Suggérez des expressions québécoises à Harper…

Depuis samedi, c’est un véritable festival de la québécitude dans l’équipe Harper.

D’abord, le chef conservateur a parlé de la « coalition broche-à-foin ».
Puis, il a usé de l’expression « parle parle, jase jase » pour se moquer du slogan du Bloc (une proie facile, il faut le dire).

Que trouvera Stephen Harper demain. Je crois qu’il est de notre devoir, chers internautes, de lui proposer des expressions québécoises associées au contexte électoral actuel.

Je commence et désignerai les gagnants plus tard cette semaine.

« Pour moi, la coalition, c’est non, final-bâton »
« Est-ce qu’on va baisser les impôts des compagnies ? Mets-en! »

À votre tour, mais pas d’excès dans l’usage de termes dérivés du patrimoine religieux québécois, s’il-vous-plaît !

Laisser un commentaire

en voilà une que j’affectionnais tout particulièrement

Maudit blôc!

et il y a aussi: avoir la stappe dans la poulie!

Je ne sais pas où il va les placer…

Si vos détracteurs réussissent à vous mettre en boîte sur la base de quelques petites contradictions et que vous avez la « plotte à terre », ne vous laissez surtout pas démonter. Suivez votre chemin fier et droit. Ce n’est pas parce que l’on est déculotté que l’on ne peut garder sa dignité…

« J’aime la culture québécoise et je dis aux artistes de chez vous, comme l’un d’entre eux a déjà dit: Lâche pas la patate! »

Faut prononcer « pétate » C’est plus punché!

En parlant d’une promesse modeste de son parti, il pourrait dire: » À cheval donné on ne regarde pas la bride. «

– Harper: On a pas pentoute le goût de former un gouvernement minoritaire.

– Duceppe: Désolé Stephen mais ton chien est mort…

Des abris fiscaux pour les pétrolières? On en beurre épais!

PS: vous pouvez placer une virgule après le verbe beurre… 😉

Christian

J’Men sacre des pauvres!!!
Les pauvres? DE KESSÉ Ça???
Gériboire de gauchiste!
Aller chez le diable les écolos!!!

– Baisse d’ impôt dans 5 ans, Ç’ta faire
– Coallition, Juste une gang de pelleteux de nuages

pour un gouvernement conservateur majoritaire: ça passe ou ça casse!

conservateur majoritaie: un tien vaut mieux que deux tu l’auras!

Harper passe moi le beurre Pas autre chose!

Parle parle jase jase émission de TM en 1974.

Harper de l’Alberta 36 ans en arrière sur l’actualité du Québec.

Alors:

Mais de késé que vous connaissez au Québec à porc de Télémotrôle M. Harper.

Pis à porc de sa, vous voulez encabanner les enfants Québécois qui se sont fait mettre du potte dans les poches par les pusshers conservateurs qui vous achalent parce qu’y trouvent qui payent trop d’impôts eux autres.

On est au Québec icite et vous allez vous faire clancher si vous êtes pas du bon bord des Québécois.

En tous cas c’est quoi que vous avez à dire pour qu’on vote su votre bord.

Allez tu nous donner des subventions pour ceux qui bûchent d’la pitounne pis des deux par quate?

Awaille Harper t’est capable.

« Les jeunes contrevenants, on va les mettre en dedans! »
« Arrêtez donc de capoter avec la liberté de presse! »
« Les Québécois sont des chialeux qui braillent la bouche pleine; ils l’ont, leur « nation »! »

Élisez un gouvernement conservateur majoritaire et ça ne prendra pas goût de tinette que les Québécois vont rentrer dans le rang.

Donner des avantages fiscaux aux banques, aux compagnies d’assurance et aux pétrolières? Woooh les moteurs!

Où sont les politiques conservatrices respectueuses de la culture et des arts? Fouille moé!

Contrôler l’information diffusée et museler les personnes clé au sein du gouvernement, kein-toé!

