Stephen Harper se dévoile

La blogueuse Manon Cornellier a sélectionné quelques extraits de cette entrevue-vérité de Stephen Harper.

 

 

Stephen Harper se dévoile
Photo : S. Kilpatrick / PC

La blogueuse Manon Cornellier a sélectionné quelques extraits de cette entrevue-vérité de Stephen Harper.

 

 

Stephen Harper, premier mouvement

Dans une entrevue accordée au magazine Macleans et mise en ligne hier, le premier ministre Stephen Harper explique que son but, en politique, a toujours été d’amener le Canada à partager les principes et les valeurs du conservatisme. Et il pense être en train d’y parvenir. Ses propos méritent qu’on s’y attarde. Pour mémoire.

M. Harper explique d’abord ce qu’il a cherché à faire en créant le Parti conservateur, nouvelle mouture:

«Nous n’avons pas essayé de réinventer le mouvement conservateur. Nous avons construit sur ses bases en attirant plus de gens en son sein. Nous avons encore du travail à faire pour être aussi représentatif de la population que nous le désirons, mais tous les éléments sont là en termes de coalition.» (Il a bien utilisé le mot coalition.)

LIRE LE BILLET DE MANON CORNELLIER >>


Stephen Harper, deuxième mouvement

Toujours dans cette entrevue accordée à Macleans, le premier ministre Stephen Harper aborde sa vision de la politique étrangère et du monde. Un complément, en quelque sorte, aux réflexions contenues dans le discours qu’il a fait lors du congrès de son parti en juin et qui confirme qu’à ses yeux, le monde est dangereux.

Voici un bref aperçu. Pour mémoire, encore une fois.

M. Harper note d’abord que tout maintenant comporte une dimension internationale. De l’économie, surtout, à la lutte aux pandémies en passant par la sécurité. Dans ce contexte, la clarté est de mise.

LIRE LE BILLET DE MANON CORNELLIER >>

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie