appluyé financièrement …. Le PLQ est déja entré dans un processus de dégénérescence et tout indique que lorsque Pauline Marois réalisera sa promesse d’enquête publique , le PLQ sombrera pour plus d’une décennie dans un gouffre pire que le PLC ……

Vents d’illusions! Le vrai sondage serait par contés. Je ne vote pas pour favoriser un aspirant PM, je crois que je ne suis pas marginal. Il y a bien des facteurs insondables qui influent le vote pour un candidat député, sauf si fort vent de changement il y a.

Belle Réflexion François au sujet de ces sondages! On verra bien la suite des choses.
Kamal El-Batal

Un chat sort toujours d’un sac. Et en politique ce sont les chats sortant du sac qui font la différence.

Quant à moi ce genre de sondage n’est qu’un amuse-gueule pour la plèbe. Je suis certain que les vraies affaires se passent dans l’ombre.

Il y a une hypothèse avancée par Me Louis Lapointe dans Vigile, hier, qui mérite notre attention. Je cite texto monsieur Lapointe : «Or, je viens d’apprendre qu’une personne correspondant en tout point au portait robot que j’ai ironiquement dessiné en janvier aurait été approchée par Jean Charest afin qu’elle brigue sa succession à la direction du PLQ. Une personne dont le sondage publié dans le Devoir de ce matin ne faisait pas mention.

Selon cette rumeur naissante, Monique Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins, pourrait devenir la première femme premier ministre du Québec s’il n’en tenait qu’à Jean Charest qui souhaiterait recruter lui-même son successeur aux prestigieuses fonctions de premier ministre qu’il désire quitter avant la fin de son présent mandat et, par le fait même, couper l’herbe sous le pied de sa grande rivale, Pauline Marois, qui revendique elle aussi cet honneur comme chef du parti Québécois, un parti nettement en avance dans les sondages.»

http://www.vigile.net/La-presidente-de-Desjardins

Ça je pense que ça mérite réflexion…

Tout cela, malgré les Cassandre qui annoncent la mort du Parti Québécois depuis sa première élection en 1976.

Quelle triste vie cela doit être de n’avoir pu assister au cours de ces 34 ans à la mort de ce projet emballant qui les empêche de dormir.

Espérons que ce sondage ne monte pas à la tête de Coderre……….. Ce serait désastreux pour le parti libéral et surtout pour le Québec!!
Huby

J’aime bien votre approche et votre affirmation voulant que « les sondages et ceux qui les commentent sont a cotée de la track ».

Dans mon quartier, on demandait a ces gens-la: ou est-ce que tu t’en vas avec tes skis dans le désert?

Dans le temps, les gens ne répondaient pas. Aujourd’hui, les vieux schnoks complètement dépassés par leur époque nous répondent: je pratique un nouveau sport ou je lance une nouvelle mode.

Super.

De mon point de vue, et selon mes observations sur le terrain: non, une femme ne deviendra pas PM du Québec avant l’Alberta ou l’Australie en nomme une.

Pour trois bonnes raisons:

1) le reseutage médiatique n’est rien sans le noyautage économique et vice-versa – c’est dans les chambres de commerce que la politique couche avec la banque qui ne prête de bonnes intentions qu’aux riches;
2) les femmes élisent les nouveaux chefs de gouvernements, les hommes les maintiennent en place si ils ne reversent pas l’ordre établi a leur détriment;
3) les femmes ne votent que très rarement en masse pour les femmes de pouvoir (cela entre en conflit avec le principe de séduction des masses – rappellez-vous des Yvettes).

Dans un foyer typique, c’est la femme qui répond aux sondages. Pas l’homme. Alors que lors du vote, qui élit en masse le chef du village? Les hommes.

Bref, il n’y a que l’appui de Pauline Marois qui me semble vraiment valide a long terme. La stratégie des libéraux va leur exploser en plein visage s’ils croient gagner en mettant une femme a leur tête.