J’veux pas faire mon Séraphin, mais c’est avec des cennes qu’on fait des piasses
pierre qui roule n’ammasse pas mousse
On traversera le pont quand on sera rendu à la rivière
il peut bien couler de l’eau sous les ponts
les autres ils peuvent bien parler, ça me coule sur le dos comme sur le dos d’un canard ($huard)
je n’ai pas de poignée dans le dos il ne faut pas me prendre pour une valise
(ni penser me prendre avec une valise)
si tout les scie sciait il n’y aurait plus de fôrest (ni de projet)
charité bien ordonnée commence par soi-même
(aide internationale)
c’est pas en donnant des bonbons qu’on se fait des amis
ça arrivera la semaine des 4 jeudis
ou quand les poules auront des dents
(pour les projets irréalistes)
a beau mentir qui vient de loin (pour ceux qui arrive de harvard)
on peut bien parler pour ne rien dire
(en parlant des promesses ou de discussions vides)
mines de rien (comme ceux qui essaient de nous en passer une vite)
il y a anguille sous roche (quand ça cache quelque chose)
il n’y a pas plus dépensier que celui qui n’a pas une cenne
on va mettre ça sur la carte (de crédit bien sur)
on ne paie pas l’épicerie avec de l’argent emprunté
être cigale plutôt que fourmie
rouler sa bosse (faire son expérience)
le ti-boss des bécosses
le ti-jo connaisant
grand parleur petit faiseur
je ne suis pas une tête carrée
je suis un coeur sur 2 pattes
on ne refera pas le monde avec de la politicallerie
a comme la neige a neigée
mon pays c’est l’hiver

John Boule écrirait : vous êtes juste une bande de souris qui tettent Ottawa. Et il continue ainsi longtemps sans proposer une formule langagière traditionnelle appropriée. Pourtant, il devrait lui revenir à l’esprit : fuddle duddle ! Mange d’la marde ! comme son ami Trudeau avait suavement proposé comme programme politique à tous ses commettants…

Bonjour,
Monsieur Steven Harper devrait dire aux québécois : Lâchez donc le JOUAL et apprenez le français comme moi ! Au plaisir, John Bull.

Un « blôque » québécois, ç-tu drôle rien qu’un peu!

Des conservateurs au Québec, kesse ça peut bin faire?

Des crédits d’impôt s’il est élu dans 4 ans! Pour quissqui nous prend? J’ai-tu une poignée dans l’dos, moi-là?

Les conservateurs? Non monsieur! Y a quand même un boutte à toutte!

Une coalition avec Ignatieff plutôt qu’avec Dion, c’est quand même moins bourratif au goût, non?

M. Harper, ce n’est pas parce que nous sommes de grands parleurs petits faiseurs que notre langue est dans notre poche…

Les Québecois? Gossez moé pas avec ça!

Lâche pas la patate mon Layton!

Une coalition? Que l’yabe me pète un singe!

Le Canada: Cé tu wla, grassideurw

Je ne sais pas où il pourrait la placer mais il
me semble que « un fou dans une poche » ça
sonnerait si bien!

Le lendemain des élections, je sens que je vas avoir un d’ces mal de Bloc.

Peint sur l’avant de l’autobus : Tassez-vous en avant!

Au sujet du recensement (entre autres choses):

«On veut pas l’sawouère, pis on veut pas le wouère»

Il me semble que je verrais bien monsieur Gnagnasief dire au Québécois qu’avec le parti libéral, les Québécois sont TIGUIDOU!
Pour Harper, le même TIGUYDU mais prononcé à l’anglaise.

Pour ceux et celles qui sont dans le comté de de Trudeau Justin…vous pourriez peut-être lui dire que dans le temps de son père, le parti libéral était just-in..et que maintenant il est just-out…ou, plus grivoisement qu’il est Justin PET.

– Josée (Verner)enweye déguédine *****.

– Ah comme la neige a neigée, le Bloc est comme un jardin de couleuvres. Ah comme la neige a neigé, depuis longtemps, de vos impôts, ils s’abreuvent. Ah, la douleur que j’ai, que j’ai.

