Soyez relax avec vos enfants… ils se vengeront

Oui, oui, les daddys cools et autres soixante-huitards du laisser-faire et laisser-grandir en prennent plein la margoulette, ces temps-ci en France, avec la chanson France Culture, du jeune Arnaud Fleurent-Didier.

Cela donne le goût de devenir un Tiger Dad !

Vous voulez savoir comment ont réagi ses parents ? Moi aussi. Alors j’aitrouvé cet extrait d’entrevue, du magazine Tsugi:

Tu as fait écouter l’album à tes parents ?

J’ai hésité à leur faire écouter et puis finalement je l’ai fait. Mes parents sont séparés, donc c’était deux affaires différentes. Avec le temps, maintenant, je crois qu’ils ont digéré… Comme ce sont des gens qui n’écoutent pas de musique, ils ont un rapport direct au texte. Ils pensent que l’on parle forcément d’eux, que tout est vrai, que ça balance sévère… Il faut vraiment accompagner et faire un commentaire de texte.

Quel est ton bagage familial ?

Mes grand parents étaient des ouvriers communistes. Mes parents étaient en rupture par rapport à ça. Ils ont profité des trente glorieuses pour s’enrichir et devenir des bourgeois. Mon père travaillait dans le cinéma. Il parlait anglais, dans les années 60 c’était rare, et il avait un travail de communicant dans une sorte de syndicat de l’industrie technique. C’est pour ça que j’aime bien dire qu’il travaillait dans le cinéma, mais ce n’était pas vraiment le cinéma « artistique ». Le côté « fils de » ou « fils de rien » j’avais envie de l’évoquer. Il n’y avait pas de conscience artistique chez moi, juste quelques disques. Mais ce qui est important dans ma bio, c’est que mes parents, en s’enrichissant, ont pu me payer des cours de piano. Mais juste 5/6 ans, je n’étais pas très fort. Tout est venu à l’adolescence, par les potes.

(Merci à l’alertinternaute Phillipe F. pour ce signalement.)

Laisser un commentaire

Preuve de concept que c’est encore pire que ça 😉

EN FRANCE, LE SOLEIL AUTOUR DE LA TERRE !!!
http://www.tagtele.com/videos/voir/7042

TENDANCE LOURDE…
Un américain sur 5 pense que le soleil orbite autour de la terre… NO JOKE !
http://www.rustylime.com/show_article.php?id=562

D’après-vous, sont-ils de droite ou de gauche 😉
Encore… 18% des américains croient que le soleil tourne autour de la terre ! http://current.com/1r3fi4c

Au Canada et au Québec, c’est combien ?
On l’ignore… mais 18% de québécois s’apprête à voter Harper 😉

RESUMÉ EXÉCUTIF
Toute notre culture est organisée autour de richissimes exploitants qui gardent les pauvres dans la misère, sans éducation et impuissants.

Note : Cette notion a été discartée au 17ième siècle.

Intéressant, anecdotique. Au fond, avec des parents et aînés aussi nuls, qui ont transmis à ce jeune un héritage aussi vide, celui-ci a toutes les excuses au monde pour demeurer un parfait con ! Ai-je mal compris le message ???? …
Ou au contraire, n’est-ce pas la responsabilité de ce jeune de faire le tri de ce qu’on lui a transmis, de garder le meilleur et jeter le reste, et de tenter de faire mieux lui-même avec sa propre descendance ?

Pauvre petit!
Il a manqué de tout! Il faut dire que tout lui était dû. Il peut encore poursuivre ses parents en justice et réclamer des dommages moraux pour manque de stimulation intellectuelle. Ça craint!

Quelle évaluation au Québec fait-on des boomers de l’éducation donnée à leurs enfants ? Qui sont-ils ces enfants ? Ont-ils un sens critique sur tout comme leurs parents avaient jadis que hélas ils n’ont plus ?

Pour mieux comprendre ces phénomènes relativement nouveaux, je vous recommande le livre de mon ami Jacques Samson: VERS LA NOUVELLE TERRE – Le défi de l’humanité, Éditions AdA 2008,434 pages /

Personne n’a le mode d’emploi qui lui garantisse le succès de son entreprise d’éducation de ses enfants. On fait de son mieux et ce mieux, c’est pas toujours ce qu’il y a de mieux…

L’autre soir, nous discutions justement de ce sujet en famille avec nos enfants (qui sont en pleine action auprès de leur progéniture), et un de nos fils nous a dit, à ma grande surprise :

« La meilleure chose que vous nous ayez laissée, c’est de nous avoir montré la passion. C’est ce qui rend la vie intéressante et nous pousse toujours en avant. »

Je n’y avais jamais pensé…

Nous laissons, au Québec, au moins $225.0 Milliards de dette à NOS enfants (+ un beau Colisée!).

J’ai peur, vraiment PEUR de leur revanche!!!

Tout, enfin presque tout est dans une question, une seule: est-il sincère? Si oui, c’est à la fois beau, terrible et exemplaire, si non… rien à ajouter, sinon…

…et pourtant…on ne peut faire une lista aussi complète de ce que nous ne savons pas sans avoir été éxposé d’une manière quelconque!

Je trouve que cet enfant qui chante sa rancune envers cet archetype de parent qui ne parle pas, qui n’explique pas, ne se rend pas compte qu’il a reçu TOUT cela…en regardant FAIRE ses parents!

Et dire que je n’ai guere de sympathie envers ce génération-là, moi qui la supporte dés ma génération X, mais cet enfant est l’envers du dicton socratique, ou sa confirmation: si l’on sait ce que l’on manque à savoir… on n’est vraiement pas loin de la sagesse!!

Mes parents se sont saignés à blanc pour moi.

Émoi… qu’ai-je fait pour eux?

Qu’ont fait mes parents pour leurs propres parents?

Je pense qu’ils ont fait de leur mieux.

Nous pouvons apprendre à devenir des êtres autonomes et aimants, de la beauté, de la vie, des amants.

Envers soi-même ou les autres, la culpabilité est un très néfaste et erroné, sentiment.

Un seul remède, pardonner.

Les enfants apprennent par l’exemple.

Si le fruit ne tombe jamais loin de l’arbre, les semences elles, peuvent voyager, se déposer puis germer, grandir et s’enraciner en sol « étranger ».

Il n’y a rien de statique, surtout pas le regret fatidique et ses sables mouvants d’amertume, où s’enlise le troupeau catatonique, ses morts-vivants égarés dans des brumes pharmaceutiques.

Le pardon c’est l’espoir.

« La critique est aisée mais l’art est difficile » Beaumarchais. Une vérité qui reste d’actualité.

Que ferions nous comme parents ? Novateurs ou copieurs du modèle précèdent, de ces « vieux cons qui ne comprennent rien » ?

Un jour, on devient le vieux con, dépassé, ou on essaie d’expliquer qu’un ami ne se trouve pas sur Facebook, qu’il y a longtemps un livre c’était autre chose qu’un PDF d’IPad, qu’envoyer un mot écrit une carte postale, c’est plus sympa qu’un courriel…
Comment ça c’est quoi une carte postale et un stylo ?

Ça y est je deviens un vieux con.

Ca y est je deviens vieux con