Quoique quelqu’un qui connaîtrait bien le combat de Therese Casgrain pourrait faire l’affaire. Et les Manon Cornellier, Josee Legault et Chantal Hebert de ce monde font-elles le poids face a tous les « brillants » dans le genre d’Andre Pratte?

Précision:

« Dans un foyer typique, c’est la femme qui répond aux sondages. Pas l’homme. Alors que lors du vote, qui élit en masse le chef du village? Les hommes. »

La quebecoise est plus cohérente et moins ambivalente dans ses choix politiques ou ses achats.

Mme Marois a toutes les compétences pour
devenir la 1ère femme P.M.
Mais…ce qui lui manque, c’est l’image. Elle
a la prestance d’une femme de la haute.
Avec Duceppe par contre, ce serait un raz de
marée!

S’il y avait Affrontement entre Mme Marois et
Nathalie Normandeau, cette dernière aurait peut-
être le dessus et devenir la première PM de l’his
toire du Qc parce qu’elle représente mieux la femme « ordinaire » d’aujourd’hui.Elle fait plus
populiste.

Personnellement, je m’en fous que Pauline Marois devienne la première première ministre de la province de Québec.

L’important ce n’est pas changer de conducteur d’autobus mais de changer d’autobus qui ne correspond plus à nos besoins.

LePLQ et Charest sont tellement impopulaires que c’est en plein le temps d’inviter les québécois au seul véritable changement qui compte : l’indépendance de notre patrie à la première occasion raisonnable, c’est-à-dire d’abord lors de la prochaine occasion.

Le reste c’est de la boulechite de politiciens professionnels et on en a marre.

Pierre Cloutier ll.m
avocat

Ainsi, M. Coderre ne serait pas la bougie d’allumage du parti libéral du Québec. Qu’il en serait même
le fossoyeur? Il faut dire les vraies choses… ses collègues d’ottawa lui tappent dessus à chaque
occasion et ne manquent pas de le ridiculiser
sur des propos anodins. M. Coderre parle au peuple
avec son franc parlé et celà fait peur. Néanmoins,
surveillez cet homme! Il est plus québécois que son chef et même du Premier Ministre Charest…Ça
dérange.

JCJ

Monsieur Lisée, vous avez tout à fait raison d’écrire que de tels sondages deviennent vraiment de la comédie. Malheureusement, toutes les personnes nommées dans ce sondage ne sont pas ce que le Québec a besoin pour se redresser de la mauvaise situation dans laquelle le triste Jean Charest nous a plongé. La seule personne crédible et valable pourrait possiblement madame Nathalie Normandeau mais encore là, je crois que nous avons besoin de plus fort que cela. Quant à Denis Coderre et Amir Khadir, ce serait une vraie risée que d’avoir ces deux comiques dans le giron de nos leaders politiques. Pour Pauline Marois, il est temps qu’elle se retire dans ses terres.

Au sujet de votre traduction (Léger Mise-en-marché), j’opterais plutôt pour Léger Marchandisage. Mais pour faire bien franco-français, ça restera Léger Marketing.

Le seul sondage sûr, au Monde, après un tel été
exécessif, donne comme résultat le changement climatique comme vainqueur. Voir au Québec et à ses 04 points cardinaux: les trois Àmériques/l’Union Européenne/l’Afrique/le ventre mou du Moyen-Orient au N-O/l’Asie et ses parties émergeantes ou non.

Regardons le dernier sondage de J.-M.Léger, fils de Marcel et du fondateur Michel Lepage (20 ans, sondeur au PQ.Léger Marketing a tout de travers, y compris son dernier nom franco. D’abord, le PM
Charest fait le vide au tour de lui/de 2003-2010,
aussitôt qu’une pointure s’avance: il pratique le
principe de Peter.

