Tout ce que vous ne vouliez pas savoir sur la publicité

Vous souhaitez travailler dans la publicité ? la com ? Il vous faut un ton blasé comme celui du narrateur de cette vidéo.

Que les artisans québécois de la pub (oui, toi JJS) me disent si c’est très différent chez nous:

(merci aux amis Facebook pour ce signalement.)

Les commentaires sont fermés.

Bonjour JF
Cette campagne fort amusante date de 2006, (eh oui déjà) et les choses ont beaucoup changé dans la Publicité. En France et ici.
Mais chaque caricature a son fond de vérité, et pour avoir longtemps travaillé à Paris, j’ai effectivement pu observer des gens, des méthodes, un vocabulaire, des publics, des clients, des amateurs et des grands pros qui pourraient se reconnaître dans ce portrait. Une faune et une flore qu’on ne rencontrait pas exactement au Québec. Chez nous, comme dans beaucoup d’autres domaines, les choses et les rapports humains sont beaucoup plus simples, plus accessibles, moins maniérées sans doute. Il ya cependant des us et coutumes, dans cette profession comme dans la tienne. Et si tu veux voir la gente publicitaire d’ici, en action, dans un bel exercice de théâtralité, tiens-toi à la soirée de remise des prix Créa ( très français l’expression, tu remarqueras) de notre confrère Infopresse. C’est tout à fait amusant.

Merci de m’avoir interpellé. Amitiés . JJS

PS. Ce même portrait pourrait se faire des journalistes parisiens. J’en ai vu aussi de joyeux spécimens – surtout chez les intellos de gauche.

Ha! Ha! Ha! Et voilà! C’est exactement ça!!! Pour tous les amoureux de la pub et de la com, comme si on y était!!! 🙂 Excellent résumé!!!! 🙂

Je ne sais pas si c’est payant de paraître blasé, mais si j’étais Jean Charest, je changerais de boîte. Parisella lui aura conseillé trop longtemps d’imiter le canard.

C’est avec ce clip que je commence le cours Éléments de publicité au bacc. en comm. à l’Université de Montréal depuis quelques années. Toujours beaucoup de succès.

Ça ressemble cependant plus à Paris qu’à ici. Tout comme dans le 99F de Beigbeder, il y a du vrai, mais c’est quand même exagéré. Quoique dans le contexte parisien, avec un marché qui possède dix fois la taille de celui du Québec… je le sais, j’ai fait un stage à l’agence de Séguéla à Paris dans les années 80 – c’était complètement fou!

Génial! Sublime! Hilarant! Irrisistible! ça confirme tout ce que je sais de ce domaine.

Les plus populaires