– Avec le Bloc, on se met le nez dans l’enfer du mal (perronisme)

– Québécois, cessez de tirer le diable par la plotte en votant Bloc ! (un dérivé de « la plotte à terre » qui ferait son effet !)

– Les Conservateurs, nous on se pognent pas l’cul !

– Le Bloc; j’taboutte !

– Avec les Conservateurs, le Québec a le gros boutte du bat !

– Avec la coalition, on s’en va chez le diable.

-Gilles Duceppe, un péteux de broue.

Aux Québécois et Québécoises je ne suis pas le boss des bécosses et drette là j’en prendrais une p’tite frette sinon une tablette…

C’est en faisant marcher son mâche-patates que le sieur Harper va enfirouaper les «pea soup»!

JSB

Après le Bloc Québecois
À quand le Bloc Legault

( mes excuses sincères à la compagnie Lego )

Camille Samson :

Les gauchiches, communiches, marxiches-léliniches du Bloc ont mit le Québec sur le bord du préchipiche !!!!

Avec le parti Réformiche Allianchiche de Chteeven
Harper ? faites un pas en avant !!!

Harper s’adressant à ses partisans de l’ouest: « J’ai fainalement trouvé la recette pour amadouer les québécois:je vais subventionner la poutine faite avec le bon fromage « Le P’tit Québec », avec un peu de sauce conservatrice, ça va leur prendre 4 ans à digérer ».

Suggestions pour Harper :

*** Si vous votez pour le Bloc, vous allez vous peinturer dans le coin!

*** Si vous votez pour le Bloc, vous allez vous embarrer dehors!

Suggestions pour le Bloc :

*** C’est assez de se faire manger la laine sur le dos!

*** Le Québec de toutes nos forces*

* Inspiré du slogan de François Bayrou lors des dernières présidentielles françaises : la France de toutes nos forces

Chers électrices et électeurs de la province de Québec (étymologiquement une province est un territoire «vaincu» et gouverné par les nouveaux maîtres et les nouveaux dominants), je veux utiliser mon mâche-patates pour mieux vous séduire et enfirouaper. Je cherche l’appui de tous ces PEA SOUP «who actually learned to SPEAK WHITE!

JSB

Un conservateur demande à Monsieur Harper :
«Pourquoi avoir provoqué le déclenchement des élections maintenant?»

Monsieur Harper lui répond:
«Les sondages favorables m’ont mis la puce à l’oreille. Mais faut pas s’exciter le poil des jambes. Rentrez vous ça dans la caboche si vous voulez que ce soit tiguidou pack sac le jour des élections.»

Harper, à Chicoutimi: » le BlOc, il pétasse plus haut que le trou du Q, ben craire »
ou « À place de fére simpe, y frait ben mieux de prier ».

Message de Harper destiné à l’électorat féminin : « Viande à chien, la femme… »

Serge électeur, Serge électrice, en mon nom de premier ministre, je a tiens à vous féliciter pour formailler une nation déteinte.

Cher et chères QUEBECERS, le Parti conservateur et moi-même, nous savons que les Québécois ne sont pas des moumounes et que toutes et tous, vous avez des couilles. Ce n’est sûrement pas la jarnigoine qui vous manque. Nous allons tout faire pour le bien-être de vos gosses. Vous êtes un peuple écoeurant. Comme je ne voudrais quand même pas vous endêver, je ferme ma gueule et je vous invite à ne pas trop vous étriver et à voter pour ceux qui, comme moi en période électorale, aiment bien vous appeler «mes fistons».

Note supplémentaire: Boris Vian a déjà dit que l’on commet souvent une coquille langagière lorsque l’on écrit le mot «coquille» en oubliant de mettre le «Q».

JSB, vieux rhinocéros de plus en plus grabataire

Quoi! Personne n’a encore cité Elvis Gratton?

Harper au sujet du Tea Party: « Heye Ils l’ont-tu l’affaire les amaricains? »

« La coalition, coagule, l’élection »

P.S. ne me demandez pas ce que ça veut dire.