Prenons Denis Coderre/PLC, successeur à Charest, la girouette hebdomadaire qui va dans toutes
les directions politiques. Sauf dans son comté de
Montréal-Nord dont la population souffre de tous les maux et désordres socio-économiques depuis trop d’années.

Quant aux autres cas de figures politiques du Marché Léger légé, il est tôt pour tâter quelques résultats éventuels. Bonne fin estivale à tout le Québec avec la Commission Bastarache, le Goliath contre l’ex-ministre de la Justice Marc Bellemarre,le David muni d’une fronde. Voilà le vrai sondage de fin septembre 2010 pour tous les partis politiques du Québec. Adios! Au revoir!

Extrait d’un article du présent magazine qui héberge ce blogue et qui appuie mon point de vue sur Pauline Marois et les femmes qui se cherchent « un » leader:

« Lorsqu’on demande à des volontaires de choisir les meilleurs candidats pour un poste parmi une pile de CV et de photos, les plus beaux postulants sont toujours privilégiés. À une exception près : la beauté est un handicap pour les femmes qui travaillent dans des domaines traditionnellement masculins, selon une récente étude de l’Université du Colorado. Pour des emplois comme directeur financier, ingénieur mécanicien, chef de chantier ou gardien de prison, notamment, les candidatures des belles femmes sont systématiquement écartées. Les hommes séduisants, eux, sont favorisés dans tous les types de poste. »
http://www.lactualite.com/societe/bien-paraitre-ca-rapporte

Alors, attention au concours de beauté si jamais vous croyez, tout comme moi, que le changement est largement plus appuyé par les femmes que par les hommes lors d’élections…

A suivre, comme dirait l’auteur de Prochain Épisode…

Attendez, je lis bien là? Il y a des gens qui prétendent que celle qui a été le bon soldat d’un PM qui aura systématiquement joué avec les mots, avec la réalités et qui au final aura méprisé les Québécois comme personne (le Suroit, Orford, la Romaine, loi 103 et maintenant les gaz de schiste)
Je lis que le fidèle lieutenant serait plus fiable? Non, mais je rêve? Normandeau n’est pas Paul Sauvé (qui avait la décence d’afficher une dissidence certaine au conseil des ministres), si elle est est encore là c’est qu’elle est de la même engeance et qu’elle mange dans les mêmes mains.

Je vous souhaite de vivre une année remplie de découvertes,d’inspirations de réalisations et d’expressions.Les découvertes font en sorte que notre esprit reste allumé,éveillé et intéressé dans nos politiques.Les inspirations nous permettent de trouver de bonnes idées politiques.A mon avis , c’est le meilleur moyen de connaître les politiques avec de bons candidats(es)qui nous représentent…

En février 2011, Amir égalera Jean.

Ensuite, il le dépassera. Continuons donc ces savantes extrapolations:

Il semblerait que le 21 décembre 2012, se tiendra les prochaines élections provinciales.

Ainsi, tout porte à croire que Amir Khadir fera le prochain premier ministre du Québec. Ceci est non seulement en parfait accord avec le sondage mais également avec les prédictions du calendrier Maya.

Si le sondage comportait le nom de Marc Bellamare comme potentiel candidat au poste qu’occupe encore Jean Charest, quels seraient ses résultats ces jours-ci à votre point de vue?

J’avoue candidement que j’ai participé à ce sondage et ai suggéré que Denis Coderre remplace John James Charest. Comme vous dites, c’est une course de nain.

Le plus sérieusement du monde, si Coderre était le cheuf du parti Libéral du Québec et qu’il y avait une élection générale… je regarderais ce parti crouler avec un plaisir démesuré.

Khadir, il est vraiment très bien pour critiquer le méchant George Walker Bush et les capitalistes. Mais quand c’est le temps de critiquer son pays qui est l’iran ou on pend des homosexuels en pleine rue, pas un mot. Incroyable mais vrai. Le plus incroyable c’est qu’il y a des gens qui l’admire.

