« The case unmaid »: jeux de mots sur DSK

Le tabloïd The New York Post nous a habitués aux Unes les plus inventives, et francophones, sur DSK:

« French Whine » – Pour vin français et le Français qui geint
« I seduced and she said oui oui » – lorsqu’il a plaidé une relation consensuelle
« Frog legs it » — Pour annoncer que le Frog était libéré sous condition
« Pepe le Pew » – du nom du personnage de putois du dessin animé, parce que des propriétaires ne voulaient pas de lui comme locataire
« Chez Perv » – Chez le pervers, pour parler de sa maison de location

Aujourd’hui que l’accusation s’effondre à cause des mensonges répétés de l’accusatrice, le Post trouve un nouveau jeu de mot:

Bien trouvé !

Le blogue du Monde a savamment traduit: « L’affaire se bonifie » !

Les commentaires sont fermés.

Mis à part DSK lui-même, le plus grand perdant dans toute cette histoire est l’objectivité de la presse américaine. Dommage de voir commet le syndrome Fox News se propagent rapidement. La présomption d’innocence ne s’applique-t-elle qu’au seul représentant de la Justice ? Si j’étais DSK, j’aurais quelques mise en demeure pour atteinte à la réputation de prête.

Bonjour,
Mais que c’est donc triste une telle histoire d’alcôve qui finit mal ! Nobody knows ! Mais qui sait ? Serait-ce présumé de croire qu’une roturière, une femme de chambre qui aurait eu la cuisse légère ait rêvé d’un prince charmeur en la personne d’un carriériste probablement à la cuisse légère lui aussi et aux humeurs, aux tendances primesautières en prime pour son âge…..Ne dit on pas que l’occasion fait le larron ! Bien à vous, John Bull.

Jeux de mots, jeux de vilains!
Tous les médias succombent à la tyrannie de l’humour!…

Autre jeu de mots génial lu sur un blogue français. Pour s’innocenter, DSK aurait insisté sur sa fidélité à sa femme, Anne Sinclair :

DOMINIQUE J’TROUSSE QU’ANNE !

Voilà qui devient amusement dans notre grisaille de complaintes libertariennes serinées ad nauseam.

« The IMF’s CEO DSK » est le premier à s’être déshonoré …

Les médias américains n’ont eu qu’à amplifier légerement l’événement afin de paraître, maintenant, de mauvaise foi, puisque l’affaire de l’ex-directeur du FMI semble s’éteindre, juridiquement parlant, par les aveux de la présumée victime qui divergeraient selon le résultat des derniers interrogatoires.

Il a été rapporté, pour son argumentaire de défense, qu’il y avait eu relation consensuelle, mais les émoluments $$$, pour la gentille au multiple talents, ne sont pas venus … contrairement au principal intéressé. lol (Jeux de mots)

C’est bien de cela qu’il s’agit… selon le titre de votre sujet M. Lisée. (« Jeux de mots sur DSK » )

Aprèsle 18 juillet le célèbre DSK retrouvera son passeport et pourra donc retourner sur le territoire français.

Un nouveau chapitre s’écrira dans l’hexagone, avec d’autres dames qui voudront peut être, elles aussi tentées leurs chances, en ressortant leurs histoires de « cruise » avec le magnifique ex- …

C’est simplement une hypothèse que j’émet.

Il est dur dur d’être un « Street cats » … lol

« Come back soon DSK »

Frank M. Sobayo

*

Les plus populaires