Suggestions de lecture: le Sénat, les Olympiques de Sochi, la monarchie

Le Sénat a bon dos, ces temps-ci. Le scandale entourant les dépenses de quelques sénateurs a ravivé les demandes d’abolition de cette Chambre haute sans légitimité démocratique. Ancien fonctionnaire et conseiller politique, Eugene Lang, lui, a choisi de prendre la défense de cette institution dans les pages du Toronto Star. Il se concentre sur ce que le Sénat fait de mieux et que les députés font de moins en moins, soit l’étude approfondie d’enjeux de fond. Un peu comme on l’a vu la semaine dernière avec ce rapport sur le transport des matières dangereuses et la sécurité ferroviaire. Et pour lui, cela milite contre l’abolition du Sénat.

Depuis que le gouvernement russe a adopté son inacceptable loi contre les homosexuels, des organisations font campagne pour un boycott des Jeux olympiques d’hiver de Sochi. Vicitme des nazis durant la Deuxième Guerre mondiale, fin observateur de la scène internationale, journaliste émérite de la CBC, Joe Schlesinger croit qu’il faut au contraire que les athlètes y aillent, mais que ceux qui ont la chance de monter sur le podium aient le courage de manifester leur opposition à cette loi. Comme l’ont fait aux Jeux de Mexico en 1968 les deux athlètes américains Tommie Smith et John Carlos en levant leur poing ganté de noir pour protester contre la ségrégation raciale dans leur pays. Schlesinger raconte aussi combien les victoires de Jesse Owens et d’autres athlètes noirs américains aux Jeux de Berlin en 1936 demeurent à ce jour son plus beau souvenir olympique. À lire.

Pour conclure, un texte d’Elizabeth Renzetti, dans le Globe and Mail, qui explique ce que cachent les mignonnes photos du bébé princier britannique: une manoeuvre délibérée pour faire oublier l’anachronisme et l’archaïsme de l’institution royale.

Laisser un commentaire