Suggestions de lecture: macédoine politique

Je commence par vous suggérer de lire le texte de Jeffrey Simpson, paru ce matin dans le Globe and Mail, et qui décrit bien ce qui est le climat dans lequel travaille la presse parlementaire à Ottawa depuis l’arrivée des conservateurs au pouvoir. La transparence? Oubliez ça. Son titre en dit long d’ailleurs: Canada’s ‘no comment’ Conservative government.

Le second texte, encore du Globe and Mail, nous transporte sur un autre continent, l’Afrique. Doug Sanders y met en relief un aspect de la réalité africain qu’on voit peu dans les manchettes: son élan économique. La pauvreté n’a pas disparu, le rebond est fragile, mais on ne peut plus ignorer que «six des 10 économies croissant le plus rapidement dans le monde sont actuellement en Afrique».

( Avis: je ne peux vous garantir l’accès aux textes du Globe and Mail car si vous n’êtes pas abonné, vous avez accès gratuitement, chaque mois, à un nombre limité de textes. Certains journaux de Postmedia News prévoient faire la même chose, dont l’Ottawa Citizen.)

Un dernier texte, écrit cette fois par des médecins torontois, Irfan Dhalla et David Juurlink, dans l’Ottawa Citizen. Ils s’inquiètent des impacts de la décision du gouvernement fédéral de ne pas empêcher la production de la version générique du médicament OxyContin. Cet opiacé fort utile est prisé des toxicomanes et le taux de dépendance à l’oxycodone (l’ingrédient actif de l’OxyContin) a monté en flèche au cours des dernières années. Les deux médecins parlent carrément de crise de santé publique. Ils soulignent qu’il y a maintenant plus de décès par surdose attribuable à des médicaments de prescription que par infection au VIH. La très grande majorité des médicaments en cause sont des opiacés. À lire.

Et voici le lien vers ma revue hebdomadaire de la presse anglophone qui paraît chaque samedi dans le Devoir.

Laisser un commentaire