Paul Pieter Kruijmer a dit:
Khadir, il est vraiment très bien pour critiquer le méchant George Walker Bush et les capitalistes. Mais quand c’est le temps de critiquer son pays qui est l’iran ou on pend des homosexuels en pleine rue, pas un mot. Incroyable mais vrai. Le plus incroyable c’est qu’il y a des gens qui l’admire.

ATTENTION, grande fausseté ici !!!! Amir critique ouvertement son pays et était présent à la parade de la fierté gay !!!! Si vous commentez l’actualité, veillez le faire de façon intelligente et éviter de lancer des commentaires sans fondement.

De la part d’un électeur qui n’est même pas partisan de Québec Solidaire.

En passant j’avais oublié. Mr. Khadir encourage le mouvement visant à renverser le pouvoir en Iran. Si vous le voyez comme un conservateur religieux sachez : que son parti prône la lutte à l’homophobie et le féminisme. Je pense aussi que dans votre cas il serait bien qu’il prône aussi la lutte à la XÉNOPHOBIE.

Sur ce bonne journée !

J’apprécie vraiment monsieur Khadir, parfois, il me rappelle René Lévesque. Je crois qu’il est sincère, authentique et qu’il ferait un excellent premier ministre.

Dans mon comté, je vote pour la personne qui bat les libéraux depuis un sacré bout de temps. Au Québec, nous avons des personnes de très grande valeur à tous les niveaux, nous sommes vraiment privilégiés. Notre défi majeur consistera à choisir les meilleurs, pour les placer aux bons endroits.

Je suis un passionné de la politique. Parfois, j’ai le sentiment qu’elle coule dans mes veines, fleuve impétueux, que mon coeur bat au rythme de nos avancées collectives. Mais j’avoue que par moments je me sens comme celui qui pédale frénétiquement sur un vélo stationnaire. Tout en faisant du sur-place, puis j’ai la très nette impression que c’est tout le panorama qui se défile en périphérie et tout-à-coup, survient cette très désagréable sensation de recul. Je deviens saumon au pied de La Romaine, je m’entraîne au saut en auteur d’homme, à contre-courant de l’anéantissement national.

Pauline et Gilles, Yin-Yan dynamique de notre libération collective organisée, structurée, articulée. Deux partis solidement enracinés, chêne et roseau, définitivement ancrés dans notre terre natale, dont les ramifications n’aspirent à rien d’autre que leur plein déploiement de courage. Nous sommes les arbres de la forêt boréale, les poissons des lacs innombrables, la faune, la flore, nature sauvage, indomptable, millénaire.

Chacun, chacune de nous, sommes définitivement les artisans responsables de notre destin. Le/la messie tant souhaité, attendu, se trouve en chaque individu armé d’un simple crayon-mine et d’un petit bout de papier, dans la confidencialité de l’isoloir-embryon de solidarité, justice, équité.

Surtout, méfions-nous des sondages…le vrai sondage se tient la journée même des élections et c’est nous qui déciderons, par la volonté souveraine du peuple, librement, sereinement, consciemment exprimée. Rien, personne, n’y pourront rien changer.

Jean-Philippe Vachon

Khadir critique l’Iran sur le bout des lèvres. Par contre lorsque c’est le temps de critiquer Israel il ne se gêne pas. Dernièrement lorsque que les douaniers israéliens ont tentés de faire la vérification de la flotille de paix ce dérigeant vers Gaza, et que 9 islamistes ont été tués. Il ne c’est pas retenu pour cracher sa haine vis-a-vis Israel, même si cette flotille était financé par un groupe terroriste. Mais ça pas trop de gens en parlent. Allez donc voir sur le site de Québec solidaire. Pas un mot sur Neda et, pas un mot sur l’agenda nucléaire de son pays. Ce cher monsieur Khadir choisit ses causes de façon très sélective. Et ça je ne l’accepte pas.