Suggestions de lectures : élections et démocratie

«La seule question que je me pose est: Qu’est-ce qui est bien? Qu’est-ce qui est juste? Qu’est-ce qui sert le bien commun?»

Pour poursuivre la réflexion sur la réforme électorale fédérale, le fameux projet C-23, voici un texte de Susan Delacourt, du Toronto Star. Elle note que l’absence de référence au vote, le visage voilé, est un rare exemple où le gouvernement ne s’est pas laissé guider par ses peurs.

Lawrence Martin souligne dans le Globe and Mail l’avènement, le 11 mars 1848, du gouvernement responsable au Canada. Un fait mal compris, méconnu et dont l’esprit s’est beaucoup perdu, écrit-il.

Il cite entre autres Joseph Howe, le père du gouvernement responsable en Nouvelle-Écosse. Sa philosophie était simple : «La seule question que je me pose es t: Qu’est-ce qui est bien ? Qu’est-ce qui est juste ? Qu’est-ce qui sert le bien commun ?»

Bonne lecture !

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

3 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Je reproduis ici, un commentaire que je crois important, autant pour ceux qui sont intéressés par l’ÉCONOMIE que par la POLITIQUE…

Les derniers sondages indiquent CLAIREMENT que les citoyens NE VEULENT PAS ENTENDRE PARLER de référemdum ACTUELLEMENT.

Pour qui travaillent les partis, les journalistes et les MÉDIAS… TRAVAILLENT-ILS POUR LA COLLECTIVITÉ ou pour un parti ???? Travaillent-ils pour MOI ???

DE QUEL DROIT, à quelle idéologie se soumettent les journalistes pour confisquer le débats. Les gens souffrent ÉCONOMIQUEMENT, manque d’emplois, ont du mal à se faire soiqner….

Et les journalistes maintiennent le débats sur un sujet secondaire (présentement) pour FAIRE UN BON SHOW!!!!!!! ALLLLLO les petits medias jaunes….

Quelle sorte de démocratie, voulons-nous??? EN TANT QUE CITOYENS J’EXIGE DE L’INFORMATION PERTINENTE sur les enjeux qui me touche à tous les jours, sur les possibilités de faire vivre ma famille, de me faire soigner et de faire éduquer mes enfants….

QUI peut m’aider HONNÊTEMENT !!!! Quel équipe peut me dire ce qu’il VEUT FAIRE ??? QUELS JOURNALISTES peuvent m’aider à le connaitre ???

Je suis bien conscient que pour GAGNER et pour l’intérêt (supérieur??) de leur parti !!!, certains politiciens et journalistes militants continueront de SABOTER l’intérêt de la collectivité..

Si j’étais Mme Marois, pour notre bien à tous, J’utiliserais les formules que tous les politiciens ont toujours employés, JE NE M’EXPRIMERAI PAS SUR CE SUJET À CE MOMENT-CI, MAIS EN TEMPS ET LIEU, …. la population me demande autre chose aujourd’hui. ( la meilleur méthode pour décourager les harceleurs ou ceux qui font des appels obscènes (!), c’est de ne pas leur donner le PLAISIR de continuer en leur répondant.)

Et cela je le réponderais » at nauseam » … même si certains pourraient se dire offenser, ce serait pour l’intérêt de la majorité, CE QUI DOIT primé en toute démocratie qui se respecte.

Oupssss, je me croyais, sur un autre blogue: section Économie ( Désolé de la redondance) ( 🙂

« Qu’est-ce qui sert le bien commun ? » Ah! Ah! Le bien commun! Joseph Howe est décédé en 1873, soit cinq and après l’invention de l’ampoule électrique! Ce que je veux dire est qu’à l’époque où M. Howe a fait sa fameuse citation l’espérence de vie devait être d’environ 45 ans. L’économie était fondamentalement agricole, forestière ou de la pêche. L’enseignement était accessible à une infime minorité. Et surtout, les revenus de l’État provenaient très majoritairement des tarifs douaniers qu’il levait. Aujourd’hui, on finance le bien commun en prenant le bien du commun de la population et la qualité des services que nous obtenons en échange est pour le moins douteuse. Je crois donc qu’il y a d’autres façons d’atteindre le bien commun et je soupçonne qu’il ne s’agit pas de la même approche que celle préconisée par Mme Cornellier!